• Accueil
  • > Recherche : balance porc

Résultats de la recherche pour ' balance porc '

Violences faites aux femmes : l’avocat brestois Ronan Appéré condamné à Poitiers

Ronan Appéré fait partie des « avocats » brestois que j’avais consultés au cours de l’été 2010 suite à la révélation de mon identité sur les blogs du cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi en date du 19 juin 2010 et aux avalanches quotidiennes d’inventions calomnieuses, injures, obscénités et menaces en tous genres à mon encontre qui depuis lors constituaient le flot ininterrompu des publications diurnes et nocturnes de ce malade mental et de toute sa troupe de « déconnologues » (cf. son dernier billet de blog, du 22 février 2019, il est vraiment fou et qui plus est extrêmement dangereux).

J’en ai déjà parlé dans cet article du 28 décembre 2015 :

http://petitcoucou.unblog.fr/2015/12/28/des-denonciations-calomnieuses-de-josette-brenterch-a-mon-encontre/

J’avais alors écrit :

« Contrairement à d’autres, par exemple Ronan Appéré qui n’était pas censé me connaître et m’avait néanmoins soutenu que tout ce qui était publié à mon sujet sur les blogs de Cyprien Luraghi n’était que la vérité et ne posait aucun problème, alors que je me plaignais précisément que toutes ces « informations » n’étaient pour la plupart qu’inventions calomnieuses outre qu’elles portaient atteinte à l’intimité de ma vie privée et me mettaient gravement en danger ainsi que de nombreuses autres personnes, Me Elard ne paraissait pas déjà « renseigné » à mon sujet par Josette Brenterch ou l’un de ses complices. »

Désormais, j’ouvre les guillemets quand je parle des « avocats » brestois, car j’ai depuis appris à mes dépens qu’il n’en existe en fait aucun, puisque selon leurs dires ils sont tous tenus par le règlement intérieur de leur barreau d’obéir aux « magistrats » brestois ou de ne surtout pas les contrarier… raison pour laquelle je n’en trouve vraiment aucun parmi eux qui accepte de me défendre au lieu de jouer le jeu de ces « magistrats » ou de leurs corrupteurs… et donc, je fais pareil pour ces « magistrats » qui pour anéantir toute ma famille et éliminer le plus tranquillement du monde tous les témoins de leurs violences à notre encontre ont organisé tous les attentats islamistes de ces dernières années avec leurs complices Josette Brenterch du NPA de Brest et ses sbires de la bande du psychopathe Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Et puisqu’à la base, il y a quand même une affaire de violences faites aux femmes, ces « juristes » finistériens qui ont toujours au moins vingt ans de retard en matière de moeurs n’admettant toujours pas que des femmes puissent être ingénieurs, je ne suis vraiment pas mécontente de la condamnation prononcée à Poitiers au mois de janvier dernier contre Ronan Appéré, cet « avocat » brestois qui défend régulièrement proxénètes et violeurs locaux et m’avait clairement signifié me dénier toute forme de droit.

En effet, il a été condamné à deux mois de prison avec sursis pour des violences commises sur une femme et j’espère très sincèrement que la sentence sera plus sévère en appel.

Aucune présomption d’innocence ne tient pour les propos qu’il m’avait tenus lors de notre entrevue de 2010.

Cet homme n’est pas avocat, ce n’est qu’un jean-foutre. Mettez-le au gnouf et qu’on n’en parle plus.

 

https://www.lanouvellerepublique.fr/poitiers/un-avocat-penaliste-de-brest-condamne-a-deux-mois-de-prison-avec-sursis-a-poitiers

L’avocat pénaliste de Brest jugé à Poitiers fait appel de la décision

 

Publié le 21/01/2019 à 04:55 | Mis à jour le 22/01/2019 à 10:23

 

Le palais de justice de Poitiers.

Le palais de justice de Poitiers.
© Photo NR

Poitiers. Un avocat pénaliste, poursuivi pour des violences sur une femme en 2013, dans le Finistère, a été reconnu coupable des faits reprochés.

Mise à jour : mardi 22 janvier 2019

Me Ronan Appéré, poursuivi pour des faits présumés de violences devant le tribunal correctionnel de Poitiers et condamné à deux mois de prison avec sursis (édition du 21 janvier 2019) fait part de son intention d’interjeter appel de cette décision «tant sur sa culpabilité que sur le caractère impossible de la peine d’inéligibilité prononcée en application d’une loi postérieure aux faits et sur les intérêts civils», indique son avocat, Me Vincent Omez (barreau de Quimper). Le conseil de Me Ronan Appéré précise : «Les principes posés par les dispositions de l’article préliminaire du Code de procédure pénale, et notamment celui de la présomption d’innocence auraient dès lors commandé davantage de prudence dans la rédaction du compte rendu d’audience, Ronan Appéré n’ayant pas plus de droits en tant qu’avocat qu’un justiciable qui ne le serait pas, mais pas moins de droits non plus […] Ronan Appéré conteste la réalité des faits dénoncés, avait lui-même la qualité de parties civiles dans le cadre de ce procès, ayant été victime de violences ayant entraîné une incapacité supérieure à 8jours et que l’ensemble de ces éléments seront rediscutés devant la Cour d’appel.»

 

————————————————————————————-

Avant de lire les lignes qui suivent, vous allez certainement vous poser une légitime question : pourquoi un dossier concernant la Bretagne a-t-il encombré le tribunal correctionnel de Poitiers ? Il s’agit d’un procès dit « dépaysé », en raison de la profession d’un des prévenus, avocat pénaliste dans le Finistère, poursuivi pour une sombre histoire de violences.
L’avocat avait été mis à la porte d’un restaurant peu de temps avant Que s’est-il passé dans la nuit du 25 mai 2013 dans une petite rue noire de Lanildut (Finistère) ? Dans cette commune du Pays d’Iroise, située à 25 km de Brest, ce n’était pas la valeur du premier port goémonier d’Europe (35.000 tonnes d’algues déchargées chaque année) qui occupait les discussions dans un des restaurants de ce bourg de 946 âmes.
Sur fond d’alcool, la discussion entre Ronan Appéré et une femme, amie d’un avocat irlandais, dégénère. Les insultes pleuvent. Des jeunes s’en mêlent. Le propriétaire de l’établissement est obligé de ceinturer l’avocat pour le mettre à la porte.
« Oui, le ton est monté, a reconnu l’avocat à la barre du tribunal. J’ai eu des propos inadaptés, insultants. J’ai eu un mauvais comportement avec cette femme. Des jeunes se sont interposés, ils avaient raison. »
Mais le plus grave, ce qui justifiait son renvoi devant un tribunal, était à venir. Et les versions divergent. Il est minuit. La victime affirme avoir été ramenée en voiture par l’avocat irlandais au domicile de l’avocat. Elle aurait alors été sortie de force du véhicule par Ronan Appéré : « J’ai été traitée de pute, jetée trois fois sur le bitume alors que j’ai des vis dans le dos. Je me suis réfugiée dans la voiture et j’ai appelé un ami. »
Cet ami, c’est Ahmed, poursuivi pour violences. Il arrive de Brest pour secourir son amie. Il descend de voiture, met une claque à Ronan Appéré avant de repartir avec la victime.
A leur arrivée, à 1 h 30, les gendarmes appelés par Ronan Appéré, découvrent une autre version de la soirée. Ce dernier affirme avoir été frappé par deux hommes (peut-être des jeunes « avec des matraques et deux pistolets sur la tempe »), au pied de sa résidence secondaire.
Défendu par Me Thierry Fillion (barreau de Rennes) sur le plan pénal et Me Vincent Omez (barreau de Quimper) sur le volet parties civiles, l’avocat de Brest n’a évoqué à aucun moment les violences commises sur cette femme à la barre du tribunal correctionnel de Poitiers.
Les magistrats poitevins l’ont pourtant reconnu coupable des faits reprochés. Ils ont suivi les réquisitions du parquet en le condamnant à deux mois de prison avec sursis et à une peine d’inéligibilité pendant deux ans. Il devra verser 6.000 €, toutes causes de préjudices confondus, à la femme victime. Son ami, Ahmed, qui avait porté secours à cette femme, a été relaxé.

à chaud

L’avocat pourra-t-il continuer à plaider ?

Sans préjuger d’un appel de la décision, que se passera-t-il en cas de condamnation définitive de l’avocat ? Pourra-t-il continuer à plaider ? Interrogé sur cette question, le bâtonnier du Barreau de Poitiers, Me Hervé Ouvrard, affirme que tout dépend de la relation avec l’activité professionnelle de l’avocat. « C’est au conseil de discipline de l’Ordre régional des avocats de décider s’il y a suspension voire radiation du tableau du barreau. Une condamnation au pénal ne peut être compatible avec le serment de l’avocat. » D’autant plus quand la spécialisation de l’avocat est au pénal.

 

Xavier BENOIT

Journaliste, rédaction de Poitiers

 

 

https://www.liberation.fr/france/2019/02/28/il-y-a-une-maniere-tres-francaise-d-envisager-les-violences-sexuelles_1712223

«Il y a une manière très française d’envisager les violences sexuelles»

 

Par Virginie Ballet — 28 février 2019 à 18:56
«Le Verrou», par Fragonard, 1777. Le sens de l’œuvre exposée au Louvre demeure incertain : scène galante ou viol  ? Photo RMN. Stéphane Maréchalle

 

Dans un essai, la militante féministe Valérie Rey-Robert dénonce la culture du viol historiquement ancrée dans notre société et confortée par une prétendue tradition galante.

 

  • «Il y a une manière très française d’envisager les violences sexuelles»

C’était mi-février. Sur le plateau de l’émission Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard se lance dans une «blague» sur le viol : l’histoire d’une femme consultant un médecin pour une déchirure, et à qui le praticien demande de se dévêtir. «Et là, il la chope par le chignon, il défouraille, il l’attrape par les hanches et il l’encule», enchaîne Bigard, mime à l’appui… A défaut d’être drôle, cette séquence atterrante, qui a suscité l’ire de nombreuses féministes et une douzaine de signalements au Conseil supérieur de l’audiovisuel, illustre à merveille le poids de la culture du viol dans la société française.

Dans un essai très documenté paru jeudi dernier (1), la militante féministe Valérie Rey-Robert appelle à prendre conscience de l’ampleur de ce phénomène, décrit aux Etats-Unis dès les années 70 et qui désigne un environnement dans lequel les violences sexuelles sont banalisées. Pis, pour l’auteure du blog «Crêpe Georgette», devenu en dix ans une référence en matière de féminisme et de problématiques liées au genre, «la vérité, aussi culpabilisante soit-elle, est que les violences sexuelles ne sont pas un problème pour nous». Alors l’auteure appelle à regarder la réalité en face, chiffres à l’appui. Selon les données croisées de l’Insee et de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, chaque année en France, 84 000 femmes et 14 000 hommes de 18 à 75 ans sont victimes de viol ou de tentative de viol. Des données en-deça de la réalité, bien des viols n’étant jamais déclarés. Seule une victime sur dix porte plainte, et une plainte sur dix aboutit à une condamnation. Pour Valérie Rey-Robert, il y a urgence à agir. Seulement voilà, à l’en croire, «la lutte contre les violences sexuelles est possible à condition de revoir un peu nos idées reçues sur le viol». Alors, au fil de ces 300 pages, Valérie Rey-Robert s’applique à décortiquer ces préjugés qui contribuent à culpabiliser les victimes et déresponsabiliser les coupables : trop souvent encore, circule l’idée que les victimes l’auraient bien cherché, ou que les violeurs auraient agi en raison de pulsions masculines incontrôlables. La preuve ? Selon un sondage réalisé par l’institut Ipsos en décembre 2015 pour l’association Mémoire traumatique et victimologie, pour 40 % des Français, la responsabilité d’un violeur est atténuée si la victime a eu une attitude jugée «provocante» en public ; et pour près d’un tiers des Français (29 %), les hommes sont plus susceptibles de commettre ce genre d’actes «à cause de la testostérone, qui rend leur sexualité incontrôlable». La méconnaissance de la réalité des faits est telle que 16 % des interrogés pensent qu’il est rare qu’un violeur s’attaque à quelqu’un qu’il connaît… Alors que c’est le cas neuf fois sur dix. Pis, pour 30 % des 18-24 ans, une femme peut prendre du plaisir à être forcée à un rapport sexuel.

Pour Valérie Rey-Robert, il y a une «manière très française d’envisager les violences sexuelles». Et même, une «culture du viol à la française». Pour comprendre ses racines et mieux l’endiguer, l’auteure remonte l’histoire, de la Bible à l’affaire DSK, et fournit des pistes pour sortir de cette dangereuse impasse. Entretien.

Comment expliquer notre difficulté à accepter la réalité des violences sexuelles dans l’Hexagone ?

On a en quelque sorte construit une image type des viols : comme si le «viol idéal» ne pouvait être que le fait de monstres, de satyres au teint mat et aux pieds de bouc… Résultat : tout acte commis par un homme lambda, sans arme ou que la victime connaîtrait, n’est pas considéré comme un «vrai viol». Ce sont des stratégies d’«altérisation» : le violeur, c’est l’autre. On a du mal à considérer qu’il puisse être un ami, un voisin, un mari. Cela se ressent dans le grand hiatus entre les déclarations générales sur le viol et les cas concrets : dans l’absolu, les gens n’ont pas de propos assez horribles pour condamner les viols mais dès qu’il s’agit de cas concrets, le discours change : on se demandera ce que faisait une femme dehors seule à une heure tardive, ou ce qu’elle portait, ou à un homme pourquoi il ne s’est pas défendu… On a beaucoup de mal à admettre que l’on a des préjugés sur le viol. Par exemple, il y a encore 10 % des Français qui considèrent qu’un homme ne peut pas être violé. Il est grand temps de parvenir à une prise de conscience.

Est-ce qu’elle n’a pas eu lieu avec les mouvements #MeToo et #Balancetonporc ?

C’est encore un peu tôt pour le dire. Ce qui est certain en revanche, c’est que cette période a fait remonter des arguments similaires à ceux brandis au moment de l’affaire DSK. Ce qui était surprenant, ce n’était pas tant de voir des gens le défendre, mais plutôt les excuses qu’ils invoquaient, à l’image du tristement célèbre «troussage de domestique». Ont aussi été convoqués des siècles de littérature courtoise ou d’histoire galante, quitte à les déformer, ou les idéaliser, alors qu’on évoquait des faits extrêmement graves.

Cette idée d’une spécificité française dans les relations homme-femme a ressurgi à l’automne 2017 avec #MeToo. Une nouvelle fois, certains ont argué que les féministes ne comprenaient pas que la France serait le pays qui aurait inventé une certaine façon de pratiquer l’amour, fondée sur la domination masculine et donc sur des relations par essence asymétriques, empreints d’une certaine violence. La tribune parue à l’époque dans le Monde revendiquant une «liberté d’importuner» illustrait cela très bien. Pour autant, il ne faudrait rien y changer, parce que cette spécificité serait un patrimoine culturel enviable, dont on devrait s’enorgueillir. La culture du viol à la française, c’est exactement ça. J’ai aussi été très frappée par la comparaison qui a été faite au moment de #Balancetonporc avec les collabos qui livraient les Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme si dénoncer les violences sexuelles ou une certaine manière d’envisager les rapports amoureux revenait à trahir la nation !

Les femmes peuvent aussi véhiculer des stéréotypes sans s’en rendre compte…

On baigne tous et toutes dans la culture du viol, donc il est évident qu’une femme à qui on aurait inculqué l’idée que les viols sont forcément commis par des inconnus avec un couteau dans un parking, si elle est violée par son petit ami, va avoir tendance à minimiser. Cela explique entre autres pourquoi les victimes ne portent pas plainte. J’ai d’ailleurs très rarement rencontré des victimes qui exagèrent ce qu’elles ont vécu, bien au contraire. Je me souviens de gens violés étant enfant, qui avaient pourtant grandi et réfléchi sur le sujet, et continuaient de minimiser ou de culpabiliser. C’est un sentiment très difficile à combattre.

Comment agir, justement ?

D’abord, en prenant conscience de nos idées reçues, j’insiste là-dessus. Ensuite, il faut en finir avec l’idée qu’il y aurait des petits et des grands combats féministes, dont le viol ferait partie. Car tout est lié : dès lors qu’on commence à éduquer les enfants de façon genrée, dans l’idée que les petits garçons valent plus que les petites filles, mais qu’une petite fille doit les aider, se maintenir en retrait, ne pas manifester trop ses envies ou ses désirs, on prépare déjà une société faite de violences sexuelles. On devrait aussi repenser la place des femmes dans l’espace public. A force de leur répéter que si elles sortent tard, s’habillent court, ou que si elles prennent les transports en commun, elles vont être violées, elles finissent par adopter des stratégies d’autodéfense ou d’évitement, comme limiter leur liberté de mouvement ou moins sortir.

Vous exhortez aussi à mener des actions de prévention, pas seulement à cibler les suites des violences sexuelles ?

C’est essentiel. L’une des premières pistes pourrait consister à financer des recherches sur la sexualité et sur les violences sexuelles, dont on manque cruellement en France. A l’inverse, aux Etats-Unis, des travaux ont été menés pour comprendre la manière dont les hommes reçoivent les modes de négation exprimés par les femmes, lorsqu’ils ne sont pas formulés de manière directe, mais à travers une périphrase par exemple. Il en est ressorti que les hommes comprennent très bien ces formulations, tant qu’il ne s’agit pas du domaine sexuel. Là, le souci n’est pas de comprendre, mais bien d’accepter la négation. Ce genre d’études permet de mieux cibler les campagnes de prévention, remettant en cause celles fondées sur des slogans comme «non c’est non». Au Canada, des résultats ont été obtenus avec des messages comme «vous ne voulez pas être ce type-là». Une des idées reçues les plus prégnantes sur le viol est qu’il serait inévitable. Comme si de la même manière qu’on ne peut empêcher la pluie de tomber, on ne pouvait empêcher les hommes de violer. Comme si les femmes n’avaient qu’à s’y faire. Il faut déconstruire cette idée, parce que rien n’oblige évidemment les hommes à violer.

(1) Une Culture du viol à la française, éditions Libertalia.

Virginie Ballet

 

Jean-Marc Donnadieu de Béziers : son échappée en solitaire de la Ligue du LOL…

Posté il y a six heures à mon attention :

 

J'aurais des admirateurs au Maroc ! dans Folie
L’image contient peut-être : téléphone

 

 

Pfff…

Je vous avais bien dit que la trêve des confiseurs était terminée, M. lion du troisième décan…

Vos collègues harceleurs de la Ligue du LOL tombent actuellement les uns après les autres, et certainement de très haut.

Et encore, il ne s’agit pour l’instant que de l’aspect « moqueries » de tous vos harcèlements en bande organisée.

 

 
http://www.lefigaro.fr/medias/2019/02/11/20004-20190211ARTFIG00147-cyberharcelement-plusieurs-journalistes-mis-a-pied-apres-les-revelations-sur-la-ligue-du-lol.php

«Ligue du LOL»: des journalistes mis à pied après des soupçons de cyberharcèlement

Unmute
Current Time 1:52
/
Duration Time 1:53

VIDÉO – Entre 2009 et 2012, une trentaine de membres d’un groupe Facebook appelé la «Ligue du LOL» ont mené des campagnes de cyberharcèlement. Ce lundi, plusieurs journalistes, dont deux de Libération, ont été mis à pied.

Le cyberharcèlement sur les réseaux sociaux laisse des traces: une avalanche de témoignages liés à un groupe Facebook créé autour des années 2010, «La ligue du lol», ont émergé depuis vendredi 8 février, mettant en cause des journalistes, publicitaires ou graphistes. La direction de Libération a annoncé lundi 11 février la mise à pied «à titre conservatoire» de deux de ses journalistes, dont les noms sont apparus dans cette affaire: Vincent Glad, collaborateur pigiste du journal, et Alexandre Hervaud, numéro 3 du Web du quotidien. David Doucet, rédacteur en chef web des Inrocks, a également été mis à pied à titre conservatoire, et une procédure de licenciement pour faute grave a été enclenchée contre lui.

» LIRE AUSSI – Cyberharcèlement: des journalistes mis à pied après les révélations sur la «Ligue du Lol»

Cette affaire a commencé par un article du site de fact-checking de Libération Checknews qui a révélé vendredi l’existence d’un groupe Facebook privé baptisé «ligue du lol», regroupant une trentaine de journalistes et communicants, accusés d’avoir harcelé sur Twitter d’autres journalistes et blogueurs, notamment des femmes et des militantes féministes au début des années 2010. «Cela ne préjuge en rien d’une culpabilité quelconque et nous lançons donc une enquête interne pour savoir ce qu’il s’est passé. Nous n’avons rien à cacher. C’est nous qui sortons l’information. Nous réagissons tout de suite», a déclaré le directeur de la publication et de la rédaction de Libération, Laurent Joffrin au Monde . «Nous allons nous pencher sur la nécessité éventuelle de faire une charte: tout cela s’est passé sur Twitter. […] Les gens y agissent hors du journal mais y sont quand même liés. C’est une situation ambiguë», poursuit-il.

Plusieurs victimes ont témoigné ce week-end sur les réseaux sociaux. L’ex-journaliste Capucine Piot a raconté avoir été la cible de montages photo ou vidéo «moqueurs», de critiques récurrentes sur son apparence «pendant des années». «Ça a été très dur dans ma construction de jeune femme. À force de lire des saletés sur moi partout sur les réseaux, j’ai été convaincue que je ne valais rien», a-t-elle tweeté. «À chaque [déroulé] politique, à chaque gueulante féministe ou contre la grossophobie, je savais que j’allais payer le prix de ma liberté d’expression, le prix de mes idées jugées nazes par un petit groupe de harceleurs, la ligue du LOL», a pour sa part témoigné la militante Daria Marx. Le blogueur Matthias Jambon-Puillet a quant à lui raconté sur le site Medium des insultes anonymes, des «enregistrements sarcastiques», des photomontages dont un pornographique envoyé en son nom à des mineurs.

Plusieurs membres de cette «Ligue du lol», aujourd’hui trentenaires pour la plupart, ont tenté de s’expliquer. «J’ai vu que certaines personnes étaient régulièrement prises pour cible mais je ne devinais pas l’ampleur et les traumas subis», a écrit David Doucet, rédacteur en chef web des Inrocks, qui a admis «deux canulars téléphoniques». «Je m’en excuse auprès de tous ceux qui ont pu se sentir harcelés, mais je ne peux pas assumer moi-même toutes les conneries qu’ont pu faire des gens à l’époque sur Internet», a déclaré sur Twitter le créateur du groupe, Vincent Glad.

«Histoire de losers»

Premières conséquences ce lundi: Alexandre Hervaud et Vincent Glad ont été mis à pied «à titre conservatoire» et une «enquête interne» a été ouverte. Le site Brain Magazine a décidé de suspendre sa collaboration avec Vincent Glad, a annoncé la rédaction sur Twitter. Ce lundi matin, Stephen des Aulnois, fondateur du «magazine en ligne de culture porno» Le tag parfait, a annoncé quitter son poste de rédacteur en chef. Il a publié des excuses sur Twitter via le compte du magazine. Son compte personnel a, lui, été désactivé. Le studio de podcast Nouvelles Écoutes a pris, à son tour, des mesures. Il met fin, «avec effet immédiat», à sa collaboration avec son podcasteur culinaire Guilhem Malissem, qui a reconnu avoir commis des actes de harcèlement.

Le rédacteur en chef de Slate, Christophe Carron, ancien membre du groupe Facebook, a annoncé qu’il ne supervisera pas les articles de son équipe sur le sujet. S’il «[croit] n’avoir harcelé quiconque», il présente ses «sincères excuses» aux personnes qui auraient pu être blessées.

» LIRE AUSSI – «Ligue du LOL»: Aurore Bergé, mise en cause par un retweet, se dit elle-même victime

Deux membres du gouvernement ont réagi à cette affaire: Marlène Schiappa, la secrétaire d’État chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, qui a rappelé qu’une loi condamnait désormais le cyberharcèlement et évoqué la possibilité d’étudier l’allongement des délais de prescription (les faits sont prescrits). «Cette #LigueDuLOL, c’est l’histoire de losers, des mecs qui se gargarisaient de pouvoir se moquer d’autres personnes. Sauf que ces moqueries ont eu un impact dans le réel», a pour sa part condamné le secrétaire d’État au numérique Mounir Mahjoubi, dimanche sur BFMTV.

«Notre profession doit prendre la mesure des violences qui se déroulent dans les rédactions», plaide le collectif féministe de journalistes Prenons la une. «J’aimerais que vous fassiez état de vos regrets, de vos excuses, du début d’une prise de conscience et j’aimerais que vous démissionniez et que vous encouragiez la candidature de consoeurs (féministes)», a demandé sur Twitter la journaliste Florence Porcel, victime de ces membres et intimidée «physiquement» sur son «lieu de travail». Pour Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d’Osez le féminisme, «aujourd’hui encore, être un agresseur n’est pas du tout un stigmate social, c’est une manière de construire sa reconnaissance et sa carrière, il serait temps d’inverser les choses.»

Plusieurs membres de cette «Ligue» ont évoqué, comme excuse, le climat de Twitter à ses débuts: «Ça correspondait à une époque où il était de bon ton (…) de faire de l’humour noir, des blagues oppressives (…) j’ai voulu faire le malin alors qu’en fait j’étais con», a tweeté le youtubeur Guilhem Malissen.

Yohan Blavignat
AFP agence

 

Hum… Qui est-ce ?

Visitor Analysis & System Spec

URL d’origine :
Host Name: Navigateur : Firefox 60.0
IP Addresses: Multiple IP addresses
 
OS/Platform: Win7/Desktop
Emplacement : (No location info) Résolution : 1626×1000
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : Multiple visits spread over more than one day FAI :

Navigation Path

Date Heure Page web
30 Nov 20:53:21
(Pas de lien référant)
30 Nov 23:53:02
(Pas de lien référant)
30 Nov 23:53:11
1 Dec 01:11:53
(Pas de lien référant)
1 Dec 04:50:14
1 Dec 04:51:17
(Pas de lien référant)
1 Dec 04:51:43
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 09:01:41
(Pas de lien référant)
1 Dec 10:57:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 10:57:49
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 13:12:12
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 13:29:56
www.google.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 20:25:23
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 20:37:07
www.google.com/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 20:55:35
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
1 Dec 22:03:20
(Pas de lien référant)
1 Dec 22:58:44
(Pas de lien référant)
1 Dec 22:59:02
(Pas de lien référant)
1 Dec 23:33:38
(Pas de lien référant)
2 Dec 02:25:37
2 Dec 02:30:00
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 10:43:36
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 11:41:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 13:10:40
(Pas de lien référant)
2 Dec 14:43:49
https://www.google.be/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 15:16:08
2 Dec 15:39:15
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 15:45:04
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 17:02:45
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 17:08:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 17:58:09
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 19:54:06
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 20:28:34
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 21:46:03
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 21:46:14
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 22:14:58
(Pas de lien référant)
2 Dec 22:46:31
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
2 Dec 23:21:15
(Pas de lien référant)
3 Dec 00:17:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 08:08:15
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 11:29:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 11:38:16
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 12:03:13
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:31:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 12:42:04
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:55:20
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:55:21
(Pas de lien référant)
3 Dec 12:55:26
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 14:26:58
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 16:14:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
3 Dec 23:26:31
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 00:02:36
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 00:43:34
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 09:12:44
4 Dec 10:16:59
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 11:17:40
4 Dec 11:49:53
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 13:36:52
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 13:44:18
www.google.com/#7 (Keywords Unavailable)
4 Dec 14:14:20
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 14:31:32
4 Dec 14:32:48
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 16:20:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 17:09:59
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 17:32:12
(Pas de lien référant)
4 Dec 18:01:59
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 18:07:03
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 18:21:15
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 18:24:59
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 20:40:58
(Pas de lien référant)
4 Dec 22:02:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
4 Dec 22:18:07
(Pas de lien référant)
5 Dec 04:01:17
(Pas de lien référant)
5 Dec 11:26:14
https://fr.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 11:51:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 13:16:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 13:41:33
(Pas de lien référant)
5 Dec 13:45:13
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 14:10:57
(Pas de lien référant)
5 Dec 14:20:26
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 14:31:33
(Pas de lien référant)
5 Dec 14:51:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 17:50:28
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 18:18:33
(Pas de lien référant)
5 Dec 19:18:49
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 19:23:39
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 20:02:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
5 Dec 22:05:54
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 09:48:06
www.google.fr/#8 (Keywords Unavailable)
6 Dec 09:49:45
(Pas de lien référant)
6 Dec 10:03:55
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 10:22:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 11:58:48
(Pas de lien référant)
6 Dec 14:41:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 16:09:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 16:53:48
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 18:26:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 18:26:38
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
6 Dec 21:38:22
(Pas de lien référant)
6 Dec 23:16:06
 Unknown
(Pas de lien référant)
6 Dec 23:20:13
 Unknown
(Pas de lien référant)
7 Dec 04:50:53
https://fr.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 08:48:30
(Pas de lien référant)
7 Dec 09:57:39
www.google.fr/#6 (Keywords Unavailable)
7 Dec 10:35:32
(Pas de lien référant)
7 Dec 10:50:27
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 11:04:15
www.google.fr/#3 (Keywords Unavailable)
7 Dec 11:15:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 13:53:23
https://www.google.be/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 14:23:38
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 15:07:05
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 17:36:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 18:18:32
(Pas de lien référant)
7 Dec 19:21:27
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
7 Dec 19:43:11
www.google.fr/#4 (Keywords Unavailable)
7 Dec 23:18:19
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 00:01:26
(Pas de lien référant)
8 Dec 10:24:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 15:10:00
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 15:21:14
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 16:52:06
8 Dec 16:57:36
8 Dec 16:59:29
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 17:08:45
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 17:09:09
(Pas de lien référant)
8 Dec 17:12:19
8 Dec 17:20:13
8 Dec 17:21:54
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 19:09:44
(Pas de lien référant)
8 Dec 20:22:06
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 23:38:28
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
8 Dec 23:40:59
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 03:07:55
(Pas de lien référant)
9 Dec 10:01:33
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 11:21:28
(Pas de lien référant)
9 Dec 11:23:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 11:24:13
9 Dec 13:14:24
9 Dec 13:14:47
9 Dec 13:18:36
(Pas de lien référant)
9 Dec 13:19:19
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 13:58:11
9 Dec 14:01:30
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 15:32:52
9 Dec 15:50:44
(Pas de lien référant)
9 Dec 16:00:53
(Pas de lien référant)
9 Dec 16:27:22
(Pas de lien référant)
9 Dec 17:16:01
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 17:40:08
9 Dec 17:44:07
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 17:44:38
9 Dec 20:17:05
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:21:22
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:33:55
www.google.fr/#80 (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:53:53
www.google.fr/#80 (Keywords Unavailable)
9 Dec 20:54:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
9 Dec 21:13:11
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 02:52:02
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 08:28:54
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 09:58:03
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:09:02
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:14:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:15:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 11:56:41
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 12:22:42
www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 14:25:56
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 14:43:15
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 15:34:45
(Pas de lien référant)
10 Dec 15:42:15
(Pas de lien référant)
10 Dec 15:51:59
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 16:21:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 18:00:03
(Pas de lien référant)
10 Dec 20:53:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 21:19:44
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 22:32:11
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
10 Dec 23:13:30
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 00:13:36
(Pas de lien référant)
11 Dec 01:19:28
 Unknown
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 08:15:31
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 10:04:12
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 11:06:28
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 11:35:08
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 12:05:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 12:26:34
(Pas de lien référant)
11 Dec 12:37:25
(Pas de lien référant)
11 Dec 12:37:41
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 12:55:25
www.google.be/#13 (Keywords Unavailable)
11 Dec 13:51:12
(Pas de lien référant)
11 Dec 14:24:19
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 15:19:01
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 15:20:14
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 16:41:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 16:47:10
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 17:52:49
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 18:33:48
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 19:31:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
11 Dec 23:46:26
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 04:05:55
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 06:33:21
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 09:30:39
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 10:41:00
www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 11:13:25
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 14:02:46
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 15:13:06
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 16:04:11
(Pas de lien référant)
12 Dec 16:56:26
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 17:22:38
(Pas de lien référant)
12 Dec 18:50:31
(Pas de lien référant)
12 Dec 19:10:36
https://www.google.ch/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 19:22:18
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 19:23:19
(Pas de lien référant)
12 Dec 19:49:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 19:59:51
(Pas de lien référant)
12 Dec 20:09:39
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
12 Dec 21:35:56
13 Dec 02:45:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 03:37:33
https://www.google.be/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:00:54
https://www.google.co.uk/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:06:02
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:14:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 09:50:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 11:41:39
(Pas de lien référant)
13 Dec 14:25:42
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 15:59:06
(Pas de lien référant)
13 Dec 17:03:09
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:08:19
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 18:38:40
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 18:38:59
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:39:16
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:43:55
(Pas de lien référant)
13 Dec 18:46:58
(Pas de lien référant)
13 Dec 19:29:06
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 19:34:44
(Pas de lien référant)
13 Dec 19:44:16
(Pas de lien référant)
13 Dec 19:59:23
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 20:24:34
(Pas de lien référant)
13 Dec 20:54:27
 Unknown
(Pas de lien référant)
13 Dec 21:04:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 21:25:05
(Pas de lien référant)
13 Dec 21:39:02
(Pas de lien référant)
13 Dec 21:45:16
(Pas de lien référant)
13 Dec 22:13:57
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 22:28:52
(Pas de lien référant)
13 Dec 22:33:52
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
13 Dec 23:56:14
14 Dec 00:00:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 00:59:12
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 01:01:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 16:42:13
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 16:43:47
14 Dec 17:15:17
14 Dec 22:36:19
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
14 Dec 23:25:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
15 Dec 02:21:48
(Pas de lien référant)
15 Dec 08:21:29
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
15 Dec 14:36:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
15 Dec 20:38:38
(Pas de lien référant)
15 Dec 22:46:05
(Pas de lien référant)
15 Dec 23:27:54
 Unknown
(Pas de lien référant)
16 Dec 12:13:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 15:39:36
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 16:57:05
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 18:47:51
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 19:02:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
16 Dec 21:00:31
www.google.fr/#6 (Keywords Unavailable)
16 Dec 21:24:32
(Pas de lien référant)
16 Dec 21:44:03
(Pas de lien référant)
17 Dec 00:16:11
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 01:27:41
17 Dec 06:25:29
(Pas de lien référant)
17 Dec 06:34:11
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 09:20:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 10:13:13
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 11:46:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 13:08:30
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 14:03:29
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 14:05:39
www.google.fr/#5 (Keywords Unavailable)
17 Dec 18:17:33
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
17 Dec 19:58:38
(Pas de lien référant)
18 Dec 00:16:26
https://ph.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 05:59:43
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 09:49:22
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 13:59:54
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 15:13:39
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 16:56:16
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 17:05:23
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 18:09:10
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 21:23:17
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
18 Dec 22:53:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 01:39:13
(Pas de lien référant)
19 Dec 08:15:51
19 Dec 08:15:56
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 10:12:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 13:01:40
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 14:30:27
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 14:40:50
19 Dec 16:22:18
19 Dec 20:36:04
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 20:38:41
https://www.bing.com/ (Keywords Unavailable)
19 Dec 20:42:49
19 Dec 20:55:42
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 10:50:33
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 11:00:30
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 12:45:51
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 13:12:07
(Pas de lien référant)
20 Dec 16:57:31
 Unknown
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 18:54:24
(Pas de lien référant)
20 Dec 19:40:04
https://www.google.com.mx/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 20:39:37
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 21:01:35
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 22:25:34
https://www.qwant.com/ (Keywords Unavailable)
20 Dec 23:32:31
(Pas de lien référant)
21 Dec 02:40:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 11:58:25
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 14:04:27
https://www.google.com.eg/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 16:12:08
https://www.google.com.eg/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 16:12:15
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 16:53:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
21 Dec 17:13:04
(Pas de lien référant)
21 Dec 19:54:09
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
22 Dec 08:32:50
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
22 Dec 18:34:57
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
22 Dec 23:00:20
(Pas de lien référant)
22 Dec 23:06:20
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
23 Dec 05:26:40
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:03:04
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:03:06
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:05:11
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:05:13
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:07:19
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:07:20
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:09:15
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:09:17
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:11:08
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:11:10
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:13:02
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:13:04
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:18:30
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:18:33
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:20:23
(Pas de lien référant)
23 Dec 10:20:26
(Pas de lien référant)
23 Dec 18:57:31
(Pas de lien référant)
23 Dec 19:20:46
23 Dec 19:21:00
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 04:13:47
(Pas de lien référant)
24 Dec 04:14:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 10:45:55
(Pas de lien référant)
24 Dec 13:33:30
24 Dec 13:33:40
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 16:44:41
https://www.qwant.com/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 17:02:14
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
24 Dec 18:37:43
(Pas de lien référant)
24 Dec 23:02:02
(Pas de lien référant)
24 Dec 23:02:18
www.google.fr/#34 (Keywords Unavailable)
25 Dec 08:52:57
(Pas de lien référant)
25 Dec 10:16:59
(Pas de lien référant)
25 Dec 10:17:08
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 15:30:17
(Pas de lien référant)
25 Dec 16:25:58
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:33:11
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:33:49
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:37:39
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 17:42:36
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 21:37:42
25 Dec 21:42:12
25 Dec 21:44:08
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 21:45:52
(Pas de lien référant)
25 Dec 21:46:14
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
25 Dec 23:37:51
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
26 Dec 02:23:57
(Pas de lien référant)
26 Dec 15:15:17
(Pas de lien référant)
26 Dec 15:31:03
www.google.fr/#19 (Keywords Unavailable)
26 Dec 18:50:40
26 Dec 18:53:32
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
26 Dec 21:02:47
(Pas de lien référant)
27 Dec 06:05:44
(Pas de lien référant)
27 Dec 07:05:26
(Pas de lien référant)
27 Dec 07:05:27
(Pas de lien référant)
27 Dec 07:19:40
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 07:33:16
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 09:25:07
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 11:02:20
(Pas de lien référant)
27 Dec 16:55:32
https://www.bing.com/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 20:44:10
(Pas de lien référant)
27 Dec 21:58:42
https://www.google.bg/ (Keywords Unavailable)
27 Dec 23:07:34
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 01:58:43
(Pas de lien référant)
28 Dec 08:51:53
 Unknown
(Pas de lien référant)
28 Dec 10:09:18
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 10:40:50
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 10:45:01
28 Dec 10:45:14
https://mx.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 11:38:32
28 Dec 13:15:29
28 Dec 13:41:00
28 Dec 13:43:40
https://www.qwant.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 15:21:24
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 15:28:27
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:26:20
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:46:45
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:47:21
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:54:25
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:54:32
(Pas de lien référant)
28 Dec 18:58:13
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 19:46:44
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
28 Dec 19:47:28
(Pas de lien référant)
28 Dec 20:15:55
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 02:15:54
(Pas de lien référant)
29 Dec 06:04:04
29 Dec 06:04:40
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:07
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:11
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:12
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:37:42
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:42:52
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:43:16
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:44:13
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:45:57
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:47:58
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:48:01
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:49:10
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:49:12
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:49:16
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:50:04
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:52:38
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:53:28
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:53:30
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:53:32
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:55:28
(Pas de lien référant)
29 Dec 09:56:28
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:00:53
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:01:17
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:01:20
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:01:27
(Pas de lien référant)
29 Dec 10:02:13
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 10:19:48
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 10:20:53
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 10:24:10
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 14:40:42
(Pas de lien référant)
29 Dec 15:24:12
29 Dec 15:25:00
https://www.google.ca/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 16:24:16
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 16:58:00
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 17:43:02
(Pas de lien référant)
29 Dec 18:00:58
29 Dec 18:02:12
(Pas de lien référant)
29 Dec 18:03:48
 Unknown
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 18:57:54
https://fr.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 19:00:25
29 Dec 19:01:49
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 19:50:35
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 19:53:47
https://www.bing.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 20:14:23
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 22:03:23
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 22:58:52
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
29 Dec 23:56:57
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 00:10:29
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 01:14:09
(Pas de lien référant)
30 Dec 01:20:07
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 04:03:46
(Pas de lien référant)
30 Dec 09:31:50
 Unknown
(Pas de lien référant)
30 Dec 09:33:18
30 Dec 09:35:46
30 Dec 09:42:56
30 Dec 09:43:45
30 Dec 10:01:23
30 Dec 10:01:37
30 Dec 10:01:44
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 10:10:47
(Pas de lien référant)
30 Dec 11:45:22
https://www.google.fr/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 12:03:00
https://r.search.yahoo.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 12:35:36
30 Dec 12:37:26
www.google.fr/#15 (Keywords Unavailable)
30 Dec 13:20:54
30 Dec 13:21:07
(Pas de lien référant)
30 Dec 13:36:53
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 15:58:31
https://www.google.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 16:55:41
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 18:09:47
https://duckduckgo.com/ (Keywords Unavailable)
30 Dec 18:11:08
30 Dec 18:11:37
30 Dec 18:19:21
30 Dec 18:21:02
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:27:19
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:28:01
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:28:21
30 Dec 18:28:44
30 Dec 18:30:17
30 Dec 18:32:13
30 Dec 18:33:33
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:37:14
(Pas de lien référant)
30 Dec 18:37:35
30 Dec 18:38:07
30 Dec 18:39:21
30 Dec 18:39:32
30 Dec 18:40:40
30 Dec 18:41:04
30 Dec 18:41:37
30 Dec 18:42:09
30 Dec 18:42:49

 

Procès de Georges Tron aux assises : grand déballage en vue…

Il n’est pas impossible que je me mette moi aussi à « balancer » des proches de Marine Le Pen dans pas longtemps… des messieurs dans le genre gros porcs et leurs cochonnes, dont une magistrate qui va bientôt être mutée à Pétaouchnok…

En attendant, il serait souhaitable que les « vraies victimes » de cette affaire, qu’il s’agisse des accusatrices ou des accusés, soient tout à fait reconnues comme telles.

Et vu tout ce que la presse a déjà déballé par le passé, il fallait bien un procès pour pouvoir commencer à faire le tri…

 

http://www.lepoint.fr/politique/le-proces-aux-assises-de-georges-tron-pour-viols-s-ouvre-mardi-11-12-2017-2178813_20.php

Georges Tron aux assises: le procès de l’ancien secrétaire d’Etat pour viols s’est ouvert

 

AFP

Modifié le 12/12/2017 à 11:15 – Publié le 11/12/2017 à 14:26 | AFP

Georges Tron aux assises: le procès de l'ancien secrétaire d'Etat pour viols s'est ouvert

Georges Tron aux assises: le procès de l’ancien secrétaire d’Etat pour viols s’est ouvert © AFP / JACQUES DEMARTHON AFP

 

Il est accusé de viols et agressions sexuelles en réunion par deux anciennes employées de sa mairie de Draveil (Essonne): le procès de l’ancien secrétaire d’Etat Georges Tron s’est ouvert mardi devant les assises de Seine-Saint-Denis .

Avant d’entrer dans la salle où il sera jugé neuf jours durant, l’ancien secrétaire d’Etat à la Fonction publique (2010-2011) a traversé une nuée de caméras sans dire un mot, entouré par ses avocats Eric Dupond-Moretti et Antoine Vey.

« Je suis sans appréhension et j’espère que (le procès) servira à éclaircir des tas de choses qui auraient dû l’être depuis longtemps », avait-il déclaré à l’AFP à quelques jours du procès.

A Bobigny, l’élu LR comparaît au côté de son ancienne adjointe à la Culture Brigitte Gruel. Tous deux clament leur innocence.

 

L'une des deux plaignantes, Eva Loubrieu, arrive au tribunal de Bobigny, le 12 décembre 2017 © JACQUES DEMARTHON AFP

L’une des deux plaignantes, Eva Loubrieu, arrive au tribunal de Bobigny, le 12 décembre 2017 © JACQUES DEMARTHON AFP

 

Les deux accusés ont décliné leur identité au début de l’audience. « Quelle est votre profession ? » demande le président Régis de Jorna. « Je suis élu local », répond Georges Tron, costume noir et cravate grenat.

La justice a décidé de juger l’homme politique en dehors de l’Essonne où il est élu de longue date : il est maire de Draveil (30.000 habitants) depuis 1995, conseiller départemental et ancien député (1993-2010, 2011-2012).

Jugé dans le sillage de l’affaire Weinstein, le scandale avait éclaté en mai 2011, peu après la retentissante arrestation à New York de l’ancien directeur général du Fonds monétaire international Dominique Strauss-Kahn.

Georges Tron avait démissionné du gouvernement Fillon, affirmant qu’il ferait de la reconnaissance de son innocence une « affaire personnelle ».

Sa passion pour la réflexologie plantaire est soudain devenue connue du grand public, suscitant nombre de détournements et de caricatures.

Les opposants politiques de Georges Tron « se sont servis » de sa pratique de la réflexologie « pour faire croire qu’il était un fétichiste à coloration criminelle », a dit Me Vey avant le procès.

‘Volonté de dissimulation’

Mais ce qui vaut au maire de Draveil d’être renvoyé devant les assises va au-delà de massages de pied impromptus. Virginie Ettel et Eva Loubrieu disent avoir subi des attouchements et des pénétrations digitales entre 2007 et 2010, sans être capables de s’y opposer, tétanisées face à leur employeur.

Des accusations « fallacieuses » pour Antoine Vey, qui pense que leurs « mensonges » vont « nuire aux vraies victimes » en jetant le doute sur l’ensemble des femmes qui dénoncent des violences sexuelles.

L’avocat d’Eva Loubrieu, Alexandre-M. Braun, affirme de son côté que les parties civiles « ont vécu un enfer », sans le « soutien dont peuvent bénéficier les victimes qui parlent aujourd’hui ».

Le procès s’ouvre alors que plusieurs magistrats ont estimé qu’il n’y avait pas matière à juger le maire de Draveil et son adjointe.

En 2013, après deux ans et demi d’enquête, deux juges d’instruction d’Evry avaient prononcé un non-lieu. L’année suivante, saisie par les plaignantes, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris avait finalement renvoyé le dossier devant les assises.

Soulignant que cinq autres femmes avaient décrit dans les mêmes termes que les plaignantes les pratiques sexuelles de l’édile, seul ou avec son adjointe, la cour d’appel a considéré que les « dénégations absolues » des deux élus « suggèrent une volonté de dissimulation de leurs moeurs qui n’est pas en faveur de leur sincérité ».

Elle a aussi estimé que les critères de « surprise » et de « contrainte » caractérisant un viol pouvaient être établis, notamment au vu de l’ »ascendant » qu’avaient les accusés sur leurs employées.

Le maire de Draveil se dit victime d’un complot de l’extrême droite locale.

En janvier 2017, Georges Tron avait annoncé qu’il ne serait pas candidat aux législatives malgré l’investiture de LR afin de respecter la loi sur le non-cumul des mandats.

Il avait alors assuré que ce renoncement n’avait pas de lien avec l’imminence du procès, qui doit durer jusqu’au 22 décembre.

12/12/2017 11:14:14 -          Bobigny (AFP) -          © 2017 AFP

 

 

http://www.lejdd.fr/societe/georges-tron-au-jdd-moi-aussi-je-vais-balancer-lors-du-proces-3515915

Georges Tron au JDD : « Moi aussi, je vais balancer » lors du procès

 

23h45 , le 9 décembre 2017, modifié à 09h54 , le 12 décembre 2017

INTERVIEWAccusé le 24 mai 2011 par deux anciennes employées municipales, Georges Tron avait dû démissionner du gouvernement Fillon. Son procès pour viols et agressions sexuelles s’ouvre mardi et jusqu’au 22 décembre.
Georges Tron se montre déterminé avant le début de son procès, mardi. (Bernard Bisson pour le JDD)

Il prépare sa défense. Alors que s’ouvre mardi son procès pour « viols et agressions sexuelles », Georges Tron récuse ces accusations dans les colonnes du JDD. « Non », dit-il, il n’est pas fétichiste des pieds, malgré les témoignages de 40 femmes qui affirment avoir reçu des « massages » sans toujours en avoir été demandeuses. Et le maire de Draveil compte se montrer offensif lors de l’audience, après six ans de procédures : « Je vais me battre. C’est dans mon caractère. Jusqu’à présent, j’ai été pudique mais au cours de ce procès, je vais sortir de ma réserve et balancer moi aussi. »

Redoutez-vous d’être emporté par la vague soulevée par le hashtag « balance ton porc »?
Le contexte ne justifie pas le n’importe quoi. Il ne suffit pas que quelqu’un se déclare victime pour que cette expression devienne parole d’évangile. Nous sommes dans un Etat de droit et le principe de présomption d’innocence n’est pas remis en cause… La parole des femmes s’est libérée et je m’en félicite. Mais je n’ai jamais agressé et encore moins violé qui que ce soit.

Pourtant, vous êtes renvoyé devant un tribunal après six ans de procédures…
J’ai été entendu en garde à vue, par les juges, et confronté aux plaignantes. Au terme de l’enquête, le parquet, les juges et le parquet général ont demandé le non-lieu. Lorsque le 15 décembre 2014 la chambre de l’instruction a infirmé ces décisions, j’étais abasourdi. C’est comme si la justice s’était mise dans la roue des médias et de ceux qui les manipulent.

En réalité, huit ou neuf personnes dont mes deux accusatrices déclarent avoir été gênées par ma pratique de la réflexologie

Près de 40 femmes ont déclaré avoir eu droit à un « massage des pieds » sans toujours en avoir été demandeuses, certaines y ont même décelé une connotation sexuelle…
Tout d’abord, je veux rectifier ce chiffre de 40 qui ferait de moi un serial agresseur. En réalité, huit ou neuf personnes dont mes deux accusatrices déclarent avoir été gênées par ma pratique de la réflexologie. Toutes appartiennent à un cercle qui gravite autour de la mairie. Cela fait trente ans que je pratique la réflexologie sans me cacher, alors je vais vous livrer un scoop : le chiffre de 4.000 n’aurait pas été plus faux. Je précise que cela n’a rien à voir avec le « massage », il s’agit de points de pression sur le pied qui rassemble 7.200 terminaisons nerveuses. En 1993, j’étais l’auteur d’un rapport parlementaire sur le sujet, puis je créais une association à Draveil.

Deux journalistes, d’anciennes secrétaires, des femmes extérieures à Draveil ont aussi évoqué leur gêne…
J’attends leurs explications.

Dans cette affaire, la réflexologie n’est pas en cause. Vous êtes accusé en tant qu’élu et employeur…
On dit que je ne pratiquais que sur des femmes. C’est faux, mais elles sont les principales adeptes des médecines alternatives. On me soupçonne de m’entourer volontairement de femmes à Draveil. Sur les 700 agents, 500 sont effectivement de sexe féminin. Elles sont majoritaires dans la fonction publique territoriale.

Etes-vous fétichiste des pieds?
Non!

Mes « patientes » – le terme est impropre puisqu’il y avait des hommes, je le répète – ont entre 24 et 75 ans… et des physiques très différents

Ce ne serait pas un crime…
Lorsque je pratique la réflexologie, le pied devient un objet. Mes « patientes » – le terme est impropre puisqu’il y avait des hommes, je le répète – ont entre 24 et 75 ans… et des physiques très différents.

Comprenez-vous que votre intérêt pour les pieds de collaboratrices choisies, selon votre DRH, pour leur « plastique », puisse intriguer?
Elles sont venues me voir pour me demander du travail et je les ai orientées vers mon DRH. C’est lui qui les a embauchées. L’une, Eva Loubrieu, avait une compétence dans le secteur du livre dont nous avions besoin. L’autre, Virginie Faux, s’est présentée à ma permanence après les municipales de 2008. Elle a dû attendre qu’un poste se libère. C’est elle qui a engagé la conversation sur la réflexologie, qu’elle disait pratiquer. Il est vrai que je les ai licenciées. J’ai viré Mme Loubrieu pour détournement de fonds publics, plus de 5.000 euros, en vin notamment. Je n’ai pas renouvelé le contrat de Mme Faux en raison de son comportement. Quelques jours après le ­deuxième viol allégué, elle a participé à une soirée en mairie, au cours de laquelle elle a saisi les parties génitales d’un de mes adjoints, s’est fortement alcoolisée puis a fini pieds nus dans la neige. Et je n’étais pas là! Cette soirée faisait suite à d’innombrables absences justifiées par un cancer qu’elle n’a jamais eu.

Leur avez-vous touché les pieds?
Oui sans doute.

Vous espérez une réhabilitation comme Dominique Baudis, l’ancien maire de Toulouse victime de la rumeur municipale?
Je vais me battre. C’est dans mon caractère. Jusqu’à présent, j’ai été pudique mais au cours de ce procès, je vais sortir de ma réserve et balancer moi aussi.

Les plaintes de mes deux accusatrices étaient sur les réseaux sociaux quelques jours seulement après leur révélation. Tout le monde pouvait s’en inspirer…

Est-ce une menace?
Non, mais cette affaire a été traumatisante pour mes proches, ma famille, mes collaborateurs. Tout le monde parle du procès Tron. On oublie qu’il y a une coaccusée, Brigitte Gruel, qui était ma première adjointe. En six ans d’enquête, on ne lui a pas trouvé le moindre écart de conduite – ce qui n’est pas le cas de ses accusatrices. Elle aurait été la rabatteuse, la « Pompadour », ma maîtresse. C’est faux. J’ai dû avouer dans ce dossier une liaison extraconjugale. Pourquoi aurais-je caché celle-ci? Je me suis découvert des « amantes » que je ne soupçonnais pas. Pourtant, ces dernières n’ont jamais fourni le moindre sms, mail, date et lieu de dîners, cadeaux…

Le dossier montre que ces femmes, sans toujours se connaître, décrivent un mode opératoire similaire. N’est-ce pas troublant?
Troublant? Les plaintes de mes deux accusatrices étaient sur les réseaux sociaux quelques jours seulement après leur révélation. Tout le monde pouvait s’en inspirer…

Vous agitez la thèse d’un complot du Front national. L’instruction n’a rien démontré.
Philippe Olivier, le beau-frère de Marine Le Pen, a joué un rôle central. Avec son frère Jacques, ils possèdent près de 50.000 m² allotis à Draveil. Cela leur procure des revenus conséquents. En 2008, je ne les connais pas. Je loue même sans le savoir un de leurs biens. Ils se manifestent comme riverains au moment où se profile une opération immobilière dans leur quartier. Le 7 décembre 2009, j’organise une réunion publique dans une salle de 500 personnes avec les différents acteurs et le préfet. Très vite, nous nous apercevons qu’il y a 300 agitateurs dans la salle.

Philippe Olivier n’était-il pas alors en rupture de ban avec les Le Pen?
En fait, il n’avait jamais rompu les liens avec Marine Le Pen. Philippe Olivier était un de ses principaux conseillers pour la dernière campagne. En 2008, son frère avait domicilié une de ses associations de soutien chez lui à Draveil. De plus, son ordinateur a servi à envoyer au moins un mail d’une plaignante. Mon ancien directeur de cabinet, dont j’ai découvert qu’il avait été sur la liste du FN pour les élections municipales de 1995, a payé les billets de train de mes accusatrices pour aller voir leur avocat à Marseille. Il s’agissait de Gilbert Collard, actuel député proche Marine Le Pen.

 

 

 

Plan Macron contre les violences faites aux femmes

La pornographie, qui fait « de la femme un objet d’humiliation », se trouve dans sa ligne de mire.

Le malade mental au clavier – son « arme » – devrait donc normalement fermer boutique, puisqu’il ne fait, ne sait faire et n’annonce toujours que de la pornographie.

A suivre…

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/11/25/violences-faites-aux-femmes-ce-que-propose-macron-pour-faire-changer-la-honte-de-camp_a_23287843/

Violences faites aux femmes: ce que propose Macron pour « faire changer la honte de camp »

 

Le chef de l’Etat veut faire de l’égalité femme-hommes la grande cause du quinquennat. Objectif: gagner « ce combat culturel ».

 

25/11/2017 12:32 CET | Actualisé il y a 14 minutes

 

Plan Macron contre les violences faites aux femmes dans AC ! Brest

POOL New / Reuters
Violences faites aux femmes: ce que propose Macron pour « faire changer la honte de camp ».

 

POLITIQUE – Ce sera la grande cause du quinquennat. Emmanuel Macron a confirmé depuis l’Elysée qu’il compte se battre durant cinq ans pour l’égalité femmes-hommes. « Le combat contre les violences, c’est le combat pour l’égalité », a-t-il lancé dans un discours qui se voulait la réponse à la libération de la parole des femmes depuis que l’affaire Weinstein a éclaté.

Après avoir fait respecter une minute de silence en hommage aux 123 femmes décédées en 2016 sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint (voir la vidéo ci-dessous), le président de la République a présenté durant une heure un plan pour que « la honte change de camp » sans pour autant tomber « dans un quotidien de la délation ».

« Ce combat culturel commencera dès la crèche », a promis le chef de l’Etat qui veut faire de l’éducation la clé de voûte de son dispositif. Il a par exemple demandé au CSA de réguler aussi les contenus sur internet et les jeux vidéo. Il a aussi souhaité que des modules soient créés à l’école dès 2018 pour lutter contre le sexisme et le harcèlement. Dans sa ligne de mire, notamment, la pornographie qui fait « de la femme un objet d’humiliation. « Dès 2018, un grand plan de formation initiale et continue sera déployé dans le secteur public, avec une attention particulière portée sur la formation des cadres », a-t-il ajouté.

Le deuxième volet du plan gouvernemental concerne l’accompagnement des victimes. « Nous avons des progres à faire pour vaincre la peur et la honte », a-t-il estimé, confirmant le lancement d’un dispositif de signalement en ligne pour début 2018. Emmanuel Macron veut aussi faire en sorte qu’une femme reçue aux urgences ne soit plus obligée de passer le lendemain dans un commissariat pour porter plainte. Le chef de l’Etat annonce aussi la création d’une application numérique pour les femmes victimes de cyber-harcelement; elle sera mise au point par la Fédération nationale Solidarité femmes qui a lancé numéro de téléphone 39-19.

« L’appareil répressif doit aussi évoluer« , affirme Emmanuel Macron qui confirme la création du du délit d’outrage sexiste. Il sera sanctionné immédiatement avec « un montant dissuasif ». Confirmation aussi de l’allongement du délai de prescription de 20 à 30 ans pour les mineures victimes de viol. Le chef de l’Etat confirme aussi que le code pénal va combler le vide autour de l’âge minimum sur le consentement; il s’agit de l’âge en-dessous duquel on considère qu’un enfant ne peut pas donner son consentement à une relation sexuelle avec un majeur. « Il y aura un débat à l’Assemblée », promet-il. « Nous devrions aligner sur l’âge de la majorité sexuelle par souci de cohérence », précise-t-il cependant, optant donc personnellement pour 15 ans.

 

Lire aussi :

La petite leçon de droit de Philippe à Macron sur les violences faites aux femmes

La Journée pour l’élimination de la violence faite aux femmes célèbre le dur combat des sœurs Mariposas

Comment, de hashtags en témoignages, le monde s’est posé la question « moi aussi? »

 

Abus de déviants sexuels à Hollywood : le grand déballage se poursuit…

Puisqu’on vous dit qu’il y a de vrais malades…

D’ailleurs, celui-là le soutient lui-même…

 

http://www.lefigaro.fr/culture/2017/10/23/03004-20171023ARTFIG00114-le-realisateur-james-toback-accuse-de-harcelement-par-trente-huitfemmes.php

Le réalisateur James Toback accusé de harcèlement par trente-huit femmes

 

  • Par  Lucas Latil
  • Mis à jour le 23/10/2017 à 12:35
  • Publié le 23/10/2017 à 12:13
Le réalisateur James Toback accusé de harcèlement par trente-huit femmes

 

Les témoignages se multiplient à l’encontre de ce metteur en scène qui nie tout comportement coupable. Ce n’est pas l’avis de James Gunn, le réalisateur des Gardiens de la Galaxie, qui raconte qu’il mettait en garde depuis des années contre son collègue.

Le grand déballage ne fait que commencer. Quelques jours après les premières révélations sur le comportement d’Harvey Weinstein, il était devenu évident que le nabab honni n’était pas un «prédateur» isolé mais qu’il s’agissait presque d’un problème endémique dans la Silicon Valley.

» LIRE AUSSI – Affaire Harvey Weinstein: chronique d’un scandale planétaire

C’est aujourd’hui le réalisateur et scénariste James Toback qui fait l’objet de graves accusations que nous rapporte le Los Angeles Times. Très peu connu outre-Atlantique, le réalisateur a notamment réalisé un film dont De battre mon cœur s’est arrêté (de Jacques Audiard) est le remake. En 2008, il réalisait un documentaire sur Mike Tyson. Cette année, il a mis en scène le film The Private Life of a Modern Woman, avec Sienna Miller et Alec Baldwin, qui a été présenté en hors compétition à la Mostra de Venise. Aux États-Unis, il s’est surtout fait un nom en tant que scénariste: il a écrit le notamment scénario du film Bugsy qui a obtenu deux oscars en 1992.

Le même mode opératoire

Les témoignages de plus de trente femmes, actrices, journalistes ou anonymes, recueillis de manière individuelle, font froid dans le dos. Contrairement à Harvey Weinstein, le cinéaste ne «s’attaquait» qu’à de jeunes femmes, actrices en herbe, à qui il faisait miroiter d’importants rôles si elles acceptaient d’être intimes avec lui. Il les rencontrait dans un parc, une chambre d’hôtel ou au cinéma… se vantait de ses conquêtes et de ses films puis posait des questions intimes et humiliantes. «Vous vous masturbez souvent?» ou «Vous vous rasez les poils pubiens?»

Le réalisateur s’y prenait toujours de la même façon, avec un mode opératoire des plus malsains. L’actrice Adrienne LaValley a expliqué que, lors de son rendez-vous avec Toback dans une chambre d’hôtel en 2008, ce dernier s’était frotté vigoureusement contre sa jambe avant d’éjaculer dans son pantalon alors qu’elle tentait de le détacher d’elle. «J’avais l’impression d’être une prostituée. J’ai eu tellement honte. Je méritais de ne rien dire à qui que ce soit», explique-t-elle aujourd’hui.

Un témoignage glaçant et qui est similaire à celui des 37 autres jeunes femmes: il frottait son entrejambe contre ces femmes jusqu’à l’éjaculation, en prenant soin de bien les regarder dans les yeux et suppliant certaines de lui «pincer les tétons».

Son nom circulait

Ce n’est pas la première fois que l’on entend le nom de James Toback sur ce genre de cas. Dès le début de l’affaire Weinstein, il circulait déjà accolé au hastag #metoo.

Sur l’un de ces tweets, le nom de James Cameron est également cité, sans que l’on sache quoi que ce soit le concernant pour le moment.

Le réalisateur et scénariste James Gunn, à qui l’on doit les deux Gardiens de la Galaxie, a publié un long message sur sa page facebook, expliquant qu’il était au courant depuis longtemps et qu’il connaissait personnellement au moins 15 femmes ayant été victimes de Toback. «Il a fait cela à trois filles avec qui je suis sorti, deux de mes meilleures amies et un membre de ma famille… deux fois», explique-t-il. «Et c’est seulement les gens que je connais.»

Interrogé par le Los Angeles Times, le réalisateur a nié en bloc, assurant qu’il n’avait jamais rencontré ces femmes ou alors de manière très brève et sans aucune ambiguïté sexuelle. Il a ensuite donné une justification plus alambiquée en affirmant qu’il était «biologiquement impossible» pour lui de faire ce qu’on lui reproche, eu égard aux problèmes cardiaques et de diabète dont il souffre depuis des décennies.

Le milieu hollywoodien est en pleine ébullition avec ces nouvelles révélations qui ne seront certainement pas les dernières. Pour autant, il ne faut pas jeter l’anathème sur toute une profession ou tout un milieu. Le hashtag #BalancetonPorc a montré que ces agissements étaient tristement courants. Et bien au-delà, du monde du cinéma si on en croient les récentes accusations à l’encore de Tariq Ramadan, Pierre Joxe ou encore de joueurs de foot suédois.

 

Christine Boutin : un « dégueulis » d’accusations de harcèlement…

Il faut bien dire que les harceleurs ou agresseurs nous ont souvent fait vomir, mais que tous ceux, hommes et femmes, qui avaient autorité pour faire cesser leurs comportements délictueux, voire criminels, en avaient bien connaissance, ou dont l’intervention avait été sollicitée, nous ont aussi mises dans de sales états.

Il ne faut donc pas s’étonner de ce « dégueulis », qui quoi qu’on en dise reste très soft par rapport à tout ce que nous avons pu voir, entendre ou subir.

Il faudrait aussi comprendre que le fait pour les victimes de se replonger dans des souvenirs d’actes et propos bestiaux, orduriers, vulgaires à l’extrême et d’une grande violence, a naturellement tendance à teinter leur expression à ce sujet des mêmes caractéristiques, surtout lorsqu’enfin incitées à parler par un « Balance ton porc » assez inattendu elles le font très brutalement en quelques mots libérateurs dans un mouvement de colère irréfléchi après avoir dû se taire des années durant.

Malgré tout, elles restent incapables d’en faire autant que ceux dont les propos ou comportements les ont traumatisées à vie.

Il n’y a donc pas d’exagération dans ces dénonciations publiques, bien au contraire : il est toujours trop difficile, trop douloureux de tout exprimer pour qu’elles soient complètes.

Par ailleurs, les faits dénoncés n’ont pas grand-chose à voir avec la mixité, ni avec les relations entre hommes et femmes.

Dans mon expérience personnelle, ils ne sont le fait que de déviants dont l’éducation se singularise précisément par un gros défaut de mixité.

 

http://www.rtl.fr/actu/politique/pour-christine-boutin-les-accusations-de-harcelement-sexuel-sont-un-degueulis-7790622921

Pour Christine Boutin, les accusations de harcèlement sexuel sont un « dégueulis »

 

La présidente d’honneur du PCD, qui met fin à sa carrière politique, voit d’un mauvais œil les nombreuses dénonciations de comportements inappropriés qui inondent les réseaux sociaux. Elle s’est confiée au micro de RTL.

 

Philippe Robuchon RTL Soir Week End Philippe Robuchon
Accusations de harcèlement sexuel : Christine Boutin dénonce un « dégueulis » Crédit Image : Sipa | Crédit Média : Philippe Robuchon | Durée : 01:06 | Date : 22/10/2017 La page de l’émission
benjamin pierret

Benjamin Pierretavec AFP et Philippe Robuchon
publié le 22/10/2017 à 09:33

 

Le mouvement qui agite les réseaux sociaux depuis quelques jours n’obtient pas l’aval de Christine Boutin. Alors que de nombreuses femmes dénoncent le harcèlement sexuel dont elles affirment avoir été victimes par le biais du hashtag #balancetonporc, la présidente d’honneur du Parti chrétien-démocrate (PCD) a dénoncé samedi 21 octobre un « dégueulis » à l’antenne de RTL.

« Je suis accablée par l’exagération de tout ce qui tourne autour de la sexualité dans le monde d’aujourd’hui », a déclaré cette pasionaria de la droite conservatrice et catholique, quelques heures après avoir annoncé sa démission de son mandat de conseillère départementale lors d’une conférence de presse à Rambouillet (Yvelines), mettant fin à 40 ans de carrière politique.

Dénonçant un « véritable dégueulis », elle s’inquiète « qu’à terme, les relations sexuelles vont devenir de plus en plus compliquées et les relations entre les hommes et les femmes vont devenir de plus en plus difficiles ». Si elle admet « naturellement » que « les personnes soient condamnées » « quand il y a des « atteintes à la dignité de la personne humaine », elle estime à regret que les récentes prises de parole « laissent à penser que tout tourne autour de la sexualité dévoyée« .

Au nom de la « grivoiserie »

Lors de sa conférence de presse du 21 octobre, durant laquelle elle a annoncé la fin de sa carrière politique, Christine Boutin avait déjà exposé sa pensée : « Les débats actuels me passent par-dessus la tête ».  »Je ne pense pas que cette espèce de torrent de révélations soit nécessaire », avait-t-elle ajouté, évoquant déjà un « dégueulis d’accusations« . Elle dénonçait un « climat du moment » « insupportable, qui risque d’ »abîmer profondément les relations entre les hommes et les femmes ».

Pour Christine Boutin, il est regrettable que les femmes en viennent à avoir des « a priori » dès qu’elles reçoivent un compliment. « La grivoiserie fait partie de l’identité française et j’aime bien la grivoiserie », a-t-elle fait valoir.

Dans la foulée de l’affaire Weinstein, du nom du producteur américain visé par une série d’accusations d’agressions sexuelles, des accusations spécifiques ont émergé dans le monde politique: ont ainsi été visés, notamment, l’ex-ministre socialiste Pierre Joxe, l’ancien candidat à la présidentielle Jean Lassalle ou encore le député (LREM) de Moselle Christophe Arend. Les trois hommes ont rejeté ces accusations.

 

Balance ton porc : et après ?

Blablabla… Blablabla… Certains continuent à professer hors des réalités…

Les femmes doivent porter plainte, peut-on lire ici ou là, les réseaux sociaux ne sont pas le lieu pour dénoncer, etc, etc…

Bah, si c’était si simple, si les victimes pouvaient être entendues ailleurs, le tag n’aurait pas rencontré un tel succès.

Pour commencer, 95% des femmes qui dénoncent un fait de harcèlement sexuel perdent leur emploi.

Mais ce n’est pas tout. Dans l’immense majorité des cas, elles perdent aussi toute crédibilité avec la décision de justice qui va nécessairement en découler.

Et quels sont les critères des magistrats pour refuser de poursuivre ou absoudre le délinquant ou criminel ?

Ils se résument presque toujours au classique « le viol d’une pute n’est pas un viol ».

Leur définition de « la pute » est celle des porcs : c’est celle qui dit non, elle n’avait qu’à dire oui.

Le juge est un porc.

 

http://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/affaire-harvey-weinstein/balancetonporc-un-hashtag-ne-remplace-pas-un-proces_2422283.html

#balancetonporc : « Un hashtag ne remplace pas un procès »

 

La journaliste Clara Schmelck a estimé, lundi sur franceinfo, que les harcèlements qui ont été dénoncés sur Twitter via #balancetonporc doivent « passer devant les tribunaux ».

 

La journaliste Clara Schmelck, sur franceinfo, le 16 octobre 2017.

La journaliste Clara Schmelck, sur franceinfo, le 16 octobre 2017. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)
avatar

franceinfoRadio France

Mis à jour le 16/10/2017 | 11:58
publié le 16/10/2017 | 11:58

« Un hashtag ne remplace pas un procès », a tempéré la journaliste et philosophe des médias Clara Schmelck, invitée de franceinfo lundi 16 octobre, après le succès du hashtag #balancetonporc sur Twitter. Pour elle, ces harcèlements sexuels qui ont été dénoncés doivent « passer devant les tribunaux », car « ce sont des faits très graves. Ce ne sont pas juste des comportements indélicats ».

Après l’affaire Weinstein, des milliers de femmes en France ont raconté le harcèlement ou les agressions sexuelles dont elles ont pu être victimes. La journaliste Sandra Muller a créé le mot clé #balancetonporc sur le réseau social Twitter pour « dénoncer » ceux qui harcèlent.

franceinfo : Est-ce que le succès du hashtag « balance ton porc » vous étonne ?

Clara Schmelck : Non, car cela fait un moment déjà que Twitter est utilisé pour libérer la parole. Sandra Muller, celle qui a lancé le hashtag, l’a fait en temps voulu. Les femmes étaient prêtes à raconter, et on le voit d’ailleurs. Le sujet du harcèlement, des choses qui sont passibles de justice, ont été cadrées, énoncées et factualisées. Ça, c’est une avancée très grande.

Est-ce un cri de colère ou est-ce que cela pourra aller vers un procès ?

Ce sont des faits très clairs et très explicites qui ont été décrits. Surtout, on se demande comment cela n’a pas pu déjà être mis en procès. C’est vraiment la question de la rapidité de la justice, et en même temps sa nécessité qui est posée, car le hashtag ne remplace pas un procès. Quand vous regardez #balancetonporc, ce sont des faits très graves, des faits vraiment condamnables, ce ne sont pas juste des comportements indélicats. Certains récits remontent à plusieurs années. Ce qui a été dénoncé doit passer devant les tribunaux. C’est aussi pour donner l’exemple aux générations futures, leur montrer que ces pratiques sont d’un autre âge et que l’on ne peut plus faire ça maintenant.

Y-a-t-il un risque d’accuser nommément ses agresseurs ?

Accuser sans preuve est très risqué. Il y des risques de calomnie ou de règlement de comptes. Il y a aussi une autre difficulté, c’est d’énoncer des faits difficiles à raconter en 160 caractères.

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20171016.OBS6065/balance-ton-porc-la-force-du-groupe-peut-provoquer-un-changement-social.html

« Balance ton porc » : « La force du groupe peut provoquer un changement social »

 

"Balance ton porc" : "La force du groupe peut provoquer un changement social"
Une femme pose devant un écran portant le logo de Twitter. Image d’illustration (MATHIEU PATTIER/SIPA)

 

Pour le psychiatre Serge Hefez, le hashtag #BalanceTonPorc permet aux femmes victimes de harcèlement sexuel de créer un mouvement social.

 

« Un jour, je vais te baiser, que tu le veuilles ou non. » Avec le hashtag #BalanceTonPorc, des milliers de femmes livrent sur Twitter leurs témoignages de harcèlement sexuel au travail. Une action lancée en France après la prise de parole de nombreuses femmes contre le producteur américain Harvey Weinstein, accusé de harcèlement, d’agression sexuelle et de viol. Serge Hefez est psychiatre, et travaille entre autres sur les problématiques liées à la sexualité. Il décrypte pour « l’Obs » les mécanismes psychologiques à l’œuvre derrière ce hashtag.

« Balance ton porc » : l’affaire Weinstein libère la parole sur le harcèlement sexuel

Quel regard portez-vous sur cette vague de témoignages de harcèlement sexuel, regroupés sous le hashtag #balancetonporc ?

Ne soyons pas hypocrites : on ne tombe pas tous des nues quand on apprend qu’un producteur hollywoodien profite de sa position pour draguer lourdement, voire violer, un certain nombre d’actrices.

Vous dites « draguer lourdement », mais on parle de harcèlement sexuel, là ?

Oui, vous avez raison. Et dans le cas Weinstein, on parle aussi de viols, c’est bien de ça dont il est question.

Ce qui est intéressant avec ce hashtag, c’est que la façon dont se crée le lien social s’est renversée ces derniers jours. Il y a une espèce de complaisance sociale autour du sujet des agressions sexuelles. La complicité fait que tout le monde se voile la face, et le lien social se crée autour du fait de ne pas vouloir savoir. Jusqu’au moment où quelque chose brise l’omerta.

Désormais, on fait face à une irruption extrêmement brutale de femmes qui témoignent. On est passé d’une situation où être liés les uns aux autres, c’était faire semblant de ne pas savoir, à une situation où tout le monde témoigne dans la presse et sur Twitter de ces agressions. Et tant mieux. C’est comme des traînées de poudre, sauf que ce sont des traînées d’indignation partagée. On se relie tous les uns aux autres autour de la même émotion. Personne n’ignore que la plupart des femmes doivent subir un certain nombre d’agressions, des plus « minimes » aux plus majeures. Mais là, ça devient un fait social.

Pourquoi le mouvement a-t-il aussi bien pris sur les réseaux sociaux ?

Parce que tout sur les réseaux sociaux va très vite, ils permettent de créer très vite un groupe. Et il y a un pouvoir libérateur à la parole partagée : témoigner seul auprès d’un journaliste permet de se représenter soi-même comme victime, mais ça n’a pas force de ralliement.

Est-ce que ça n’est pas aussi parce qu’un tweet engage moins qu’une plainte ? Et dans les cas où les faits exposés sont prescrits, et qu’il n’existe donc pas de suite judiciaire possible, cela permet quand même de verbaliser son expérience ?

Oui, tout à fait. Mais j’ajouterais quand même que si le tweet engage moins, le lien virtuel reste très fort. Je change totalement de sujet pour l’illustrer, mais je travaille aussi sur le processus de radicalisation. Et les personnes que je rencontre se sont quasiment toutes radicalisées via internet. Il ne faut pas sous-estimer la puissance de ce lien-là.

Vous parlez de « pouvoir libérateur ». Donc le fait de verbaliser son agression est une première étape importante ?

C’est une première étape fondamentale. Non pas tant dans la perspective de revendiquer un statut de victime – même si ça n’est pas anodin de le faire. Mais surtout dans l’idée de faire du lien social, de sentir la force du groupe et du mouvement social autour de soi. On n’est pas seulement dans une position de victime qui cherche la réparation, on est membre d’un groupe de femmes qui, par la force du groupe, peut provoquer un changement social.

Justement, qu’est-ce qui vient après le témoignage ?

Ce qui vient après, c’est : comment l’individu se détache de ce groupe pour être dans sa propre mobilisation et sa propre action ? Il y a sans doute des femmes qui vont oser déposer plainte au pénal, portées par la force de la mobilisation sur Twitter. C’est à chaque femme de déterminer si elle se mobilise aussi personnellement.

Mais est-ce qu’il n’y a pas un risque pour ces femmes de se sentir abandonnées dans leur combat quand Twitter et les médias passeront à autre chose ?

Effectivement, c’est toujours le risque de ces mobilisations effervescentes : ça crée un mouvement collectif et ensuite ça retombe. Sans être cynique, que va-t-il se passer ? Des milliers de femmes vont témoigner sur les réseaux sociaux et dans la presse. Et puis dans deux mois, voire quinze jours, plus personne n’y pensera, et les femmes vont continuer à subir en silence.

Pour que ces femmes ne se sentent pas doublement agressées, il faut que leur indignation soit reprise sur un plan politique. Il faut qu’il y ait un changement perceptible dans la vie des femmes au quotidien : que le chef du rayon qui met la main aux fesses de la caissière ne le fasse plus. Et que les hommes commencent à avoir peur aussi, qu’ils ne se sentent plus impunis.

Comment on fait ?

Aux Etats-Unis ou dans les pays nordiques par exemple, l’acception de ce qu’est le harcèlement sexuel est beaucoup plus large : on ne dit pas à une collègue que sa robe lui va bien. Chez nous, il existe une sorte de marivaudage à la française qui brouille les repères entre la drague, la « drague lourde », et la violence sexuelle. Il faut travailler sur ces frontières-là, pour les rendre plus claires.

Il faut voir ce que proposera la loi qui est en préparation [le projet de loi « contre les violences sexistes et sexuelles », NDLR]. Mais c’est le rôle de toute la société : il existe une prévention à faire avec des affiches dans le métro, des spots à la télévision, mais aussi quelque chose de plus fin dans l’éducation, notamment des garçons. Mais aujourd’hui, cette idée rencontre beaucoup d’obstacles.

Propos recueillis par Mathilde Goupil

Mathilde Goupil
Mathilde GoupilJournaliste

 

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20171016.OBS6073/balance-ton-porc-quelles-suites-judiciaires-possibles-aux-temoignages.html

« Balance ton porc » : quelles peuvent être les suites judiciaires après tous ces témoignages ?

 

"Balance ton porc" : quelles peuvent être les suites judiciaires après tous ces témoignages ?
Manifestation devant le Conseil constitutionnel après qu’il ait abrogé l’article de loi sur le harcèlement sexuel, le 5 mai 2012 à Paris. (ALFRED/SIPA)

 

Certains des témoignages de harcèlement sexuel rapportés sur Twitter pourraient-ils déboucher sur une action en justice ? Possible, mais compliqué.

 

 

Le déferlement de témoignages avec le hashtag #balancetonporc charrie toutes sortes de récits, de propos ou gestes déplacés jusqu’aux agressions sexuelles. La plupart ne donne pas d’éléments d’identification, mais dans certains cas les hommes mis en cause sont identifiables. Avec quelles conséquences ?

Depuis la loi du 6 août 2012 (présentation, texte), le harcèlement sexuel est en France un délit, défini comme « le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ».

Et est assimilé au harcèlement sexuel « le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle, que celui-ci soit recherché au profit de l’auteur des faits ou au profit d’un tiers ».

Le parquet peut être saisi d’éléments précis

Dès lors, toutes les paroles, pour certaines précises, diffusées depuis le 13 octobre sur des « porcs » resteront-elles cantonnées au Net ou peuvent-elles entraîner des conséquences en justice ?

Affaire Weinstein : comment est né « Balance ton porc », le hashtag contre le harcèlement sexuelInterrogée par « l’Obs », Clarisse Taron, présidente du Syndicat de la magistrature, souligne que « ce phénomène, c’est la preuve que c’est difficile de porter plainte. Que la parole de ces femmes soit entendue, c’est toujours compliqué. Ces messages par internet, ce n’est pas toujours conforme à ce que la justice peut attendre, mais c’est la traduction d’un réel besoin. »

Elle souligne qu’un parquet peut être saisi par tout moyen, et que le parquet peut s’auto-saisir s’il a suffisamment d’éléments précis portés à sa connaissance :

« Si quelqu’un écrit ‘j’ai été agressée par Untel’, ce n’est pas suffisant, mais si cette personne écrit ‘je travaille à tel endroit, où Untel m’a agressée’, c’est précis. Après, la chancellerie peut s’en saisir ou non, ou encore une association féministe locale peut saisir le parquet local en lui signalant ce qui a été écrit. »

Prescription, diffamation : des écueils

Porter plainte n’est pas évident pour autant. Clarisse Taron observe que « ces affaires restent toujours compliquées à établir ».

« Il y a des enquêtes, des déclarations, des témoignages recueillis. Mais toutes les affaires de harcèlement, moral ou sexuel, restent compliquées, le risque étant qu’elles aboutissent à une situation de parole contre parole. »

Par ailleurs, les faits peuvent être frappés de prescription s’ils remontent, selon les cas, à plus de 3 ou 6 ans : la loi du 27 février 2017 sur la prescription a en effet fixé comme nouvelle durée de prescription d’un délit (cas du harcèlement) 6 ans. Mais si les faits étaient déjà prescrits avant la loi – remontant à 3 ans au moins -, ils le restent après.

Quid, en sens inverse, de la possibilité pour l’homme, mis au pilori virtuel par ses accusatrices, de contre-attaquer en justice ? La présidente du Syndicat de la magistrature précise que « contrairement au harcèlement où la justice peut s’auto-saisir, la plainte de la victime est indispensable en cas de diffamation. Ensuite, tout dépendra pour cette personne si les propos sont suffisamment précis. Et en face, on peut plaider l’exception de vérité… » – si on traite quelqu’un de voleur et que l’on prouve que c’est bien un voleur, le propos n’est plus condamnable comme diffamation. Pareil pour un harceleur. Eventuellement, « la personne désignée pourrait aussi attaquer pour injure, étant traitée de ‘porc’… ». A ses risques et périls…

Traitée de « conne » par Guy Bedos, Nadine Morano perd définitivement son procès

Très peu de condamnations

Jusqu’à présent, les plaintes pour harcèlement sexuel aboutissent rarement à des condamnations. Dans un rapport de la commission des Lois de l’Assemblée nationale en novembre 2016, sur l’évaluation de la loi n° 2012-954 du 6 août 2012 relative au harcèlement sexuel, les auteurs notaient que les condamnations pénales sont rares :

« Entre 30 et 40 condamnations pénales pour des faits de harcèlement sexuel ont été prononcées chaque année entre 1994 à 2003 et entre 70 à 85 condamnations entre 2006 et 2010. La plupart du temps, les coupables ont été condamnés à des peines de prison avec sursis (seules trois à quatre condamnations par an en moyenne comportaient une partie d’emprisonnement ferme). Dans 10 à 12% des cas, une peine d’amende était prononcée, d’un montant moyen de 1.000 euros. »

Et de souligner :

« Par ailleurs, la durée moyenne des procédures était très longue : le délai moyen entre les faits les plus récents et la date du jugement en première instance était de 27 mois. »

18 mois de prison pour un ex- »dircom » de Versailles condamné pour harcèlement sexuelLa loi d’août 2012 semble avoir eu peu d’effet : le directeur des affaires criminelles et des grâces, entendu par la commission des Lois, a « constaté que le nombre de plaintes et de condamnations n’avait pas augmenté depuis 2012. Ainsi en 2014, si 1.048 plaintes ont été déposées pour des faits de harcèlement sexuel, seules 65 condamnations ont été prononcées, 50% des poursuites ayant donné lieu, par ailleurs, à des procédures alternatives (rappel à la loi, composition pénale…). Seules 30 à 40% de ce type d’affaires font généralement l’objet de poursuites. »

6,2 % des plaintes aboutissent à une condamnation.

« Cet écart est encore plus flagrant avec le nombre potentiel de victimes de harcèlement, une femme active sur cinq déclarant avoir une fois été confrontée à de genre de comportement au cours de leur carrière », notaient les députés en citant une étude de l’Ifop de 2014.

T.N.

Thierry Noisette
Thierry NoisetteJournaliste

 

http://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/affaire-harvey-weinstein/balancetonporc-denoncer-un-harcelement-sexuel-sur-un-reseau-social-avec-un-hashtag-ce-n-est-pas-du-tout-l-endroit_2422691.html

#balancetonporc : « Dénoncer un harcèlement sexuel sur un réseau social avec un hashtag, ce n’est pas du tout l’endroit »

 

Christophe Noël, avocat spécialiste du droit du travail, alerte contre les risques auxquels s’exposent les victimes qui dénoncent une situation de harcèlement sexuel sur Twitter : les personnes qu’elles visent peuvent porter plainte « diffamation » ou « injure ».

 

Dénoncer son harceleur sur Twitter ou tout autre réseau social comporte des risques.
Dénoncer son harceleur sur Twitter ou tout autre réseau social comporte des risques. (MATHIEU PATTIER/SIPA)
avatar

propos recueillis parBenoît ZagdounFrance Télévisions

Mis à jour le 16/10/2017 | 20:22
publié le 16/10/2017 | 20:22

« Balance ton porc. » Depuis que cette injonction a été lancée sur Twitter sous la forme d’un hashtag, vendredi 13 octobre, dans la foulée de l’affaire Harvey Weinstein, des centaines de femmes ont relaté dans des tweets le harcèlement voire les agressions sexuelles dont elles ont été victimes. Pour la journaliste Sandra Muller à l’origine de cette initiative, c’est une manière de « crever l’abcès ».

Ces publications contribuent à « la libération de la parole des femmes » et représente une  »première étape avant l’intervention de la justice », abonde Céline Piques, porte-parole de l’association Osez le féminisme. Mais Christophe Noël, avocat spécialiste du droit du travail, prévient : « Quand on veut dénoncer une situation de harcèlement sexuel, il ne faut pas s’y prendre de cette façon-là. »

Franceinfo : Ces tweets n’exposent-ils pas à des attaques en diffamation ?

Christophe Noël : On est en plein dedans. Dénoncer un harcèlement sexuel sur un réseau social avec un hashtag, ce n’est pas du tout l’endroit. C’est une caisse de résonance phénoménale et c’est la porte ouverte à toutes sortes d’excès et de diffamations. Le problème, c’est qu’il y a à la fois du vrai et du faux et que tout se mélange. Il n’y a aucun moyen de contrôler ce qui est dit sur ce réseau social. On va sans doute retrouver des gens qui, par vengeance, vont calomnier des collègues de travail avec lesquels ils ne s’entendent pas.

Ce n’est pas bon : ça peut se retourner contre les victimes qui dénoncent un harcèlement sexuel. Les personnes qu’elles visent peuvent porter plainte pour « diffamation » ou « injure ». Les employeurs pris pour cible peuvent sanctionner leurs salariés. Il ne faut pas accuser à la légère, surtout en public. Quand on veut dénoncer une situation de harcèlement sexuel, il ne faut pas s’y prendre de cette façon-là. Il n’y a pas de publicité à donner à l’affaire. Il y a des moyens d’action sérieux, concrets, qui ne prêtent pas le flanc à la critique ou à la plainte.

Comment s’y prendre pour dénoncer un harceleur sexuel ? 

En théorie, il y a plein de moyens. On peut porter plainte auprès des policiers ou des gendarmes, on peut aller voir la médecine ou l’inspection du travail, on peut dénoncer auprès de la direction de l’entreprise, voire le comité d’entreprise qui est là pour protéger la santé des salariés… Mais tout cela s’avère souvent soit théorique parce que les gens ne sont pas formés à répondre à cela, notamment les policiers et les gendarmes qui ne maîtrisent absolument pas ce délit la plupart du temps. La réponse donnée aux femmes qui se plaignent de ça est à 95% : « Mais madame, allez devant les prud’hommes. » L’inspection et la médecine du travail doivent constater quelque chose qui est souvent caché. Souvent, il n’y a pas de suites. Quant à dénoncer ces situations auprès de la direction de l’entreprise, la plupart des gens travaillent dans des PME et le harceleur est souvent le chef d’entreprise lui-même.

La meilleure façon de faire, c’est d’écrire au harceleur lui-même. Envoyer un petit mail, par exemple. A chaque fois qu’on subit un acte, un propos, un comportement pas tolérable, on l’écrit. « Ta remarque sur mon décolleté aujourd’hui, ça n’a pas sa place sur le lieu de travail », par exemple. Ça a un effet. D’abord, ça peut parfois résoudre le problème, même si c’est rare. Mais surtout, ça permet à la victime d’établir la situation. C’est un indice pour le procès futur qui va permettre de présumer la situation de harcèlement, parce que l’auteur du harcèlement va parfois répondre : « Tu le prends mal… C’est une plaisanterie grivoise… »

Il faut prendre les devants, sortir de son rôle de victime et dénoncer la situation le plus vite possible directement auprès du harceleur. C’est fondamental pour la suite, parce que souvent on se heurte à un problème de preuve. Le harcèlement, c’est souvent quelque chose de caché, de ténu, d’insidieux, qui ne se fait pas en public devant témoins et qui vise des personnes fragiles.

Cette initiative ne permet-elle pas surtout d’inciter les victimes à agir ?

Libérer la parole, c’est très bien. Le grand mérite des affaires comme celle d’Harvey Weinstein, c’est qu’elles sont des caricatures. Ces cas-là n’existent pas dans la vraie vie. On n’a pas de monstres pareils dans le monde du travail. Ce sont des cas moins extrêmes. Mais au moins elles ont un mérite : elles informent les victimes et leur permettent de prendre conscience qu’elles ont des droits, qu’elles peuvent agir.

Car il y a un gros défaut d’information des victimes, mais aussi de prise en charge par la justice. Les services de police et de gendarmerie ne sont pas formés à cela ou ils comprennent et maîtrisent assez mal ce délit. Sur le plan pénal, il faudrait faciliter l’action. La plupart du temps, ça ne débouche pas : les plaintes déposées en gendarmerie ou au commissariat sont classées sans suite. Sur le plan civil, la définition du harcèlement est claire et il y a un aménagement de la preuve qui aide la victime. Sur l’action aux prud’hommes, le Défenseur des droits n’est pas assez mis en avant. Il peut s’associer à l’action des victimes.

Ce n’est pas si compliqué d’agir, de dénoncer une situation de harcèlement sexuel. Il y a des moyens d’action. Les victimes peuvent saisir le Défenseur des droits. Il a un rôle fondamental dans la lutte contre le harcèlement au travail. Il a un pouvoir d’enquête, d’investigation, il pourra aussi vous conseiller utilement. En plus, c’est gratuit. Ce serait dommage de s’en priver. C’est un interlocuteur fiable et sérieux.

Vous pouvez saisir un avocat pour agir en justice. Et il n’y a pas que l’action au pénal, qui est compliquée, parce qu’il faut apporter la culpabilité de la personne devant le tribunal, il faut une preuve directe de la culpabilité de la personne. Devant un conseil de prud’hommes, la preuve est facilitée. On ne vous demande pas d’apporter la preuve, mais des éléments permettant de présumer un harcèlement sexuel. C’est beaucoup plus facile d’engager des poursuites. Et lorsque vous agissez pour dénoncer un harcèlement sexuel, vous ne pouvez pas être sanctionné pour ça. La victime n’a rien à perdre à agir. Et c’est libérateur.

 

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/que-risque-t-on-en-denoncant-des-noms-sur-internet-7790546073

#BalanceTonPorc : que risque-t-on en dénonçant sur internet ?

 

La parole se libère concernant le harcèlement sexuel via les réseaux sociaux. Mais peut-on dénoncer quelqu’un sur internet sans de possibles conséquences juridiques ?

 

Marc-Olivier Fogiel RTL Soir Marc-Olivier Fogiel
Balance ton porc : et après ? dans AC ! Brest 7784141404_twitter-recoit-un-bon-point-pour-avoir-limite-les-discours-extremistes
Télécharger #BalanceTonPorc : que risque-t-on en dénonçant sur internet ? Crédit Image : LEON NEAL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : 01:05 | Date : 16/10/2017 La page de l’émission
Jean-Alphonse Richard
Jean-Alphonse Richard et La rédaction numérique de RTL
publié le 16/10/2017 à 20:03

 

Diffamations, injures, dénonciations calomnieuses… S’exprimer sur les réseaux sociaux ne met pas à l’abris de poursuites judiciaires. La loi stipule que la personne dénoncée peut se défendre juridiquement si elle est nommément citée ou reconnaissable. Si c’est le cas, elle peut alors attaquer l’auteur du message, elle a trois mois pour le faire.

Twitter ne risque rien, mais les services juridiques du réseau social ont l’obligation de transmettre l’identité et les coordonnées de l’auteur, même si ce dernier utilise un pseudonyme. Personne n’est anonyme sur Twitter. Et si une personne retwitte, republie, le message incriminé, elle peut aussi être poursuivie. Tout comme l’accusateur principal elle risque jusqu’à 12.000 euros d’amende. Le lundi 16 octobre dans la soirée, le parquet de Paris n’avait pas encore été informé de plaintes à ce sujet.

L’affaire Weinstein a libéré la parole de nombreuses femmes qui racontent via le hashtag #BalanceTonPorc des cas de harcèlement de la vie quotidienne. Lancé par la journaliste Sandra Muller, le mouvement prend de plus en plus d’ampleur. Elle avait écrit sur Twitter, le vendredi 13 octobre : « #BalanceTonPorc : toi aussi raconte, en donnant le nom et les détails d’un harcèlement sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends ».

 

Affaire Weinstein et autres : balance ton porc, OUAIS !

 

 

Super !

Depuis trois jours, des personnalités de plus en plus nombreuses n’hésitent plus à qualifier publiquement de « porc » le harceleur et violeur présumé Harvey Weinstein, dont de nouvelles victimes se manifestent tous les jours depuis les premiers témoignages publics, il y a tout juste dix jours.

Je vais donc rappeler avoir pour ma part été condamnée par le Tribunal de Grande Instance de Brest le 11 juin 2013 (condamnation heureusement annulée en appel de manière définitive le 2 décembre 2015) pour avoir notamment traité de « porcs » tous les messieurs que la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest envoie régulièrement me harceler ou m’agresser sexuellement depuis maintenant plusieurs décennies, toujours avec la bénédiction d’un certain nombre de magistrats, lesquels encouragent eux-mêmes toutes ces exactions et bien d’autres à mon encontre.

Je n’avais même pas nommé les « porcs » en question !

Seuls étaient connus du public ceux qui ne se gênaient pas pour me harceler sexuellement sur la toile avec leur complice Josette Brenterch du NPA de Brest depuis le mois de juin 2010, sans même cacher leur identité.

Leurs harcèlements publics à mon encontre avaient provoqué de ma part quelques réponses qui m’auront donc valu, à compter de l’année 2011, poursuites puis condamnation, tandis que dans le même temps mes plaintes pour harcèlements, atteintes à l’intimité de la vie privée et menaces en tous genres étaient toutes classées sans suite ou illégalement rejetées par les mêmes magistrats me témoignant une telle haine que l’un de mes avocats, particulièrement choqué par la teneur et la violence de leurs propos inacceptables à mon égard, me dira toujours par la suite n’avoir jamais vu de comportements aussi odieux en 25 ans de carrière, même avec le pire des criminels, alors que pour ma part j’étais victime !!!

Ces magistrats manifestement CORROMPUS me reprochaient, tout comme leurs protégés mes harceleurs primitifs des années 1990, puis tous les suivants jusqu’aux cybercriminels auxquels j’avais et ai encore affaire sur la toile depuis 2008, d’avoir toujours refusé de me prostituer, alors que j’avais aussi refusé de commettre des crimes et délits contre la Nation au profit de ceux, patrons voyous harceleurs également proxénètes et trafiquants d’armes notoires qui, en guise de punition, avaient dès lors décidé de me prostituer de gré ou de force.

Et voilà qu’aujourd’hui, dans la foulée de l’affaire Weinstein, il n’est plus question de crier haro sur les victimes quand elles ne se suicident pas, mais au contraire de les inciter à balancer !

Je balance donc mes porcs et leurs cochonnes, parmi lesquels ces magistrats et magistrates !

Point n’est besoin de décrire les porcs, tout le monde sait ce qu’ils sont.

Pour ce qui est de leurs cochonnes, l’expérience me permet de préciser qu’elles appartiennent toujours à l’une ou l’autre des deux catégories de femmes suivantes :

1°/ des femmes qui sont elles-mêmes « passées à la casserole » sans protester ou qui n’envisagent pas d’autre mode d’évolution professionnelle que la promotion canapé, qu’elles sollicitent d’emblée, et qui n’admettent pas que d’autres puissent s’en passer ou envisager de faire sans, ce qui les renvoie automatiquement à une image d’elles-mêmes très négative et que bien évidemment elles ne peuvent accepter : ce sont des « putes » et contrairement à celles qui ne couchent pas ou estiment pouvoir s’en dispenser, elles n’ont pas d’autre compétence à faire valoir pour trouver du boulot ou obtenir des promotions ; ces femmes font preuve d’un acharnement particulier à détruire tous ceux et celles qui menacent leur système, celui des porcs ;

2°/ des femmes qui comme la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest ne risquent absolument rien à fréquenter des porcs et trouvent un avantage certain à les utiliser pour détruire leurs cibles.

Voilà pour l’essentiel.

« Quand une actrice se fait séduisante pour décrocher un rôle, ce n’est pas pour se faire violer ! » dit justement Isabelle Adjani.

Même chose pour de nombreux autres métiers et tous les postes incluant une fonction de représentation : on ne soigne pas sa tenue pour se faire violer quand c’est une obligation professionnelle.

Des spécialistes s’expriment aussi sur la question du harcèlement en entreprise.

Marie Pezé, qui a créé la première consultation « Souffrance & Travail » en 1997, précise que « les salariés sont responsables de la santé de leurs collègues. S’ils constatent qu’une femme ne s’habille plus comme avant, qu’elle commence à perdre du poids ou à en prendre, qu’elle a des crises de larmes, qu’elle va mal, il relève de la posture citoyenne d’aller la voir et de lui dire ‘que puis-je faire pour t’aider?’ afin qu’elle puisse se confier ».

Vivons-nous sur la même planète ?

Pour ma part, j’ai dû me résoudre il y a maintenant une douzaine d’années à ne quasiment plus sortir de chez moi pour éviter toutes les agressions que la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest continuait à organiser à mon encontre avec l’approbation ou la complicité de ses amis du Tribunal de Grande Instance de Brest.

Et quand le harcèlement reprend sur la toile dès mes premiers commentaires anonymes sur un site d’information, en l’occurrence Rue89 en 2008, il peut se poursuivre indéfiniment au vu et au su de tous sans aucun problème pour les harceleurs. Près de dix ans plus tard, ceux-ci ne sont toujours pas inquiétés, ni par la « justice » pourtant régulièrement saisie, ni par aucune enquête journalistique.

Autrefois déjà, tous mes collègues de travail étaient bien au courant de ce qui se passait, les harceleurs en chef les incitaient tous, voire les forçaient à participer à tous leurs harcèlements à mon encontre, tout comme plus tard leur complice Josette Brenterch du NPA de Brest à compter de mon arrivée dans l’association AC ! Brest dont elle était trésorière, en 2004.

Dans ces conditions, il n’y a rien à confier à qui que ce soit, et quand on va vraiment mal, on disparaît, on ne va quand même pas offrir à tous ces pervers le spectacle d’une crise de larmes, ils n’attendent que ça.

Une fois, en 1994, il m’est arrivé de craquer dans mon bureau.

Un de mes harceleurs, qui n’avait rien à y faire, mais venait très souvent m’y harceler, l’a vu. Et que croyez-vous qu’il ait fait ? Tout en joie, exultant, il a aussitôt appelé tous les mecs de l’entreprise à venir défiler dans mon bureau pour y contempler « la pute » en train de « verser des larmes de crocodile » (sic). Plusieurs d’entre eux ont bien rappliqué, rigolards. Certains ont fait demi-tour rapidement, gênés.

Je précise ici à l’attention de ceux qui pourraient l’ignorer que dans le système porcin, « la pute » ou « la salope » n’est pas celle qui couche mais celle qui dit non.

 

http://www.ozap.com/actu/-ce-gros-porc-puant-d-harvey-weinstein-antoine-de-caunes-fier-de-sa-fille-emma-de-caunes/539172

« Ce gros porc puant d’Harvey Weinstein » : Antoine de Caunes « fier » de sa fille Emma de Caunes

 

Antoine de Caunes dans "Popopop"

Antoine de Caunes dans « Popopop » © France Inter

Affaire Weinstein et autres : balance ton porc, OUAIS ! dans AC ! Brest 15-58fa1eeabc18f-article_author_media-1

publié par
Jeudi 12 Octobre 2017
L’animateur a évoqué le témoignage de sa fille au « New Yorker ».

 

Le papa soutient sa fille. Depuis une semaine, le producteur américain Harvey Weinstein est empêtré dans un scandale sexuel qui voit chaque jour de nouvelles actrices l’accuser de harcèlement sexuel ou de viol. Après un premier article du « New York Times », le « New Yorker » a été le deuxième média à faire des révélations sur cette sordide affaire, dévoilant le témoignage de huit nouvelles femmes qui auraient été victimes du producteur.

Parmi elles, Emma de Caunes, qui a raconté en détails au magazine comment Harvey Weinstein avait tenté de la forcer à avoir des rapports sexuels avec lui dans une chambre d’hôtel, après un déjeuner professionnel. « J’étais tétanisée » raconte ainsi Emma de Caunes au « New Yorker ». « Mais je ne voulais pas lui montrer que j’avais peur parce que je sentais que plus j’étais effrayée, plus il était excité » poursuit-elle, disant s’être sentie comme « un animal sauvage face à un chasseur »

« Ce gros porc puant »

Hier après-midi, Antoine de Caunes est revenu sur les révélations faites par sa fille en introduction de « Popopop », son émission culturelle quotidienne diffusée sur France Inter. « Je suis un père comblé. J’ai trois beaux enfants auxquels je trouve toutes les vertus« , a-t-il commencé, évoquant ses « deux beaux gaillards » puis sa fille qui fait « le merveilleux métier d’actrice« . Il a ensuite parlé des « hommes de pouvoir« , des « prédateurs sexuels qui abusent de leur position » dans ce milieu.

« Mais il arrive que ces femmes se rebiffent et rendent publics de tels agissements. C’est ce que vient de faire ma fille, en même temps qu’Asia Argento, Angelina Jolie, Judith Godrèche, Rosanna Arquette et plein d’autres en dévoilant les turpitudes d’un tout puissant producteur hollywoodien, ce gros porc puant d’Harvey Weinstien pour bien le nommer. Tout le monde le sait, il faut du courage quand on est une femme pour mettre sur la place publique de telles histoires (…) Voilà pourquoi aujourd’hui je suis heureux non seulement d’avoir trois beaux enfants, mais en plus je suis fier d’avoir une fille comme elle« , a-t-il conclu. puremedias.com vous propose de découvrir la séquence dans le tweet ci-dessous. De son côté, Emma de Caunes a simplement repris la chronique en question sur son compte Twitter, la commentant de la sorte : « Et moi fière d’avoir un papa comme lui« .

 

 

http://www.purepeople.com/article/harvey-weinstein-le-porc-ses-soirees-cannoises-entre-partouzes-et-cocaine_a254839/1

Harvey Weinstein, « le Porc » : Ses soirées cannoises, entre partouzes et cocaïne

Harvey Weinstein - Photocall de la soirée de Grisogono "Love On The Rocks" à l'hôtel Eden Roc au Cap d'Antibes lors du 70e Festival International du Film de Cannes. Le 23 mai 2017.
9 photos

Lancer le diaporama

Harvey Weinstein – Photocall de la soirée de Grisogono « Love On The Rocks » à l’hôtel Eden Roc au Cap d’Antibes lors du 70e Festival International du Film de Cannes. Le 23 mai 2017.
Un secret de polichinelle pourtant bien couvé…

 

Après le récit d’Emma de Caunes, suivi de près par celui de Judith Godrèche, le cinéma français a fait irruption dans le scandale Weinstein. Depuis quelques jours, les langues se délient à Hollywood où de nombreuses actrices et femmes racontent comment elles ont été harcelées, agressées sexuellement voire violées pour trois d’entre elles, par Harvey Weinstein. Léa Seydoux, probablement l’une des stars françaises les plus populaires à l’international et notamment à Los Angeles, a également évoqué l’agression sexuelle dont elle a été victime.

Harvey Weinstein, en effet, ne se limitait pas à Hollywood. Le producteur américain adore la France, et il n’a jamais lésiné sur les moyens pour distribuer des films tels que La Reine Margot, Le Fabuleux Destin d’Amélie Poulain, Intouchables et bien évidemment The Artist et ses cinq Oscars. Chaque année, il venait à Cannes pour le Festival où sa réputation est apparemment un véritable secret de polichinelle.

Weinstein, le « Caligula de Cannes »

Les hôtels – et notamment le Cap-Eden-Roc où il avait ses habitudes – et les loueurs de yachts le connaissent bien. Comme le rappelle Le Parisien, l’influent tycoon américain « organise des fêtes avec partouzes et cocaïne« . Sur la Croisette, il est surnommé « le Porc« . Apparemment, professionnels du cinéma comme journalistes avaient l’air de savoir, par des bruits de couloir, des rumeurs ou des récits véridiques, comment Harvey Weinstein ambiançait le Festival de Cannes côté coulisses. Dans le Guardian, on parle même du « Caligula de Cannes« , référence au controversé empereur romain dont l’appétit pour les orgies fait la joie des historiens.

Cannes, c’est là que Judith Godrèche, 24 ans alors, est agressée. « Il s’est pressé contre moi et m’a enlevé mon pull », raconte-t-elle. Après avoir refusé de le masser, elle s’enfuit et se confie à Miramax, la société de Weinstein, qui la réduit au silence, « parce que c’est comme ça« . Un récit qui n’a pas étonné Dominique Besnehard, ex-agent de stars qui n’a jamais été réellement confronté à Weinstein. Il dit toutefois avoir entendu « des actrices raconter qu’elles avaient été convoquées dans sa chambre et qu’elles étaient parties en courant« , dénonçant chez lui ce « rapport de pouvoir digne d’un Pygmalion pervers« .

« Un comportement impardonnable »

De son côté, le Festival de Cannes a publié un communiqué de presse. « C’est avec consternation que nous avons découvert les accusations de harcèlement et de violence sexuelle récemment portées contre Harvey Weinstein, professionnel du cinéma dont l’activité et la réussite sont connues de tous, qui lui valent de séjourner à Cannes depuis de nombreuses années et d’avoir de nombreux films sélectionnés au Festival international du film dont il est une figure familière« , écrivent conjointement Pierre Lescure et Thierry Frémaux. « Ces faits relèvent d’un comportement impardonnable qui ne peut susciter qu’une condamnation nette et sans appel. Notre pensée va aux victimes, à celles qui ont eu le courage de témoigner et à toutes les autres. Puisse cette affaire contribuer à dénoncer une nouvelle fois des pratiques graves et inacceptables« , concluent le président et son délégué général.

Le 12 Octobre 2017 – 15h15

 

 

http://www.purepeople.com/article/eva-green-victime-du-gros-porc-harvey-weinstein-sa-mere-balance_a255121/1

Eva Green « victime du gros porc » Harvey Weinstein : Sa mère balance !

 

Marlène Jobert révèle que sa fille Eva Green a été harcelée par Harvey Weinstein.
Marlène Jobert a brisé le silence…

 

Et une nouvelle victime de plus dans le scandale des harcèlements et agressions sexuelles d’Harvey Weinstein. Ce vendredi 13 octobre sur Europe 1, Marlène Jobert a révélé que sa fille Eva Green (que l’on verra bientôt à l’affiche du prochain film de Roman Polanski, D’après une histoire vraie) avait été harcelée il y a sept ans de cela par le producteur hollywoodien.

« Ma fille Eva a été victime de cet horrible bonhomme, confie l’actrice, romancière et conteuse pour enfants. Il est tenace, il insiste pendant plusieurs mois, dès qu’il passait à Paris il l’appelait« , raconte l’actrice française de 76 ans.

Eva Green, bien connue à Hollywood pour ses rôles dans Casino Royale, Dark Shadows ou plus récemment Miss Peregrine, « ne répondait pas« . « Elle était un peu intimidée, ce type avait tellement de pouvoir ! De pouvoir sur tout le cinéma ! Il a dû lui mettre tellement de bâtons dans les roues, car il était vexé« , poursuit sa mère. Selon cette dernière, Eva « a mis du temps à s’en remettre« , et « préfère oublier et ne pas en parler aujourd’hui ».

Donnant un peu plus de détails sur le comportement qu’a eu le magnat hollywoodien avec Eva Green, il utilisait selon Marlène Jobert « le même mode opératoire« , à savoir « le prétexte d’un rendez-vous professionnel, d’un scénario à lui remettre, avec un beau rôle à la clé« . « Et comme son bureau était aussi dans sa suite d’hôtel, il les faisait monter et puis bon… Il leur promettait comme à toutes de favoriser leur carrière en échange de faveurs sexuelles« , assure la mère de famille.

Selon elle, sa fille « est arrivée à lui échapper mais il l’a menacée de la détruire professionnellement« . Sans fard, elle rajoute que « si le ‘gros porc’ avait été évincé par sa victime, pour se venger il interdisait (aux réalisateurs) de la choisir« . « Donc réagir brutalement pour une jeune actrice, c’était aussi se mettre en danger, être rayée des listes » explique Marlène Jobert.

Parlant aujourd’hui au nom de sa fille, l’actrice de Masculin féminin aurait aimé agir à l’époque. « J’en avais été tellement horrifiée, scandalisée, que je voulais faire quelque chose mais ma fille m’a dit ‘surtout pas ! Tu ne peux pas savoir le mal dont il est capable’« , raconte-t-elle, avant de conclure en affirmant que « ce n’est pas possible que ce type soit impuni« . « Il faut que cet odieux personnage soit poursuivi« , a-t-elle martelé.

Le 13 Octobre 2017 – 20h36

 

 

http://www.lepoint.fr/invites-du-point/philippe-labro/philippe-labro-affaire-weinstein-un-porc-peut-en-cacher-un-autre-13-10-2017-2164332_1444.php

Philippe Labro - Affaire Weinstein : « Un porc peut en cacher un autre ! »

 

VIDÉO. Le journaliste et écrivain revient sans détour sur l’affaire Weinstein. Il dénonce le silence et craint de nouveaux scandales.

 

Par

Modifié le 13/10/2017 à 18:34 – Publié le 13/10/2017 à 16:40 | Le Point.fr

 

À Hollywood, c’est l’heure du grand déballage ! Depuis la publication d’un article du New York Times le 5 octobre, Harvey Weinstein, surpuissant producteur de cinéma américain, est dans la tourmente. Accusé de toutes parts aussi bien par des actrices, des mannequins que par des collaboratrices, le roi d’Hollywood est déchu. Jeudi, une enquête de la police de New York a été ouverte pour une agression sexuelle présumée remontant à 2004.

Pour le journaliste et écrivain Philippe Labro, Harvey Weinstein n’est rien d’autre qu’un « porc » dont le visage abîmé reflète « l’arrogance, la certitude ou encore la vanité ». L’animateur de Langue de bois s’abstenir dénonce le silence assourdissant qui a couvert les agissements de ce « prédateur prétentieux pétrifiant » durant de si longues années. Et de prévenir : « Un porc peut en cacher un autre. »

 

http://www.bvoltaire.fr/on-surnommait-porc/

On le surnommait « le porc »…

 

 Aujourd’hui

Qu’on n’occulte pas l’immense responsabilité d’un monde au sein duquel il avait toute latitude pour parader.
Magistrat honoraire et président de l’Institut de la parole

Le lynchage a battu son plein et la justice a pris la relève dans divers pays.

Harvey Weinstein est un grand producteur, mais à l’évidence un triste personnage et une personnalité qui s’est servie de son pouvoir pour abuser des victimes, actrices débutantes ou confirmées, jeunes femmes évidemment en situation de dépendance.

Harcèlements, agressions, quatre viols présumés. Tout, dorénavant, y passe, tout est libéré. Il est à terre, il n’est presque plus rien. Son épouse l’a quitté. Depuis la dénonciation du New York Times, chaque jour son lot de révélations, d’indignations, de dégoûts.

Des plus illustres aux plus discrètes, elles se manifestent, révèlent, se révoltent, accablent, mettent en garde. Angelina Jolie, Judith Godrèche et Emma de Caunes, par exemple. Et tant d’autres blessées, souillées, offensées, aujourd’hui honteuses et justicières.

Ce n’est pas parce que Harvey Weinstein est ainsi justement vilipendé que je vais avoir l’impudence de le défendre pour ce qu’il aurait, paraît-il, accompli à l’insu de tous, en tout cas du monde artistico-politique dans lequel il était immergé et qui le connaissait en détail. Aux États-Unis comme à Paris, à Cannes ou en Angleterre.

Il avait ses pratiques, on les connaissait. Comme toujours, on savait mais on feignait de ne rien savoir. On le surnommait « le porc », mais il aurait été indécent de prendre son courage à deux mains pour le dénoncer. Pour rompre cette omerta des univers qui préfèrent murmurer entre eux contre l’immonde, partager l’ignoble dans leur cercle plutôt que de se lever, de s’élever et d’exprimer publiquement la vérité, aussi sale qu’elle soit.

Me gêne alors la stupéfaction surjouée, l’étonnement subit. Le couple Obama s’affirme dégoûté et Hillary Clinton choquée. C’est sans doute vrai, de même que la furie collective qui, maintenant, s’en prend à cette virilité dévoyée, à ce potentat du sexe sous diverses facettes. On ne m’empêchera pas de douter que personne n’ait su ce qui se déroulait dans les coulisses, que de rumeurs en certitudes négligées, personne n’ait eu l’oreille attirée, que personne, avant l’article du New York Times, n’ait eu l’occasion de mettre au jour ce que l’obscurité et l’intimité avaient prétendument dissimulé.

Ce n’est pas pour rien que Jane Fonda a avoué être honteuse parce qu’elle n’avait rien dit.

Il y a des histoires françaises qui me reviennent en mémoire et qui ne sont pas éloignées de ce déversement sincère mais si tardif sur Harvey Weinstein.

J’éprouve la plus vive compassion pour les victimes nombreuses de ce producteur, de ce prédateur, quoi qu’elles aient subi, et je n’aurais pas l’impudence de leur reprocher de s’être tues parce qu’elles avaient peur, mais les puissants qui n’ignoraient rien, le procureur Cyrus Vance, Jr. – le même qui s’est illustré plus tard avec l’affaire de DSK – qui n’a donné aucune suite pénale à une plainte portée par une intrépide contre Weinstein, comment leur pardonner d’avoir failli ? Il y en a plus qu’assez de ces complicités diffuses, implicites, évidentes qui se flattent d’une solidarité de classe, de fortune et de pouvoir quand la morale la plus élémentaire aurait eu besoin d’être respectée. Et la vérité proférée et dénoncée.

Je ressens aujourd’hui ce paroxysme multiplié et cette surabondance défoulée contre lui à la fois comme éminemment légitimes mais aussi telle une manière, pour beaucoup, de faire oublier leur indifférence, leur silence, leur abstention. Ou, plus tristement, leur tolérance amusée. Dans la périphérie éclatante, toute de lumières et de connivences, les ombres et les turpitudes d’Harvey Weinstein étaient connues, mais gardées au secret pour et par les initiés. On a les privilèges misérables qu’on peut.

La condamnation soit, les condamnations heureusement.

Mais qu’on n’occulte pas l’immense responsabilité d’un monde au sein duquel il avait toute latitude pour parader, puisque le « porc dans son auge » était préservé de toute révélation.

Extrait de : Justice au Singulier

 

http://www.huffingtonpost.fr/2017/10/15/laffaire-weinstein-fait-emerger-le-balancetonporc-qui-denonce-le-harcelement-sexuel-dans-le-monde-professionnel_a_23243706/

L’affaire Weinstein fait émerger le « #balancetonporc » qui dénonce le harcèlement sexuel au travail

 

Les femmes françaises ont décidé de briser le silence.

 

15/10/2017 10:14 CEST | Actualisé il y a 27 minutes

 dans Calomnie

Mike Blake / Reuters
L’affaire Weinstein fait émerger le « #balancetonporc » qui dénonce le harcèlement sexuel dans le monde professionnel

 

HARCELEMENT SEXUEL – « J’aurais dû être plus courageuse et je pense qu’à partir de maintenant je le serai quand j’entendrai de telles histoires ». Cette phrase, prononcée par Jane Fonda dans une interview accordée à la BBC ce jeudi 12 octobre, témoigne du tabou qui existe dans les affaires de harcèlement sexuel. Car l’actrice était au courant des accusations d’agression sexuelle et de viol portées contre Harvey Weinstein depuis un an. Mais cette omerta ne s’applique pas seulement au cas du producteur américain ni à Hollywood.

Ce silence existe aussi dans n’importe quel milieu professionnel. Pour Marie Pezé, docteur en psychologie, psychanalyste et expert auprès de la Cour d’appel de Versailles, celui-ci s’explique par le fait que « trop souvent, le harcèlement sexuel au travail est vécu comme une affaire privée ou personnelle. C’est aux femmes de se débrouiller seules pour se sortir de ces situations, alors qu’il existe un cadre légal très solide », explique-t-elle au HuffPost.

Ce vendredi 13 octobre, la journaliste Sandra Muller a créé le hashtag « #balancetonporc » sur Twitter. « Toi aussi raconte en donnant le nom et les détails un harcèlement sexuel que tu as connu dans ton boulot. Je vous attends », écrit-elle. Un appel auquel les femmes n’ont pas manqué de répondre. Elles ont ainsi témoigné des situations de harcèlement et d’agressions sexuelles quotidiennes qu’elles ont subi dans le cadre de leur profession.

L’employeur et les salariés responsables de la santé physique et mentale des collaborateurs

En France, les articles L4121 et L4122 du code du travail fixent un cadre juridique: le chef de l’entreprise doit protéger la santé physique et mentale de ses salariés en terme de résultat. Il est légalement obligé de mettre en place une organisation du travail saine.

Il en est de même pour le salarié d’une entreprise, qui doit prendre soin de « sa santé et de sa sécurité », mais également de celle de ses collègues, sinon, il s’agit d’une « omission ».

- Article L4121: « L’employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Ces mesures comprennent: des actions de prévention des risques professionnels, des actions d’information et de formation, la mise en place d’une organisation et de moyens adaptés. L’employeur veille à l’adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l’amélioration des situations existantes ».

- Article L4122: « Conformément aux instructions qui lui sont données par l’employeur, dans les conditions prévues au règlement intérieur pour les entreprises tenues d’en élaborer un, il incombe à chaque travailleur de prendre soin, en fonction de sa formation et selon ses possibilités, de sa santé et de sa sécurité ainsi que de celles des autres personnes concernées par ses actes ou ses omissions au travail ».

Marie Pezé, qui a créé la première consultation « Souffrance & Travail » en 1997, détaille: « Cela signifie que les salariés sont responsables de la santé de leurs collègues. S’ils constatent qu’une femme ne s’habille plus comme avant, qu’elle commence à perdre du poids ou à en prendre, qu’elle a des crises de larmes, qu’elle va mal, il relève de la posture citoyenne d’aller la voir et de lui dire ‘que puis-je faire pour t’aider?’ afin qu’elle puisse se confier ».

Contactée par Le HuffPost, Marilyn Baldeck, déléguée générale de l’Association européenne contre les violences faites aux femmes au travail (AVFT), ajoute: « Si ces informations remontent jusqu’à l’employeur, il est supposé réagir et doit s’en saisir. Quand un salarié est par exemple qualifié de ‘dragueur’ ou de ‘cavaleur’, cela cache bien souvent un discours qui relève d’une infraction pénale ou d’un comportement incompatible avec la démarche de l’entreprise ou le contrat de travail ».

« Le médecin du travail peut agir »

Mais quand on est témoin de harcèlement sur son lieu de travail, comment agir concrètement? Marilyn Baldeck explique: « Ce sont des salariées qui se confient à d’autres sur le harcèlement sexuel dont elles sont victimes. La rumeur a donc le statut d’information. La question est de savoir ce que les personnes qui ont reçu cette information sont supposées en faire. Si on parle de ‘rumeur’, personne ne va jamais rien faire, car ce ne sera pas pris au sérieux ».

Marie Pezé conseille tout d’abord d’aller parler aux acteurs de l’entreprise, à savoir, dans un premier temps, le médecin du travail, même si ces rumeurs paraissent infondées. « Le médecin du travail a le droit d’aller faire des visites de service et des visites de postes. Comme il a vu des salariés en consultation, il sait des choses. De plus, il est inscrit au Conseil de l’ordre et donc soumis au secret médical. Le médecin du travail peut vraiment agir et mener une enquête ».

Mais il est aussi possible d’aller se confier à un délégué syndical ou un délégué du personnel, et même à l’inspecteur du travail, soumis au secret professionnel. « Comme il est membre de droit du Comité d’Hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), il peut mettre le sujet sur la table sans citer personne. (…) Si le collègue ne parle pas, il devient un témoin passif et collabore à ce que la situation perdure. C’est une forme de complicité passive, voire même active », poursuit la spécialiste de la souffrance au travail.

Cependant, Marilyn Baldeck précise que « la victime doit avoir l’assurance que la personne qui est au courant ne fera rien sans son accord. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles les victimes ne veulent pas saisir les organisations syndicales: elles redoutent qu’il y ait tout de suite une démarche vis à vis de l’employeur. Elles sont dans des temporalités qui sont différentes des professionnels qui interviennent à leurs côtés. Agir tout de suite sans leur consentement est une erreur fatale, parce qu’on les perd. Si on va plus vite que leur propre rythme, on risque de les décourager à jamais d’entreprendre quoique ce soit ».

La jurisprudence progresse

En outre, la jurisprudence avance également en ce sens. La Cour d’appel d’Orléans a ainsi condamné un journal à 78.500 euros de dommages et intérêts le 7 février 2017 et a recouru, pour la première fois, à la notion de « harcèlement sexuel d’ambiance » ou « environnemental ».

Le site juridique Le Village de la Justice explique que le harcèlement sexuel d’ambiance est « caractérisé par une situation où ‘sans être directement visée, la victime subit des provocations et blagues obscènes ou vulgaires qui lui deviennent insupportables’ ». En d’autres termes, le harcèlement sexuel devient général et non plus individuel. Grâce à cet arrêt de la Cour d’appel d’Orléans, un collègue peut donc dénoncer ces comportements sexistes même s’il n’en est pas directement la cible.

Mais Marie Pezé est formelle, « s’il n’y avait pas cette ambiance complice et générale, cela ne se produirait pas ». Dans le cas du producteur Harvey Weinstein, elle tente d’expliquer toute la complexité de l’affaire: « Tout le monde savait probablement depuis toujours que c’était un prédateur. Mais tout le monde s’est tu parce qu’il est un bon producteur, qui a produit des films remarquables. Ce sont souvent des personnes qui exercent leur pouvoir pas seulement pour harceler sexuellement, mais aussi pour faire de bonnes choses dans le monde professionnel ».

 

Lire aussi :

Les 31 femmes qui accusent Weinstein d’agression sexuelle

Léa Seydoux raconte: Harvey Weinstein « a sauté sur moi »

À cause de la prescription, ni Judith Godrèche ni Emma de Caunes ne pourraient attaquer Weinstein

 

 

http://www.europe1.fr/societe/adjani-quand-une-actrice-se-fait-seduisante-pour-decrocher-un-role-ce-nest-pas-pour-se-faire-violer-3464414

Adjani : « Quand une actrice se fait séduisante pour décrocher un rôle, ce n’est pas pour se faire violer ! »

 

06h00, le 15 octobre 2017, modifié à 12h44, le 15 octobre 2017
Adjani : "Quand une actrice se fait séduisante pour décrocher un rôle, ce n'est pas pour se faire violer !"

Isabelle Adjani a été récompensée cinq fois du César de la meilleure actrice, notamment pour « La Journée de la jupe ».@ XAVIER LEOTY / AFP

Dans une tribune publiée par le « Journal du dimanche », l’actrice française Isabelle Adjani revient sur le scandale Harvey Weinstein

 

« Dans les maisons de production ou chez les décideurs, j’ai souvent entendu : ‘Toutes des salopes, toutes des putes de toute façon, ces actrices !’ » Isabelle Adjani connaît bien la musique qui accompagne le scandale Harvey Weinstein, le super-producteur d’Hollywood déchu face aux accusations en cascades de viols, agressions et harcèlement sexuels. L’actrice française connaît la musique, et elle en déroule les mécanismes dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche.

« Quand le silence se brise, quand la parole se libère et qu’elle est enfin relayée parce qu’il n’est plus possible de remettre en cause le témoignage de dizaines d’actrices devenues célèbres, le scandale éclate et révèle de manière spectaculaire le système de prédation dans toute sa monstruosité », écrit la comédienne, nommée deux fois pour l’Oscar de la meilleure actrice. « Ce qui était acceptable pour l’opinion sans être dit, devient inadmissible, insupportable, surtout dans un pays très puritain, en apparence, comme les États-Unis… »

En France, c’est autrement sournois

« Arsenal de défense des prédateurs ». « En France, c’est autrement sournois », estime Isabelle Adjani, en vertu des « trois G : galanterie, grivoiserie, goujaterie. Glisser de l’une à l’autre jusqu’à la violence en prétextant le jeu de la séduction est une des armes de l’arsenal de défense des prédateurs et des harceleurs. »

Par ailleurs récompensée cinq fois par le César de la meilleure actrice, notamment pour La Journée de la jupe, elle estime enfin qu’il est « grand temps de rappeler que dans libertinage il y a liberté et que quand une femme dit non, elle dit non, que son corps lui appartient et qu’elle seule est libre d’en disposer. Quand une actrice se fait séduisante pour décrocher un rôle, ce n’est pas pour se faire violer ! ».

 

Premier printemps de la riveraine « Les Chats » sur le site rue89

Le 11 mai 2015, j’avais commencé à m’intéresser aux commentaires sur le site Rue89 de l’ancienne riveraine « Les Chats », active, et même hyperactive, du 11 décembre 2007 jusqu’au 29 septembre 2009.

J’avais publié une première tranche de ces commentaires, ceux du 11 décembre 2007 au 31 mars 2008.

Poursuivons l’exercice avec la publication de la suite de ses commentaires, du 1er avril 2008 jusqu’au 30 juin 2008.

J’invite ici tout internaute qui me lit à m’aider à l’identifier et la retrouver, pour peu qu’elle soit toujours en vie.

Elle serait nantaise ou l’aurait été à cette époque et c’est tout à la fois l’un des auteurs et témoins les plus importants de tous les harcèlements dont je suis victime sur Internet depuis 2008 pour la période des débuts, en 2008 et 2009.

 

30/06/2008, 9 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Sur France 3, Sarkozy promeut une « Europe qui protège » – il y a 6 ans 10 mois

    Mais si ça continue je vais pouvoir écrire des nouvelles concernant la Rue89. Les deux dernières :

    A la caisse d’un magasin le jeune répond à la cliente :
    -« mais pas de soucis madame » (pas de soucis c’est le nouveau mot à la mode)
    Moi : faisant la queue derrière la cliente en question et en souriant :
    -« comment ça pas de soucis ? Mais il n’y a que ça des soucis ! “
    Le caissier : Ha bon ? Mais non, regardez il fait beau !
    Moi : – ‘et vous croyez qu’il suffit que le soleil brille pour qu’il n’y ait pas de soucis ? Vous croyez qu’avec le président actuel ça va s’arranger ?

    Le caissier : Ah ça je vous l’accorde !

    Voyant que je n’avais pas affaire à un sarkoboy je lui dit : – Vous connaissez Rue89 ? Un site d’informations !
    Le caissier -Non je connais pas’
    Moi : C’est un site où on vous dit tout ce qu’on ne vous dit pas à la télé et à la radio !
    Le caissier : ‘Intéressant ça, j’irai voir.
    Je paye et en partant : N’oubliez pas Rue89, 89 comme 1789, la date de la révolution.
    ___________
    Un collègue dit : Melle Untel nous quitte, son stage prend fin aujourd’hui’.
    Un autre collègue à lui : pourtant on a besoin de personnel et en plus elle est efficace !
    Moi : Et je parie qu’on ne renouvelle pas son contrat pour ne pas payer les indemnités de chômage !
    Un des deux collègues : tout juste !
    Et nous voilà parti à discuter de politique, des socialistes qui font exactement la politique de sark’or etc, etc …
    Bref -‘vous connaissez Rue89 ? Un site d’information où on vous dit tout ce qu’on ne vous dit pas à la télé et à la radio ……….bla bla bla ……tout ça pendant la pose cigarette.

    Une autre fois à la sécu, puis à la caisse de l’alimentation, puis dans les manifs …..

    Pas une journée où je ne parle de Rue89, on me demande même si j’ai des actions.
    Moi : Mais non ! ! Ce que je veux c’est que les gens sachent, après ils font ce qu’ils veulent mais au moins qu’ils sachent.

    Incroyable le nombre de gens qui ne connaissent pas Rue89 ! ! ! Il me faudrait un tee-shirt Arnaud ; -))
    ça irait plus vite !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Sur France 3, Sarkozy promeut une « Europe qui protège » – il y a 6 ans 10 mois

    Les Chats sont ravis, z’ont pas la télé hé hé !
    De toute façon moi je préfère le dessin de mon Chimilimili hi hi ; -))
    En César du haut de sa tour, n’a plus besoin de ses talonnettes le sark’or.
    Le dessin ne le montre pas mais quand il dit « n’ayez pas peur » il a une armée de CRS derrière.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Les deux revirements du chef de l’Etat sur France Télévisions – il y a 6 ans 10 mois

    @ mindthegap

    Et d’une, comme dit « Feu » il n’a pas été ELU avec une majorité de français mais une MAJORITE DE VOTANTS.

    Et de deux, son élection est basée sur le mensonge, à commencer par celui de son ex femme qu’il a fait revenir car il en avait besoin pour être élu.

    Et de trois, il est au plus bas dans les sondages, comme jamais aucun président ne l’a été, ce qui veut dire qu’est est REJETE par une MAJORITE DE FRANçAIS.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Opération de police musclée à la sortie d’un concert de rap à Paris – il y a 6 ans 10 mois

    « Mais c’est pas très miaou ça »

    Effectivement vintage, c’est déluge qui en a parlé.
    Et pourquoi vous adresser à moi alors ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Etats-Unis : des déplacés post-Katrina harcelés par les assureurs – il y a 6 ans 10 mois

    Il faut mettre à jour votre flash player Satiricon.
    Ci-dessous les liens pour Windows.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Etats-Unis : des déplacés post-Katrina harcelés par les assureurs – il y a 6 ans 10 mois

    Non vraphel je n’ai pas Ipod et ça fonctionne très bien. ça fonctionne avec le flash player de Adobe, il faut juste le mettre à jour.

    Lien

    Pour WINDOWS

    La dernière version de flash player :
    Adobe Flash Player 9.0.124.0

    Pour la mise à jour (si on l’a déjà) :
    Lien en français version 8.1.2

    Pour l’installer :
    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Des droits de l’homme pour les singes ? L’Espagne dit oui – il y a 6 ans 10 mois

    Et à gauche c’est toi ? ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Des droits de l’homme pour les singes ? L’Espagne dit oui – il y a 6 ans 10 mois

    chourave, la remarque la plus juste de tous les messages ici postés y compris les miens. Bravo !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment s’y retrouver dans l’enfer des pistes cyclables ? – il y a 6 ans 10 mois

    Bonjour skalpa !
    Merci pour tes photos et ta réponse, ouf, je suis rassurée. : -))
    Bonne journée skalpa ! ! Il va faire très beau aujourd’hui, le soleil va briller et que ta journée soit belle !

29/06/2008, 69 évènement

28/06/2008, 13 évènements

27/06/2008, 6 évènement

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Une assistante sociale dénonce un sans-papiers (le PV) – il y a 6 ans 10 mois

    Regarde un peu par là Marie, INCROYABLE ! ! ! !


    Pour une France plus efficace, nous simplifions vos démarches
    Lien

    RECTIF : Ouf ! ! je pense que c’est un gag.
    Mais comment peut-on utiliser un gouv.fr ? C’est légal ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Une assistante sociale dénonce un sans-papiers (le PV) – il y a 6 ans 10 mois

    Madame B.H. assistante sociale à l’AEMO votre attitude est inqualifiable.
    Le rôle d’une assistante sociale est de protéger, de conseiller, d’aider en somme.
    Non seulement vous venez de déshonorer votre profession, mais vous venez aussi d’insulter toutes les femmes.
    Vous êtes une femme méprisable, je dirais même une vraie g…e.
    Il fut un temps vous auriez été jugée, montrée du doigt, logiquement vous devriez être révoquée.
    J’espère que la vie et les évènements se chargeront de vous lorsque les choses seront redevenues normale dans ce pays.

26/06/2008, 3 évènements

25/06/2008, 4 évènements

24/06/2008, 36 évènements

23/06/2008, 56 évènements

22/06/2008, 50 évènements

21/06/2008, 61 évènements

20/06/2008, 24 évènements

19/06/2008, 2 évènements

18/06/2008, 54 évènements

17/06/2008, 3 évènements

16/06/2008, 51 évènements

15/06/2008, 60 évènements

14/06/2008, 5 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article BTP : les congés ouvriers encore dans les caisses patronales – il y a 6 ans 11 mois

    Et ça c’est vraiment pas mal dans le genre :
    « ce rapport indique (p. 35) qu’une partie des encours sont déposés dans deux paradis fiscaux, les îles Caïmans et Jersey. Le tout pour une grosse dizaine de millions d’euros. Pourquoi ? Comment ? Des questions que les patrons de l’Adepaccobab posent depuis des années. En vain. Pour justifier leur refus, les caisses arguent que rien ne les oblige à publier leurs comptes. Pourtant, au titre des statuts, les adhérents sont juridiquement “solidaires” en cas de banqueroute. Autrement dit, responsables mais incapables de vérifier la bonne gestion de ces drôles d’associations.

    Comment peut-on être responsable et ne pas avoir un droit de regard sur les comptes ?
    Une loi générale sur la transparence. Sans la transparence nous ne sommes pas un pays démocratique.

    J’espère vraiment qu’ils vont donner un bon coup de pied dans cette fourmilière.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article BTP : les congés ouvriers encore dans les caisses patronales – il y a 6 ans 11 mois

    C’est quel Lazard dans tout ça :

    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article BTP : les congés ouvriers encore dans les caisses patronales – il y a 6 ans 11 mois

    Clans mafieux, le mot est lâché, j’ai comme l’impression que ce pays est pourri par la mafia.
    Il y a vraiment trop de magouilles et pas des petites.

    La seule chose à faire c’est d’engager une procédure.
    A quel niveau ? Je ne sais pas mais rien ne les empêche d’alerter les instances européennes.
    De toute façon il faut qu’ils fassent du bruit.

    comptecourant c’est quoi au dessus de l’Europe ?
    (engager des procédures à l’échelle de l’Europe voire plus) Je ne comprends pas.

    Encore un sujet dont seul Rue89 parle.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie PPDA de Castro à Sarko – il y a 6 ans 11 mois

    Il est mort ?

    On pourrait le croire, que de remue-ménage pour ce type !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Avec Fillon, un « référendum d’initiative populaire »… sans le peuple – il y a 6 ans 11 mois

    Sur le site que vous donnez en référence :

    Instaurez la Démocratie dans votre commune !
    « Si vous décidez de mettre en place le Conseil des citoyens de votre commune merci de nous en informer et d’ouvrir un fil de discussion sur notre forum, ici : Lien (Il ne faudrait pas qu’une ville se retrouve avec deux Conseils des citoyens…) »

    Je suis allée sur cette page pour savoir si un groupe existait dans ma ville, impossible de le savoir il faut s’inscrire. Pourquoi ?
    Sur la fiche d’inscription ce qui me dérange :
    - une case à cocher « Cacher l’adresse courriel au public ? “ si mon adresse se trouve visible par tous et que ce site n’aura pas pris en compte l’option cochée. Qui a envi que son adresse soit à la vue de tous ? La non visibilité devrait être obligatoire
    - l’acceptation du règlement est en anglais sauf la case à cocher ‘j’accepte’. Pas mal avec le drapeau français d’un côté et européen de l’autre.

    Vous trouvez tout cela normal ?

13/06/2008, 51 évènements

12/06/2008, 3 évènements

11/06/2008, 23 évènements

10/06/2008, 6 évènements

09/06/2008, 45 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Ma réponse est dans la boîte ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    En complément l’article de Rue89

    Lien

    Les socialistes exigent de travailler
    Par Zineb Dryef | Rue89 | 25/03/2008 | 12H24

    Alors que le Conseil national du PS se tient ce mardi à Paris, certains attribuent à la paresse sa défaite à la présidentielle…

    …. certains statuts du PS sont peu, voire pas du tout, respectés. Dans son dernier ouvrage, « Le Livre noir du libéralisme », Pierre Larrouturou, délégué national à l’Europe, pointe la paresse des socialistes, responsable des récentes défaites :
    ………. A lire très intéressant !

    Re merci Zineb ! !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Coucou Triquoise
    Je me suis inscrite à la lettre de la nouvelle gauche, à chaque fois qu’il y a une info comme celle-ci je la leur envoie.
    Voici la dernière lettre d’info de leur part, pardon pour la longueur :

    Pour information, voici le courrier envoyé aujourd’hui aux membres du PS ayant signé notre pétition.

    Bonjour à tous,

    Dans son dernier mail, Pierre LARROUTUROU vous disait que nous allions tenter d’imposer à Solférino l’envoi à tous les militants d’un Etat des lieux et d’une liste de 10 questions que nous voulions poser à tous ceux qui vont rédiger une motion.

    Finalement, après avoir beaucoup hésité, nous ne l’avons pas fait. Pour deux raisons :

    Ø un problème informatique : envoyer un texte de 60 pages plein de courbes et donc assez « lourd » (1 méga-octet) à 8.000 militants a été un peu difficile pour notre ordinateur. Beaucoup d’entre vous n’ont reçu le texte que très très tardivement.

    Ø Un problème politique plus sérieux : pour imposer le texte à Solférino, il fallait se tourner vers le juge des référés et obtenir qu’il condamne la direction du PS. Sur le fond, nous n’avions guère de doute (le juge nous aurait sans doute donné raison) mais politiquement, beaucoup nous ont dit que Solférino pourrait se servir de ce recours devant la justice pour critiquer notre démarche.

    En conclusion :

    Nous avons abandonné l’idée d’envoyer un texte à tous les militants avant la Convention nationale.
    Nous allons sérieusement améliorer nos outils informatiques et mieux utiliser le site.
    Nous préparons une Contribution générale que nous déposerons début juillet dans le cadre normal de la préparation du Congrès.

    Pour travailler sur la Contribution et débattre de notre stratégie, nous invitons tous ceux qui le peuvent à se retrouver samedi prochain, juste après la
    Convention nationale :

    Samedi 14 juin de 15h30 à 18h30
    au Sénat Salle François Mitterrand
    15, rue de Vaugirard métro Odéon RER Luxembourg

    Si vous pouvez venir samedi prochain au Sénat, pensez à prendre une PIECE D IDENTITE et donnez vos noms, prénoms et adresse en envoyant un mail à le14ausenat@gmail.com

    Vous êtes à ce jour plus de 1.100 à nous avoir envoyé des éléments pour nourrir la contribution (merci à tous !). Et le texte envoyé la semaine dernière a été apprécié par la quasi-totalité des 8.000 militants à qui nous l’avons envoyé : 11 seulement ont envoyé un mail pour dire qu’ils ne voulaient pas le co-signer…

    Trois remarques pour conclure :

    1. Il n’est pas trop tard pour envoyer des contributions (pas plus d’une page SVP)

    2. Si vous n’avez pas reçu le texte de 60 pages la semaine dernière (maudit logiciel !), envoyez-nous un mail pour le demander.

    3. Beaucoup ne pourront pas venir à Paris samedi prochain. Mais évidemment on les tiendra au courant par internet de ce qui se sera dit et de l’avancée du texte.
    Bien cordialement Frédéric TRICOT

    (Vous recevez des informations car vous êtes signataire de la pétition au travail les socialistes
    Lien

    Je peux t’envoyer les courriers en privé ceux que j’ai reçu et ceux que je leur ai envoyé suite aux articles de Rue89 et notamment celui-là :
    Lien

    Et celui-là :
    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Tu as raison Magenta tout est en gras maintenant juste après ton message. ça alors ! ! !

    @eelisa
    Je sais mettre MES messages en gras mais pas en italique. Dommage qu’il n’y ait pas simplement une touche à choisir pour ça.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    La vigilence tout le monde trouve cela normal, mais ce qui s’est passé n’a rien à voir avec la vigilence Pierre.
    Si cet étudiant avait eu de mauvaises intentions, il n’aurait pas laissé ce document sur son bureau.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Merci Network
    C’est donc un institut fiable ?
    Je demande ça, car j’ai une amie qui a reçu un imprimé de l’INAD par l’intermédiaire de son employeur.
    Les renseignements demandés sont du niveau de Hontefeux
    Date et lieu de naissance, vous, votre père, votre mère, quelle était leur nationalité de naissance ou d’acquisition, votre niveau d’étude, votre grade,…..
    etc etc …
    Curieux tout de même non ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Comment il fait Ga pour écrire en italique ?

    Du coup tout le reste de la page est en italique ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Bonjour Network,
    Pourriez-vous me dire ce qu’est l’INED ?
    Affilié à Hontefeux ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Article d’UTILITE PUBLIQUE ! !

    N’oubliez pas de voter pour l’article ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    IL N’A PAS DE TROU A LA SECU ! ! !

    On vous parle du TROU DE L’ARMEE ?

    On vous parle du TROU DE LA POLICE ?

    Non ! Tout simplement parce qu’il n’y en a pas plus qu’a la sécu.
    Chacun de ces ministères a un budget versé par nos impôts.

    Que l’Etat commence par récupérer l’argent dû à la sécu par les employeurs, qu’il lutte contre le travail au noir entretenu pas les employeurs et qui prive les caisses de leurs cotisations.

    Alors on vous écoute les politiques de gauche pour vos propositions !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Comment se prépare la privatisation de la Sécu – il y a 6 ans 11 mois

    Merci Patrick ; -))

    QU’ON SE LE DISE & QU’ON LE FASSE SAVOIR :

    « François Sarkozy, professionnel de l’industrie pharmaceutique, nommé vice-président du conseil de surveillance de l’entreprise BioAlliance Pharma, “Senior Partner” de AEC Partners et à ce titre membre du conseil de Biotech Santé (voir l’affaire de l’arche de Zoé)…

    Guillaume Sarkozy a été nommé à la tête du groupe issu de la fusion de Malakoff et de Mederic, deux des principaux groupes de protection complémentaire française.

    rien que ça, ça se passe presque de commentaires …

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Mais que fait l’Europe ? Elle sert à quoi ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Il vient d’y avoir un attentat à l’Est d’Alger il y a 1 heure environ 20 morts. 4ème attentat en 6 jours.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Il n’a pas tord Martin, c’est bien là le problème de l’algérie et pas que de l’algérie d’ailleurs.
    La faute aux dirigeants de ces pays, quand l’Etat ne s’occupe pas de ses pauvres, c’est la religion qui le fait et quand ce sont les extémistes, il y a l’endroctinement derrière.
    Donc aucune raison dans ce cas de voter aussi nul blablabla, au point qu’on ne peut remonter la jauge.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Hicham Yezza, étudiant non terroriste mais expulsable – il y a 6 ans 11 mois

    Le Royaume-Unis n’en est pas à son premier fiasco, souvenez-vous de ce jeune homme qui a été tué de plusieurs balles, par la police dans le métro de Londres, suite aux derniers attentats.
    Vont-ils recommencer l’histoire en 1974 de la famille Conlon ?

08/06/2008, 69 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Possible.
    Au fait il y a une pétition à signer ici pour ceux qui veulent lutter contre le flicage d’internet, sur l’article de Rue89 :

    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Un bienfait pour le pays ?
    Et pourquoi pas pour l’humanité tant que vous y êtes ?
    Vous n’êtes pas à une connerie près visiblement.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Tu ne crois pas si bien dire Triquoise Montebourg = Label Rouge une gommette ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Que des nazes dans cette Rue ce soir ! ! ! ; -)

    Ok avec toi Fuel Injected bien sûr que je ne généralise pas, pas d’énergie sans échange positif de la part du PS.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    jimmyb est nouveau ?
    Aucun modo qui ferme les commentaires ici, ce sont les votes négatifs qui les ferme. L’UMP dans le secteur ?
    Vous pouvez les réouvrir (en cliquant dans le carré noir à côté du pseudo) et voter en cliquant sur le maximum de pastilles pour qu’ils restent ouverts, tout comme je viens de le faire pour vous. ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    C’est tellement excessif que ça en devient nul comme l’UMP. Nous au moins nous ne replions que les extrèmes.
    Ils ne font que prouver par l’image qu’ils sont stupides.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    « et qu’on a déjà couché dans pas mal de lits » ? ? ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Se faire déchirer comme les hymens ?

    Disparaître ? Un parti unique alors ! Vous savez comment ça s’appelle ?
    Un vrai démocrate ce conseiller de mes deux ! Désolée j’ai pas pu résister ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Saint Nicolas ne soyez pas bouche bée devant les politiques et soyez plus exigeants que ça.
    Il n’est pas question de leur donner un blanc-seing.

    Ils ont gagné les municipales haut la main grâce à notre mobilisation. Et maintenant qu’en font-ils ?
    Vous les entendez sur des sujets révoltants vous ?
    Alors qu’ils devraient se manifester avec leurs tripes, tel un avocat qui défend son client qui risque la peine de mort.
    C’est le PS qui doit donner l’effervescence et soulever les foules.

    Alors permettez qu’on les remette un peu à leur place, on n’est pas assez cons pour tout gober et tout encaisser sans rien dire.

    Si on en est où on en est, c’est à cause d’eux.
    Mais rassurez-vous Saint Nicolas, nous saurons faire ce que nous devons faire le jour des élections, tout comme nous l’avons fait pour les municipales.
    Il y a des gens ici devant leur écran, mais ils sont aussi sur le terrain.
    Je comprends votre inquiétude et nous ferons tout pour virer sarko si ça peut vous rassurer, en attendant il y en a qui méritent des coups de pieds au cul (je parle du PS pas de vous).

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    Décidément nous sommes sur la même longueur d’ondes ce soir c’est exactement ce que je me disais à l’instant.
    A moins que ce soi l’UMP qui se venge de se faire replier ? Et pas moyen de déplier en plus.
    Pouhhhhhaaa comme dirait mon ami Ravachol !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Pour Montebourg, Sarkozy n’arrivera pas à diviser le PS – il y a 6 ans 11 mois

    « On ne peut pas être de gauche et critiquer la gauche ? »

    Bravo Triquoise, ça fait plaisir de lire cela.
    Des gens responsables qui savent critiquer leur famille politique. Pas comme les apôtres de sarko qui trouvent tout bien, jusqu’à son augmentation de salaire, ses frasques, ses injustices, sa casse et Cie.

    Il faut rester objectif, rien que pour ça je vous dis merci.
    Il n’y a que comme ça que le PS avancera, soyons exigeants.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Met la dans tes favoris dalun et surtout fait suivre avec ce lien de Rue89, déjà elle était sur dailymotion et elle n’y est plus.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Ah mais pour suivre Magenta, suffit de cliquer sur le pseudo, de regarder les contributions et voir plus et là tu les as toutes (normalement).
    Boire un coup de quoi ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Mariage annulé : Rachida Dati dérape face aux députés – il y a 6 ans 11 mois

    Et non le mensonge n’est pas une raison juridique dans un mariage, sinon il faudra mettre un détecteur de mensonges dans toutes les salles de mariages et des églises avant de dire oui.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Mariage annulé : Rachida Dati dérape face aux députés – il y a 6 ans 11 mois

    Je n’avais pas vu cette intervention d’où ma remarque tardive.
    Excuse moi Fabien mais là tu dis n’importe quoi je suis désolée mais tu ne peux pas comparer ces deux cas.

    - Catho intégriste ou pas, elle a eu raison pour la bonne raison que cette personne voulais se marier à l’église et en cas de remariage, l’église l’interdit.

    - Pour l’impuissant, cette femme à juste titre à remis en cause les projets de construire une famille à savoir de faire des enfants.

    Donc rien à voir avec cette jeune femme non vierge, sa perte de virginité appartien à son passé et donc son histoire avant de rencontrer son futur ex ou ex futur.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Plan du site :
    Lien

    Les chômeurs français appréciront la différence.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    SylvN
    La différence avec le Québec :
    Lien

    Lien

    Pour les individus
    Des services d’aide à l’emploi
    - Vous cherchez activement un emploi.
    - Vous voulez publier votre candidature dans Internet ?
    - Vous aimeriez connaître les métiers et professions les plus en demande dans votre région ?
    - Vous aimeriez utiliser le Web pour chercher du travail mais vous ne savez pas comment procéder ?
    - Vous avez besoin d’un coup de pouce pour structurer votre démarche de recherche d’emploi ?
    - Vous recevez de l’assurance-emploi (gouvernement fédéral) ou une aide financière de dernier recours (gouvernement du Québec).
    - Pour vous aider à intégrer le marché du travail, à quels services spécialisés vous attendre, compte tenu de votre situation ?
    - Pouvez-vous bénéficier d’une aide financière ?
    - Vous songez à devenir travailleur ou travailleuse autonome.
    - Vous êtes à risque de chômage prolongé et une formation vous permettrait d’obtenir un emploi.
    - Vous êtes jeune et sans emploi.
    - Vous avez besoin de soutien pour réaliser votre propre projet ?
    - Vous avez un emploi.
    Vous avez un emploi ? Consultez le Guide de la qualification professionnelle.

    Apprendre un métier par compagnonnage
    Exercer un métier susceptible de mettre en danger la sécurité d’autres personnes
    Travailler ailleurs au Canada avec une qualification professionnelle obtenue au Québec, et inversement

    Lien
    Mesures et services d’emploi
    Vous êtes à la recherche d’un emploi ? Nous vous proposons une vaste gamme de services :
    - Formation de la main-d’œuvre
    - Soutien au travail autonome
    - Subventions salariales
    - Supplément de retour au travail
    - Préparation à l’emploi
    - Aide à l’emploi
    - Alternative jeunesse
    - Jeunes en action
    - Placement étudiant du Québec
    - Complément d’aide aux personnes handicapées
    - Aide aux personnes immigrantes et aux minorités visibles
    - Le Pacte pour l’emploi

    Selon certaines règles, ces services peuvent s’adresser aux :

    - prestataires de l’assurance-emploi,
    - prestataires d’une aide financière de dernier recours,
    - personnes sans soutien public du revenu,
    - travailleuses ou travailleurs salariés ou autonomes.

    Et sur cette page Titre + récapitulatif + lien
    Lien
    Les organisations communautaires
    Des ressources spécialisées en préparation et en recherche d’emploi
    Les organisations communautaires oeuvrant en employabilité peuvent vous aider dans votre insertion sociale et professionnelle.

    Ces organisations, soutenues financièrement par Emploi-Québec, sont actives dans des domaines spécialisés, complétant ainsi les services offerts par les centres locaux d’emploi (CLE). Elles forment un réseau qui couvre tout le territoire du Québec.

    Les organisations communautaires sont regroupées selon les types d’intervention ou selon les clientèles qu’elles desservent.

    Et sur leur page un lien vers le Ministère du travail :
    Lien

    Bravo les Québécois c’est clair, sobre, précis et accueillant !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Merci SylvN
    Effectivement c’est clair comme de l’eau de roche. Mais visiblement ce n’est pas obligatoire, sauf qu’il y a une enquête et que c’est fortement conseillé.
    C’est du jargon administratif purement français !

    Lien’insertion%20(RMI)&l=N478 

    VOS DROITS ET DÉMARCHES : Emploi, travail
    Faut-il être inscrit à l’ANPE pour demander le revenu minimum d’insertion (RMI) ?

    L’inscription à l’agence nationale pour l’emploi (ANPE) n’est pas une condition réglementaire d’attribution du revenu minimum d’insertion (RMI).

    Deux cas peuvent se présenter :
    soit les personnes sont inscrites comme demandeurs d’emploi à l’ANPE, soit les personnes ne sont pas inscrites à l’ANPE.

    Lorsque les personnes sont inscrites comme demandeurs d’emploi à l’ANPE
    Si elles n’ont pas reçu le dossier de demande d’allocation de chômage ou de solidarité, ou si elles ne l’ont pas retourné à l’Assédic, elles doivent déposer cette demande dans le cadre de l’instruction de leur demande de RMI.

    Si les personnes ne sont pas inscrites à l’ANPE
    - Il n’y a pas lieu de les faire s’inscrire sauf si, mal informées, elles n’ont pas fait valoir leurs droits aux prestations de chômage. Ces personnes devront faire l’objet d’un examen approfondi de leurs droits potentiels. Pour les autres, c’est au moment de la signature du contrat d’insertion que sera examinée leur situation vis-à-vis de l’ANPE. A cet effet, le Président du Conseil général désigne une personne chargée d’élaborer avec lui ce contrat et d’assurer sa mise en oeuvre. Il appartient aux commissions locales d’insertion d’en coordonner les actions au niveau local.

    Lorsqu’un demandeur ne veut pas faire valoir ou perd le bénéfice de ses droits aux prestations de chômage en raison des obligations en matière d’insertion professionnelle qui y sont attachées (par exemple recherche effective d’emploi ou inscription à l’ANPE), il n’est pas possible de lui opposer d’emblée un refus d’ouverture du droit. Cependant, la situation doit faire l’objet d’un signalement au secrétariat de la commission locale d’insertion afin qu’il soit établi un contrat d’insertion qui statue sur l’opportunité de faire peser sur l’allocataire des obligations en matière de recherche d’emploi.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Adhésion de la Turquie à l’UE : les mensonges de l’UMP – il y a 6 ans 11 mois

    Non, qu’ils viennent en France pour du travail peut-être ? En tout cas c’est l’argument qu’on entend ici ou là, plus que l’argument « musulmans »

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la note de blog Adhésion de la Turquie à l’UE : les mensonges de l’UMP – il y a 6 ans 11 mois

    « Ce sont les Français qui font la Loi en France »

    Si c’était le cas, sarko ne serait plus là pour commencer. Ensuite le pays se porterait mieux.
    En Suisse tout est soumis au référendum et ça ne pose aucun problème.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chômage : malgré les bons chiffres, les blogs sceptiques – il y a 6 ans 11 mois

    Au piquet Magenta ! ! !

    Tu n’as pas lu toutes les interventions de surtout celle de Patdu49 (Patrick).
    En plus ça fait 2 fois que je le signale, (donc 3 fois avec celle de Patrick)
    Tu peux lui dire merci car c’est lui qui a mis ce lien.
    Garde le dans tes favoris et fait suivre.

    Lien

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « Filtrage » du Web : une charte à l’étude pour les fournisseurs d’accès – il y a 6 ans 11 mois

    Mais on t’attendait Thorgal, surtout un informaticien.
    J’aimerais bien avoir l’avis du professionnel sur ce flicage d’internet et ton avis en général.
    Certains disent ce n’est pas possible il y a trop de monde sur la toile.
    Et la Chine alors ? Ils sont beaucoup plus nombreux et la toile est cousue.

    A LIRE :

    Lien

    « Le but du pouvoir exécutif français n’est pas de lutter efficacement contre la criminalité avec des mesures adéquates car nécessaires, appropriées et proportionnées. Il s’agit de contrôler par tous les moyens le seul média libre qui ne lui obéit pas. » déclare Christophe Espern, co-fondateur de la Quadrature du Net, ajoutant « Il y a quelque chose d’odieux à utiliser la lutte contre la pédopornographie comme alibi à Big Brother. Les services de police concernés ne demandent pas de telles mesures. Parler de “confiance en ligne” dans ce contexte relève de la Novlangue. »

    La Quadrature du Net appelle donc les citoyens à contacter immédiatement leurs députés pour leur demander d’interpeller le gouvernement lors des prochaines questions d’actualité. …………
    ……. Elle appelle en outre les intermédiaires techniques à refuser catégoriquement toute forme de collaboration avec ces projets indignes d’une démocratie.

    Lien

    Tout le monde est scandalisé, sauf Rue89 qui n’a toujours pas centré cette information (1 à 2 jours visible)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Y a-t-il une pensée anti-68 ? – il y a 6 ans 11 mois

    Et moi donc ! Visiblement nous ne sommes pas les seuls vu le nombre de réactions.

    « Samuel Moyn, historien américain spécialiste de la pensée européenne »

    Spécialiste de la pensée européenne ! Mazette quelle prétention !

07/06/2008, 102 évènements

06/06/2008, 114 évènements

05/06/2008, 63 évènement

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Combien de filles se font faire ce genre d’intervention pour plaire à l’homme de leur coeur.
    Alors on va remplacer la société par les mecs moré ; -)

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Pas d’anesthésie voilà pourquoi c’était moins cher.
    A mon avis eelisa, elles ne le savaient pas avant d’être sur le bloc opératoire, car ce genre d’opération se paye avant.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Ah c’est vrai ça, personne n’embête les chats dans les cimetières. Zut alors je n’y avais pas pensé, alors il faut garder la proposition de Network, enterré à la verticale ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « Les caprices de Rachida Dati » – il y a 6 ans 11 mois

    Non, moi je ne veux pas attendre que ça se passe, jamais je ne lâcherai le morceau, jamais je n’accepterai cette équipe de démolisseurs. Même si ça ne servait à rien, même si j’étais seule jamais je ne n’accepterait sans rien faire.
    Je propose de rejoindre les routiers, les agriculteurs, que les étudiants fassent ainsi, pour une fois, à l’abri des gros bras et des « gros culs » (camions ; -)) ils ne se feront pas tabasser et nous non plus.
    Si vous voyez de loin une fille sur un camion se sera moi, en plus j’adore les camions ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « Les caprices de Rachida Dati » – il y a 6 ans 11 mois

    Oui Dati la pire, mais Lagardère la talonne.
    Je dirais que ces deux là arriveraient même à mettre hors d’eux une armée d’anges des plus pacifiques.

    Qui y t-il de pire que des sbires aplatis devant le maître le plus dangereux qui met en miette notre pays. Car enfin si sarko peut faire tout ce qu’il fait c’est grâce à son entourage, sans eux il ne serait RIEN, voilà pourquoi je leur en veux encore plus qu’à lui et tout ça pourquoi ? Pour le fric et le pouvoir. Et ces gens là aiment la France alors qu’ils l’a défigurent ?

    Voilà pourquoi MARIANNE et les autres feraient bien de changer de cible et de les charger à fond, de les montrer du doigt, de les culpabiliser sans relâche, tel un chien qui ne veut plus lâcher son os.
    En plus ne plus parler de sarko le mettrait hors de lui et ce serait tant mieux. Coup double !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Dernière bière dans le métro de Londres… Cheers ! – il y a 6 ans 11 mois

    En fait j’ai eu des échos de Londres, certes ils ont bu comme toutes les fins de semaines et plus que de raison pour la dernière fois, mais ils ne l’ont pas fêté dans la joie comme le dit Rue89, ils ont fortement protestés.
    Ils sont arrivés en masse dans les rames comme si c’était aux heures de pointe
    Il y a eu plusieurs arrestations face à l’agressivité de certains.
    A partir du 1er juin, non seulement il sera interdit de boire dans les transports, mais il sera aussi interdit de transporter de l’alcool (contenants ouverts) ceux qui enfreindront la règle risquent l’expulsion.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Dernière bière dans le métro de Londres… Cheers ! – il y a 6 ans 11 mois

    Vous vous trompez de cible nidieunimaitre.

    Quant à cette réflexion :
    - « Trop de libertés conduisent nécéssairement à un régime autoritaire de Platon »
    demandez-vous pourquoi !

    Il me semble que votre pseudo fait référence à l’arnarchie et pour que l’anarchie soit belle et possible, l’être humain doit savoir gérer les règles fondamentales de son environnement et le respect des autres sans que qui que ce soi l’y oblige.

    En résumé il doit faire preuve de sagesse et d’intelligence.
    Voilà ce que voulait dire Platon.

    Vous voyez bien que vous vous trompez de cible et pour nous et pour lui.
    Alors arrêtez de prendre les mots à la lettre et étendez votre champs de vision, je suis sûre que finalement c’est ce que vous vouliez dire.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Les télés américaines zappent un clip pour la stérilisation des chats – il y a 6 ans 11 mois

    Y a rien pour les chefs d’Etats Fabien ? ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Une chose est sûre c’est qu’en matière d’architecture on ne tient hélas plus compte de
    – l’orientation des vents
    - le soleil dominant (pour la lumière)
    - les points cardinaux
    - le vis à vis
    - les rangements (pour l’intérieur)

    Des choses simples qui faisaient autrefois parti du métier. Dans les pays d’Asie où ce principe est plus poussé, on appelle cela le Feng-Shui.
    En France on ferait bien d’y réfléchir pour le bien être des populations.
    Car bon sang, ça ne coûterait pas plus cher d’y penser et de le mettre en application.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Michel Raison (UMP) : « La loi ne fera pas baisser les prix » – il y a 6 ans 11 mois

    Oui je sais Julien mais j’ouvre les paris je ne vois pas comment en libérant les prix comment les fournisseurs indépendants qui dépendent des distributeurs pourront s’y retrouver financièrement et nous avec, car enfin cette mesure au départ est faite pour augmenter le pouvoir d’achat et quand je lis les critiques de M. Raison sur :

    « Dans le projet de loi initial, le gouvernement avait prévu le passage de 300 à 1 000 mètres carrés …….. le moyen pour les enseignes de hard discount de pouvoir désormais s’implanter sans autorisation …
    Les maires devraient avoir un droit de préemption en dessous de 1 000 mètres carrés, pouvoir saisir la nouvelle Autorité de la concurrence en cas de soupçon d’abus de position dominante, et, dans les communes de moins de 15 000 habitants, avoir la possibilité de saisir la CDEC sur les projets de plus de 300 mètres carrés.
    Ce regroupement de trois amendements sera toutefois “assez difficile à utiliser”, concède Michel Raison, notamment parce que “les mairies n’ont pas beaucoup d’argent”. Et il en faut pour préempter les locaux à vendre. Le hard discount devrait donc pouvoir malgré tout se développer, ce qui ne va pas non plus sans poser des problèmes d’emploi (baisse du nombre de postes au mètre carré et dégradation des conditions de travail comparé aux emplois dans le petit commerce).

    Moi je me place du côté du consommateur et c’est bien ce que je dis, en plus les maires (de droite de gauche ?) vont pouvoir saisir la nouvelle Autorité de la concurrence en cas de soupçon d’abus de position dominante.
    Bref on va rigoler ……….. jaune !

    En France nous sommes les Rois des complications administratives.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Michel Raison (UMP) : « La loi ne fera pas baisser les prix » – il y a 6 ans 11 mois

    Les sous-marques appartiennent souvent aux marques et les bénéfices tombent donc dans le même groupe.
    A ce titre je ne vois pas comment on arrivera à faire baisser les prix, par contre on pourra ainsi parler de monopole et c’est la mort du petit commerce à coup sûr.

    Résultat les gros deviendront encore plus gros et donc plus puissants, c’est la mort des petits commerces ! !

    Conclusion cette mesure n’est pas faite pour relever le pouvoir d’achat, mais pour enrichir les grands groupes (une fois de plus).
    Subtile la manoeuvre, efficace et radicale.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Avant de me « naziller » Network sachez que c’est le titre d’un ouvrage, un petit clin d’oeil aux architectes de l’article qui ont dû comprendre ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    En fait dans cet article ils sont toujours enterrés mais à la verticale, alors que moi je pensais plus à un établissement mortuaire genre morgue, les uns au dessus des autres un peu comme les lits superposés.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    Merci Network ! !
    Je ne savais même pas que ça existait, je partais d’une simple logique du vivant et du principe monuments de tiroirs pour les cendres, pour ceux qui ne veulent pas les garder à domicile.
    C’est effectivement la solution et on sera bien obligé un jour d’en arriver là.
    Voilà pourquoi il est inconscient (voire ridicule concernant les politiques) de se réjouir d’être toujours plus nombreux sur terre, il y aura des problèmes de nutrition et d’espace.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    C’est vrai mais ils ont été attirés par le tarif très en dessous de la moyenne.
    Pourtant ce tarif, plus ce que vous décrivez est souvent la composante d’une très mauvaise affaire, qui ici touche en plus l’intégrité physique et la santé.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Heum une petite erreur acreon,
    5000 actes à 50€ ça fait 250.000€ et c’est toujours en de ça de l’amende.
    Mais quoi qu’il en soit, vous avez raison ce n’est pas assez vu les souffrances, les traumatismes et les réparations nécessaires, autant physiques que psychologiques.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    « les tours de bureaux sont malheureusement les seules alternatives possibles car la place manque. »

    Les seules ? ? Et les cimetières alors ? ? Je trouve anormal que des morts soient allongés à l’ombre sous les arbres, alors que les vivants sont entassés dans les immeubles.
    C’est l’inverse qu’il faudrait faire si on y réfléchit un peu.
    L’incinération serait une autre alternative possible et récupérer ainsi l’espace de tous les cimetières.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Architecture : bon sang ! pourquoi veulent-ils tellement ces tours ? – il y a 6 ans 11 mois

    « Le joie de viser haut peut être sport. Versailles était aussi une affirmation de puissance et nous vibrons toujours de son incroyable majesté. »

    Vous faites de drôles de comparaisons, ça ne m’étonne pas de la part des architectes : « les tours et Versailles ? ? » Gigantesques oui mais pas dans le même sens et c’est bien là le problème.

    Faut-il pendre les architectes ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Bonjour manu, je viens de visiter le site en référence, à ce propos j’ai appris, au cours d’une douloureuse épreuve personnelle, qu’il y avait un festival du roman noir, c’est ça ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article 97 victimes pour un chirurgien pas vraiment esthétique – il y a 6 ans 11 mois

    Il y a un vrai problème en France concernant cette profession, comme celle de la médecine en général.
    Le Conseil National de l’Ordre des Médecins (CNOM) possède une liste des professionnels radiés de la médecine, je ne vois pas pourquoi les citoyens n’auraient pas le droit d’avoir cette liste, pour leur sécurité, sans compter les drames personnels et les souffrances, c’est aussi le plombage de la Sécurité sociale.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Allemagne : Deutsche Telekom accusé d’espionnage – il y a 6 ans 11 mois

    Vous en dites trop ou pas assez. Eclairez nous ! !

04/06/2008, 17 évènements

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Ah ah c’est bien, il ne vous faut pas grand chose pour rire. En attendant c’est vous qui me faites rire.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Tout à fait, mais c’est comme les économies de l’Etat, ce gouvernement préfère nous saigner que de commencer par donner l’exemple.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Tout à fait lamorille, merci de le préciser.
    Certains donnent des précisions fausses voire mensongères.
    Les profs suédois et finlandais sont super heureux une délégation française de profs accompagnait l’équipe d’Arte pour ce reportage.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Vous avez vu le fonctionnement d’une école nordique ? Moi je l’ai vu un excellent reportage sur Arte, vous pourriez leur demander je suis sûre qu’ils vous enverraient le CD d’enregistrement et je peux vous dire que les moyens donnés aux profs n’ont rien à voir avec les nôtres, je parle des moyens techniques et logistiques quand on donnera la même chose à nos profs ils pourront faire des efforts pour le reste.
    En attendant on leur sucre des postes c’est tout.

    Dites moi par exemple pourquoi les élèves chez nous transportent toujours leurs cartables alors que là-bas ils ont un casier et leur classes (ce sont les profs qui changent de classes et non l’inverse sauf en physique et chimie) bien sûr ce n’est qu’un détail par rapport aux problèmes des profs et de l’éducation nationale, mais c’est pour vous dire que l’école est pensée et organisée autrement.

    De plus l’école part du primaire à la terminale dans la même structure alors que chez nous ce sont de grands ensembles séparés.
    Cela parait être un détail mais l’organisation est plus simple et l’enfant passe toute sa scolarité dans le même établissement, élèves, profs, parents, enfants se connaissent tous, l’enfant n’est pas du tout dépaysé lorsqu’il change de classe, c’est sa 2ème maison après celle des parents.
    Si bien que si un problème arrive dans une famille, les profs le savent et peuvent comprendre les difficultés de l’enfant et ainsi anticiper les problèmes.
    De plus l’école met l’enfant au coeur de l’éducation tout comme on met le citoyen au coeur de la ville et de l’environnement. Pas chez nous.
    Chez nous les politiques nous détestent, là-bas ils ont droit au respect et chacun se le rend bien.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    Sud effectivement sont les meilleurs pour leurs adhérents et même pour les non adhérents ceux-là ont tout compris.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Vous voilà plus mesuré tout d’un coup, pour le coup sur ce message on peut être d’accord avec vous. Et les rapports de l’insee qu’en faites vous ?
    Les rapports de la cours des comptes ont été abordés ici tapez Asnières rapport cour des comptes dans le volet recherche de Rue89 et vous allez voir qu’ils en ont parlé.

    L’école dans les pays nordiques fonctionne très bien, il faut donc prendre exemple sur les modèles qui fonctionnent bien et pour tous en plus enfants et profs. Leur principe n’est pas basé sur moins de prof mais c’est une autre organisation.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Tous les services publics qui ont été privatisés sont PLUS CHERS voir la poste, le service des eaux entre-autre.
    Alors ne racontez pas n’importe quoi, dites plutôt que ce sont vos copains qui le font et que ça vous suffit largement, mais ne nous parlez pas de tarifs.

    Pour vos sous, allez critiquer plutôt là, dont voici qq extraits :

    Lien

    « Les niches fiscales dans le collimateur de Bercy ». Le mercredi 7 mai, la ministre de l’Economie, Christine Lagarde, dénonçait haut et fort « un certain nombre d’abus »
    Seule surprise, la ministre des Finances a omis de parler des « niches » fiscales qui concernent les grosses entreprises.

    La manip est simple :
    les groupes puissants choisissent des paradis fiscaux, type Suisse, Hollande ou Luxembourg, pour établir leur siège social.

    La maison mère prête de l’argent à des filiales installées par exemple en France. Lesquelles filiales paient de gros taux d’intérêt au holding de tête. Et comme ces INTERETS SONT DEDUCTIBLES du BENEFICE IMPOSABLE, le FISC FRANçAIS se retrouve GRUGE d’autant.

    Mme Lagarde ne peut pas prétendre ignorer ces pratiques, comme elle l’a fait pourtant face à la journaliste de Bakchich durant sa conférence de presse. (Lire ou relire dans Bakchich : Sophie Huet monte Lagarde)

    Ce jour là, un exposé fort complet, se basant sur des chiffres datant de 2003, évalue à 120 millions d’euros par an, l’évasion fiscale des grands groupes français ou étrangers basés à l’extérieur de l’hexagone et exerçant une partie de leurs activités en France. Soit 600 millions d’euros depuis 5 ans, et sans doute bien d’avantage. Les services du Trésor et de l’Insee ont en effet travaillé avec les données fournies par les grandes entreprises et pas forcément fiables. Et ils sont connus pour leur extrême prudence. Edifiant !

    Quelques mois plus tard et alors qu’il n’y a plus un sous dans les caisses, on aurait pu imaginer que la ministre annonce triomphalement les résultats de cette lutte exemplaire contre la dissimulation fiscale des grands groupes industriels. Et bien pas du tout.
    Pire, interrogée par une journaliste ….

    Alors si vous aviez besoin d’une preuve supplémentaire que ce gouvernement ne cherche pas à ASSAINIR LA FRANCE mais plutôt à protéger les copains, cette preuve est là.

    Je considère que c’est de la TRAHISON car cette attitude met en danger nos finances et ce ne sont pas les bas salaires qui vont faire remonter la consommation.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Contre Darcos, les parents prennent le relais des profs – il y a 6 ans 11 mois

    Et les politiques ont plusieurs mandats et touchent donc plusieurs salaires …. alors qu’ils ne peuvent être partout en même temps.
    En voilà une sauce politicienne et non républicaine !

    Il faut donc supprimer les autres payes pour ne garder qu’un salaire ……… puisqu’ils ne peuvent être qu’a UN seul endroit à la fois.

    En voilà des économies pour ce gouvernement et un vrai principe de citoyenneté républicaine !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    « Sa filiation a été un obstacle , car son adhésion aura été refusée par trois fois, bicose taxé de revisionniste syndical du fait des “actions ‘ du papa.’

    Tu en sais des choses Charles ! ! !

    Depuis, il a trouvé le stylo qu’il faut, pour signer dans le dos….  ; -)) oups ! Il appréciera

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    Monsieur Chérèque passera sans doute faire un tour ici pour lire les commentaires.

    Alors Monsieur Chérèque moi j’ai envi de vous dire :

    Votre combat, comme celui de tout syndicat, doit être fait dans l’intérêt des salariés OK ?

    Alors pourquoi êtes vous tous divisés alors que dans l’absolue vous vous battez tous dans NOTRE INTERET ! !

    Pour ce faire, il faudrait donc une UNITE dans les actions syndicales, à savoir au moins manifester ENSEMBLES TOUTES TENDANCES SYNDICALES CONFONDUES.

    Manifestez avec vos différences si vous voulez, mais dans l’intérêt des salariés soyez TOUS participants aux manifestations.

    Vous savez très bien que votre seule force et notre intérêt, à nous salariés et chômeurs, est de rester unis, toutes les manifestations devraient être intersyndicales.

    Prouvez-nous que notre avenir vous préoccupe et faites des efforts pour rester soudés malgré vos différences, afin d’avoir un VRAI RAPPORT DE FORCE FACE AU POUVOIR !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    La base de la durée moyenne européenne est de 48 h.
    Les patrons pourront donc aller jusqu’à cette durée moyenne légale.
    Donc pour les heures supplémentaires chacun pourra toujours aller se brosser car faire déjà 48h c’est beaucoup, on rajoute à cela :
    - la durée du transport
    - le temps des courses
    - le temps de préparation des repas
    - les devoirs des enfants
    - faire la queue ici et là, puisque partout on supprime du personnel (grâce à votre patience et votre propre temps perdu)
    - le temps des travaux divers pour la famille (ah non c’est vrai vous n’aurez plus le temps, faudra faire ça le week-end)

    METRO BOULOT DODO ! ! !

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à l’article Chérèque : « CGT et CFDT n’ont pas de dessein machiavélique » – il y a 6 ans 11 mois

    A mon avis elles auraient dû inverser les panneaux ; -))

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Dernière bière dans le métro de Londres… Cheers ! – il y a 6 ans 11 mois

    Faut réfléchir avant de dire n’importe quoi nidieunimaitre.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la zapnet Les télés américaines zappent un clip pour la stérilisation des chats – il y a 6 ans 11 mois

    C’est évident qu’il faut stériliser les mâles sinon c’est galère et pour les maitres, pour les voisins et le voisinage.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie Le supérieur de Jérôme Kerviel balance sur la Société générale – il y a 6 ans 11 mois

    « Je pense qu’un chef de desk expérimenté aurait probablement pu déceler les fraudes de Jérôme. Moi, je suis ingénieur financier. Je ne suis pas trader. Le rôle de l’ingénieur financier est d’inventer des produits structurés et de les mettre en œuvre. »

    Donc le supérieur hiérarchique direct était moins doué que Jérome Kerviel en tout cas dans son domaine particulier. N’est ce pas là le problème ?

    Et que veut dire inventer dans cette phrase : « Le rôle de l’ingénieur financier est d’inventer des produits structurés » ?

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « L’information de qualité n’est pas soluble dans le haut débit » – il y a 6 ans 11 mois

    Mais vous savez très bien que cette annonce si elle est suivi des faits, est faite pour que les gens la boucle, pour que les affaires non encore dévoilées ne se diffusent pas.
    La vie privée des gens on s’en fiche, sauf si c’est avec l’argent du contribuable qu’elle se passe.

    Les internautes en parlant d’une info donnent d’autres liens comme ci-dessous :

    Lien >> nos sous !

    Lien >> filouteries

    Le pays va tellement bien, presque tous les problèmes sont réglés qu’à présent on s’occupe des pécadilles ?

    Non non tout cela est fait pour que les français ne sachent pas ce qui se trame. L’info est muselée sur les médias et ils se rendent compte qu’elle circule via le net et donc on trouve une excuse pour arrêter tout ça vu que ça les dépasse.

    Mais alors là c’est très grave de museler les citoyens, de plus cela va augmenter la dette de l’état car j’imagine qu’il faudra beaucoup de personnel au commande pour surveiller le net.

    Quand vous dites que depuis cette élection, il y a des réactions très vives oui c’est tout à fait ça, non seulement les gens sont devenus moroses, mais agressifs et désespérés comme jamais.

    Partout où ce gouvernement se déplace, il est hué, conspué, détesté de beaucoup.
    Jamais un gouvernement n’a été aussi détesté et jamais un gouvernement n’a été aussi répressif via le mensonge et les procès d’intention.
    Ce gouvernement nous déteste, c’est réciproque.

  • Les Chats
    Les Chats a publié un commentaire à la vigie « L’information de qualité n’est pas soluble dans le haut débit » – il y a 6 ans 11 mois

    « des commentaires qui souvent sont inutiles, railleurs et parfois à côté de la plaque »

    Comme le votre par exemple ?

    Ce gouvernement veut supprimer les commentaires des internautes ?
    Après la suppression des tracts dans les manifs, le sparadrap sur la bouche, on va leur coudre les doigts ?
    Mais non voyons, on va leur faire un procès qui va mobiliser la justice et saigner encore plus le pouvoir d’achat des français.

    Faudra balancer l’info par des dirigeables comme dans les pays de dictature, sous le manteau ?

    Vous êtes près de Bruxelles et bien restez-y ! !
    Et si vous permettez que l’on règle nos problèmes sans votre aval.
    Si nos commentaires ne vous plaisent pas vous pouvez toujours changer de Rue.

03/06/2008, 74 évènements

02/06/2008, 65 évènements