Page d'archive 5

Français enlevés au Bénin : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

Je rappelle mes deux publications du 15 avril dernier :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/04/15/terrorisme-une-nouvelle-vague-dattentats-lancee-par-jean-marc-donnadieu/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/04/15/petit-qi-et-gros-besoins-etes-vous-plutot-cambriolage-braquage-ou-escroquerie-au-jugement/

En fait, une première décision était attendue en début d’audience dès aujourd’hui dans le procès qui préoccupe actuellement le cybercriminel Jean-Marc Donnadieu de Béziers et tous ses complices. Il est donc logique qu’elle ait été précédée de nouveaux actes terroristes.

Il y en aura d’autres plus importants avant le jugement qui doit être rendu dans cette affaire.

Par ailleurs, l’attaque informatique que j’ai subie aujourd’hui a pris fin à 16h42.

Je rappelle ici que j’avais de même subi une attaque informatique assez remarquable le 13 octobre 2015, soit tout juste un mois avant les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, puis une autre plus importante les 6 et 7 novembre 2015, soit tout juste un mois avant la tentative d’assassinat qui aura frappé l’un de mes proches après la décision de la cour d’appel de Rennes du 2 décembre 2015, la date où celle-ci devait être rendue étant connue depuis l’audience du 30 septembre 2015, et enfin une troisième attaque informatique encore plus importante que les précédentes les 15, 16 et 17 novembre 2015, mais l’assassinat prévu dix jours avant que ne se soit écoulé le délai d’un mois après cette dernière attaque avait échoué.

Il est aisé d’en déduire que le 13 juin 2019 est un jour à risque terroriste élevé.

Notons que ce sera l’anniversaire de l’assassinat de deux policiers à Magnanville le 13 juin 2016, l’un d’eux venant de l’Hérault où il aura pu croiser malencontreusement le malade mental extrêmement dangereux Jean-Marc Donnadieu de Béziers, un habitué de soirées échangistes et SM au Cap d’Agde dont la copine lorsqu’il a commencé à me harceler en 2010 habitait à Pézenas.

Or, les policiers sont derechef particulièrement visés en ce moment, comme on l’a bien vu récemment :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/04/30/cyprien-luraghi-naime-pas-la-police-ni-les-policiers/

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/05/12/attentat-dejoue-contre-la-police-le-cinquieme-suspect-ecroue/

On rappelle ici que l’attentat du 13 juin 2016 faisait partie des « amuse-gueule » censés annoncer les grandes festivités prévues pour la victoire judiciaire contre moi du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, laquelle était alors attendue pour l’automne 2016, mais n’est finalement jamais venue…

Voir ou revoir le planning de 2016 ici :

http://petitcoucou.unblog.fr/2018/09/30/nouvelles-menaces-de-cyprien-luraghi-le-21-septembre-2018/

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/benin/francais-enleves-au-benin-le-parquet-de-paris-ouvre-une-enquete-preliminaire_3441729.html

Français enlevés au Bénin : le parquet de Paris ouvre une enquête préliminaire

 

Elle a été ouverte pour « arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d’otage commis en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste ».

 

Un ranger du parc national de la Pendjari en patrouille sur son véhicule, le 10 janvier 2018 près de Tanguieta (Bénin).

Un ranger du parc national de la Pendjari en patrouille sur son véhicule, le 10 janvier 2018 près de Tanguieta (Bénin). (STEFAN HEUNIS / AFP)

Le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête préliminaire, lundi 13 mai, après l’enlèvement et la séquestration de deux Français au Bénin, finalement libérés par les forces spéciales françaises lors d’une opération au Burkina Faso.

Cette enquête a été ouverte pour « arrestation, enlèvement, séquestration ou détention arbitraire d’otage commis en bande organisée et en relation avec une entreprise terroriste », a précisé le parquet. Les investigations ont été confiées à la Direction générale de la sécurité intérieure et à la sous-direction antiterroriste.

« L’heure n’est pas aux polémiques, en tout cas ne comptez pas sur moi pour les nourrir », a commenté la ministre des Armées, Florence Parly, alors que certains dénoncent l’imprudence supposée des deux Français. Un hommage national est organisé à la mémoire des deux militaires, Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, mardi aux Invalides à Paris.

 

Terrorisme au Burkina Faso : six Chrétiens tués dans une église deux jours après la libération des otages

Rappelons que des amis de Josette Brenterch du NPA de Brest sont bien implantés au Burkina Faso comme au Mali, et ce depuis très longtemps.

 

https://www.liberation.fr/planete/2019/05/12/burkina-faso-six-morts-dans-une-attaque-d-eglise_1726517

Burkina Faso: six morts dans une attaque d’église

 

Par LIBERATION, avec AFP — 12 mai 2019 à 20:21
Un soldat burkinabé s’entraîne près de Ouagadougou contre la menace terroriste, en avril 2018. Photo Issouf Sanogo. AFP

 

Deux jours après la libération des otages français, cinq fidèles et un prêtre ont été tués durant une messe à Dablo, dans le nord du Burkina Faso.

 

  • Burkina Faso: six morts dans une attaque d’église

Deux jours après la libération des otages au Burkina Faso, une vingtaine de terroristes ont surgi dimanche matin pendant la messe dans une église catholique de Dablo, toujours dans le nord du pays, tirant sur les fidèles. Les assaillants ont tué six personnes, dont le curé, avant de mettre le feu au bâtiment. «Ils ont incendié l’église, puis des boutiques et un maquis [petit restaurant, ndlr] avant de se rendre au centre de santé où ils ont fouillé le local et incendié le véhicule de l’infirmier chef de poste», a expliqué à l’AFP le maire de Dablo, Ousmane Zongo. Dans la ville règne un climat de panique. Les gens sont terrés chez eux, aucune activité n’est fonctionnelle. Les boutiques et magasins sont fermés. C’est pratiquement une ville morte.»

Le nord du Burkina Faso est plongé dans la violence depuis quatre ans. Les islamistes armés qui s’y sont implantés ont transformé la zone en terrain d’affrontements intercommunautaires. Les attaques y sont de plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées à des groupes jihadistes, dont Ansarul Islam, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) et l’organisation Etat islamique au grand Sahara (EIGS). Fin mars, six personnes avaient été tuées lors de l’attaque de l’église protestante de Silgadji. Mi-mars, l’abbé Joël Yougbaré, curé de Djibo, a été enlevé par des individus armés. Plusieurs imams ont également été assassinés par les jihadistes dans la même région. Selon des sources sécuritaires, ceux-ci étaient «considérés comme pas assez radicaux», ou «accusés de collaborer avec les autorités». 

À lire aussi :Au Sahel, l’amer bilan de dix ans de lutte antiterroriste

LIBERATION avec AFP

 

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/les-deux-otages-francais-enleves-au-benin-ont-ete-liberes_2077358.html

Les deux otages Français enlevés au Bénin ont été libérés

 

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 10/05/2019 à 12:56 , mis à jour à 20:52

 

Deux militaires français ont perdu la vie dans l’opération, qui a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi, au Burkina Faso. Au total, quatre otages ont été libérés.

 

Les deux Français qui avaient disparu au Bénin le 1er mai ont été retrouvés et libérés. L’Elysée a en effet annoncé ce vendredi que l’armée française avait libéré quatre otages au Burkina Faso, parmi lesquels Patrick Pique et Laurent Lassimouillas, qui s’étaient volatilisés du pays voisin.

Les quatre otages – les deux Français enlevés le 1er mai dernier, ainsi qu’une Américaine et une Sud-coréenne – ont été libérés lors d’une intervention dans le nord du Burkina Faso. L’identité des deux autres otages libérés n’était pas connue dans l’immédiat.

Deux militaires morts durant l’opération

« Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire, conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi, au nord du Burkina Faso », a précisé l’Elysée dans un communiqué. « Au cours de celle-ci, deux militaires ont trouvé la mort au combat, le maître Cédric de Pierrepont et le maître Alain Bertoncello, tous deux officiers mariniers au sein du commandement des opérations spéciales », qui supervise les forces spéciales françaises, est-il précisé. Quatre ravisseurs ont été tués lors de l’opération.

Le président Emmanuel Macron « s’incline avec émotion et gravité devant le sacrifice de nos deux militaires, qui ont donné leur vie pour sauver celles de nos concitoyens » et « adresse ses sincères condoléances à leurs familles ». Ce vendredi soir, Emmanuel Macron a annoncé qu’un « hommage national » serait rendu mardi aux deux militaires tués.

« C’est avec émotion et tristesse que j’adresse mes pensées aux familles des deux militaires décédés, à leurs proches, à leurs frères d’armes et à l’ensemble des commandos marine », a réagi la ministre des Armées Florence Parly dans un communiqué séparé. Cette dernière a par ailleurs « salué le précieux soutien de nos alliés américains dans la conduite de cette opération » et remercié « les autorités béninoises et burkinabées pour leur coopération ».

L’opération de libération des otages français a été lancée dans la nuit de jeudi à vendredi au Burkina Faso notamment pour éviter leur transfèrement aux djihadistes de la Katiba Macina actifs au Mali voisin, a déclaré ce vendredi le chef d’Etat major des Armées.

Risque de transfèrement des otages

Les autorités françaises suivaient l’évolution des ravisseurs depuis plusieurs jours et ont saisi l’opportunité d’agir en raison du risque « de transfèrement de ces otages à une autre organisation terroriste qui agit au Mali, et qui est la Katiba Macina » du prédicateur Amadou Koufa, ce qui aurait dès lors « rendu impossible d’organiser une quelconque opération de libération », a déclaré à la presse le général François Lecointre.

Quant aux deux autres otages libérées, une Américaine et une Sud-coréenne, leur présence était inconnue. « Personne n’avait connaissance de leur présence. Nous n’avions pas connaissance du fait qu’au côté de nos deux ressortissants il pouvait en avoir d’autres, et les contacts que nous avons eus depuis quelques heures avec les Etats-Unis et la Corée du Sud montrent que probablement, ces pays-là n’avaient pas nécessairement conscience de la présence de ces deux ressortissantes en territoire burkinabé », a déclaré Florence Parly.

Les Etats-Unis remercient la France

« A priori elles étaient otages depuis 28 jours », a précisé le général Lecointre lors d’une conférence de presse sur cette opération de sauvetage dans laquelle deux militaires français membres des forces spéciales ont été tués. L’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine nationale, a rendu hommage à Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello, les deux hommes morts durant l’opération, et salué leur courage. La Marine nationale a publié sur internet un In Memoriam.

Ce vendredi, les Etats-Unis ont adressé leurs « remerciements » à la France pour la libération « sains et saufs » des quatre otages. « Je présente mes plus sincères condoléances aux familles des soldats français tués pendant l’opération », a ajouté le responsable du département d’Etat américain chargé de l’Afrique, Tibor Nagy, sur Twitter.

Disparus lors d’un safari, leur guide mort

Les deux Français avaient disparu le 1er mai dernier lors d’un safari dans le parc de la Pendjari, l’un des derniers sanctuaires de la vie sauvage en Afrique de l’Ouest, qui s’étend sur près de 5000 km le long de la frontière burkinabée. Le cadavre de leur guide béninois, Fiacre Gbédji, et leur véhicule vide avait été retrouvés quelques jours plus tard. Le Bénin était jusque-là considéré comme un îlot de stabilité en Afrique de l’Ouest, une région où opèrent de nombreux groupes djihadistes liés à Al-Qaida et à Daech.

 

https://www.huffingtonpost.fr/entry/katiba-macina-jihad-mali-burkina-faso-otages-france_fr_5cd5a72ee4b0705e47db9d27

10/05/2019 19:39 CEST | Actualisé 11/05/2019 21:51 CEST

 

Qu’est-ce que la Katiba Macina, le groupe terroriste impliqué dans la prise d’otages?

 

Selon le Général d’armée François Lecointre, c’est à cette organisation que devaient être remis les deux Français enlevés dans le nord du Bénin et secourus dans la nuit du 9 au 10 mai.

 

Extrait d'une vidéo de propagande de l'organisation terroriste Katiba Macina publiée fin...

Capture d’écran France 24
Extrait d’une vidéo de propagande de l’organisation terroriste Katiba Macina publiée fin février 2019.

 

TERRORISME – À en croire le Centre d’études stratégiques de l’Afrique, organisme financé par le ministère de la Défense des États-Unis pour étudier la géopolitique du continent africain, il s’agit du groupe terroriste à la croissance la plus rapide au Sahel.

Ce vendredi 10 mai, les autorités françaises ont annoncé que les forces spéciales étaient intervenues dans le nord du Burkina Faso pour libérer des otages, dernière opportunité avant qu’ils ne soient remis à la Katiba Macina. Si la ministre des Armées Florence Parly n’a pas voulu confirmer l’identité du groupe terroriste, le Général d’armée François Lecointre semblait formel quant aux informations livrées par le renseignement militaire français.

Car si le nom n’est pas forcément connu du grand public, cette organisation constitue une menace certaine et une préoccupation constante pour les soldats de l’opération Barkhane. Katiba signifie en arabe un groupe armé et le Macina est un ancien État guerrier de l’ouest du Mali, à la frontière nord du Burkina Faso et jusqu’au sud de la Mauritanie. En français, le groupe est régulièrement appelé “Front de libération du Macina”.

Présent au sein d’une “multinationale du terrorisme”

Fondée en 2015 et principalement active dans la région de Mopti, la Katiba Macina a gagné en influence ces dernières années. Depuis mars 2017, elle a rejoint le JNIM, une “multinationale du terrorisme” pour citer les mots de la sénatrice Nathalie Goulet, spécialiste des questions jihadistes. Cette alliance de multiples factions regroupe par exemple Ansar Dine, des branches d’Al-Qaeda au Maghreb islamique, des combattants du défunt Mujao et du MNLA etc. Bref, de la plupart des factions qui font planer une menace jihadiste omniprésente sur le Sahel depuis 2012.

Terrorisme au Burkina Faso : six Chrétiens tués dans une église deux jours après la libération des otages dans AC ! Brest vAwhxIkO_normal

Africa Center @AfricaACSS

The Sahel’s fastest growing Islamist group, the Macina Liberation Front or Katiba Macina first arrived on the scene in January 2015, claiming that it would seek to “reinstall the Islamic Macina Republic” that ruled the region in the 17th century.https://africacenter.org/spotlight/confronting-central-malis-extremist-threat/ …

Voir les autres Tweets de Africa Center

 

Selon le Centre d’études stratégiques de l’Afrique, alors que les exactions islamistes ne cessent d’augmenter en nombre dans la région depuis 2016, c’est bien la Katiba Macina qui perpétue la plupart des attaques. Des attentats qui ne touchent pas seulement le Mali, mais aussi de plus en plus fréquemment le Burkina Faso et le Niger.

Et la Katiba Macina affiche clairement ses objectifs: l’organisation veut rétablir la “République islamique du Macina”, du nom d’un Empire du XIXe siècle où était appliquée la loi islamique et qui s’étendait sur de vastes régions du centre du Mali. Aujourd’hui, elle compte accaparer le soutien populaire et faire sécession vis-à-vis de l’État malien.

Le groupe a été fondé par Amadou Koufa, un prêcheur modéré qui s’est progressivement radicalisé, notamment au contact d’autres leaders jihadistes de la région. Après avoir été formé militairement en 2012 au sein du groupe Ansar Dine jusqu’à mener des attaques contre les autorités maliennes et à faire une percée en direction de Bamako, il s’est vu opposer une réponse internationale: l’opération Serval.

Des liens profonds avec d’autres groupes jihadistes

Battant en retrait et œuvrant davantage dans l’ombre, il a alors commencé à se constituer un réseau d’alliés, à partir d’anciens membres d’autres groupes jihadistes. Puis en 2015, donc, il a officiellement fondé la Katiba Macina et perpétré plusieurs attentats massifs, dont l’attaque contre l’hôtel Byblos, à Sévaré, ou celle du Radisson de Bamako, qui a fait 22 morts.

À l’heure actuelle, le groupe serait responsable de la mort d’une centaine de soldats maliens, via des attentats suicides, des attaques armées et des poses de bombes. Sur le conseil d’Aqmi, le groupe a longtemps réussi à rester sous les radars de l’antiterrorisme international, dissimulant avec talent ses liens avec des groupes étrangers. Selon les informations du Monde, ce seraient d’ailleurs des jihadistes burkinabés affiliés à l’État islamique qui auraient tenté de remettre les otages à la Katiba Macina (proche, elle, du rival jihadiste Al-Qaeda). Une preuve supplémentaire de l’importance prise par l’organisation dans la région et de ses rapports profonds avec d’autres groupes terroristes.

Aujourd’hui, et malgré le possible décès d’Amadou Koufa dans une frappe de l’opération Barkhane fin 2018 (mort qui a été réfutée par des chefs jihadistes et dont les autorités françaises doutent également), la Katiba Macina reste donc l’une des menaces les plus puissantes dans la région. Sans l’intervention des forces spéciales françaises, elle pourrait même être en possession de quatre otages occidentaux. À en croire le général d’armée François Lecointre, si elle avait pu se faire transférer les prisonniers, il n’aurait plus été possible d’intervenir militairement pour les libérer.

À voir également sur le HuffPost:

 

Nouvelle attaque informatique depuis midi

J’essuie une nouvelle attaque informatique depuis aujourd’hui à midi.

J’en ferai toutes les déductions possibles plus tard, quand elle aura pris fin et que j’aurai eu quelques nouvelles du procès du jour qui intéresse le pirate informatique Jean-Marc Donnadieu de Béziers.

Justinpetitcoucou est très lu depuis le 28 avril 2019

Je ne sais à quoi attribuer ce succès soudain de Justinpetitcoucou qui jusque-là était le moins lu de mes blogs.

Il pourrait s’agir des arrestations récentes de cinq djihadistes ayant projeté de commettre des attentats contre des policiers.

En tous les cas, j’y ai désormais plus de lecteurs quotidiens que sur Petitcoucou.

 

Statistiques basiques

 

Hits aujourd’hui Visites aujourd’hui Hits les 7 derniers jours Visites les 7 derniers jours Nombre total de hits Nombre total de visites
766 464 8351 6553 685485 425610

 

Justinpetitcoucou est très lu depuis le 28 avril 2019 dans Attentats

 dans Corruption

 dans Crime

 

Pages les plus visitées

Aujourd’hui
Page Hits
/category/lcr-npa/page/40/ 20
/category/attentats/ 20
/page/5 18
/page/5/ 18
/category/folie/ 17
/category/statistiques-de-blog/ 17
/category/nemrod34/page/95/ 16
/ 13
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/ 11
/26-mai-2014-nemrod34-perd-contre-overblog/ 11

 

Cette semaine
Page Hits
/ 213
/2018/10/09/ 192
/category/statistiques-de-blog/ 174
/category/lcr-npa/page/40/ 161
/2016/06/19/a-beziers-toubib-burger-de-nouveau-condamne-pour-avoir-projete-un-attentat-au-cap-dagde/ 135
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/ 112
/search/jean+marc+donnadieu+b%C3%A9ziers/page/2/ 111
/26-mai-2014-nemrod34-perd-contre-overblog/ 111
/2016/page/23/ 107
/category/calomnie/ 96

 

Depuis la création du blog
Page Hits
/ 43636
/2015/03/13/la-famille-merah-impliquee-dans-une-execution-de-letat-islamique/ 14310
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/comment-page-1/ 13865
/category/nemrod34/ 11706
/category/lcr-npa/page/40/ 10597
/8-avril-2011-nemrod34-perd-contre-overblog/ 9585
/category/statistiques-de-blog/ 9163
/26-mai-2014-nemrod34-perd-contre-overblog/ 8943
/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/ 8495
/page/9/ 5804

 

Statistiques avancées

 

Visiteurs – 30 derniers jours

Date Visites Unique Rebonds
12/05/2019 45 44 28
11/05/2019 50 46 34
10/05/2019 47 42 34
09/05/2019 50 47 33
08/05/2019 55 55 41
07/05/2019 44 43 32
06/05/2019 62 60 50
05/05/2019 58 54 37
04/05/2019 58 52 37
03/05/2019 72 63 47
02/05/2019 83 82 61
01/05/2019 72 65 46
30/04/2019 57 55 42
29/04/2019 70 68 44
28/04/2019 56 51 33
27/04/2019 42 42 34
26/04/2019 56 51 39
25/04/2019 43 40 29
24/04/2019 38 36 25
23/04/2019 56 51 38
22/04/2019 40 35 25
21/04/2019 46 45 30
20/04/2019 37 35 23
19/04/2019 32 32 24
18/04/2019 37 35 30
17/04/2019 56 53 40
16/04/2019 62 62 49
15/04/2019 53 49 37
14/04/2019 45 42 30
13/04/2019 51 49 27
Unique TOTAL Somme: 1484 Moyenne: 49

 

Pages – aujourd’hui

Page Unique Visites
Attention aux réactions du pervers narcissique qui tout à coup se sent démasqué ! | Justinpetitcoucou 3 3
Tunisian Connection(s) : de Marseille à Bruxelles en passant par l’Algérie, le Maroc et l’Afghanistan | Justinpetitcoucou 3 3
25 | juin | 2016 | Justinpetitcoucou 2 2
Drame familial à Brest : le fils parricide a été condamné | Justinpetitcoucou 2 2
Justinpetitcoucou › Se connecter 1 2
Le 2 octobre 2010, NEMROD34 me dénonce au procureur de Brest | Justinpetitcoucou 2 2
Unblog » Erreur 1 2
05 | janvier | 2018 | Justinpetitcoucou 1 1
16 | juin | 2016 | Justinpetitcoucou 1 1
Autres 36 36

 

Vue d’ensemble – aujourd’hui

Visiteurs 45
Visiteurs uniques 44
Pages vues 78 (Ø 1.7)
Pages vues max.par visite 8
Temps total passé 0h 28m 11s
Temps par visite 0h 0m 38s
Nombre de sauts 28 (62%)

 

Attentats du 13 novembre 2015 à Paris : préparatifs en juillet 2015 ?

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/attentats-du-13-novembre-a-paris-les-confessions-de-l-eclaireur-de-daech-12-05-2019-8070435.php

Attentats du 13 novembre à Paris : les confessions de l’éclaireur de Daech

 

>Faits divers|Eric Pelletier| 12 mai 2019, 17h03 | MAJ : 12 mai 2019, 17h07 |8
Attentats du 13 novembre 2015 à Paris : préparatifs en juillet 2015 ? dans Attentats 8070435_840b2640-74c3-11e9-88ec-ef95b02a75c2-1_1000x625

Tyler Vilus, 29 ans, originaire de l’Aube, a échangé à plusieurs reprises avec Abdelhamid Abaaoud. DR

picto info

Le djihadiste français Tyler Vilus reconnaît qu’il était en lien avec Abaaoud, coordonnateur des attentats du 13 novembre 2015. Mais conteste avoir été «missionné pour frapper l’Europe».

 

L’enquête visant l’un des acteurs les plus mystérieux du djihad en Syrie est close depuis la mi-avril. Le Français Tyler Vilus, mis en examen pour « direction d’un groupement terroriste » et « meurtre en bande organisée en relation avec une entreprise terroriste », risque les assises. Certaines de ses déclarations, très circonstanciées, apportent un nouvel éclairage aux terribles attaques du 13 novembre 2015 (130 morts et plus de 400 blessés).

À 29 ans, ce natif de Troyes (Aube) affiche une personnalité hors normes. « Crâne rasé », « montagne de muscles », celui qui est surnommé Abou Hafs al-Faransi est parti grossir les rangs du futur État islamique dès 2013*. Lui-même se définit comme « un combattant parmi les combattants », membre de la police de Daech. Une vidéo le montre assistant à une exécution, pour contenir la foule. En juillet 2015, il est arrêté à Istanbul, alors qu’il cherche à regagner la France, via Prague. Que venait-il faire en Europe ? Était-il l’éclaireur des commandos ?

Les 1er et 2 juillet 2015, lors de son incarcération en Turquie, il réussit à envoyer deux messages depuis son téléphone Samsung. « Il me font rire c mongol ils comprenne rien […] je te contacte quand je sort si je sort » et « Je me suis fait arrêter il m ont pris en photo ». Selon nos informations, lors de son ultime interrogatoire, Tyler Vilus a reconnu ce que soupçonnaient les services de renseignement : il s’agissait de prévenir Abdelhamid Abaaoud, futur coordonnateur des tueries à Paris et à Saint-Denis. Ce que l’intéressé avait jusque-là toujours contesté.

«Quand je sors, j’agis»

Le 14 mars dernier, devant le juge d’instruction, il évoque d’autres échanges non détectés. « Je vous précise que j’ai contacté [Abaaoud] par d’autres biais que les messages visibles que vous avez en procédure. Je l’ai contacté via Telegram (NDLR : une messagerie chiffrée). Au cours de ces échanges, [Abaaoud] me fait savoir qu’il a des équipes à Istanbul, que le lieu où je me trouve n’est pas sécurisé et que, si je parviens à sortir, ses équipes me récupéreront. » À un autre djihadiste, il aurait adressé ce texto : « Quand je sors, j’agis. »

S’agissait-il de préparer les attaques du 13 novembre ? Bien qu’il reconnaisse avoir rencontré la plupart des futurs assaillants français à Shaddadi (nord-est de la Syrie), Vilus nie toute implication : « Il est vrai que je rends compte sur le fait que je suis arrêté, mais je n’ai pas été missionné pour frapper l’Europe. »

Selon sa version, il a fait croire à Abaaoud qu’il était déterminé à commettre un attentat lors de son voyage : « À mon avis, il devait être content que je lui propose ça […] Il m’a demandé si j’avais une idée de cible et si j’avais une équipe. Je lui ai répondu que je n’avais pas besoin d’équipe car je préférais agir seul. La réalité, c’est que je […] ne projetais rien et surtout je ne voulais pas être tenu pour responsable de faits commis par d’autres. »

Une implication de propagandiste

Les juges n’ont finalement pas mis Tyler Vilus en examen dans le dossier des attentats du 13 novembre, estimant les preuves de son implication trop légères, en dehors de cette proximité désormais assumée avec Abaaoud. Les enquêteurs ont cependant la certitude que Vilus était un cadre de l’organisation. La DGSI a établi son implication de propagandiste, via le site Situ-veux Mon_avis qui incitait à passer à l’action en France, contre des commissariats notamment.

« Si l’on considère le fait que je suis arrivé parmi les premiers djihadistes francophones, ça peut expliquer le fait qu’on m’attribue une place significative dans l’influence que j’avais au sein de l’État islamique, mais ça n’est pas le cas, rétorque le terroriste présumé. Il y avait autant de personnes qui m’appréciaient et me protégeaient que de personnes qui m’en voulaient et voulaient m’assassiner. »

Chez les Vilus, on a le virus du djihad. Sa mère, condamnée en juillet 2018 à dix ans de prison en appel pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste », est surnommée « Mamie djihad » par les enquêteurs. En détention, le fils est placé à l’isolement. Pour autant, le psychiatre qui a examiné Tyler Vilus en prison l’estime désormais « capable de critiquer ses actes et ses engagements ».

* « Les Espions de la terreur », par Matthieu Suc, éditions Harper Collins.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/dix-ans-de-prison-en-appel-pour-mamie-djihad-03-07-2018-7805502.php

Dix ans de prison en appel pour «Mamie djihad»

 

>Faits divers|Le Parisien avec AFP| 03 juillet 2018, 16h41 |6
7805502_ddd4f0b2-7ecd-11e8-ae33-5f92013511ca-1_1000x625 dans Corruption

Christine Rivière, à droite, lors de son procès le 4 juin dernier. AFP/BENOÎT PEYRUCQ

 

La cour a confirmé la peine maximale prononcée en octobre 2017 à l’encontre de cette femme de 52 ans.

 

Christine Rivière, surnommée « Mamie djihad », mère d’un djihadiste français devenu « émir » en Syrie, a été condamnée mardi à dix ans de prison par la cour d’appel de Paris, pour association de malfaiteurs à visée terroriste mais aussi financement du terrorisme.

La cour a confirmé la peine maximale prononcée en octobre 2017 à l’encontre de cette femme de 52 ans, qui en a pris connaissance par visioconférence : dix ans de prison assortis d’une période de sûreté des deux tiers.

Conformément aux réquisitions du parquet général, les juges d’appel l’ont cette fois condamnée également pour financement du terrorisme, pour avoir « transféré ou fait transférer des fonds ou des biens à destination de combattants en Syrie ».

« Elle se délecte les armes à la main ».

Christine Rivière est la mère de Tyler Vilus, un combattant français rapidement monté en grade dans la hiérarchie djihadiste. Convertie par son fils, presque immédiatement radicalisée, elle avait été interpellée le 2 juillet 2014, au domicile de son aîné, Leroy (30 ans), alors qu’elle s’apprêtait à repartir en Syrie après trois précédents voyages.

« Elle n’a jamais dissuadé son fils (Tyler Vilus) mais au contraire l’a encouragé et félicité », avait souligné l’avocate générale. « Elle ne va pas en Syrie pour son fils, elle y va pour elle », avait-elle ajouté. « Elle se délecte les armes à la main ».

« Je suis utile en France », disait-elle à Tyler Vilus en décembre 2013, et « le dossier démontre cette utilité », avait déclaré la représentante de l’accusation. « Elle était utile pour recruter des candidates au djihad, utile pour marier son fils avec des « vraies sœurs », utile pour fournir de la logistique à un certain nombre de djihadistes, utile pour collecter des fonds ».

Tyler Vilus extradé en 2015

Tyler, « j’ai fait l’erreur de l’encourager », avait lâché Christine Rivière au premier jour de son procès en appel, début juin. « Il y a plein de choses que je n’aurais pas dû faire, je m’en rends compte maintenant », avait-elle affirmé, visiblement agacée.

Son avocat, Thomas Klotz, avait estimé que se trouvait au cœur du dossier « une relation fusionnelle et nocive » entre mère et fils. « Il y avait une dimension psychiatrique et psychologique qu’on aurait voulu faire entendre, mais ces arguments ont été balayés », a déploré l’avocat à la sortie de l’audience. Tyler Vilus a été interpellé en Turquie et extradé vers la France en 2015, où il a été placé en détention provisoire.

 

http://www.leparisien.fr/faits-divers/terrorisme-l-inquietant-suedois-et-sa-maman-djihadiste-23-01-2016-5478499.php

Terrorisme : l’inquiétant «Suédois» et sa maman djihadiste

 

>Faits divers| 23 janvier 2016, 7h52 |80

 

Un Français radicalisé parti en Syrie, où il a été rejoint par sa mère surnommée Mamie Djihad, a tenté de rentrer en Europe cet été avec le passeport suédois d’un autre combattant. Un procédé nouveau qui intrigue.

 

Son arrestation, opérée au beau milieu de l’été dernier, est longtemps restée secrète. A l’époque déjà, elle avait allumé un voyant rouge sur les écrans de contrôle des services de renseignement européens. Depuis les attentats du 13 novembre, à Paris et Saint-Denis, l’affaire Tyler Vilus, du nom que nous dévoilons de ce jeune Français, prend un relief tout particulier.

Le 21 juillet dernier, Tyler Vilus, un Français de 25 ans, originaire de Troyes (Aube), est interpellé à Istanbul, en Turquie. L’homme, considéré comme un combattant aguerri au sein de Daech, visé par un mandat d’arrêt international, rentre clandestinement en Europe depuis le front syrien avec, en poche, un billet pour Prague. Après son arrestation, le suspect est immédiatement extradé vers la France où un juge le met en examen pour association de malfaiteurs criminelle en relation avec une entreprise terroriste. Que vient-il faire en Europe ? Inaugure-t-il le nouveau stratagème de Daech pour pénétrer dans l’espace Schengen ? Devant le magistrat, Tyler Vilus ne dit mot.

En prison, le djihadiste conserve ses secrets. Il n’a rien d’une petite main du djihad armé. Sous le nom d’Abou Hafsa, il évolue en effet dans l’environnement des recruteurs francophones de l’organisation terroriste, notamment de Chaquir Maaroufi, l’un des propagandistes les plus actifs de Daech, originaire des Pyrénées-Atlantiques. Or Maaroufi, tué en 2014 dans une attaque, était un proche d’Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste belge connu pour être le coordonnateur des attentats de Paris.

Au lendemain des attaques, le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, cherche à défendre l’action de ses services. Le 19 novembre, il liste les dossiers dans lesquels Abaaoud apparaît. Et fait une allusion transparente à l’affaire Tyler, évoquant l’interpellation d’un djihadiste français au mois de juillet à Istanbul « alors qu’il s’apprêtait à embarquer pour Prague [...] chargé de commettre un acte terroriste ». De source judiciaire, on se montre cependant beaucoup plus réservé. « Nous ne disposons pas de preuve de la préparation d’un attentat imminent », souligne un magistrat. Les investigations se concentrent sur une clé USB. Et un étrange passeport suédois.

Chaque combattant  rejoignant les rangs de Daech se voit confisquer ses pièces d’identité à son arrivée

Tyler Vilus voyageait avec un document de voyage authentique mais « emprunt? à un djihadiste suédois. Visage oblong, crâne rasé, les deux hommes apparaissent physiquement très ressemblants. Dans une note datée du 22 novembre, versée au dossier des attentats de Paris, la DGSI établit un parallèle avec le procédé utilisé par les commandos du 13 novembre pour pénétrer en Europe.

Deux des kamikazes morts au Stade de France le 13 novembre portaient, eux aussi, un passeport véritable. Selon la DGSI, Daech peut en effet compter sur « une réserve importante de passeports authentiques de toutes nationalités dans la mesure où chaque personne rejoignant ses rangs se voit confisquer ses pièces d’identité à son arrivée. Ces documents peuvent par la suite être réutilisés par d’autres combattants présentant des caractéristiques similaires » pour des missions spécifiques. Le sosie suédois de Vilus, Sedat K., 28 ans, était parti en Syrie il y a quelques mois, probablement pour rejoindre Daech.

Le départ pour le djihad de Tyler Vilus est bien antérieur : il est intervenu dès octobre 2012. Né d’un père d’origine martiniquaise, chrétien évangéliste, il a grandi à Troyes (Aube) dans une famille de la classe moyenne mais a brutalement choisi l’islam le plus rigoriste. Après la séparation de ses parents, il a entretenu avec sa mère une relation fusionnelle, y compris sur un plan doctrinal. Celle-ci s’est d’ailleurs rendue à trois reprises sur le front syrien pour le rejoindre : à l’été 2013, puis à l’automne de la même année et enfin à la fin du mois de décembre 2014. Interpellée depuis, elle a été placée en détention provisoire.

Selon une information recueillie par les enquêteurs, cette mère se promenait en Syrie avec une ceinture d’explosifs à la taille. D’où le surnom trouvé par les policiers antiterroristes : « Mamie Djihad »…

 

Attentat déjoué contre la police : le cinquième suspect écroué

Projet tout à fait conforme aux plans de mes harceleurs ainsi qu’à leurs cibles actuelles…

On ne se demande plus depuis longtemps pour quelles raisons les autorités judiciaires les laissent faire en dépit des innombrables plaintes et signalements qu’elles ont pu recevoir à leur encontre, sachant qu’ils agissent depuis le début sous le contrôle de magistrats CORROMPUS

 

https://www.nouvelobs.com/justice/20190511.OBS12773/attentat-dejoue-contre-la-police-un-cinquieme-suspect-mineur-ecroue.html

Attentat déjoué contre la police : un cinquième suspect, mineur, écroué

 

Image d'illustration.

Image d’illustration. ((TANNEAU / AFP))

 

Les forces de sécurité figurent parmi les cibles récurrentes désignées dans les mots d’ordre diffusés par l’organisation Etat islamique (EI).

 

Par L’Obs avec AFP

Publié le 11 mai 2019 à 09h15

Le mineur de 16 ans interpellé mardi matin à Strasbourg dans l’enquête sur un attentat récemment déjoué contre la police, a été mis en examen et écroué, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.

 

L’adolescent a été mis en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placé en détention provisoire, tout comme quatre autre suspects radicalisés, le 30 avril dernier, dont un autre mineur, âgé de 17 ans.

Selon TF1, le jeune homme arrêté mardi est un « lycéen d’origine tchétchène ».

Repérages multiples

« Les services de renseignement le soupçonnent d’avoir été chargé de diffuser une vidéo d’allégeance à Daech (acronyme arabe du groupe Etat islamique, ndlr) pour le compte du commando », avait rapporté le média, confirmé par une source proche du dossier.

Les quatre premiers suspects, alors sous surveillance poussée des services de renseignement, avaient été arrêtés le 26 avril dernier, soupçonnés d’avoir projeté de commettre un attentat visant les forces de police.

Selon une source proche de l’enquête, ils avaient effectué des repérages aux abords du commissariat d’Aulnay-sous-Bois, en banlieue parisienne, et s’étaient rendu devant l’Elysée pour observer les patrouilles de police.

Les quatre hommes avaient ensuite cherché à se procurer des armes, ce qui avait précipité leurs interpellations, à Paris et en Seine-Saint-Denis (banlieue de Paris). Les enquêteurs pensent que leur action devait coïncider avec les débuts du ramadan, ce lundi.

Deux kalachnikov retrouvées lors des perquisitions

« Divers projets ont été évoqués » par les suspects « avec pour point commun les forces de l’ordre », dont celles en position devant le siège de la présidence de la République, selon une source proche de l’enquête. Selon BFMTV, deux kalachnikov ont été retrouvées lors des perquisitions.

Lors de leurs gardes à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), ils n’ont pas contesté leur adhésion aux thèses islamistes radicales.

Les trois adultes, âgés de 26, 39 et 38 ans, étaient jusqu’ici connus pour des faits de droit commun. Le quatrième, un mineur de 17 ans avait déjà été arrêté pour avoir tenté de partir faire le jihad en Syrie en février 2017.

Condamné à trois ans de prison par le tribunal pour enfants de Paris, dont deux ans assortis d’un sursis avec mise à l’épreuve, il avait été placé dans une structure éducative après sa sortie de prison.

Selon BFM, les quatre hommes avaient été repérés sur les réseaux sociaux. D’après le média, le membre le plus actif, né en 1980, avait exprimé sa volonté de « mourir en martyr » et de tuer des policiers, « en citant en exemple Larossi Abballa », auteur de l’assassinat d’un couple de policiers à Magnanville en juin 2016.

Les forces de sécurité figurent parmi les cibles récurrentes désignées dans les mots d’ordre diffusés par l’organisation Etat islamique (EI).

L'Obs

L’Obs avec AFP

 

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/antiterrorisme/attentat-dejoue-les-quatre-suspects-auraient-vise-des-policiers_3421121.html

Attentat déjoué : les quatre suspects auraient visé des policiers

 

Un nouvel attentat a été déjoué en France vendredi 26 avril. Quatre individus ont été interpellés soupçonnés de préparer une violente attaque contre les forces de l’ordre.

Les quatre individus interpellés vendredi 26 avril après une tentative d’attentat en France sont toujours en garde à vue lundi 29 avril au soir. « Ces quatre suspects étaient surveillés depuis le 1er février dernier par les services de renseignement, car une enquête préliminaire avait été ouverte« , rapporte la journaliste Nathalie Perez en direct depuis le siège de la DGSI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). « Ce qui a précipité leur interpellation c’est qu’ils s’apprêtaient à passer à l’acte. Ils avaient l’intention de tuer des policiers à l’arme blanche et selon nos informations, plus récemment, ils avaient multiplié les contacts pour se procurer des armes de type kalachnikov et des explosifs« , poursuit-elle.

Un mineur de 17 ans

Pour le moment, la cible de ces individus est « encore floue, mais ils auraient pu s’attaquer à un lieu public parisien« . Il s’agit de quatre jeunes hommes, « trois d’entre eux sont connus des services de police pour des délits de droit commun. Ce qui interpelle c’est que le quatrième suspect est un mineur de 17 ans déjà condamné à l’âge de 15 ans pour des faits de terrorisme, alors qu’il s’apprêtait à partir en Syrie« , poursuit la journaliste. Il se trouvait dans un établissement pour mineur lorsqu’il a été interpellé et placé en garde à vue il y a quatre jours.

Le JT

 

Cyprien Luraghi et l’alcool…

Tous ceux qui comme moi suivent plus ou moins les délires publics du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi depuis son arrivée fracassante sur le site Rue89 au printemps 2008 l’ont vu plus d’une fois soutenir qu’ayant été alcoolique durant plusieurs décennies il avait totalement et définitivement arrêté après une ultime glissade catastrophique dans son vomi sur le carrelage de sa cuisine…

Nous apprenons aujourd’hui sur Twitter qu’en fait, il a définitivement largué la mauvaise piquette à 12° il y a quatorze ans bien sonnés et carbure depuis dès potron-minet au Quercynol (16°)…

 

Cyprien Luraghi et l'alcool... dans Folie sDomXqLM_bigger
Madame Figaro
@Madamefigaro
·

18 mars

Pour changer du thé classique ou du café, on commence la journée avec un smoothie au thé vert, à l’orange et à la banane #Recette #Cuisine >> (link: http://madame.lefigaro.fr/recettes/smoothie-the-vert-040608-6784?utm_medium=SocialMadame&utm_source=Twitter#Echobox=1552657141) madame.lefigaro.fr/recettes/smoot…
Image
ypFIBAVY_bigger dans Insolent - Insolite
Mésozoïque
@SuperDesabused
·

18 mars

..afin de se mettre en forme pour une journée d’emplette dans les beaux magasins de luxe ( du moins ceux qui n’ont pas été incendiés ce week end par les méchants gilets jeunes)
  • wacpeS_-_bigger dans Luraghi
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@SuperDesabused
@Madamefigaro

et

@Le_Figaro
Nous, on commence la journée avec des smoothies nettement plus toniques et goûtus.
Image
10:16 AM · 18 mars 2019 · Twitter Web Client

 

Z3sqwRFo_bigger
We want a shrubbery
@We_Shrubbery
·

15 mars

Je crois que je vais aller me soûler la gueule, tiens…
wacpeS_-_bigger
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

15 mars

Wé. D’autant plus que l’alcool est connu pour ses vertus désinfectantes.
TeIr0OpP_bigger
Gaël Jouneau
@GaelJouneau
·

15 mars

Avec quoi tu te saoule toi ? Et ne me répond pas Quercynol
  • wacpeS_-_bigger
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi
En réponse à

@GaelJouneau
@We_Shrubbery

et 3 autres

Nan nan : ça fait quatorze ans bien sonnés que j’ai largué la picolette, et pour de bon. Mais il y a toujours des bonnes bouteilles à la maison pour les amis…
8:16 PM · 15 mars 2019 · Twitter Web Client

 

Cyprien Luraghi et la pédophilie

C’est un sujet auquel j’ai décidé de consacrer une page de ce blog afin de répondre à une partie des accusations mensongères récurrentes de Pascal Edouard Cyprien Luraghi à mon encontre.

Elle se trouve ici :

http://petitcoucou.unblog.fr/pascal-edouard-cyprien-luraghi-et-la-pedophilie/

Depuis maintenant quelques années, le cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi m’accuse donc, tout comme son complice Jean-Marc Donnadieu de Béziers depuis 2010, de l’accuser de pédophilie.

C’est faux, je n’ai jamais accusé personne de pédophilie.

Ce qui est vrai, par contre, c’est que ces deux-là et tous leurs complices cyberharceleurs m’ont toujours reproché de relayer dans certains de mes commentaires ou de mes articles anonymes sur les sites Rue89 et Le Post entre 2008 et 2010, puis sur mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog entre 2010 et 2012, des accusations de pédophilie contre l’ancien psychiatre brestois Serge Rodallec, lequel a été condamné plusieurs fois pour de tels faits entre 2007 et 2012.

L’on notera ici que mes différentes publications à propos de ces accusations de pédophilie ont toujours été consécutives aux condamnations qu’elles avaient produites, sans jamais les devancer. En fait, je me contentais de relayer des articles de la presse locale à ce sujet.

Mais c’était trop pour Cyprien Luraghi et ses amis qui m’ont toujours accusée de « diffamer » cet ancien psychiatre brestois en évoquant ses condamnations pour des faits de pédophilie et m’ont toujours harcelée tout en exigeant la suppression de tous mes écrits publics pour ce motif autant qu’en raison de mon expression publique sur le problème du harcèlement moral en entreprise qui selon eux n’a jamais existé nulle part.

Je lis désormais sur Internet que j’aurais lié le dénommé Pascal Edouard Cyprien Luraghi à des histoires sordides de pédophilie dans des centaines d’articles…

Mais il n’y a jamais eu que celle-là à laquelle il s’est lié de lui-même en me harcelant comme il l’a fait à propos de mes publications s’y rapportant, et le présent article n’est que le second de ce blog où je l’évoque.

Le premier est assez récent, il date du 27 janvier 2019, c’est celui-ci :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/01/27/attentats-de-janvier-2015-a-paris-elements-de-preuves-pour-confondre-le-terroriste-pascal-edouard-cyprien-luraghi/

Et le précédent, du 12 janvier 2015, n’avait été publié que sur Justinpetitcoucou et Satanistique du fait que Petitcoucou se trouvait momentanément suspendu.

Il se trouve ici :

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/01/12/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la-sanction-est-tombee/

Ou là :

http://satanistique.blogspot.com/2015/01/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la.html

Par ailleurs, durant la même période de plus d’une dizaine d’années ayant débuté en 2008, Pascal Edouard Cyprien Luraghi s’est aussi « lié » de lui-même à de nombreuses autres affaires de pédophilie parmi les plus sordides en les commentant de manière extrêmement choquante sur le site Rue89 et sur son propre blog, sans que pour ma part je ne m’en sois jamais mêlée.

Et il semble actuellement en passe de recommencer sur Twitter, encore une fois sans que je n’y sois pour quoi que ce soit :

 

Cyprien Luraghi et la pédophilie dans AC ! Brest gjkVMelR_bigger
The New York Times
@nytimes
·

12h

Amazon dropped Woody Allen’s latest movie last year. There is no sign it will be released in the U.S. In Europe, it’s another story.
 dans Attentats
Amazon Dropped Woody Allen’s Latest Film. Europe Has Picked It Up.
“A Rainy Day in New York,” starring Timothée Chalamet and Elle Fanning, will be released in Italy on Oct. 3. German and Spanish distributors have confirmed they are releasing it.
nytimes.com
eHDkiKHZ_bigger dans Calomnie
Ben B.
@madmantx
·

11h

They accept pedophiles in Europe apparently.
kkhGiZg1_bigger dans Corruption
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

11h

We accept artists and don’t care that much about their private lives and sins. We tend to love Polanski and Allen, for example.
eHDkiKHZ_bigger dans Crime
Ben B.
@madmantx
·

11h

I don’t and never will. What Polanski did was evil. He doesn’t get a pass from people who don’t condone what he did and believe he should have been imprisoned for it.
kkhGiZg1_bigger dans Folie
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

11h

He doesn’t give a shit; he is safe from your mad prosecutors and mad judges in Europe. And instead of being locked up in your awful jails, he has spent a lifetime producing great art in Europe. How nice for Humanity.
  • wacpeS_-_bigger dans LCR - NPA
    Cyprien Luraghi
    @CyprienLuraghi

En réponse à

@Rigobert_Rhino
@madmantx

et

@nytimes
Tu causes à des puritains empalés sur des manches à balais, toi ?
1:31 AM · 10 mai 2019 · Twitter Web Client
kkhGiZg1_bigger dans Le Post
Rigobert le Rhino
@Rigobert_Rhino
·

10h

En réponse à

@CyprienLuraghi
@madmantx

et

@nytimes
Non mais c’est l’aut’ cave qu’est v’nu m’chercher, là.
wacpeS_-_bigger dans Luraghi
Cyprien Luraghi
@CyprienLuraghi
·

10h

Ça amuse un peu, mais bon : t’en as vu un, tu les as tous vus. Ils sont clonés à la louche.

 

Prise d’otages de Blagnac : encore un coup de Luraghi ?

Des coups médiatiques pour faire pression sur l’Etat et ses différentes victimes en vue d’en obtenir ce qu’il veut, c’est bien ce qu’il a toujours fait avec plus ou moins de succès. Il réitère à chaque fois le chantage qu’à l’adolescence il a fait à son père pour en obtenir son émancipation.

 

https://www.ladepeche.fr/2019/05/10/prise-dotages-de-blagnac-letrange-recit-de-yanis-le-soldat-des-gilets-jaunes,8191710.php

Prise d’otages de Blagnac : l’étrange récit de Yanis, le «soldat des Gilets jaunes»

 

  • Yanis, 17 ans, a été interpellé par le Raid.
Yanis, 17 ans, a été interpellé par le Raid. Photo DDM, Nathalie Saint-Affre

 

Publié le 10/05/2019 à 07:21 , mis à jour à 07:26
l’essentiel

 

Accusé d’avoir séquestré quatre otages dans un bureau de tabac à Blagnac, Yanis, 17 ans, dit avoir agi en tant que soldat recruté par une obscure milice des Gilets jaunes. Il a été mis en examen et écroué ce jeudi soir.

Yanis, 17ans, accusé d’avoir séquestré avec une arme des otages dans un bureau de tabac, à Blagnac, le 7 mai, a été présenté au palais de justice de Toulouse, ce jeudi 9 mai. Accompagné de son avocat Me Eric Mouton, il a été mis en examen notamment pour « séquestration avec arme et menaces de mort ». Il encourt jusqu’à 10 ans de prison. Hier soir, il a été écroué dans un centre de détention pour mineurs.

Durant ses deux jours de garde à vue dans les locaux du SRPJ de Toulouse, ce Blagnacais a maintenu les curieuses déclarations faites dans sa vidéo au moment de la prise d’otages, dans le bureau de tabac.

« Non violent »

Calme, précis mais ayant parfois du mal à répondre à toutes les questions, il aurait réaffirmé avoir été recruté par « une milice armée pour devenir soldat des Gilets jaunes ». Son passage à l’acte relève d’un véritable polar underground.

Un récit hors sol, voire farfelu, dont on peine à percevoir un brin de logique. Déjà interpellé en décembre dernier dans une manifestation de Gilets jaunes, à Toulouse, il aurait alors rencontré des individus estimant que les barbecues autour des ronds-points n’étaient pas assez efficaces.

Cette obscure milice lui aurait alors permis d’effectuer plusieurs semaines de préparation militaire en vue de projeter d’autres actions. À l’issue de cette « formation », des « chefs » de cette organisation secrète, dont il ne peut préciser de qui il s’agit, lui auraient remis l’arme de poing ayant servi à la prise d’otages. Selon lui, il y avait aussi des munitions qu’il a retirées du chargeur.

« Faire un coup »

Toujours selon ses déclarations, il a opté pour « faire un coup », dans un bureau de tabac, au lieu d’une station-service, préalablement choisi à Blagnac par les membres de la milice. Réaffirmant son caractère non-violent, il ne voulait blesser personne.

C’est ainsi que Yanis, recruté au service d’une sombre organisation radicalisée formant des soldats près d’un parc, et militant « pour un Etat plus juste », arrive sur son vélo électrique pliable devant le bureau de tabac, place du Plan-du-Port, mardi 7 mai, vers 16 heures. Il gare son deux-roues et pénètre dans l’enseigne avec son pistolet d’alarme faisant évacuer les clients. Il séquestre quatre femmes dont la patronne et sa fille. Il est poli, bienveillant et n’a recours à aucune violence physique. Mais Yanis a une autre obsession : faire parler de lui et intervenir dans un grand média pour faire connaître la milice au grand public. Il filme en direct la prise d’otages grâce à un appareillage autour de son cou qu’il finit par détruire.

Craignant que les membres du Raid n’interviennent et que la situation ne dégénère, il libère les quatre otages à 19 h 40 et 20 h 50, avant d’être neutralisé en douceur par le Raid à 23 h 50. L’instruction ouverte devrait permettre d’en savoir davantage sur l’état psychologique et la santé mentale du jeune homme.

Le preneur d’otage mis en examen et placé en détention

Yanis D. qui a pris en otage Monique Lelté et trois autres femmes, mardi, a été déféré au parquet ce jeudi 9 mai. Il a été mis en examen du chef criminel de séquestration de plusieurs otages en vue de l’exécution d’un ordre ou d’une condition, et des délits de menaces de mort sous condition, violences avec arme sans ITT et port d’arme de catégorie D. Il a été placé en détention provisoire. Les investigations vont désormais se poursuivre sous l’autorité d’un juge d’instruction.

Ce mineur de 17 ans est connu de la justice en raison de la commission de précédents délits.

Dans un communiqué, le procureur de la République de Toulouse confirme que Yanis D. était porteur d’une caméra Go Pro et armé d’un pistolet d’alarme, réplique d’un Beretta avec lequel il a tiré en l’air. Il s’est présenté comme « l’avant-garde armée du mouvement des Gilets jaunes ». Le preneur d’otages a déclaré appartenir à un groupe d’activistes du mouvement des Gilets jaunes qui, par cette action, veut promouvoir grâce à l’écho médiatique ce type de passage à l’acte afin de faire pression sur les pouvoirs publics. « À ce stade, aucun élément n’a permis de corroborer l’existence d’un tel groupe », déclare le procureur.

Frédéric Abéla

 

Alexandre Hervaud fait des blagues sur Twitter

Il a recommencé aujourd’hui.

Comme d’autres, il est décidément incorrigible…

 

https://www.ozap.com/actu/-liguedulol-ce-groupe-n-a-jamais-harcele-personne-selon-alexandre-hervaud/578366

#LigueDuLol : « Ce groupe n’a jamais harcelé personne » selon Alexandre Hervaud

 

Facebook

Facebook © Abaca

Alexandre Hervaud fait des blagues sur Twitter dans AC ! Brest 33-58ff6e4a8dc51-article_author_media-1

publié par
Jeudi 09 Mai 2019

 

Le journaliste a été licencié de « Libération » après la révélation de l’affaire dite de la « Ligue du Lol » en février dernier.

Il s’explique sur Twitter. En février dernier, une dizaine de personnes, principalement de femmes, ont relaté le cyberharcèlement qu’auraient exercé il y a une dizaine d’années des membres de la « Ligue du Lol« , du nom d’un groupe Facebok créé par le journaliste Vincent Glad. A la suite de la révélation de cette affaire, plusieurs personnes liées à cette polémique ont été licenciées ou non reconduits au sein de leur entreprise. Parmi eux, Alexandre Hervaud, chef de service à « Libération.fr », a été mis à pied à titre conservatoire, avant d’être licencié après une enquête interne de la direction du quotidien.

« Une couverture médiatique aussi affligeante qu’à charge »

Sur Twitter, ce jeudi, Alexandre Hervaud a tenu à sortir du silence et à revenir longuement sur cette affaire : « Après trois mois d’insultes, de menaces, de sanctions démesurées et, surtout, beaucoup de très mauvais journalisme, le temps du mutisme est terminé« . Selon lui, l’enquête interne sur cette affaire « n’a rien révélé justifiant (son) licenciement« , « décidé pour raison de com, d’image » : « Une image de coupable par association façonnée par une couverture médiatique aussi affligeante qu’à charge. »

Dans ses tweets – une vingtaine-, Alexandre Hervaud a souhaité faire un distinguo entre le groupe Facebook, baptisé « Ligue du Lol », et les harcèlements sur Twitter dont certaines personnes ont été victimes. Pour cela, il a expliqué que certains faits évoqués par les victimes remontaient à 2009, soit avant que Facebook ne lance la fonctionnalité permettant de créer des groupes, en octobre 2010. « 2009 est l’année de création de comptes Twitter anonymes collectifs, trollesques – que je n’ai jamais alimentés (…) Tout ça date d’avant la ‘Ligue du Lol’« , a ainsi assuré Alexandre Hervaud, ajoutant : « L’erreur de datation du groupe a permis à des médias avides de sensationnalisme de publier des témoignages n’ayant strictement rien à voir avec ce groupe Facebook privé. »

« Le reste n’est que fantasmes »

Concernant le nom de la « Ligue du lol », il a précisé qu’il s’agissait d’une « simple vanne footeuse« , qui a « hélas été prise au premier degré » : « ‘Ligue’ étant très connotée, certains ont fantasmé une société secrète, des Illuminatis 2.0., une loge maçonnique…« . Alexandre Hervaud a souligné que l’affaire « n’a pas pu être fact-checkée car aucun matériel à exploiter n’existe » et que « rien n’a filtré de ce fameux groupe privé disparu« , « pas un échange« . « Les médias se sont contentés d’actions individuelles hors groupe (tweets, blogs…) exhumées hors contexte. Le reste n’est que fantasmes, suppositions, calomnies« , a-t-il poursuivi. Et de conclure : « Ce groupe n’a jamais harcelé personne. Une minorité de ses membres, sans doute, et ce déjà bien avant sa création. »

 

 

https://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/pretre-egorge-polemique-apres-les-183311

Prêtre égorgé : polémique après les dérapages d’une élue ex-EELV et d’un journaliste de Libé

 

par Play Mobil
vendredi 29 juillet 2016

 

Quelques heures seulement après l’exécution par des soldats de Daech du père Jacques Hamel, le 26 juillet 2016 dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, un journaliste de Libération et une élue locale bretonne ont fait scandale en blaguant sur Twitter au sujet de la mort atroce de l’octogénaire.

hervaud_le_goic_2-80a8e dans Calomnie

Julie Le Goïc est élue municipale à Brest, non encartée ; ex-EELV, elle a également quitté la majorité socialiste de sa ville. Le 26 juillet à 12h04, soit deux heures à peine après l’égorgement du père Hamel à Saint-Etienne du Rouvray, l’élue d’extrême gauche écrivait sur Twitter : « Du coup, le prêtre mort en martyr, il a le droit à 70 enfants de choeur au paradis ? »

Du coup, le prêtre mort en martyr, il a le droit à 70 enfants de choeur au Paradis ?

— Julie Le Goïc (@JulieLeGoic) 26 juillet 2016

L’onde de choc provoquée par ce tweet est remontée jusqu’à France 3 Bretagne, Atlantico et même Closer.

julielegoic_joly-2-e87da dans Folie Si l’élue admet que le tweet était de mauvais goût, elle l’assume. « Je regrette juste de l’avoir fait sur un réseau public. Je pense que le droit à l’humour est plus que nécessaire« , a-t-elle expliqué au Lab d’Europe 1.  »J’ai fait une blague de mauvais goût, et j’ai eu la bêtise de la faire sur Twitter« , ajoute-t-elle.

On peut surtout lui reprocher de s’être moquée, non pas des terroristes musulmans, mais de leur victime catholique, sans doute portée par un anticléricalisme primaire.

Elle a expliqué que son tweet était « en réaction aux crétins qui instrumentalisaient le prêtre en en faisant un martyr« , ou encore : « je répondais à des tweets qui en faisaient un martyr au lieu juste de pleurer l’homme qu’il était« .

L’élue n’a pas présenté d’excuses, et n’a pas effacé son tweet. Au contraire, elle a continué avec des blagues « potaches », comparant les prêtres non-pédophiles à des « pokémons rares« , relève le site Breizh Info.

pokemon-2-126d3 dans LCR - NPA

Le maire de Brest, François Cuillandre, a tenu à prendre ses distances avec l’élue : « Julie Le Goic n’est pas élue de la majorité. A l’inverse de tels propos, nos pensées vont aux victimes et aux proches« . Le FN local, quant à lui, a demandé sa démission.

Selon Le Lab d’Europe 1, Julie Le Goïc, inondée d’insultes sur Twitter, a reçu depuis mardi environ 1000 menaces de mort ou de viol.

Dans les dizaines d’échanges qui ont suivi sur Twitter, l’élue s’est dit « choquée par ce qu’une blague peut provoquer comme haine« . Et a annoncé dans la foulée vouloir porter plainte en réaction à des « menaces de viols« .

2016, tu fais une blague potache sur un prêtre mort et on te menace de viol. Bande de crétins, vous ne valez pas mieux que les terroristes.

— Julie Le Goïc (@JulieLeGoic) 27 juillet 2016

La plupart des hommes, deux heures après une attaque terroriste et l’égorgement d’un vieux prêtre, n’ont pas envie de rire. Julie Le Goïc, elle, n’a pas pu s’empêcher de blaguer et de bouffer du curé, se réclamant de l’esprit Charlie.

Ils ont commencé par assassiner ceux qui auraient, demain, publié des dessins irrévérencieux. Alors, vive Charlie. pic.twitter.com/PuifPK0oMC

— Julie Le Goïc (@JulieLeGoic) 26 juillet 2016

Depuis qu’elle a déclenché un incendie dans le coeur de plusieurs milliers de personnes, qui le lui ont fait savoir de manière fort virulente, l’élue ne trouve rien de mieux que de retweeter les centaines de messages d’insultes et de menaces qu’elle reçoit, et d’y répondre, plutôt que d’effacer son tweet, de s’excuser et de se taire enfin.

Julie Le Goïc, comme elle l’a dit en réponse à un message d’apaisement, refuse de s’excuser, s’inscrivant en cela dans les pas d’autres Bretons célèbres, réputés pour leur opiniâtreté, si ce n’est leur caractère borné, à l’image d’un certain Dieudonné qui, après les attentats de janvier 2015, avait lui aussi blagué en déclarant se sentir « Charlie Coulibaly«  :

@marccoatanea :)) tu dois confondre avec les menaces et insultes que j’ai reçues. C’est vrai qu’elles demandent des excuses.

— Julie Le Goïc (@JulieLeGoic) 28 juillet 2016

Certains médias ont fait remarquer que Julie Le Goïc n’en était pas à son « coup d’essai ». En mars 2016 déjà, elle pilotait un groupe d’immigrés clandestins venus perturber le conseil municipal de Brest. Le 18 mars, Ouest France titrait ainsi : « Julie Le Goïc fait l’unanimité… contre elle« . Extrait :

« La majorité municipale ne la regarde plus comme une élue. Le conseil municipal de jeudi était la goutte d’eau de trop. (…)

Dans un communiqué de presse commun, initiative extrêmement rare pour ne pas dire inédite, les présidents des six groupes de la majorité municipale tombent à bras raccourcis sur leur ancienne camarade, Julie Le Goïc.

En cause, son comportement lors du dernier conseil municipal, quand la salle a été investie par une quarantaine de militants exigeant un logement pour des réfugiés d’Europe de l’Est.

Les signataires du texte évoquent son « attitude loin d’être neutre » ; sa «  complicité avec les comportements et l’agressivité verbale de certains manifestants » ; « le défaut d’honnêteté et de cohérence intellectuelle » (…). Ils la rangent donc parmi les manifestants davantage que parmi les élus, qu’ils soient de la majorité ou de l’opposition.

(…) À compter d’aujourd’hui et jusqu’à la fin du mandat, elle parlera dans le vent… »

Julie_Dany_2-039e1 dans Le Post Selon Breizh.info, Julie Le Goïc fut adhérente de l’organisation marxiste “Ras l’Front” en 1995 puis à la CNT en 2000, avant d’être par la suite élue au Conseil administratif de l’université de Bretagne Ouest sous l’étiquette CNT FAU. En 2006 elle adhère chez les Verts puis intègre la majorité de François Cuillandre, jusqu’en juin 2015. Militante chevronnée (LGBT, migrants…), Le Goïc est « une des pièces maîtresses de l’activisme d’extrême-gauche brestois« .

Ses propos visant le père Hamel font écho à ceux du journaliste de Libération Alexandre Hervaud. Celui-ci a posté sur Twitter ce message peu après l’annonce de l’égorgement du prêtre : « dans le but d’apaiser les tensions entre communautés, j’espère que les deux assaillants étaient deux anciens scouts abusés par le prêtre ».

hervaud_tweet-2-51bf8 dans Luraghi

Les réactions sur Twitter furent là aussi très vives et très nombreuses… La Ligue de Défense Juive, dont on connaît la radicalité, a elle-même réagi sans tarder en dénonçant un tweet « abject« . Et une pétition a été lancée pour demander la suppression de sa carte de presse au journaliste ; elle a déjà recueilli plus de 10.000 signatures.

Alexandre Hervaut a pris l’initiative d’aller porter plainte à la police, comme il nous l’apprend dans un tweet :

Il a également publié un billet intitulé « C’est dur de faire marrer les cons » (clin d’oeil à la fameuse « une » de Charlie Hebdo avec Mahomet), où il a tenté de se justifier et d’expliquer sa blague.

Dans une mise à jour à ce billet, il a présenté ses excuses aux personnes qui ne l’ont pas insulté mais qui ont pu être blessées par son « tweet sarcastique ».

Julie Le Gohic, décidément peu inspirée, a affiché sa solidarité avec le journaliste de Libération, qui, suite à une protestation citoyenne massive, a été conduit à supprimer son tweet nauséabond :

Rho, il était drôle pourtant son tweet à @AlexHervaud … Je me sentais moins seule avec mes blagues… https://t.co/baVzD7zQ4x

— Julie Le Goïc (@JulieLeGoic) 26 juillet 2016

Dans sa défense de la blague de Hervaud, elle se renvendique encore de l’esprit Charlie :

C’est ce qui arrive quand on est encore #Charlie en 2016. Le Has-Been tue. ;) https://t.co/8jobee2j2Z

— Julie Le Goïc (@JulieLeGoic) 26 juillet 2016

Ce triste épisode témoigne, si besoin en était, d’un usage pour le moins contestable des réseaux sociaux par nombre d’élus et de journalistes, prompts à envenimer la situation, à jeter de l’huile sur le feu, dans des moments où nous aurions besoin du contaire, d’unité et de gravité. Comme le déclarait en 2011 le philosophe Raphaël Enthoven : « Sans loi, Internet n’est qu’un revolver entre les mains de milliards d’enfants. » Pas sûr qu’il visait à l’époque journalistes et politiques…

 

1...34567...141

Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

août 2019
L Ma Me J V S D
« juil    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 3 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...