Archives pour la catégorie Troll



Xavier Dupont de Ligonnès aperçu dans l’Allier : ce n’était pas lui !

Ouf…

Comme je ne tiens pas Christine Dupont de Ligonnès pour la dernière des imbéciles, je lis aussi ce qu’elle a publié :

http://xavierdupontdeligonnes.blogspot.fr/2013/02/anomalies-et-etrangetes.html

http://xavierdupontdeligonnes.blogspot.fr/2012/09/menaces.html

Les menaces évoquées surviennent bizarrement alors que le malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi menace effectivement publiquement toute personne susceptible de le déranger dans ses entreprises à mon encontre, notamment des témoins de ses exactions diverses et variées…

 

http://www.presseocean.fr/actualite/nantes-lhomme-ressemblant-a-xavier-dupont-de-ligonnes-etait-un-enieme-sosie-24-10-2016-207502

Nantes L’homme ressemblant à Xavier Dupont de Ligonnès était… un énième sosie

 

0 24.10.2016 09:58
Cet homme ressemblait à Xavier Dupont de Ligonnès.

Cet homme ressemblait à Xavier Dupont de Ligonnès.

Photo archives DR

Il a finalement été identifié et entendu. Depuis le 18 octobre, les gendarmes de Montluçon effectuaient des vérifications suite au signalement d’un homme ressemblant à Xavier Dupont de Ligonnès, soupçonné d’avoir tué sa femme et ses quatre enfants à Nantes en 2011.

Il avait été vu au cours de la nuit du 17 au 18 octobre au Casino de Néris-Les-Bains, dans l’Allier
Cet homme a donc été retrouvé. Il ressemblait étrangement au suspect, en effet. Mais une source proche du dossier confirmait officiellemetnt à Presse Océan ce matin que « ce n’était pas lui ».
Ces derniers temps, les enquêteurs de l’antenne de police judiciaire de Nantes, qui vérifient chaque piste depuis plus de cinq ans, reçoivent « un signalement de ce genre par semaine, en moyenne ». 

 

Tiens, voilà la relève…

Mon lecteur de L’Haÿ-les-Roses vient de passer la main :

 

Tiens, voilà la relève... dans Attentats magnifier France FlagCournon-d’auvergne, Auvergne, France, Orange   90.4.85.161

(0 returning visits)

Win7, IE 11.0, 1920×1080
www.google.fr/#2 (Keywords Unavailable)
25 Oct 09:44:54
www.google.fr/#17 (Keywords Unavailable)
25 Oct 09:50:36
25 Oct 09:57:46
25 Oct 09:58:31
25 Oct 09:58:41
25 Oct 09:58:49
25 Oct 10:00:05
25 Oct 10:00:13
magnifier dans Calomnie Thailand FlagThailand, 3bb Broadband   171.6.245.5

(0 returning visits)

OS X, Safari 9.1, 1280×800
https://www.google.co.th/ (Keywords Unavailable)
25 Oct 09:52:33
magnifier dans Corruption France FlagL’hay-les-roses, Ile-de-france, France, Ovh Sas   46.105.110.34

(0 returning visits)

Unknown, Unknown, Inconnu
information dans CrimeOnly the 100 most recent entries shown, to see 112 previous entries, magnify this user.
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:06:53
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:10:40
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:20:04
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:25:21
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:25:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:29:14
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:36:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:36:23
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:39:43
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:47:30
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:47:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:49:34
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:58:44
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:06:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:06:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:11:02
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:31:47
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:55:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:04:56
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:13:52
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:23:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:40:26
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:42:44
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:52:34
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:57:56
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:57:56
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:59:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:59:36
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:02:45
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:36
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:37
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:38
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:38
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:38
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:42
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:26
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:34
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:47
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:17
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:30
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:32
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:32
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:20:22
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:20:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:20:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:28:35
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:37:56
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:51:49
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:54:38
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:58:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:58:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:04:12
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:13:57
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:13
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:13
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:13
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:15
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:17:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:17:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:17:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:22:32
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:30:08
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:55:54
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:07:11
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:11:35
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:20:57
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:47:09
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 06:11:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 06:19:06
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 06:27:15
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:10:20
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:23:08
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:31:27
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:40:26
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:57:50
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 09:04:29
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 09:13:51
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 09:24:24
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 09:51:12
 Unknown

Seconde adresse IP…

 

Visitor Analysis & System Spec

URL d’origine :
(Pas de lien référant)
Host Name: Navigateur : Phantom
Adresse IP : 46.105.110.61 — OS/Platform: Linux/Desktop
Emplacement : L’hay-les-roses, Ile-de-france, France Résolution : 1024×768
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : 2 hours 28 mins 9 secs FAI : Ovh Sas

 

Navigation Path

Date Heure Page web
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:43:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:43:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:16
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:21
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:21
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:54
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:54
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:55
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:55
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:45:55
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:47:01
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:28
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:29
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:29
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:52
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:53
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:53
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:49:53
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:58:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:58:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:58:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:11:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:14:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:14:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:22:01
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:47
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:47
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:47
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:23:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:11:40
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:11:40

 

Ne dort plus la nuit…

Requêtes à Google toujours infructueuses…

 

Visitor Analysis & System Spec

URL d’origine :
(Pas de lien référant)
Host Name: ns3006159.ip-46-105-110.eu Navigateur : Phantom
Adresse IP : 46.105.110.34 — OS/Platform: Linux/Desktop
Emplacement : L’hay-les-roses, Ile-de-france, France Résolution : 1024×768
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : Multiple visits spread over more than one day FAI : Ovh Sas

 

Navigation Path

Date Heure Page web
(Pas de lien référant)
22 Oct 18:12:24
(Pas de lien référant)
22 Oct 18:12:24
(Pas de lien référant)
24 Oct 11:58:41
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:01:36
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:01:36
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:20:32
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:24:37
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:24:37
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:30:52
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:33:08
(Pas de lien référant)
24 Oct 12:33:08
(Pas de lien référant)
24 Oct 14:15:50
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 14:19:55
(Pas de lien référant)
24 Oct 14:19:56
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:07:13
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:10:16
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:10:18
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:19:19
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:19:22
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:19:22
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:29:00
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:29:00
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:30:22
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:41:01
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 18:51:59
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 19:03:49
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 19:15:13
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 19:26:00
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 19:36:54
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 19:47:02
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 19:57:32
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:06:30
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:06:31
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:06:31
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:06:31
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:07:39
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:15:40
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:20:23
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:20:23
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:25:04
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:28:32
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:28:33
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:33:51
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:41:51
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:41:53
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:45:22
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:52:36
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:52:37
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:55:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:58:02
(Pas de lien référant)
24 Oct 20:58:03
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:03:48
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:06:23
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:06:23
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:13:26
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:14:23
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:14:24
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:20:58
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:20:59
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:21:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:29:06
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:30:02
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:30:02
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:36:42
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:38:29
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:38:29
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:44:13
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:47:35
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:47:36
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:53:54
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:56:59
(Pas de lien référant)
24 Oct 21:56:59
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:07:29
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:07:30
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:12:36
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:12:44
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:17:24
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:17:36
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:30:32
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:31:13
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:31:13
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:38:31
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:38:32
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:41:00
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:41:08
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:46:12
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:46:13
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:55:40
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:55:41
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:58:34
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 22:58:36
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:03:47
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:03:54
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:12:26
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:12:27
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:15:09
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:20:47
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:20:47
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:26:00
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:30:41
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:30:41
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:34:11
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:38:31
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:38:32
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:42:08
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:48:35
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:48:35
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:52:04
 Unknown
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:56:50
(Pas de lien référant)
24 Oct 23:56:50
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:01:35
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:06:53
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:06:53
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:10:40
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:20:04
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:25:21
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:25:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:29:14
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:36:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:36:23
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:39:43
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:47:30
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:47:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:49:34
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 00:58:44
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:06:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:06:24
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:11:02
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:31:47
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 01:55:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:04:56
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:13:52
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:23:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:40:26
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:42:44
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:52:34
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:57:56
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:57:56
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:59:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 02:59:36
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:02:45
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:36
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:37
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:38
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:38
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:38
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:41
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:06:42
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:26
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:34
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:35
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:46
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:07:47
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:17
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:30
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:31
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:32
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:12:32
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:20:22
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:20:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:20:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:21:58
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:28:35
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:37:56
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:51:49
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:54:38
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:58:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 03:58:48
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:04:12
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:13:57
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:13
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:13
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:13
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:14
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:16:15
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:17:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:17:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:17:22
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:22:32
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:30:08
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 04:55:54
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:07:11
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:11:35
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:20:57
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 05:47:09
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 06:11:21
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 06:19:06
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 06:27:15
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:10:20
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:23:08
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:31:27
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:40:26
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 08:57:50
 Unknown
(Pas de lien référant)
25 Oct 09:04:29
 Unknown

Cyprien Luraghi explique son choix de pseudonyme sur Rue89

C’est un « bouclier humain », dit celui qui a longtemps écrit sur le même site en se disant « islamigré » !

 

À savoir que quand un bourreau sado-parano ne peut plus déshumaniser et chosifier ses victimes, il les vénère ostensiblement, vu qu’il a trouvé plus fort que lui, et puisque le parano est quasiment inépuisable, guidé qu’il est par sa folie mortifère, il se sert de ce nouvel objet − le juif en l’occurrence − comme d’une arme ou d’un bouclier humain… en le parant de toutes les vertus, paradoxalement.

 

 

Voilà qui est intéressant.

On rappelle que cet individu qui est très impliqué dans les attentats islamistes de ces dernières années et avait même revendiqué peu de temps après leur commission le financement de ceux de janvier 2015 se sert depuis décembre 2015 du nom d’un Juif dont s’était déjà paré avant lui un autre vrai nazi et usurpateur pour échapper à ses responsabilités, dans le roman dont il est le principal personnage.

Et sinon, donne-t-il aussi des explications à ses fidèles lecteurs et supporters pour les dernières modifications de son blog, qui restent tout de même assez surprenantes pour un observateur extérieur ne connaissant rien à leurs machinations diverses et variées ?

 

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/10/22/existe-endroit-web-lon-masturbe-regardant-fumeurs-265477

Il existe un endroit du Web où l’on se masturbe en regardant des fumeurs

 

Sur YouTube, Laurent est tombé sous le charme d’un mec se filmant en train de fumer. Huit ans après, il a découvert l’étrange monde de la « smoking room ».

Par Benoît Le Corre Journaliste. Publié le 22/10/2016 à 08h37
56 378 visites 243 réactions   0

 

Commentaires postés

 

Publié le 22/10/2016 à 10h06
Rue89 : Cyprien Luraghi explique son choix de pseudonyme dans Attentats cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi

C’est youteub.

2 réponses
Publié le 22/10/2016 à 15h17
drapeau-allemagne_2 dans Calomnie

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Akira Kurosawa

Quand on lit tes tentatives de faire de bons jeux de mots, il y a toujours cette impression poussive que tu as beaucoup cherché avant de trouver un truc un tantinet amusant, comme si le bon mot n’était pas forcément naturel chez toi, mais bien plutôt le fruit d’un intense effort de concentration. Un Elzévir par exemple est en comparaison plus naturel, on sent que ça sort d’un coup, sans effort, parce qu’il a le verbe haut. Toi…

5 réponses
Publié le 22/10/2016 à 15h32
default_avatar_0 dans Corruption

aasons

sandres
répond à Percy Ernst Schramm

Je préfère ces jeux de mots à moitiés drôles à vos délires proprement pathologiques (mais néanmoins tout à fait naturel chez vous) sur la supériorité intellectuelle du juif sur l’arabe. bisoux

2 réponses
Publié le 22/10/2016 à 15h31
exhuman dans Crime

Mordraal

ExHuman
répond à aasons

Juif qui doit cependant quitter l’Europe parce que une terre, un peuple, précisons-le.

2 réponses
Publié le 22/10/2016 à 15h56
zappa_viva dans Folie

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Mordraal

Et un Führer, tu oublies…

Publié le 23/10/2016 à 06h54
drapeau-allemagne_2 dans LCR - NPA

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Mordraal

Un peuple, une terre effectivement.

C’est pourquoi je suis aussi pour que les Kurdes et les Roms (entre autres) puissent avoir un État afin que puissent s’y épanouir leur langue, leur mode de vie et leurs traditions.

1 réponse
Publié le 23/10/2016 à 15h52
default_avatar_0 dans Luraghi

aasons

sandres
répond à Percy Ernst Schramm

ça ne m’étonne pas de vous, mais s’ils n’en veulent pas ?
les Roms ne veulent pas d’un état, une partie des kurdes ont retirés leur revendications d’un état indépendant, la plus grande part des juifs (plus de 2/3 des juifs) ne veulent pas vivre dans l’état d’israël et sont fort bien là ou ils sont.

Publié le 22/10/2016 à 15h31
drapeau-allemagne_2 dans NEMROD34

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à aasons

Les surdoués parmi les Juifs sont deux fois plus nombreux que dans le reste de la population blanche, ce n’est pas raciste, c’est scientifiquement prouvé. Tout comme les surdoués sont plus sujets à la myopie et aux problèmes dépressifs.

2 réponses
Publié le 22/10/2016 à 15h56
default_avatar_0 dans Perversité

aasons

sandres
répond à Percy Ernst Schramm

Vous voilà reparti.
ça c’est parce que vous voulez y croire, mais des tas de questions se posent à savoir sur quel standard se repose la notion de surdoué (il n’est pas le même partout, il n’est pas mesurer de la même manière partout), le Qi (il existe différents testes de qi utilisés à travers le monde avec de grandes variations de résultats pour un même sujet) le fait encore que dans certain pays on est plus à même à chercher des surdoués (parce qu’il faut bien les chercher pour qu’on les déclarent surdoués), la question de l’accès à l’éducation et laquelle (elle n’est pas la même dans tout les pays) et des tas d’autres questions par exemple d’ordres sociales, donc non percy, vous confondez la science avec vos fantasmes.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 15h58
zappa_viva dans Politique

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à aasons

Après avoir tenté de les exterminer, maintenant les nazis les portent aux nues…
Allez comprendre…

3 réponses
Publié le 22/10/2016 à 16h10
default_avatar_0 dans Rue89

aasons

sandres
répond à Clark Gaybeule

oui c’est amusant, mais toujours dans l’essentialisation, dans le racisme, c’est à dire la « pensée » qui établie des races , ce qui n’a rien de scientifique mais c’est pas grave.

Publié le 22/10/2016 à 16h18
zappa_viva dans Troll

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à aasons

D’un racisme à l’autre, l’essentiel est d’être raciste.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 17h03
default_avatar_0

aasons

sandres
répond à Clark Gaybeule

Comme d’habitude, à défaut d’arguments il va disparaitre un petit moment, pour faire oublier sa sottises et revenir d’un seul coup, plus méprisant que jamais, puis je vais re-évoquer son délire alors il disparaitra à nouveau et réapparaîtra quelque temps plus tard. on a tous l’expérience de personne comme ça, vous démontez leurs propos irrationnels (elles s’inclinent même souvent) et trois jours après elles récitent exactement la même bêtise, mot pour mot avec les même non-argument que vous démontez une nouvelle fois mais trois jours après… Ces personnes tiennent plus à leurs délire qu’à autre chose, et c’est là que commence le pathologique.
Et si il garde ses divagations à propos d’une supériorité des juifs sur les arabes, c’est qu’il en a besoin, c’est central pour lui, il a besoin de pensée qu’il y a une race supérieure et d’autres par conséquent inférieurs, mais allez savoir pourquoi il a besoin de ça pour vivre.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 17h04
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à aasons

Passer de ’’ les juifs sont des sous-hommes ’’ à ’’ les juifs sont des sur-hommes ’’ l’essentiel est de mettre une classification, par l a même occasion, on essaie de faire oublier les millions de l’Holocauste, juifs, mais aussi roms, communistes, homos, handicapés…
Ça se promène tranquillement avec le nom d’une saloperie nazie, comme Brévik s’est promené avec le nom de la saleté qui a fondé la Phalange espagnole, mais promis juré, ces saletés-là ne sont pas racistes, pas nazis, pas fascistes, enfin, si ça ne gêne pas la modération…

Publié le 22/10/2016 à 23h13
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Clark Gaybeule
index_185

.

Publié le 23/10/2016 à 06h51
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Clark Gaybeule

« Allez comprendre… »

N’étant pas nazi, aucune contradiction à vrai dire ; -)

2 réponses
Publié le 23/10/2016 à 09h26
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Percy Ernst Schramm

Je vais t’expliquer, mon cher.
Pour moi, quelqu’un qui prend comme pseudo le nom du fondateur de la Phalange espagnole est un fasciste antisémite, quoiqu’en pense la modération,
Pour moi quelqu’un qui prend pour pseudo le nom d’une saloperie d’officier nazi et antisémite est une saloperie de nazi et antisémite, quoiqu’en pense la modération
Je ne tiens pas à discuter le bout de gras avec une saloperie de nazi.
C’est clair, comme ça ?

Publié le 23/10/2016 à 16h20
default_avatar_0

aasons

sandres
répond à Percy Ernst Schramm

Le problème ce n’est pas que vous soyez ou non nazi, mais que votre manière d’appréhender le monde et notamment vos rapports à l’altérité sont soutenu par la même logique, les conséquence de cette logique sont les mêmes.

Publié le 22/10/2016 à 16h44
anatole-france

Hari-Seldon

On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels.
répond à Percy Ernst Schramm

Bien sur que c’est raciste.
C’en est même la définition.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 17h28
default_avatar_0

aasons

sandres
répond à Hari-Seldon

oui mais il doit pas faire partie des surdoué alors il ne fait le lien entre ce qu’il affirme et l’idélogie raciste qui partait de constats qu’on disait à une certaine époque « scientifique ».

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 18h07
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à aasons
ducation

Le QI, c’est à peu près ça…

Publié le 22/10/2016 à 15h34
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Percy Ernst Schramm

Euh, t’es sans ma tête ? J’espère pas. Ce qui est sûr par contre, c’est que tu es définitivement un petit troll d’extrême-droite tout rabougri. Et c’est bien tes grands airs de clavier dont tu joues si mal qui viennent le prouver, nazi schlass.

2 réponses
Publié le 22/10/2016 à 15h40
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à Akira Kurosawa

Oui, je suis sans ta tête en effet, et heureusement.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 21h28
2f9941cbf003db66e2da7c78d05dd84e

jserg

Si j’aurais lu tous les livres, je serais pas été plus intelligent !
répond à Percy Ernst Schramm

On perd son sang froid ?

1 réponse
Publié le 23/10/2016 à 06h45
drapeau-allemagne_2

Percy Ernst Schramm

Historien du Führer
répond à jserg

Dombie demande si je suis « sans sa tête »… faut l’excuser, il a probablement eu une dure semaine à l’école. : -)

1 réponse
Publié le 23/10/2016 à 12h05
Cyprien Luraghi explique son choix de pseudonyme sur Rue89 dans Attentats

povlimaong

ire-Landais
répond à Percy Ernst Schramm

Et toi, tu as bien besoin d’une branche à laquelle te rattraper.

1 réponse
Publié le 23/10/2016 à 15h11
2f9941cbf003db66e2da7c78d05dd84e

jserg

Si j’aurais lu tous les livres, je serais pas été plus intelligent !
répond à povlimaong

Comme dab…

Publié le 22/10/2016 à 15h53
 dans Calomnie

Edmond Tagnard

Alpagiste
répond à Akira Kurosawa
 dans Corruption

Il est pas que dans ta tête.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 15h55
cthulhu_tatto_version_by_mesalia-d5ge5lv

Akira Kurosawa

sexy sushi
répond à Edmond Tagnard

Quel chnoque ce schlass.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 16h19
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Akira Kurosawa

Raciste un jour, raciste toujours.

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 18h32
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark Gaybeule

Pas toujours, quand même :

Lien

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 18h37
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Itzig Finkelstein

Surprenant, merci du lien.
Mais Nazischramm ne prend pas ce chemin, il me semble…Après avoir voulu les exterminer, il les adule… Pauvre danse thaïlandaise…

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 18h59
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark Gaybeule

Boris Vian avait pondu un texte désopilant avec ce mot siamois − mais je ne saurais plus te dire lequel vu qu’elle remonte à loin, cette lecture…

Sinon pour le coup des nazis dénazifiés angélisant les juifs après l’anéantissement de leur saloperie de troisième reich, c’est simple : l’auteur dont je balade l’avatar et dont j’ai adopté un de ses personnages pour pseudo − Hilsenrath − avait vu le manuscrit de son génial bouquin Nacht, refusé par tous les éditeurs allemands d’après-guerre pendant une bonne vingtaine d’années. Évidemment, ce qu’il écrivait dans Nacht était fort dérangeant pour les nazis dénazifiés qui consituaient l’immense majorité du peuple allemand. Alors l’attitude de ces nazis honteux portant actuellement les juifs aux nues et tout à fait compréhensible : elle est ce que j’appelle la « mécanique paranoïaque ». À savoir que quand un bourreau sado-parano ne peut plus déshumaniser et chosifier ses victimes, il les vénère ostensiblement, vu qu’il a trouvé plus fort que lui, et puisque le parano est quasiment inépuisable, guidé qu’il est par sa folie mortifère, il se sert de ce nouvel objet − le juif en l’occurrence − comme d’une arme ou d’un bouclier humain… en le parant de toutes les vertus, paradoxalement.

On le voit très bien ici. Et ailleurs.

3 réponses
Publié le 22/10/2016 à 19h03
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Itzig Finkelstein

Je me rappelle du bouquin de Boris Vian, pas du titre non plus…
Enfin, j’attends que Nazischramm nous dise que les Rroms sont aussi un peuple supérieur…

Publié le 22/10/2016 à 19h04
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Itzig Finkelstein
Publié le 22/10/2016 à 19h08
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Itzig Finkelstein
schalmeien

En fait, ce n’est pas qu’une danse, c’est aussi un orgue laotien…
Il me rappelle l’instrument magnifique qu’est le Schalmei…

Publié le 22/10/2016 à 19h18
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark Gaybeule

Je m’étais gouré : effectivement Vian évoquait l’instrument de musique et non la danse ; -)

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 19h26
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Itzig Finkelstein

Oui, mais il a fallu que j’aille chercher…

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 19h30
hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Clark Gaybeule

Ah bah j’avions la flemme − et un max de boulot, en plusse ; -)

1 réponse
Publié le 22/10/2016 à 19h44
zappa_viva

Clark Gaybeule

Pot de colle, ché cazzo !
répond à Itzig Finkelstein

Les pdt sont sur le feu, j’ai le temps..
Ça fait un moment que je l’ai lu, j’étais ado…

 

Cyprien Luraghi continue à faire parler de lui sur Rue89

 

 

Tout comme Xavier Dupont de Ligonnès, le pervers narcissique Pascal Edouard Cyprien Luraghi a encore réussi à occulter des morts violentes pour ne faire parler que de lui, dans les colonnes de commentaires du site Rue89 qu’il pollue quotidiennement depuis 2008.

Néanmoins, beau trait d’esprit de Benoît Le Corre à propos des deux bécanes en réparation dans l’atelier du Maître, sa cave de Puy-l’Evêque où depuis des années il échafaude des plans déments pour se faire du fric à mes dépens.

En effet, on avait bien compris depuis longtemps que les clients ne se bousculent pas au portillon pour lui tisser une belle couverture – elle est aussi trouée que celle de son complice Jean-Marc Donnadieu lorsqu’en 2010 il avait décidé de se faire un nom et du fric sur mon dos et celui de mon hébergeur de blog d’alors avec toutes les dénonciations calomnieuses et tentatives d’escroquerie au jugement dans lesquelles il s’est engagé à cette époque.

 

http://rue89.nouvelobs.com/2016/10/20/facebook-quand-guerre-sinvite-live-entre-deux-posts-tante-gladys-265463

Facebook : quand la guerre s’invite en live entre deux posts de tante Gladys

 

La vidéo d’Al-Jazeera English retransmet en « live » l’attaque de Mossoul dans le nord de l’Irak. Images brutes, sans montage, la guerre se déroule sous mes yeux. Ça me met clairement mal à l’aise.

Par Benoît Le Corre Journaliste. Publié le 20/10/2016 à 12h48
10 277 visites 111 réactions   0

 

Commentaires postés

Publié le 20/10/2016 à 13h13

Cyprien Luraghi continue à faire parler de lui sur Rue89 dans Attentats hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé

Analyser de la merde, c’est perdre son temps. C’est comme discuter de la recette du coca cola ou des mérites gastronomiques supposés d’un hambuger industriel.

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 15h45

11885088_10207407288878842_7863866710300840335_n dans Calomnie

Benoît Le Corre

Journaliste
répond à Itzig Finkelstein

Commenter un article qui analyse de la merde, c’est quel degré de la perte de temps ?

3 réponses
Publié le 20/10/2016 à 15h46

hilsenrath1 dans Corruption

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Benoît Le Corre

Zéro degré de perte de temps : c’est bien plaisant et ça meuble entre deux bécanes en réparation.

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 15h48

11885088_10207407288878842_7863866710300840335_n dans Crime

Benoît Le Corre

Journaliste
répond à Itzig Finkelstein

Pareil de mon côté : c’est bien plaisant et ça meuble entre deux autres analyses « de la merde ». Cordialement.

2 réponses
Publié le 20/10/2016 à 15h53

hilsenrath1 dans Folie

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Benoît Le Corre

si ça ne vous plaît pas que je dise que les réseaux sociaux c’est de la merde, no problem : ça ne m’empêchera pas de le penser et de le dire.

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 15h56

11885088_10207407288878842_7863866710300840335_n dans LCR - NPA

Benoît Le Corre

Journaliste
répond à Itzig Finkelstein

Petite chanson à mettre en fond pour réparer vos deux bécanes. Lien

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 15h59

hilsenrath1 dans Luraghi

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Benoît Le Corre

Je mate pas les vidéos, désolé.

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 16h35

 dans NEMROD34

Babalaas

Un bon crime vaut mieux qu’un mauvais divorce…
répond à Itzig Finkelstein

Tu fais bien, c’etait de la merde, sur un rezosocio… Et quand je dis de la merde, je veux dire que c’etait Florent Pagny. Quelle insulte.

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 16h48

hilsenrath1 dans Perversité

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Babalaas

Ça me glisse dessus comme l’eau sur une truite, en fait ; -)

1 réponse
Publié le 20/10/2016 à 17h44

chenille_0 dans Politique

Katerpillar

répond à Itzig Finkelstein

Un jour, lors d’une balade initiatique et alcoolisée dans le far-west de la Picardie, j’ai rencontré un gars qui s’était fait un genre de blouson en peau de truite…
Jeu-teu jure ! !

Tu veux que je lui commande un ciré pour toi ?
Fario ou Arc en ciel ?
C’est important les couleurs, les reflets des écailles, surtout par rapport a tes yeux et tes bottes…

Publié le 20/10/2016 à 17h46

chenille_0 dans Rue89

Katerpillar

répond à Benoît Le Corre

« Pareil de mon côté…. »

Ca fait plaisir de te lire hein….

Publié le 20/10/2016 à 16h38

ali_117 dans Troll

Ali.Shuffle.’

N’écoutez pas les mytho, je ne suis pas STG ( meme s’ils inventent des échanges de mails,comme autist)
répond à Benoît Le Corre

Il passe sa vie sur ce site à commenter,
toujours pour râler et se plaindre
C’est pas beau de vieillir.
: -)

 

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Le-voyage-de-Dupont-de-Ligonnes-1046308

Le voyage de Dupont de Ligonnès

Paris Match | Publié le 19/10/2016 à 10h43

Souriant et sûr de lui en août 2003, dans la propriété de Nantes où la famille vient d’emménager.
Souriant et sûr de lui en août 2003, dans la propriété de Nantes où la famille vient d’emménager. Sipa
Le présumé coupable du quintuple meurtre de Nantes pourrait être vivant. C’est la thèse d’un roman bien documenté, partagée par une partie de sa famille.

Des airs de faux gendre idéal qui dissimulent un homme criblé de dettes, menteur et manipulateur. Xavier Dupont de Ligonnès est le principal suspect de la tuerie qui a eu lieu le 4 avril 2011 dans la maison familiale. Les victimes : sa femme, Agnès, et leurs quatre enfants, abattus à la carabine et retrouvés enterrés sous la terrasse. Le père de famille, lui, s’est évaporé, ne laissant ni trace d’ADN ni arme du crime. Depuis cinq ans, l’enquête piétine. La journaliste Anne-Sophie Martin a retrouvé des mails et de nouveaux témoins qui confirment les zones d’ombre du personnage. Elle s’en est servi dans son livre « Le disparu » pour imaginer la suite de l’histoire : Ligonnès ne se serait pas suicidé. Ce dont sa mère et sa sœur sont convaincues.

A lire aussi : Dupont de Ligonnès, cinq ans de mystère

Quel dommage qu’avant la tragédie la mère de Xavier Dupont de Ligonnès n’ait pas fait valider par l’au-delà, avec qui elle se dit en dialogue constant, le regard qu’elle portait sur son fils ! Aveuglée, elle le considérait « trempé dans l’acier ». Il est vrai que Ligonnès, à mesure que sa situation empirait, a dépensé une énergie inouïe pour duper son monde, faire semblant et rassurer. Mais cette femme n’a rien vu de l’escalade d’incohérences dans laquelle s’enferrait depuis près d’un an son Xavier adoré. Sans doute était-elle trop occupée à guetter, depuis Versailles, « les ténèbres qui précéderont le Christ roi ». Le reste de la famille, ou même ses proches, aurait pu déceler la part de désespoir et de mensonges, devant tant de suffisance et d’aplomb, alors même que des huissiers sonnaient à sa porte… S’inquiéter, ne serait-ce qu’à la lecture de ses innombrables e-mails.

La maison de l’horreur au 55 boulevard Robert-Schuman, à Nantes.
La maison de l’horreur au 55 boulevard Robert-Schuman, à Nantes. © Philippe Petit

Ligonnès préfère les écrits à la confrontation face à face. Messages immatures, voire infantiles, d’une froideur et d’un détachement extrêmes, tous autocentrés, teintés parfois de toute-puissance, ou bien revanchards, donneurs de leçons, sadiques et manipulateurs jusqu’au chantage. Dans un livre complet sur l’affaire*, la journaliste Anne-Sophie Martin révèle de nouveaux éléments. Dont une missive stupéfiante et jusque-là inconnue, envoyée par Ligonnès à ses deux plus vieux amis en juillet 2010, neuf mois avant le quintuple meurtre. « Je suis fin août au pied du mur avec une décision définitive à prendre : suicide seul ou collectif. Mais bien sûr, il ne s’agit que de précautions : NE VOUS AFFOLEZ PAS !!! Gardez ce document et n’en parlez à personne. Xav. » Le document en question s’intitule « Dispositions ». Extraits : « En cas d’accident domestique (comme un incendie provoquant la mort de toute la famille), je souhaite que mes véhicules reviennent à X, à qui je dois en permanence une somme fluctuante. » Comment fonctionnait cet homme, pour se soucier de ce détail en même temps qu’il évoquait une scène apocalyptique ? Puis, limite dément : « Je souhaite que même après enquête de police, on ne puisse pas laisser croire à mes parents, frère et sœur, que ces accidents ont été volontairement provoqués par moi (même si les preuves sont formelles). » Comme si tout un chacun savait aussi bien que lui manipuler la terre entière… Ses vœux seront exaucés au-delà de ses espérances : sa mère et sa sœur estimeront que de faux corps ont été exhumés ! Après lecture de l’e-mail, les deux amis appellent Xavier, qui dédramatise et plaisante. Ce ne sont là, leur dit-il, que « des réflexions » et « d’éventuelles solutions ». Les voilà rassurés. Xavier a tellement de ressources, pensent-ils.

Au mariage d’une cousine à Annecy, en 2009. Les enfants (de g. à dr.) : Benoît, 13 ans, Anne, 16 ans, Arthur, 20 ans, et Thomas, 18 ans. en bas, Xavier de Ligonnès et sa femme, Agnès.
Au mariage d’une cousine à Annecy, en 2009. Les enfants (de g. à dr.) : Benoît, 13 ans, Anne, 16 ans, Arthur, 20 ans, et Thomas, 18 ans. en bas, Xavier de Ligonnès et sa femme, Agnès. © DR

En attendant, il fuit la réalité, se réfugiant des heures entières au sous-sol de la maison familiale de Nantes, un fatras indescriptible et glauque où il a installé ce qu’il appelle son bureau, siège social de sociétés toutes en faillite. C’est « une vie en train de crouler sous le niveau de la terre, écrit Anne-Sophie Martin. Symboliquement, il a tout le poids de la maison sur le dos, le loyer, les charges, les dettes, la femme et les ados. Paysage et avenir sont bouchés ».

SC_M0200504
Xavier de Ligonnès et sa femme, Agnès à Annecy. © DR

Un an à peine avant l’assassinat, Ligonnès doit affronter un problème nouveau : acculé, il ne sait plus à qui diable emprunter. Il a englouti l’héritage d’Agnès, sa femme : 305 000 euros. Agnès qui écrira, dans un conditionnel tout en retenue, comme surprise par tant d’audace : « C’est terrible à dire, mais parfois je pourrais penser que c’est un bon à rien. » Hors du cercle familial, les amis créditeurs se lassent des projets fumeux de Xavier, qui ne voient jamais le jour. Pis, sa maîtresse, un amour de jeunesse retrouvé par lui vingt ans après, ose l’assigner afin de récupérer 25 000 euros, prêtés en 2009. Là encore, il écrit à cette femme aisée, à qui tout réussit, pour lui confier son idée d’un avenir professionnel commun : « Cela me ferait très plaisir, car on ne peut établir une relation durable juste sur des discussions musicales ou littéraires au petit déjeuner et des câlins l’après-midi, après quoi on se lasse et se sépare. » Il ne lui dissimule pas sa déplorable situation : ruiné, loyers impayés, Urssaf. Mais nulle part il n’écrit qu’il a échoué. Il ne cède sur rien. Extrait d’un e-mail à sa sœur : « J’ai un QI supérieur à 150, comme 0,1 % de la population humaine (qui est stupide dans l’ensemble). »

SC_M0200509
Jules et Léon, les deux labradors, n’échapperont pas au massacre. © DR

L’avant-veille de commettre son quintuple crime, il adresse ces mots d’adieu à sa maîtresse : « Nous partons refaire notre vie en Australie, en laissant nos casseroles derrière nous, et sans intention de retour. » Avant de lui prédire « trente dernières années malheureuses »…
Le 20 janvier 2011, deux mois et demi avant son acte, son père décède. C’était devenu un vieil homme qui déprimait seul à Levallois-Perret, accro au whisky, cloué dans un fauteuil roulant depuis son amputation du pied. Comme Xavier, il a démissionné jeune d’une boîte où tout se passait bien pour monter des affaires qui, comme celles de son fils, feront faillite. Il a quitté le domicile conjugal quand Xavier avait 13 ans, et disparu des années en Afrique. Il a terminé sa vie en vendant des encyclopédies en banlieue. Ligonnès le voyait de temps à autre. En juillet 2010, il siphonne à son insu l’un de ses comptes, 12 800 euros. Fureur du père qui insulte son fils au téléphone. Des témoins entendront les mots « trahison », « indigne », « ruiné », et verront un Xavier raccrocher le téléphone en lâchant, cramoisi : « Il perd un peu la tête. » Dans un e-mail de petit garçon étonné par tant de colère, il retourne la situation en détaillant pour son père une comptabilité superbe, bien entendu arrangée, et un avenir mirobolant.

« Je suis un prêtre tireur d’élite », dit-il à l’armurier

Ligonnès passe dix jours à déménager l’appartement du défunt. Il découvre, dissimulées à divers endroits, les pièces d’une carabine 22 long rifle. Ne manque que le percuteur, qu’il déniche finalement à la cave, alors qu’il allait quitter Levallois. Cette arme est-elle le symbole du destin secret que lui a promis un jour sa mère, qui le voyait occuper « une place d’exception dans l’histoire de France, et même du monde » ? Un rôle d’élu. Ligonnès n’abandonnera pas les siens, comme son père. Ce sont eux qui devront partir. Un mois avant de passer à l’acte, il se renseigne au club de tir – qui lui a octroyé sa licence en février 2011 et où il emmène ses fils – sur l’utilité d’un silencieux : « Ça nuit à la précision. » Il en achète tout de même un : « Je suis un prêtre tireur d’élite », dit-il à l’armurier. Sa mère n’aurait pas trouvé meilleurs mots. Peu de temps après, lors d’un dîner, Xavier demande à des chasseurs comment ils transportent leur gibier « sans mettre du sang partout ». Enfin, il peaufine son ultime e-mail, envoyé à plusieurs destinataires et bardé d’instructions, qu’il termine par : « Inutile de s’occuper des gravats et autres bazars entassés sous la terrasse. C’était là à notre arrivée. » Le « bazar » en question, ce sont les corps des siens, que le justicier divin a disposés en quinconce, en les ornant d’objets pieux, telles des offrandes à Dieu. « Son acte est d’un total égocentrisme, estime le psychiatre et criminologue Roland Coutanceau. L’acte d’un narcissique qui n’accepte pas d’être celui qui a leurré. Le catalyseur, ce sont ses dettes. Certains criminels disent : “Les miens n’auraient pas supporté la vérité. Ils sont mieux morts que vivants. ”»

Et lui ? A sa maîtresse, il a écrit : « Personne ne pourra me retrouver. » Il ne dit pas « nous » retrouver, alors qu’aux amis il invente avoir été exfiltré « avec tous les siens » par la DEA, la brigade anti-drogue américaine, étant le témoin central d’une gigantesque affaire de stups. Si tel était le cas, la DEA aurait bien fini par le livrer à la justice française… Anne-Sophie Martin, elle, propose une thèse audacieuse. Elle imagine Ligonnès en vie : « Il a un idéal d’aventures, sait se débrouiller comme lorsqu’il voyageait aux USA, et il a mis grand soin à dissimuler les corps. » Ensevelis dans de la chaux, ils n’auraient en effet jamais dû être découverts si une écuelle de chien, coincée sous la terrasse entre deux planches, n’avait pas attiré l’attention d’une policière. Et pourquoi aller dans le Var si l’on veut disparaître, renchérit l’auteur du livre, alors que la façade atlantique regorge de récifs ? N’aurait-il pas pu, dans le Sud, emprunter un bateau ? L’auteur échafaude pour Ligonnès un destin à la John List, un comptable américain en faillite, qui assassina en 1971 sa famille entière et fut démasqué, dix-huit ans plus tard, alors qu’il s’était remarié et menait une existence sans histoires. Il ne s’était pas suicidé, expliqua-t-il alors, dans l’espoir de retrouver les siens au paradis… Mais comment John List a-t-il pu vivre avec ce fardeau ? « Plus un sujet est égocentrique et cynique, plus il s’arrange avec sa conscience, poursuit le Dr Coutanceau. L’essentiel est de sauver sa peau. Il peut très bien se projeter dans une nouvelle vie, comme un joueur veut se refaire. Il ne se rend ou ne met fin à ses jours que si le côté humain remonte à la surface, avec le remords ou la nostalgie de ceux qu’il a tués. »

Aussi bien Ligonnès a-t-il pu se supprimer, épuisé de mentir, sans ressources. Son dernier retrait connu, au lendemain d’une nuit dans un Formule 1, le 14 avril 2011, se monte à 30 euros minables. De quoi acheter de l’alcool et un dernier paquet de cigarettes ? Sur l’ultime image de lui, prise par une caméra de vidéosurveillance à Roquebrune-sur-Argens, il porte une housse dans laquelle les enquêteurs auraient reconnu la forme d’un fusil. Mort ou vivant, sa disparition est son ultime pied de nez. Car le mystère qui l’entoure est si profond qu’il occulte les morts violentes d’Agnès et de ses enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît. Ligonnès aura réussi à ce qu’on ne parle que de lui, seulement de lui.

SC_Ledisparu.jpeg

*« Le disparu », d’Anne-Sophie Martin, éd. Ring.

Toute reproduction interdite

 

Affaire Omar Raddad « m’a tuer » : un élément nouveau relance l’enquête

Comme quoi il ne faut jamais désespérer…

Luraghi et sa bande d’assassins sont cuits et recuits depuis longtemps. Seules les foules qu’ils ont intoxiquées à mon sujet ne le savent pas encore…

 

http://www.republicain-lorrain.fr/france-monde/2016/10/20/affaire-omar-raddad-l-adn-matche-avec-un-autre-nom

Affaire Omar Raddad : l’ADN « matche » avec un autre nom…

 

20/10/2016 à 12:30, actualisé à 12:32

 

C’est l’un des crimes les plus célèbres. Le 24 juin 1991, Ghislaine Marchal, 65 ans, était retrouvée morte, à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. Une inscription tracée avec son sang « Omar m’a tuer » avait conduit a rapidement accuser le jardinier marocain, Omar Raddad.

Mais vingt-cinq ans après, l’enquête prend une nouvelle direction…

Au début du mois, la justice annonçait déjà que quatre empreintes génétiques différentes de celle d’Omar Raddad avaient été isolées sur des scellés.

Et selon les informations de 20 minutes, une correspondance vient d’être établie entre l’un de ses ADN et un individu figurant sur le Fichier national des empreintes génétiques (Fnaeg). Ce fichier recense les traces des personnes condamnées ou mises en cause dans les affaires judiciaires.

On ne dispose toutefois pas de précisions supplémentaires sur l’identité de l’individu désigné par l’ADN.

Pour qu’il n’y ait aucun doute, cette correspondance doit encore toutefois être confirmée par de nouvelles analyses. En outre, si cette correspondance est officiellement validée, elle ne désigne pas pour autant d’office le meurtrier de Ghislaine Marchal, les pièces à conviction ayant notamment été manipulées par de très nombreuses personnes.

Enfin une bonne nouvelle : le blog Luraghi est entièrement déréférencé

Tous les jours ou presque, je vérifie que la saleté est toujours en place.

Et aujourd’hui, ô surprise, l’intégralité du blog est déréférencée !

Toute la question est maintenant de savoir quand son auteur le rouvrira, puisqu’il nous a déjà fait le coup à plusieurs reprises, soit pour des articles ou des séries d’articles, soit pour le blog entier, soit pour des blogs secondaires, toujours en fonction des procédures en cours.

Pour le blog entier :

- de décembre 2012 à avril 2013 : d’une part, me voyant grâce à ses piratages informatiques bien étayer mes plaintes avec toutes ses saloperies toujours publiques, il craignait des poursuites, et d’autre part, sa complice Josette Brenterch du NPA de Brest réclamant mon renvoi en correctionnelle sur la base de ses dénonciations calomnieuses personnelles lui demandait de faire place nette pour lui faciliter le travail auprès des juges; le blog a été rouvert fin avril 2013, la condamnation attendue contre mon ancien hébergeur de blog OVERBLOG et moi-même étant déjà acquise, quoiqu’elle ne sera prononcée que le 11 juin 2013; je rappelle qu’elle a été annulée en appel le 2 décembre de l’année dernière et que notre relaxe est devenue définitive le 8 mars de cette année;

- de mai à décembre 2014 : mes parents avaient eux aussi porté plainte contre le cyberharceleur.

Pour les blogs ou parties de blogs secondaires :

- fermeture au public du blog Tique Toc fin août 2010, après trois mois d’activité quotidienne intensive, à seule fin de calomnier et mettre en danger plusieurs personnes de mon entourage et moi-même; disparition le même jour d’une page Facebook où le malade mental avait lancé un appel public à ma lapidation quelques jours plus tôt – sans doute la saloperie de trop à cette époque;

- rebelote de janvier à avril 2011 avec une série d’articles particulièrement immondes; il décide de tout supprimer, non pas après avoir été interrogé à la gendarmerie de Puy-l’Evêque le 14 mars 2011 en raison d’une première plainte de ma part, mais à la suite du dépôt d’une nouvelle plainte, au mois d’avril 2011, ses piratages informatiques lui permettant de savoir que cette fois j’ai des attestations d’autres victimes qui se plaignent aussi;

- ouverture le 30 septembre 2011 d’un nouveau blog à mon nom où le malade mental, usurpant mon identité comme il s’est déjà amusé à le faire pour plusieurs commentaires sur différents sites, dont Rue89 et son blog principal, publie des tas de données personnelles me concernant et me fait tenir des propos parfaitement délirants; disparition de ce blog en 2012;

- fermeture au public de tous les commentaires à compter de la réouverture d’avril 2013; cette partie de blog qui reste en fait la plus importante devient alors privée, accessible aux seuls inscrits par le maître des lieux, tout comme Tique Toc et les autres parties de blog déjà privées.

Pour les articles, c’est toujours selon l’humeur du psychopathe : il publie, supprime, republie, fait des ajouts, etc…

En attendant la suite, donc, je vous propose de découvrir ce qui reste pour l’instant facile d’accès sur Google en cherchant « ICYP » :

 

Environ 30 800 résultats (0,30 secondes)
Le monde va de travers et l’Icyp avance droit, conservant fidèlement son cap. L’équipage scrute le rivage à la lorgnette et y voit les mégalopoles entretissant …

Vous avez consulté cette page de nombreuses fois. Date de la dernière visite : 10/10/16

charteUrlAdvisorSuspiciousImage dans Action Directe

charte, icyp, cyprien luraghi, cypluraghi, rabelais …

Le grand refroidissementUrlAdvisorSuspiciousImage dans Attentats

Le grand refroidissement. Par cyp | Publié : 28 août 2016 …

QUI ? QUE ? QUOIUrlAdvisorSuspiciousImage dans Calomnie

QUOI ? … Contrairement à l’Ici-Blog qui était ouvert à tous les …

Jeu de massacreUrlAdvisorSuspiciousImage dans Corruption

Jeu de massacre … À causer de tout, de rien et même plus.

mode d’emploi – inscriptionUrlAdvisorSuspiciousImage dans Crime

MODE D’EMPLOI – INSCRIPTION. Pour commenter sur l’Icy, il est …

Envolement d’une fleurUrlAdvisorSuspiciousImage dans Folie

Envolement d’une fleur. Par Malatrie | Publié : 2 octobre 2016.

 

Liste des pages similaires :

Environ 50 résultats (0,20 secondes)
Chercher un nom. Recherche avancée. Dictionnaires. Femmes · Afrique · Algérie · Anarchistes · Belgique · Cheminots · Enseignants · Fusillés, exécutés, abattus …
Consultez en libre accès et en texte intégral les thèses soutenues à l’Université de Poitiers !

Prix betamethasone, betamethasone en ligne, médicament …UrlAdvisorGoodImage dans NEMROD34

suaps.univ-paris8.fr/?companyId=4059&id=736831?compas=médicament…
Prix betamethasone / médicament betamethasone biogaran / betamethasone en ligne : Il ya quatre enfants d’éprouver une meilleure digestion, l’énergie en …

Le réseau documentaire sur l’environnement – Maison de l …UrlAdvisorGoodImage dans Perversité

reseaudocumentaire.maison-environnement.fr/
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services, en utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies. S’opposer. Accepter …
Dictionnaire de français en ligne et gratuit. Inspiré du fameux ouvrage d’Emile Littré, ce site offre définitions, citations, exemples pour les mots et les expressions …
Manuel en ligne de sciences auxiliaires de l’histoire pour l’apprentissage de l’écriture ancienne et des techniques d’analyse des documents historiques.
Suspension de la parution du Médiéviste et l’ordinateur (mars 2009). Le dernier numéro paru du Médiéviste et l’ordinateur « Formes et couleurs des manuscrits …
Voir en VOD à Villeurbanne, le catalogue des films en ligne des médiathèques.

Diderot en ligneUrlAdvisorGoodImage

didel.script.univ-paris-diderot.fr/
Lettre d’information pour les Enseignants : Migrez vos cours de DidEL vers Moodle. =========== Note à l’attention des étudiants : En vue du passage sur la …

TCL – e-Técély, l’agence en ligneUrlAdvisorGoodImage

https://e-tecely.tcl.fr/

Aller au menu; Aller au contenu; Aller au pied de page. TCL E-Técély SYTRAL, partout, pour tous, il y a TCL. Rechercher. M’identifier Mon panier. Bienvenue sur …

Page 2 sur environ 46 résultats (0,32 secondes)
Médicament venlafaxine mylan / médicament générique venlafaxine / le venlafaxine fait il grossir / venlafaxine en ligne : Vous pouvez écrire pourquoi vous avez …

Carré d’art – Centre de doc – pmbUrlAdvisorGoodImage

carreartmusee.centredoc.fr/
Catalogue en ligne .
Publics handicapés · english · español · Deutsch · Italiano · Português · Русский · عربي · 中文 · 日本語 · Aide · Plan du site · Écrire à la BnF · Espace personnel.

LE TRAIN DE LA RHUNEUrlAdvisorGoodImage

traindelarhune.for-system.com/
Agrandir la taille du texte; Réduire la taille du texte; Imprimer le contenu de cette page. Le Train de la Rhune · English · Español · Euskara. Menu05 59 54 20 26.
Boursoforex est un guide pour les apprentis traders en ligne afin de découvrir la bourse, le forex et les options binaires en ligne.
MonBureaudePoste : boutiques en ligne de la Poste, timbres, enveloppes, services de la Poste, Programme pro.
Bienvenue dans le catalogue des collections et de la documentation du musée du Domaine départemental de Sceaux. Contact. Vous recherchez des …
11 sept. 2014 – A l’instar de la mairie de Cavaillon qui, en 2012, craignait de voir trop de sans-abri dans les rues de la ville, en 2014, la municipalité du Thor …

Niquons la police ! La police c’est de la merde ! … – Blog de Maxime …UrlAdvisorGoodImage

www.milletmaxime.net/?d=2014/04/19/12/09/45-niquons-la-police-la…cest…
19 avr. 2014 – Blog à caractère personnel sur tout ce qui me passionne, des sciences à l’actualité de notre société, coups de gueule, projets…

Entreprises et employeurs, déposez gratuitement vos offres de stage et bénéficiez de nos services pour trouver des profils adaptés à vos besoins.

Page 3 sur environ 45 résultats (0,21 secondes)

Résultats de recherche

Jazz, les échelles du plaisir. Histoire sociale du jazz en FranceUrlAdvisorSuspiciousImage

www.plaisirsdujazz.fr/

Ce « site-compagnon » est associé à la publication d’Olivier Roueff, Jazz, les échelles du plaisir. Intermédiaires et culture lettrée en France au vingtième siècle, …

Banques en ligne 2016 : LE comparatif – Test, avis, tarifUrlAdvisorSuspiciousImage

www.banquesenligne.org/

BanquesEnLigne.org est un comparateur indépendant des différents services offert par les banques en ligne. Retrouvez sur notre site les tests avis et tarifs.

Interaction doxycycline pilule, médicament doxycycline biogaran …UrlAdvisorGoodImage

www.lemelies.com/?Nty=1&Ntt=719351&Ntx=mode=3508

Médicament doxycycline biogaran / doxycycline en ligne / interaction doxycycline pilule : Si vous êtes plus gros problème commun.

Librairie en ligne du SénatUrlAdvisorGoodImage

www.librairie.senat.fr/

Librairie en ligne du Sénat.

Fabula / ColloquesUrlAdvisorGoodImage

www.fabula.org/colloques/

La section « Colloques » de Fabula est susceptible d’accueillir toute proposition de mise en ligne de colloque, journée d’étude, table ronde ou autre forme de …

Jeux de roulette en ligne – Jouer à la roulette – 3000€ offertsUrlAdvisorSuspiciousImage

www.roulette-en-ligne.com/

Jouer à la roulette en ligne dans les plus prestigieux casinos en ligne du web. Des bonus allant jusqu’à 3000€.

Free porte-t-il atteinte à la neutralité du Net en filtrant la publicité ? – le …UrlAdvisorGoodImage

blog.fdn.fr/?post/2013/01/03/Free-porte-t-il-atteinte-a-la-neutralite-du-Net…

3 janv. 2013 – Ces jours-ci se profile la table ronde tant attendue autour du cabinet de Fleur Pellerin sur la neutralité des réseaux[1]. C’est donc avec un …

Page d’accueil des candidatures en ligne: Candidature aux filières …UrlAdvisorSuspiciousImage

https://select-etudiants.extranet.univ-littoral.fr/

Cette application informatique vous permettra de constituer en ligne un dossier de candidature dans une formation : pour laquelle vous ne possédez pas un …

ParisVipCasino – Casino en ligne et live françaisUrlAdvisorSuspiciousImage

www.parisvipcasino.fr/

ParisVipCasino représente le re-nouveau du casino en ligne français, profitez gratuitement de 2500€ de bonus pour jouer aux jeux de casino live face aux jolies …

Sectorisation – ParisUrlAdvisorGoodImage

perimsco.paris.fr/

Qu’est-ce qu’un cookie ? Un cookie est un petit fichier texte qui est stocké par votre navigateur lors de votre première visite. Une fois installés, …

Page 4 sur 39 résultats (0,17 secondes)
Rejoignez CasinoTop10 le guide référence des casinos en ligne pour tout savoir sur les jeux de casino, règles, stratégie, bonus et évaluations de salles de …
Bienvenue sur Les Végéteintes, boutique-blog de Béatrice De Col consacré à la teinture naturelle: vente de matières premières (plantes tinctoriales, mordants …

Exposition en ligneUrlAdvisorGoodImage

virtuelle.mep-fr.org/
Atsunobu Kohira est né en 1979 à Hiroshima, vit et travail à Paris. Il est diplômé du Fresnoy et de l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris.
Au rucher: Site et blog dédié pour apiculteurs, de nombreux articles et conseils. Entretien de ma ruche mois par mois, suivi du varroa, météo.
C’est ce besoin de connaisseurs. Il pourrait avez-vous obtenu sur un tonneau parce que vous avez besoin ces conseils casinos en ligne frais. Voici comment …
Mémoire du Conseil National des Barreaux Cet espace est entièrement dédié aux travaux et publications du Conseil National des Barreaux. Il propose …
Table des auteurs publiés par numéro [Ordre décroissant in Possibles, nouvelle série, 2015-2016]. couv. Possibles La revue Possibles paraît, sur ce site, depuis …

Trouvez votre stage de loisir en ligneUrlAdvisorSuspiciousImage

www.stagesdeloisirs.com/
StagesDeLoisirs : Particuliers, trouver votre stage de loisir en ligne gratuitement dans votre région. Professeurs, proposer votre stage gratuitement dans 75 …

Satanistique: Des menaces de Cyprien Luraghi sur Le PostUrlAdvisorSuspiciousImage

satanistique.blogspot.com/2015/01/des-menaces-de-cyprien-luraghi-sur-le.html

25 janv. 2015 – A l’automne 2009, alors que se tenait à la cour d’assises du Finistère, à Quimper, le premier procès des assassins présumés de l’ancien …


 

Chute mortelle au lycée Marcellin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés : attention aux profs !!!

Comme moi mercredi dernier, j’imagine que de très nombreuses personnes ont été sensibles à l’annonce du décès d’une jeune fille de 14 ans à la suite d’une chute de 10 mètres dans l’établissement où elle était scolarisée, à Saint-Maur-des-Fossés, et ce d’autant plus que la veille au soir avait été diffusé le téléfilm « Marion, 13 ans pour toujours », tiré de l’histoire vraie de Marion Fraisse, qui s’est pendue à l’âge de 13 ans le 13 février 2013 en raison du harcèlement dont elle était victime de la part d’autres élèves de sa classe de 4ème.

Or, que vois-je ce soir ?

En date du 2 octobre 2016, le cybercriminel et harceleur professionnel Pascal Edouard Cyprien Luraghi a publié sur son blog un texte signé du pseudonyme de « Malatrie » laissant entendre que son auteure aurait été la prof de français de cette nouvelle victime durant ses deux dernières années, en classes de 4ème et de 3ème.

Trop, c’est trop.

Je ne peux pas laisser passer une tartufferie d’un tel cynisme sans réagir.

Pour commencer, n’importe qui peut remarquer les piètres qualités littéraires de ce texte.

Dès la première phrase, la lourdeur des tournures employées est tout à fait remarquable :  « C’est en tournant par hasard la tête dans le sens opposé à celui dans lequel je pars que je l’aperçois. » Argh ! Le pudding de briques ne passe pas du tout. Et on nous le sert en entrée… La faute de goût est totalement impardonnable pour qui a visiblement des prétentions littéraires.

Continuons la lecture, déjà pénible. Non seulement « Il pleure sans larmes », mais on se farcit maintenant les fautes d’orthographe de la prof de français – désolée, mais moi, ça m’arrache déjà les yeux quel que soit l’auteur, alors, quand en plus celui-ci est professeur de français et que de surcroît il ose publier pareil torchon, je les souligne en rouge :

« On vous a colléS tous les deux à côté dans tous les cours… »

A côté ? Aïe, ça se gâte encore… Faute de français ou lapsus révélateur ?

En bon français, on écrit « On vous a collés tous les deux à côté l’un de l’autre » ou « l’un à côté de l’autre dans tous les cours » pour signifier que les deux jeunes gens sont toujours assis l’un près de l’autre, « On vous a collés tous les deux à côté dans tous les cours » signifiant qu’ils ont été écartés du reste de la classe dans tous les cours, en guise de punition, littéralement « en colle » : on vous a foutus en colle dans la salle d’à côté dans tous les cours…

Pourquoi cette exclusion systématique ?

« … parce qu’on savait que vous n’oseriez jamais, parce que vous étiez trop pudiques et on savait que vous en étiez heureux. »

C’est donc à coups de pieds au cul que les deux jeunes gens se font expulser des cours, parce qu’ils ne s’exhibent pas assez aux yeux de leurs profs – les sextapes volées ne leur suffisent plus, ils exigent du live en classe et ont peut-être aménagé une cage de verre pour y coller les récalcitrants, forcément jugés subversifs, et pouvoir les observer depuis la salle de classe dans leurs exercices imposés de pénitents, comme les détenus dangereux dans leurs box au tribunal – et aussi, tiennent-ils encore à préciser, parce qu’ils ont décidé de casser le bonheur des deux adolescents, qu’ils savent « heureux » d’être « trop pudiques ».

Bravo les profs ! C’est réussi. Il n’y a rien de tel que l’atteinte à l’intimité de la vie privée pour conduire au suicide, comme le savent bien tous les professionnels du harcèlement, parmi lesquels l’intégralité des « déconnologues » de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

« On a cru qu’elle vivait enfin. »

Il y a deux ans, elle vivait déjà depuis douze ans. Qu’avez-vous fait ? Encore du viol « thérapeutique » ?

« Elle nous était arrivée en 4e, si triste que ses parents lui fassent quitter son collège et ses amies qu’elle avait écrit sur Facebook qu’elle voulait mourir. Alors, on l’avait bichonnée, l’air de rien. »

Eh bien voilà, avant de vous arriver, elle était bien entourée et n’était pas si triste. Elle vivait depuis douze ans.

Mais dites donc, vous avez bien écrit « ses amies », et non pas « ses amis ». Selon vous, elle déplore de n’être plus quotidiennement entourée de ses vieilles copines, et vous la collez avec un mec. Elle vient de perdre son matelas de protection, sa coque, l’arrachement a été brutal, elle est plus vulnérable que jamais et vous en profitez, vous l’attaquez en profondeur… « l’air de rien »… Bande d’hypocrites ! Vicieux ! Sournois ! Pervers ! Criminels !

« Comme si on ne savait rien de sa détresse et qu’elle était pour nous comme les autres. »

En voilà encore une qui a bien souffert, pour le moins, de traitements discriminatoires et de non-dits… Qu’était-elle donc, pour vous ? Une cruche ? Une neuneu ? Une demeurée ? Nooon, quand même pas une handicapée mentale… Ah si… Allez vous faire soigner !

« L’année d’après, elle était avec les mêmes élèves, dans ce groupe qui était plus qu’une classe, un truc rare et magnifique. »

Un truc n’est ni vivant ni humain, ce n’est qu’un objet quelconque, même pas défini, tout à fait négligeable, voire méprisable, traité avec défiance ou méfiance. Sans aucune valeur, on le tient à distance en évitant de le décrire ou le nommer plus précisément. Mais c’est bien ainsi que le pervers narcissique traite son prochain, auquel il dénie toute personnalité, et qu’il se plaît à nier dans son essence même.

Rare et magnifique ? Alors là, il y a quand même un truc qu’il faut écrire en y mettant les points bien sur les i : visiblement, ce « truc » si « rare et magnifique » qui aura formé un bloc compact et solidaire durant deux ans n’intègre absolument pas le nouveau venu. Et d’ailleurs, nous dit-elle en trébuchant très lourdement, se prenant encore les pieds dans son tapis de mensonges par omission : « Avec le nouveau, ils avaient ETAIENT devenuS un trio d’inséparables. » Oui, tout au fond de la classe ou à côté, en colle permanente dans la cage aux singes…

« Elle ne pleurait plus. Et elle souriait. Rarement. »

Ah oui, quand même, rarement…

« Mais c’était toujours avec ses deux gardes du corps. »

De quelles menaces, quelles violences, quelles agressions physiques avaient-ils pour mission de la protéger ?

« Elle changeait et on se surprenait à s’apercevoir qu’elle devenait jolie. »

Ah parce qu’en plus, avant elle est moche, et personne n’imagine que cela puisse jamais changer parmi ces personnes si intelligentes et pleines d’attentions qu’elles n’ont pu l’accepter comme une des leurs, comme le faisaient ses anciennes amies qui étaient sûrement toutes aussi moches et débiles qu’elle…

« Depuis hier, je me demande comment elle a pu le semer. »

Pour se libérer ? La cage, c’est pas cool.

« On rit et on pleure ». Est-ce bien de circonstance, tout ça ?

« Ils savent que je serais demain au lycée avec trois autres de leurs profs. »

Malatrie serait demain au lycée si elle n’était pas absente, jouant plus que jamais rôle de composition.

« ils ont parfois des idées stupides, mes ex-3e »

Mais comment sont-ils encadrés ?

« Ils demandent qu’on reste près d’eux. Puis, le reste de la classe arrive par petits bouts. »

Leurs profs n’ont pas d’idées du tout et les confondent avec on ne sait quoi, des chandelles peut-être.

« Il me dit qu’elle était très heureuse que je les aiE encore en 3e, que lui aussi, qu’à partir de moi, le français n’a plus été un calvaire, que je leur ai ouvert le Monde. »

C’est fini, Malatrie, tu ne les as plus, te réfugier dans le passé ne la fera pas revenir, il te reste à affronter la réalité en face, toute la réalité.

J’arrête là mon analyse de texte, tu me fais pleurer.

« Elle est montée au 3e étage du lycée, elle a ouvert la fenêtre et elle est partie. »

Comment le sais-tu ? Tu y étais ? C’est à l’enquête de police qu’il appartient de déterminer ce qui s’est passé.

Et aux parents de dire qui était vraiment leur fille et, le cas échéant, de porter plainte contre les salopards qui l’ont précipitée dans le vide.

Tu n’as aucune autorité à t’exprimer publiquement comme tu l’as fait avec ce texte, surtout toi qui participes depuis tant d’années à tous les crimes et délits des « déconnologues » ou cybercriminels et harceleurs professionnels de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/val-de-marne/saint-maur-des-fosses-une-eleve-de-14-ans-decede-apres-une-chute-de-10-metres-au-lycee-berthelot-1096659.html

Saint-Maur-des-Fossés : une élève de 14 ans décède après une chute de 10 mètres au lycée Berthelot

 

Une élève de 14 ans est décédée mercredi au lycée Marcelin-Berthelot, à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, après avoir fait une chute de 10 mètres, rapportent nos confrères de France Bleu Paris Région.

  • France 3 Paris IDF
  • Publié le 28/09/2016 à 14:28, mis à jour le 28/09/2016 à 19:47
Saint-Maur-des-Fossés : une élève de 14 ans décède après une chute de 10 mètres au lycée Berthelot

Une élève de 14 ans est décédée mercredi au lycée Marcelin-Berthelot, à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, après avoir fait une chute de 10 mètres.

Une élève de 14 ans est décédée mercredi au lycée Marcelin-Berthelot, à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, après avoir fait une chute de 10 mètres. Selon nos confrères de France Bleu Paris Région, plusieurs sources ont évoqué la piste du suicide. Les enquêteurs n’écartent cependant pour l’heure aucune piste.

L’élève, scolarisée en seconde dans ce lycée, est décédée vers 12 heures 30, après plusieurs tentatives de réanimation des services de secours pendant une heure.

Selon franceinfo, la jeune fille a chuté de la fenêtre d’un couloir de l’établissement, situé au troisième étage du bâtiment, et n’a pas survécu à ses blessures. Le lycée Marcelin-Berthelot accueille 2.300 élèves, du secondaire aux classes préparatoires.

 

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/saint-maur-une-femme-se-defenestre-au-lycee-berthelot-1475061614

Saint-Maur : une élève de 14 ans décède au lycée Berthelot

 

Par Fanny Lechevestrier, France Bleu Paris Région et France Bleu mercredi 28 septembre 2016 à 13:20 Mis à jour le mercredi 28 septembre 2016 à 13:48

Une élève se tue au lycée Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés

Une élève se tue au lycée Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés © Maxppp – Arnaud Dumontier

 

Une élève de 14 ans est décédée ce mercredi midi, après une chute de 10 mètres, au lycée Berthelot, à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. L’enquête est confiée au commissariat de Saint-Maur.

L’adolescente de 14 ans n’a pu être réanimée malgré les soins prodigués sur place. En fin de matinée, ce mercredi, une élève du lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne, a trouvé la mort après une chute de dix mètres. La piste du suicide est évoquée par plusieurs sources. L’enquête a été confiée au commissariat de la ville . L’élève, scolarisée en seconde dans ce lycée, est décédée vers 12H30 après « plusieurs tentatives de réanimation des services de secours pendant une heure », a indiqué la source policière.

La ministre de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a exprimé son « immense émotion » dans un communiqué et a demandé à la rectrice de l’académie de Créteil, qui doit se rendre sur place, de « mobiliser immédiatement une cellule médico-psychologique ».

Partager sur :

 

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/une-eleve-de-14-ans-est-morte-apres-une-chute-du-3e-etage-dans-un-lycee-d-ile-de-france_1846127.html

Une élève de 14 ans est morte après une chute du 3e étage dans un lycée d’Ile-de-France

 

Une jeune fille de 14 ans, élève de seconde au lycée Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) est morte après une chute de dix mètres.

 

Le lycée Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) 

Le lycée Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne)  (ARNAUD DUMONTIER / MAXPPP)

avatar

franceinfoRadio France

Mis à jour le 28/09/2016 | 14:30
publié le 28/09/2016 | 13:58

Une jeune fille de 14 ans, élève de seconde au lycée Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) est morte mercredi 28 septembre à la mi-journée après une chute de dix mètres, a appris franceinfo auprès des pompiers et de la police.

La jeune fille dans un état grave à l’arrivée des secours n’a pas survécu à la chute, du 3e étage. Elle a chuté d’une fenêtre d’un couloir de l’établissement.

Une enquête est ouverte pour connaître les circonstances du drame.

Najat Vallaud-Belkacem met en place une cellule médico-psychologique

Dans un communiqué, la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a fait part de son « immense émotion » après la mort « d’une élève de seconde après une chute dans son lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés » dans le Val-de-Marne.

La ministre « a demandé à la rectrice de se rendre sur place et de mobiliser immédiatement une cellule médico-psychologique, qui demeurera à disposition des élèves et de l’ensemble de la communauté éducative tant que besoin ».

Le lycée Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne)

Le lycée Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) (Google Map)

 

Situé à Saint Maur des Fossés, près de Paris, le lycée Marcelin Bethelot accueille 2 300 élèves et étudiants qu’encadrent près de 375 personnels. En dehors du cycle secondaire, le lycée abrite des classes préparatoires littéraires, économiques et commerciales et scientifiques ainsi qu’un BTS de Commerce International.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/28/97001-20160928FILWWW00197-une-eleve-decede-apres-une-chute-au-lycee.php

Une élève décède après une chute au lycée

 

  • Par lefigaro.fr avec AFP
  • Mis à jour le 28/09/2016 à 14:48
  • Publié le 28/09/2016 à 14:27

Une adolescente de 14 ans du lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) a fait une chute mortelle du troisième étage de son établissement mercredi, a-t-on appris aujourd’hui de source policière.

L’élève, scolarisée en seconde dans ce lycée, est décédée vers 12h30 après « plusieurs tentatives de réanimation des services de secours pendant une heure », a indiqué la source policière.
Suicide, accident, acte malveillant d’un camarade? « Aucune piste n’est écartée pour l’instant », selon cette même source. Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès et a été confiée au commissariat de Saint-Maur-des-Fossés.

 

http://www.bfmtv.com/societe/saint-maur-des-fosses-une-adolescente-est-morte-apres-avoir-fait-une-chute-dans-son-lycee-1042000.html

Saint-Maur: une adolescente est morte après une chute de trois étages dans son lycée

 

28/09/2016 à 13h33 Mis à jour le 28/09/2016 à 18h03
Le drame s'est déroulé au lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés.

Le drame s’est déroulé au lycée Marcelin Berthelot à Saint-Maur-des-Fossés. – Capture google streetview

 

Une lycéenne de 14 ans est décédée aujourd’hui, à la suite d’une chute mortelle depuis la fenêtre de sa classe, au lycée Marcelin Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne.

 

INFO BFMTV - Drame au lycée Marcelin Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés dans le Val-de-Marne ce matin. Une adolescente de 14 ans a fait une chute mortelle du troisième étage de son établissement ce matin. L’élève, scolarisée en seconde dans ce lycée, est décédée vers 12h30 après « plusieurs tentatives de réanimation des services de secours pendant une heure », indique une source policière à l’AFP.

“J’ai entendu beaucoup de sirènes de police et de pompiers quand j’étais dans ma salle de cours, en regardant par le fenêtre, j’ai vu toutes les voitures de secours. Au début je ne comprenais pas, j’ai entendu dire qu’une fille était tombée du troisième étage, ou qu’elle s’était fait pousser. Je voyais des gens pleurer partout. » témoigne une lycéenne de terminale à BFMTV.com.

La piste du suicide est actuellement privilégiée par les enquêteurs.

La direction et les professeurs n’ont pas encore fournis d’explications aux autres élèves, « tout le monde est très triste », confie la lycéenne. Un mail de la direction, circulant parmi les élèves, privilégie aussi la thèse du suicide.

Les cours ont été suspendus cet après-midi, les 2300 élèves ne savent pas encore s’ils doivent se rendre au lycée demain.

De son côté, le lycée n’a pas souhaité communiquer.

La ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, a tenu à exprimer son « immense émotion ».

Une cellule médico-psychologique va être mobilisée au sein de l’établissement.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances du décès et a été confiée au commissariat de Saint-Maur-des-Fossés.

Par Justine Chevalier, Marine Henriot avec Alexandra Gonzalez

 

Harcèlement à l’école : des témoignages importants

Autant la presse écrite que la télévision relaient aujourd’hui des témoignages importants à propos de deux cas de suicides d’adolescentes harcelées au collège : ce sont d’abord ceux des victimes elles-mêmes, qui ont toutes deux laissé des écrits, et ensuite ceux de leurs parents.

Ayant moi aussi connu quelques soucis du même genre durant ma scolarité, et pour les mêmes raisons (j’étais toujours tête de classe), je me permets d’y ajouter le mien en précisant ou en rappelant que les harcèlements démentiels dont je suis devenue victime à l’âge adulte ont bien exactement les mêmes causes, aux excellents résultats scolaires ayant naturellement succédé des compétences professionnelles remarquables et remarquées, avec des conséquences néfastes en tous genres, et se caractérisent de plus par une belle continuité dans les tous les harcèlements dont j’ai été victime au cours de mon existence, puisque la personne qui organise toutes ces exactions depuis maintenant plusieurs décennies, à savoir Josette Brenterch du NPA de Brest, avait commencé à me haïr en raison de mes qualités diverses et variées alors que jeune professeur militant à la Ligue Communiste Révolutionnaire de Brest elle les entendait vanter dans le milieu enseignant brestois où j’étais régulièrement citée comme modèle d’intelligence.

Pour moi, cela a commencé au CM2. Un jour, un camarade de classe a demandé à l’institutrice qui était le meilleur, espérant sans doute qu’elle lui répondît que c’était lui. Or, c’est moi qu’elle a désignée, en précisant de plus que j’étais « de loin » la meilleure. De ce jour, outre que j’ai commencé à recevoir des coups de règle sur la tête, plus personne n’a plus jamais voulu jouer avec moi à la récré. J’ai donc pris l’habitude de ne même plus y descendre, je restais en classe tandis que les autres allaient jouer. Je lisais. Etant jeune, je lisais énormément. Contrairement à l’ancienne riveraine de Rue89 répondant au pseudonyme de « Béatrice1″, une autre cible du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, modèle de cancre harceleur de premiers de la classe, je n’ai pas lu Saussure à neuf ans. Je ne l’ai pas lu plus tard non plus, je ne l’ai jamais lu. En revanche, à cet âge-là, j’ai bien lu la totalité des ouvrages du rayon « Contes et légendes » de la bibliothèque municipale que je fréquentais, et ce n’étaient pas mes seules lectures. L’année suivante, la linguistique me passionnant aussi, je commençais à apprendre le latin, seule avec de vieux bouquins trouvés à la cave, entre deux séances de patins à roulettes avec les copains du quartier. J’étais donc bien pour le moins « décalée » par rapport aux autres enfants de mon âge ou à mes camarades de classe, mais cela ne nous empêchait pas de nous retrouver à la récré, par exemple pour des activités physiques comme le saut à l’élastique, jusqu’au jour fatidique où j’ai été montrée du doigt comme première de la classe.

A partir de la classe de sixième, les notes ont toujours eu le même effet.

Je passe sur les détails pour souligner encore une fois le rôle extrêmement négatif de professeurs du type soixante-huitard ou égalitaristes qui participaient eux-mêmes aux processus de harcèlement des bons élèves, ou les favorisaient.

Ils n’ont jamais cessé. Pour un certain nombre d’entre eux, comme Josette Brenterch du NPA de Brest, c’est LE combat de leur vie.

Après avoir organisé à mon encontre tous types de harcèlements, dont maintes agressions violentes, cette femme s’est quand même amusée à me faire poursuivre et juger en correctionnelle par ses complices du Tribunal de Grande Instance de Brest – qui tous me haïssent comme elle en raison de mes capacités – pour avoir osé publier quelques droits de réponse à ses dernières campagnes de calomnies à mon encontre, publiques, et ce dans des conditions qui méritent d’être soulignées. En effet, elle avait invité une de ses amies professeur à venir avec tous ses élèves de 4ème assister au spectacle judiciaire qu’elle avait organisé à mes dépens, afin d’apprendre à ces adolescents ce qu’il en coûte de trop bien travailler… Avoir de bonnes notes, c’est mal, c’est condamnable, cela justifie les pires exactions…

Les motivations profondes de cette femme et de ses comparses sont évidentes : arrivistes, avides de réussites, ils jalousent ceux qui ont plus de facilités qu’eux à y parvenir au point d’avoir voué leurs vies à les détruire.

Ce n’est pas sur eux qu’il faut compter pour remédier aux problèmes de harcèlement ou de discrimination, quels qu’ils soient, et quelles qu’en soient les causes.

L’uniformisation que leurs politiques tendent à produire en tout et partout ne sera jamais parfaite, puisque nous ne serons jamais tous des clones les uns des autres, et heureusement !

Non seulement elle ne sera jamais tout à fait atteinte, donc, mais elle a entre autres défauts celui de mettre en évidence les différences des uns ou des autres tout en les faisant ressortir comme caractéristiques à gommer, à faire disparaître, c’est-à-dire à attaquer ou entamer encore en attaquant les personnes qui en sont porteuses en vue d’atteindre l’égalité parfaite entre les êtres lorsque celle-ci est recherchée.

Or, c’est dans la mixité, une vraie mixité, comme l’a bien observé une des deux victimes présentées ci-dessous, que les différences des uns ou des autres sont les mieux acceptées : quand nous sommes tous différents, la différence devient la norme et ne pose plus de problème.

 

http://www.telestar.fr/2016/photos/nora-fraisse-marion-13-ans-pour-toujours-harcelee-au-college-ma-fille-s-est-tuee-a-13-ans-interview-236968

Nora Fraisse, Marion, 13 ans pour toujours :  »Harcelée au collège, ma fille s’est tuée à 13 ans » [Interview]

 

Par Le 27 septembre 2016 à 15h30

 

Nora Fraisse est la maman de Marion, 13 ans, qui s’est suicidée en 2013, parce qu’elle était harcelée au collège. À l’occasion de la diffusion de Marion, 13 ans pour toujours, mardi 27, 20h55, France 3, téléfilm dans lequel Julie Gayet tient son rôle, elle livre un émouvant témoignage.

 

Jamais sans sa fille

 

Nora Fraisse a fait du harcèlement scolaire son combat, après le suicide de sa fille Marion en 2013, mais cette maman reste encore très meurtrie.

Marion, votre fille, s’est suicidée le 13 février 2013. Elle avait 13 ans et était scolarisée en 4e au collège Jean-Monnet à Briis-sous-Forges, dans l’Essonne. Victime de harcèlement depuis des mois, qu’avait-elle subi ?

Nora Fraisse: Marion a laissé une lettre où elle détaille les humiliations quotidiennes, comment elle était traitée de boloss, de salope en plein cours… Les SMS, les commentaires sur Facebook, les menaces de mort… Elle dit qu’elle est complètement seule, qu’on l’appelle la « sans-ami ». Cet isolement l’a détruite.

Vous aviez essayé de la faire changer de classe, sans succès…

Oui, dès sa rentrée en 4 , et de nouveau en décembre, deux mois avant sa mort. Elle disait que ça n’allait pas. Mais le collège a refusé, le principal pensait que ça allait «se tasser». Marion a dû se dire qu’on ne l’écoutait pas. La veille de son suicide , elle m’a appelée, enfermée dans les toilettes du collège, me demandant de venir la chercher. Je travaillais à la Défense à l’époque, c’est donc ma belle-mère qui y est allée. Le collège ne m’a pas appelée. Elle s’est pendue le lendemain. (Silence.) Je ne pense pas qu’elle voulait mourir. Elle a dû se dire « Papa et maman vont arriver et me sauver » … Sauf que ça ne s’est pas passé comme ça. Je n’ai pas réussi. (Sa voix se casse.)

Avait-elle envoyé des signaux de détresse ?

Après sa mort, on a découvert qu’elle était sans arrêt à l’infirmerie, qu’elle accumulait les retards, devenait insolente… On a également découvert qu’elle nous cachait son vrai cahier de liaison : elle en avait un autre, celui qu’elle nous montrait, qui ne trahissait aucun incident puisqu’elle le remplissait elle-même. Le collège ne nous a jamais appelés pour nous signaler un problème.

Ses harceleurs ont-ils mesuré la gravité de leur comportement ?

Non, pas plus qu’ils ne sont revenus vers moi. J’ai le plus grand mépris pour eux. Une procédure est en cours pour violences, menaces de mort, homicide involontaire et incitation au suicide. Cette année ils sont entrés en terminale, Marion aurait dû y être aussi… Ils continuent leur vie. Nous, on a tout quitté et l’on essaye de reconstruire une vie familiale pour nos deux autres enfants : mon fils qui entre en grande section maternelle et ma fille qui aura bientôt 13 ans.

Que dites-vous à votre fille scolarisée au collège ?

De parler dès qu’une situation la fait souffrir. On se moque d’elle et on lui dit c’est pour rire ? Qu’elle se pose la question : qui rigole dans l’histoire, la victime ou le clasheur ? On avait dit à Marion : « Ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’on te fasse ». Aujourd’hui, je ne sais plus.

En 2014, une loi a été votée pour pénaliser le harcèlement scolaire. Vous-même avez écrit deux livres,  Marion, 13 ans pour toujours et Stop au harcèlement !, dont le premier a été adapté pour France 3. On va dans le bon sens ?

Je me dis que sans le savoir, Marion a sauvé énormément de vies et que je dois continuer son combat. C’est comme si elle m’avait laissé un testament. Ce film deviendra un outil pour expliquer aux jeunes comment le harcèlement se met en place et comment réagir. Il suffit parfois d’un regard pour sauver quelqu’un du désespoir. Marion ne l’a pas eu.

Quand vous prenez la parole, est-ce une façon de vous reconstruire ?

Le 13 février 2013, j’ai eu le ventre arraché. Aujourd’hui je me bats pour mes enfants, Marion est l’un d’entre eux. Je suis une survivante, avec des béquilles.

 

http://www.liberation.fr/france/2016/09/27/des-parents-publient-le-journal-intime-de-leur-fille-qui-s-est-tuee_1512272

Des parents publient le journal intime de leur fille qui s’est tuée

 

Par Cécile Bourgneuf — 27 septembre 2016 à 18:06
Pendant près de trois ans, Emilie subit les coups et les humiliations au collège. Photo DR

 

Emilie, 17 ans, s’est suicidée le 19 décembre 2015 à Lille. Pour ses parents, c’est la conséquence de plusieurs années de harcèlement scolaire qu’a subi leur fille lorsqu’elle était au collège. Ils ont porté plainte contre l’établissement.

 

  • Des parents publient le journal intime de leur fille qui s’est tuée

«Esquiver les coups, les croche-pieds et les crachats. Fermer ses oreilles aux insultes et moqueries. Surveiller son sac et ses cheveux. Retenir ses larmes. Encore et encore.» Dans un récit que ses parents n’ont découvert qu’à sa mort, Emilie, 17 ans, raconte ses journées de souffrance au collège Notre-Dame de la Paix à Lille. De la 5e à la 3e, elle y subit les humiliations et les coups de la part des autres élèves. Pour les éviter, elle se cache dans les toilettes, «le seul endroit dans ce foutu collège où j’étais sûre d’être tranquille», écrit-elle. Mais en cours, impossible de leur échapper. Elle raconte les chewing-gums collés sur ses cheveux ou sur son sac, et les insultes quotidienne comme cet élève qui lance haut et fort en classe : «Il paraît qu’ils vont décerner un prix aux intellotes les plus moches de chaque pays […] Ah ouais ? pouffa son voisin. Je te parie qu’on a la gagnante de la classe ! […] Voyant que je ne réagissais pas, il m’envoya son équerre dans la tête.»

Emilie est première de sa classe, se fiche des garçons et de la mode. «Je sentais leurs yeux se poser sur mes vieilles baskets, mon jean effilé, mon pull à col roulé et mon sac à dos. J’entendis quelques « clocharde ! »», se souvient-elle. Après la cantine (où des élèves lui mettent de la viande dans son assiette alors qu’elle est végétarienne), elle s’isole chaque jour au quatrième étage d’un bâtiment où personne n’a le courage (et l’intérêt) de se rendre. Elle s’évade en lisant et se dit à chaque fois «T’as fait la moitié de la journée, plus que l’autre. Mais aussitôt une autre pensée venait tout gâcher : « et demain faudra recommencer »». Et là encore où elle pense se sentir à l’abri, elle subit parfois les coups.

«A ceux qui subissent la vie. A tous ceux qui luttent. Restez forts. Battez-vous. On finit par s’en sortir», écrit l’adolescente au début de son récit. «Elle n’a pas réussi à aller jusqu’au bout», explique sa mère. Emilie s’est défenestrée le 19 décembre 2015 chez son père à Lille. Elle est décédée quelques semaines plus tard, à l’âge de 17 ans. Ses parents ont découvert le récit de leur fille dans son ordinateur et ont décidé de le publier dans la Voix du Nord pour expliquer aux enfants et aux parents «le mal que peut faire le harcèlement scolaire». «J’étais dans une colère épouvantable quand j’ai lu son texte, raconte sa mère. Les seules fois où Emilie m’avait fait part d’un problème c’est lorsqu’on lui volait ses cahiers et qu’elle ne pouvait pas travailler. J’en parlais aux enseignants ou au professeur principal mais  quand on leur demandait s’il y avait un problème ils nous répondaient qu’elle était brillante et travaillait bien : ils ne voyaient que ça

Surtout, Emilie apprend à cacher les traces de coups et les larmes. Elle explique pourquoi dans ses notes : «Déjà, je ne voulais pas que mes parents sachent à quel point j’étais pitoyable. Ensuite, je ne voulais pas qu’ils s’inquiètent. Et enfin, je savais qu’ils iraient voir le principal pour lui dire et je savais très bien que ça ne ferait qu’empirer la situation.» Mais en troisième, en milieu d’année scolaire, elle fait une crise d’angoisse avant d’aller au collège et raconte tout à sa famille. «Je voulais porter plainte mais elle m’a dit que si je le faisais elle ne dirait rien et qu’elle se suiciderait», explique sa mère qui en parle au directeur qui n’aurait pas identifié les agresseurs et lui aurait répondu «qu’il ne pouvait rien faire et que le harcèlement est un fléau trop complexe pour y faire face». Sa mère prévient aussi le rectorat, sans retour. Leur fille passe son brevet sous médicament, et abandonne son rêve d’être vétérinaire «pour ne pas se retrouver au lycée en filière générale avec des élèves de son ancien collège». Elle s’inscrit dans un lycée professionnel «où il y avait une vraie mixité sociale qui a fait qu’elle a été très bien acceptée», remarque sa mère. Elle veut devenir boulangère mais son physique ne tient pas et elle doit abandonner. «C’est le début de la descente aux enfers», explique sa mère. Emilie replonge dans la dépression, est hospitalisée, ne pèse plus que 42 kilos et décide de ne plus vivre.

Ses parents ont porté plainte en février dernier contre l’ancien collège de leur fille. Une enquête a été ouverte.

Cécile Bourgneuf

1...1011121314...30

Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

juillet 2024
L Ma Me J V S D
« sept    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 7 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...