Archives pour la catégorie Rue89



Cesare Battisti, recherché pour quatre assassinats, largement protégé par mes harceleurs

Article du 15 décembre 2018 – Publication oubliée…

 

Comment s’en étonner ?

En comparaison de tous les assassinats dont ils sont les auteurs ou co-auteurs, cet homme n’a quasiment rien fait.

On rappelle par ailleurs que l’autoproclamé « écrivain » Pascal Edouard Cyprien Luraghi n’a jamais eu aucune des qualités qu’il s’attribue.

 

https://actu.orange.fr/monde/battisti-toujours-recherche-par-les-autorites-bresiliennes-CNT000001b5qWw.html

Battisti toujours recherché par les autorités brésiliennes

 

Battisti toujours recherché par les autorités brésiliennes
Cesare Battisti à Cananeia lors d’une interview avec l’AFP le 20 octobre 2017
©Miguel SCHINCARIOL, AFP

AFP, publié le samedi 15 décembre 2018 à 14h26

La police brésilienne n’est toujours pas parvenue à localiser l’ex-militant d’extrême gauche Cesare Battisti, sous le coup d’un mandat d’arrêt en vue d’une extradition vers l’Italie, où il a été condamné à la prison à perpétuité pour quatre homicides dans les années 70.

L’acte d’extradition signé vendredi par le président brésilien Michel Temer a été publié samedi au Journal Officiel.

Jeudi soir, le juge de la Cour suprême Luiz Fux avait ordonné  que Cesare Battisti, 63 ans, soit placé en détention pour éviter « une quelconque tentative de fuite » face à une éventuelle extradition.

Selon la radio brésilienne CBN, un avion militaire italien se trouve déjà à l’aéroport international de Guarulhos, près de Sao Paulo, pour ramener M. Battisti dans son pays d’origine une fois qu’il sera arrêté.

Des agents de la police fédérale se sont rendus au domicile de l’Italien à Cananeia, petite ville côtière de l’Etat de Sao Paulo (sud-est), où il réside depuis plusieurs années, mais ne l’ont pas trouvé. Il a également été recherché à certaines adresses à Sao Paulo, capitale économique du Brésil.

Vendredi, son avocat Igor Sant’Anna Tamasauskas a annoncé avoir présenté un recours contre la décision du juge Fux et affirmé à l’AFP ne pas savoir où se trouvait son client, expliquant qu’il ne lui avait pas parlé depuis le mois dernier.

Des voisins de M. Battisti à Cananeia ont révélé au quotidien O Globo qu’ils ne l’ont pas vu depuis la victoire du candidat d’extrême droite Jair Bolsonaro au second tour de l’élection présidentielle, le 28 octobre.

Selon un de ces voisins, il avait suivi le résultat du scrutin dans un petit bistrot local, mais n’avait pas été aperçu en ville par la suite.

« C’est la dernière fois qu’il est venu ici. Il venait tous les jours, prenait une bière et lisait le journal. Il a suivi les résultats de l’élection avec l’air inquiet », a raconté au journal le propriétaire du bistrot.

Ex-capitaine de l’armée brésilienne, Jair Bolsonaro a réitéré à plusieurs reprises son intention de livrer à l’Italie celui qu’il qualifie de « terroriste ».

Ancien militant d’un groupe d’extrême gauche classé comme terroriste par la justice italienne, Cesare Battisti a été condamné par contumace en 1993 en Italie à la réclusion à perpétuité pour quatre meurtres et complicité de meurtres à la fin des années 1970.

Aujourd’hui âgé de 63 ans, il a toujours clamé son innocence et vit exilé au Brésil depuis 2004, après avoir passé près de 15 ans en France.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cesare_Battisti_(1954)

Cesare Battisti (1954)

      • Sauter à la navigation Sauter à la recherche

        Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Battisti et Cesare Battisti.
        Cesare Battisti
        Description de cette image, également commentée ci-après
        Cesare Battisti en novembre 2009.
        Données clés
        Naissance 18 décembre 1954 (63 ans)
        Cisterna di Latina, Italie
        Pays de résidence Italie, Mexique, France,
        Brésil (à partir de 2004)
        Profession
        Autres activités

        Compléments

        En 1993, il est condamné, en Italie, à la réclusion criminelle à perpétuité pour assassinat et complicité d’assassinat de 4 personnes.

        modifier Consultez la documentation du modèle

        Cesare Battisti, né le 18 décembre 1954 à Cisterna di Latina, dans la province de Latina, au sud de Rome, est un criminel et terroriste italien, devenu écrivain. Durant les « années de plomb », il est membre du groupe des Prolétaires armés pour le communisme (PAC), classé comme terroriste par la magistrature italienne1. À ce titre, il est condamné par contumace pour quatre assassinats commis durant cette période. Réfugié en France, il y devient écrivain et publie plusieurs romans policiers. La France ayant finalement accepté de l’extrader vers l’Italie, il prend la fuite en 2004. Il se réfugie ensuite au Brésil, où il est arrêté en 2007. Après une longue controverse politique et judiciaire, le président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva décide de lui accorder l’asile dans ce pays2.

        Biographie

        Inscrit au Lycée, Cesare Battisti abandonne vite l’école3 et commet des délits de rapine et séquestration de personnes entre 1972 et 19744. Emprisonné en 1979 et condamné en 1981 pour appartenance à une bande armée, il s’évade et se réfugie alors au Mexique. En 1988, il est jugé par contumace par la Cour de Milan et condamné à la réclusion criminelle à perpétuité pour l’assassinat du surveillant de prison Antonio Santoro (Udine, 1978) et de l’agent de police Andrea Campagna (Milan, 1979), ainsi que pour complicité dans les assassinats le 16 février 1979 du boucher Lino Sabbadin (Santa Maria di Sala, Vénétie) et du bijoutier Pierluigi Torregiani (Milan).

        Il s’installe en France en 1990. Une demande d’extradition vers l’Italie est refusée en 1991. Il séjourne librement en France, devient gardien d’immeuble et publie plusieurs romans noirs à partir de 1993.

        Battisti déclarait en 2001, à propos des crimes lui ayant valu sa condamnation, « Politiquement, j’assume tout »5. Il a commencé à affirmer son innocence à partir de 2004, quand la situation judiciaire lui est devenue défavorable en France6,7.

        En 2004, le gouvernement français s’apprête finalement à l’extrader en Italie, ce qui nourrit un débat français sur l’opportunité de cette extradition. Cesare Battisti est alors en fuite, jusqu’à son arrestation au Brésil, le 18 mars 2007.

        Période italienne

        Les faits

        Dès 1968, il entre en contact avec la contestation étudiante8.

        Il vit de menus larcins et fait des séjours réguliers en prison à partir de 1971 pour des délits mineurs8. Il devient progressivement un délinquant : il est arrêté et condamné à six ans de prison pour vol à main armée en 1974. C’est lors de ses séjours en prison, qu’il entre en contact avec des militants d’extrême gauche qui influeront sur son évolution. Il est libéré puis poursuivi à nouveau en 1976 ; il rejoint alors la clandestinité et la lutte armée dans le cadre du groupuscule Prolétaires armés pour le communisme (PAC), dont l’organisation dite « horizontale » est peu structurée, contrairement aux Brigades rouges.

        L’organisation des Prolétaires armés pour le communisme a commis des hold-up et quatre meurtres ont été revendiqués au nom des PAC : ceux du gardien de prison Antonio Santoro (6 juin 1978 à Udine), du bijoutier Pierluigi Torregiani (16 février 1979 à Milan), du boucher Lino Sabbadin9 (le même jour près de Mestre) et du policier Andrea Campagna (le 19 avril 1979 à Milan), en tirant plusieurs fois au visage. Lors de la fusillade contre Pierluigi Torregiani, une balle perdue, tirée par Torregiani lui-même10, a blessé son jeune fils Alberto Torregiani, avec qui il se promenait11, ce dernier en est resté paraplégique. Les quatre tireurs, Gabriele Grimaldi, Giuseppe Memeo, Sebastiano Masala et Sante Fatone, ont été identifiés et condamnés en 198112,13. Les PAC reprochaient aux commerçants Torregiani et Sabbadin d’avoir résisté aux braquages commis par des membres de leur groupe14.

        Dans plusieurs textes publiés des années plus tard, Cesare Battisti indique avoir renoncé à la lutte armée en 1978, à la suite de l’assassinat d’Aldo Moro et se dit innocent des quatre assassinats revendiqués par les PAC.

        Il est arrêté le 26 juin 1979 et condamné en 1981 à treize ans de réclusion pour appartenance à une bande armée, grâce notamment aux témoignages de repentis13.

        Le 4 octobre 1981 des membres de PAC organisent son évasion de la prison de Frosinone et Cesare Battisti s’enfuit d’Italie pour rejoindre la France puis le Mexique en 198215.

        Pietro Mutti, un des chefs des PAC recherché pour le meurtre de Santoro (condamné par contumace), est arrêté en 1982 ; à la suite de ses déclarations, Cesare Battisti est impliqué par la justice italienne dans les quatre meurtres commis par les PAC, directement pour les meurtres du gardien de prison et du policier et pour complicité dans ceux des deux autres victimes16. Le procès de Cesare Battisti est donc rouvert en 1987, et il sera condamné par contumace en 1988 pour un double meurtre (Santoro, Campagna) et deux complicités d’assassinat (Torregiani, Sabbadin). La sentence est confirmée le 16 février 1990 par la 1re cour d’assises d’appel de Milan, puis après cassation partielle, le 31 mars 1993 par la 2e cour d’assises d’appel de Milan17. Il en résulte une condamnation à réclusion criminelle à perpétuité, avec isolement diurne de six mois, selon la procédure italienne de contumace.

        Le débat

        Dans son livre sur le sujet, Guillaume Perrault fait la liste des éléments que la cour d’assises a recensés comme preuve : analyses balistiques, documents retrouvés dans la planque de 1981, et recoupements de témoignages extérieurs et de repentis des PAC18. Selon Fred Vargas13 et d’autres auteurs (Valerio Evangelisti19, Bernard-Henri Lévy20), aucune preuve matérielle n’incriminerait Cesare Battisti (y compris les analyses balistiques) et ce procès aurait été entaché d’irrégularités.

        Dans les publications issues de l’affaire de 2004, les indications divergent sur la façon dont Cesare Battisti a été défendu lors de ces procès en Italie à partir de 1987. Ce dernier affirme qu’il n’a pas eu de communication avec sa défense, tandis que le gouvernement italien indique qu’il menait sa défense secrètement depuis sa fuite. Ce point semble important dans la perspective de l’affaire en France, car ce n’est que dans le cas où il est réputé avoir pu mener sa défense lui-même, que la contumace italienne, qui ne permet pas de nouveau procès, peut être compatible avec les règles françaises de l’extradition21). Sur ce point, Guillaume Perrault, journaliste au Figaro, rappelle à son tour qu’« en Italie, au contraire [de la France], un accusé a le droit de ne pas comparaître devant les jurés s’il l’estime utile à son système de défense. Qu’il attende en face du tribunal ou soit en fuite sous les tropiques, l’essentiel est qu’il ait eu connaissance de sa convocation, des voies de recours possibles et, surtout, qu’il ait pu préparer librement sa défense avec les avocats de son choix22 ». Il rappelle en outre22,23 que cette procédure de contumace a été approuvée, le 14 décembre 1993, par le comité des ministres du Conseil de l’Europe, instance politique chargée de l’application des décisions de la Cour européenne des droits de l’homme, bien que, comme l’indique la défense de Cesare Battisti, les décisions judiciaires de la Cour de Strasbourg en elles-mêmes aient plusieurs fois contesté la condamnation par contumace italienne24,25,26.

        En fuite

        Au Mexique, pendant neuf années27, il vit d’emplois alimentaires. Il travaille dans des restaurants. Il crée une revue littéraire (via Libre en 1986, dont une version électronique existe encore aujourd’hui28), participe à la création du Festival du livre de Managua, organise la première Biennale d’Arts Graphiques à Mexico. Il commence à écrire sous l’impulsion du romancier Paco Ignacio Taibo II, il collabore à plusieurs journaux.

        En 1985, le président François Mitterrand s’engage à ne pas extrader les anciens activistes italiens ayant rompu avec la violence, à l’exclusion des crimes de sang29. C’est la doctrine Mitterrand. Sur la base de cet engagement politique, Cesare Battisti revient en France en 1990. Cesare Battisti, étant réclamé notamment pour homicide volontaire aggravé d’autres faits de violences graves, n’était pas protégé par cette doctrine, mais dans les faits jouit de la même protection30,31.

        Il y est cependant arrêté à la demande de l’Italie en 1991. Il passe cinq mois à la prison de Fresnes. La chambre d’accusation de la cour d’appel de Paris rejette la demande d’extradition le 29 mai 1991, par deux arrêts ; à l’époque, la justice française estime que les lois adoptées en Italie contre le terrorisme « allaient à l’encontre de la conception française du droit »32, notamment en appliquant le principe Non bis in idem, selon lequel on ne peut être jugé deux fois pour les mêmes faits33.

        Les craintes d’extradition vers l’Italie écartées, sous la protection juridique de la France, il s’installe à Paris, où il prend un travail de gardien d’immeuble, en même temps qu’il continue son activité littéraire et commence une carrière d’écrivain qui va lui conférer une certaine notoriété et des articles favorables dans des journaux orientés à gauche5.

        Il écrit son premier roman Les Habits d’ombre. Ce roman et les deux qui suivront L’Ombre rouge et Buena onda sont des romans noirs qui prennent pour toile de fond le monde des exilés italiens à Paris. Il publie également Dernières cartouches qui se déroule dans l’Italie des Années de plomb.

        Pendant ce temps, le 31 mars 1993, il est condamné définitivement pour assassinat (Antonio Santoro, Andrea Campagna) et complicité d’assassinat (Lino Sabbadin). En 1997, il obtint une carte de séjour pour dix ans34.

        L’affaire Battisti

        2004 : en France

        Le 10 février 2004, les policiers de la Direction nationale antiterroriste l’arrêtent à nouveau dans le hall de son immeuble, où il arrondit ses fins de mois comme concierge, pour être extradé, à la suite d’une nouvelle demande de l’Italie. C’est le début de l’« affaire Battisti »35.

        Cette affaire suscite une vive polémique en Italie et en France où cet homme marié et père de deux enfants est surtout connu comme homme de lettres. Plusieurs artistes, écrivains, journalistes, personnalités politiques et publiques, incluant une partie de la gauche et l’extrême gauche française protestent contre l’extradition de Battisti, dont le collectif du Poulpe, qui rassemble des auteurs de polars, dont la romancière Fred Vargas, l’humoriste Guy Bedos, le chanteur Georges Moustaki, le maire de Paris Bertrand Delanoë, le philosophe Bernard-Henri Lévy, l’Abbé Pierre. François Hollande lui rend visite à la prison de la Santé alors que Battisti y est incarcéré. Le gouvernement français communique que cette procédure est habituelle36. Le 2 mars 2004, le Conseil de Paris vote une résolution le soutenant37. Ces réactions de soutien suscitent par ailleurs des critiques en France, comme celle du journaliste Guillaume Perrault qui, dans un ouvrage consacré à l’affaire, estime que les soutiens de Battisti obéissent essentiellement à une logique politique et ne défendent pas son innocence mais demandent l’« indulgence due à la pureté de sa cause »38. En 2012, l’essai du journaliste d’investigation Karl Laske, La mémoire du plomb met également en évidence les aveuglements d’une classe politico-médiatique française pratiquant le déni de la réalité par proximité idéologique avec l’ancien militant d’extrême gauche39.

        Ces réactions de soutien suscitent en retour des réactions de groupes politiques français et italiens, et d’une partie de l’opinion publique internationale40 et italienne. L’Italie, tout comme la France, est divisée sur l’affaire mais le sentiment prédominant est défavorable à Battisti : il est condamné aussi bien par la gauche et la droite politique, par la plupart des médias, ainsi que par les autorités41,42. Le traitement de l’affaire diffère également entre les médias français et italiens : tandis que la majorité des médias français utilisent pour décrire Cesare Battisti le qualificatif d’« activiste », les médias italiens adoptent pour la plupart celui de « terroriste ».

        Dans cette polémique, les deux parties s’accusent mutuellement de campagne de désinformation. Le procureur adjoint de Milan, Armando Spataro, qui était déjà procureur à l’époque et avait participé aux procès de Cesare Battisti, parle dans l’Express de « formidable désinformation en France43 », tandis que Cesare Battisti et ses soutiens parlent de cet acharnement, cette intoxication, et cette désinformation44.

        Cesare Battisti est mis en liberté surveillée le 3 mars 2004. Assigné à résidence à Paris, il s’installe dans le studio du 14e arrondissement d’un membre influent de son comité de soutien, son amie Fred Vargas, où il est surveillé en permanence par une équipe de la B.R.I.45.

        Le 30 juin 2004, la chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris rend une décision favorable à son extradition46,47.

        Le 2 juillet 2004, le président de la République française Jacques Chirac déclare qu’il ne s’opposera pas à la décision de la justice française de l’extrader48. Dominique Perben, Garde des sceaux, confirme ce changement de position : « Il n’y a pas d’ambiguïté. Il y a un changement d’attitude de la part de la France et je l’assume » (en référence à la doctrine Mitterrand)49,50. Le 8 juillet 2004, le gouvernement retire le décret d’application51 concernant sa naturalisation, qui était en passe d’aboutir à la suite d’une procédure commencée en 200152.

        Le 21 août 2004, Cesare Battisti se soustrait à son contrôle judiciaire, et annonce qu’il reprend la clandestinité53,54. Il était alors recherché par la police française. Cesare Battisti affirme en janvier 2009 que cette fuite a été facilitée par les services secrets français55.

        Un pourvoi formé devant la chambre criminelle de la Cour de cassation française est examiné le 29 septembre, puis rejeté le 13 octobre 200456.

        Le décret d’extradition est signé par le premier ministre. Les avocats introduisent un recours en annulation devant le Conseil d’État français, qui confirme le décret d’extradition le 18 mars 200517.

        Cesare Battisti dépose une plainte auprès de la Cour européenne des droits de l’homme, au titre que son extradition vers l’Italie porterait atteinte à son droit à un procès équitable (en référence au fait, entre autres, qu’il n’était pas présent lors de son procès). La Cour européenne des droits de l’homme, à l’unanimité, a déclaré, par la décision du 12 décembre 2006, que les jugements sur Battisti en Italie ont été effectuées en stricte conformité avec les principes de procédure régulière57.

        La Cour européenne des droits de l’homme déclare le 19 mars 2007 que sa demande est irrecevable58,59. Là elle motive sa décision par le motif qu’il avait « renoncé d’une manière non équivoque à son droit de comparaître personnellement et d’être jugé en sa présence » en étant en fuite et note que « le requérant, qui avait délibérément choisi de rester en situation de fuite après son évasion en 1981, était effectivement assisté de plusieurs avocats, spécialement désignés par lui durant la procédure »60,61

        À partir de 2004 : au Brésil

        Cesare Battisti, recherché pour quatre assassinats, largement protégé par mes harceleurs dans AC ! Brest 220px-Battisti_Nov_2009
        Battisti en 2009.

        À partir de 2004, Cesare Battisti séjourne clandestinement au Brésil62.

        Il est arrêté par la police brésilienne le 18 mars 2007,63,64,63,65 à Rio de Janeiro. Dès les premiers jours, la presse a relayé qu’il avait été arrêté en compagnie d’une femme, Lucie Abadia, membre de son comité de soutien, prise en filature depuis la France, et qui allait lui apporter 9 000 €, mais cette version a été par la suite contestée66,67,68. L’opération était appuyée par des policiers français, présents lors de l’arrestation.

        L’Italie a appelé immédiatement à son extradition, mais la justice brésilienne doit elle-même se prononcer, auparavant, sur la légalité de cette procédure69, c’est-à-dire déterminer si le jugement italien, y compris la procédure de jugement par contumace, est en conformité avec la procédure criminelle brésilienne.

        Le 20 mars 2007, la Cour suprême brésilienne donne quarante jours à l’Italie pour présenter une demande formelle d’extradition de Cesare Battisti. À la suite de quoi, la Cour pourra statuer dans un délai non précisé. Si la Cour conclut que les crimes dont il est accusé constituent des actes de terrorisme, il pourra être extradé, mais s’il demande et obtient le statut de réfugié politique, l’extradition ne pourra pas avoir lieu. La Cour devra également prendre en compte le fait que le Brésil n’extrade pas pour des peines de plus de trente ans de prison et que les lois brésiliennes ne reconnaissent pas les jugements prononcés en absence de l’accusé (alors qu’il est condamné à perpétuité par contumace)70.

        Les autorités judiciaires italiennes se disent satisfaites de cette arrestation71,72. Romano Prodi, président du Conseil a félicité Giuliano Amato, ministre de l’Intérieur, de l’arrestation de Battisti. En effet, des membres de la police antiterroriste italienne, l’Ucigos, se trouvaient depuis le mois d’octobre au Brésil à la recherche de l’ex-membre des Prolétaires armés pour le communisme.

        À la suite son arrestation, Piero Fassino, secrétaire général des Démocrates de gauche (Democratici di sinistra, DS) et porte parole du plus important parti de la coalition au pouvoir, déclara qu’il était temps « que les responsables de graves actes de terrorisme ayant fait des victimes innocentes et bouleversé la vie de ce pays paient leur dette envers la justice »73,74. Cesare Battisti a obtenu le soutien de quelques rares personnalités italiennes, comme l’écrivain Valerio Evangelisti. Des personnalités et des groupes se sont manifestés et réclament une amnistie pour cette période de l’Histoire de l’Italie75, mais ils sont une minorité en Italie, et sont face à une opposition virulente de la part des associations de victimes. Maurizio Puddu, président de l’Association italienne des victimes du terrorisme a déclaré que « la grâce et l’amnistie ne peuvent pas être appliquées envers qui a commis des crimes de terrorisme et de massacre. De nombreux terroristes se sont réfugiés en France et ont reconstruit leur vie mais nos proches ne peuvent pas le faire, car ils sont dans des cimetières76 ».

        La classe politique et l’opinion française ont aussi réagi. La droite se félicitant de sa capture. Tandis que des responsables de la gauche française et le centriste François Bayrou, appellent le gouvernement français à faire pression sur l’Italie pour que Cesare Battisti soit rejugé (dans l’hypothèse d’une extradition, et en référence au fait qu’il n’aurait pas pu présenter sa défense lors de sa contumace de 1988)77. Constatant la participation de policiers français présents à l’arrestation, et la proximité avec la présidentielle française, des observateurs, avec parmi eux les sympathisants de Cesare Battisti, voient dans cette arrestation une manipulation de Nicolas Sarkozy, lui-même candidat. Le quotidien italien La Repubblica a par ailleurs indiqué que Nicolas Sarkozy savait dès 2006 où se trouvait Cesare Battisti78,79,80,67. Dans des propos rapportés par Bernard-Henri Lévy, Cesare Battisti raconte comment il était surveillé de près depuis un an par la police68. Nicolas Sarkozy répond en arguant que c’est une coïncidence, et que l’assistance de la police française était un devoir en vertu de la demande de collaboration émise par la justice italienne81

        Certains, au Brésil, ont protesté contre l’extradition. Le Groupe Tortura Nunca Mais/RJ82, la Commission des droits de l’homme de l’Ordre des avocats du Brésil (OAB-CE), des groupements sociaux, des partis politiques, des avocats et des enseignants ont lancé une campagne contre l’extradition. Ils demandent l’octroi de l’asile politique à Cesare Battisti en s’appuyant sur la tradition d’asile qu’a jusqu’ici accordé le Brésil aux réfugiés italiens des années de plomb (Luciano Pessina ex-militant du mouvement Autonomie Ouvrière, Toni Negri) et sur l’article 5º, alinéa LII de la Constitution : « Il ne sera accordé aucune extradition d’étranger pour crime politique ou d’opinion »83.

        À l’issue du délai de quarante jours accordé par le Brésil, le ministre de la Justice italienne, Clemente Mastella, a fait une demande formelle d’extradition. Afin d’éviter un blocage dû à la législation brésilienne qui refuse l’extradition pour des peines de plus de trente ans de réclusion, le ministre italien a précisé que la peine de Cesare Battisti ne serait pas nécessairement une perpétuité effective84, ce qui a déclenché une polémique en Italie et la colère des victimes des Prolétaires armés pour le communisme.

        Le 5 avril 2008, le procureur général du Brésil a donné un avis favorable à l’extradition de Cesare Battisti considérant que ce dernier avait bien « des motivations politiques », mais que celles-ci étaient insuffisantes pour justifier « la mise en danger de responsables de l’autorité et de civils sans défense »85, ses crimes étant marqués par une « certaine froideur et un certain mépris pour la vie humaine »86. Le procureur a également précisé qu’en cas d’extradition, la condamnation à perpétuité de Battisti devra être transformée en trente ans de réclusion et le temps passé en prison au Brésil décompté de sa peine86. La commission nationale pour les réfugiés, organisme relevant du ministère de la Justice, refuse pour sa part le statut de réfugié politique à Cesare Battisti87.

        Le 14 janvier 2009, le ministre brésilien de la justice Tarso Genro émet une opinion contraire à celle de la commission nationale pour les réfugiés, comme lui permet la loi, et donne un avis favorable à l’octroi à Battisti du statut de réfugié politique, arguant d’une « crainte fondée de persécution » dans son pays88. La décision revient désormais à la Cour suprême du Brésil, qui examine la demande italienne et l’avis du ministère public, organisme qui n’est pas soumis à l’autorité du pouvoir exécutif. En Italie, l’association « Domus Civitas » regroupant victimes du terrorisme et de la mafia, a qualifié la demande du ministre brésilien d’« humiliation ». Sabina Rossa, députée du Parti démocrate et membre d’une autre association de victimes du terrorisme, dont le père a été tué par les Brigades rouges, a déclaré que la décision du ministre brésilien « démontre encore une fois une insensibilité totale et un manque de respect pour notre démocratie ». Le ministère italien des affaires étrangères a aussitôt demandé au président brésilien Lula de revenir sur la décision de son ministre89. Le 27 janvier, l’Italie rappelle pour consultations son ambassadeur au Brésil. Sergio Romano, dans un éditorial du Corriere della sera, commente : « Le Brésil, en ce moment, se sent puissant en vertu de son succès économique et du modèle qu’il représente et il est vraiment dommage qu’il n’ait pas compris qu’il y avait en Italie cette blessure encore ouverte du terrorisme »90. Battisti demeure incarcéré en l’attente d’une décision de la cour suprême du Brésil.

        Dans une lettre publiée par ses avocats le 30 janvier 2009, Cesare Battisti nie une nouvelle fois avoir commis les meurtres pour lesquels il fut condamné et dénonce nommément quatre de ses anciens complices des PAC – Gabriele Grimaldi, Sebastiano Masala, Giuseppe Memeo et Sante Fatone, tous condamnés des années plus tôt et dont l’un est décédé en 2006 – comme responsables des assassinats91. Les trois ex-membres des PAC répliquent en qualifiant l’attitude de Battisti d’« infamante »92.

        Le 31 décembre 2010, le président Lula fait annoncer au dernier jour de son mandat son refus de l’extradition. La classe politique italienne s’insurge contre cette décision. Le gouvernement italien rappelle pour consultation son ambassadeur au Brésil, Gherardo La Francesca, et promet des sanctions contre le Brésil93, envisageant également un recours devant la Cour pénale internationale de La Haye94. Les soutiens français de l’ex-militant italien se sont félicités de la décision du président brésilien. « Je me réjouis de la sagesse du président Lula. C’est une décision avisée. C’est la décision d’un homme qui a pris le temps de se plonger dans le dossier, de vérifier ses nombreuses irrégularités et de prendre la mesure de sa dimension exagérément passionnelle », écrit Bernard-Henri Lévy sur son site internet, La règle du jeu95. En Italie, des manifestations ont lieu contre la décision du président brésilien, et réunissent des responsables politiques de droite et de gauche. Silvio Berlusconi, tout en promettant la fermeté, déclare ne pas souhaiter que l’amitié entre l’Italie et le Brésil souffre de l’affaire, ajoutant « cette affaire ne concerne pas les rapports entre nos deux pays, c’est une affaire judiciaire »96.

        Le 6 janvier 2011, le Tribunal fédéral suprême du Brésil rejette la demande de libération présentée par les avocats de Cesare Battisti, et renvoie l’affaire à l’un de ses magistrats, déjà rapporteur du cas Battisti, et partisan de l’extradition devant la cour suprême. Plusieurs juristes brésiliens se déclarent convaincus que l’Italie obtiendrait gain de cause en cas de recours à La Haye97. Le 20 janvier 2011, le Parlement européen approuve, avec un seul vote contre, une résolution demandant l’extradition de Cesare Battisti. La Commission européenne estime pour sa part que le différend à ce sujet doit être réglé de manière bilatérale entre l’Italie et le Brésil98.

        Le 9 juin 2011, Cesare Battisti est sorti de la prison de haute sécurité de Papuna99 près de Brasilia où il était incarcéré depuis quatre ans, après que la Cour suprême du Brésil a rejeté son extradition vers l’Italie. Le 22 juin 2011, le Conseil national de l’immigration lui accorde un permis de résidence permanente au Brésil100.

        Le 3 mars 2015, la juge fédérale Adverci Mendes de Abreu ordonne son expulsion vers la France ou le Mexique, pour séjour irrégulier au Brésil. Cette sentence remet en question la décision de la Cour suprême de juin 2011101. Le 12 mars, Cesare Battisti est interpellé par la police fédérale du Brésil à Embu das Artes, une ville de l’État de Sao Paulo. Il est retenu dans les locaux de la superintendance régionale de la police fédérale de Sao Paulo en attente de son expulsion102. Il est libéré quelques heures plus tard grâce à l’intervention de son avocat qui dénonce une arrestation et une détention arbitraires. Le 14 septembre, la Cour fédérale régionale de Sao Paulo déclare illégale l’expulsion de Battisti et annule la décision de la juge fédérale.

        Le 27 juin 2015, il se marie dans l’État de Sao Paulo, avec sa compagne brésilienne Joice Lima, à Cananeia, une ville côtière du sud-est du Brésil100.

        Le 4 octobre 2017, Battisti est interpellé dans la ville brésilienne de Corumbá, à la frontière bolivienne. Il aurait tenté de traverser la frontière en possession de 5 000 dollars et 2 000 euros, selon le quodien O Globo, « les autorités brésiliennes pensent qu’il tentait de se réfugier en Bolivie »103. Il est remis en liberté le 7 octobre 2017104 mais la question de son extradition vers l’Italie se pose à nouveau105.

        Le 16 octobre 2018, le candidat à l’élection présidentielle brésilienne Jair Bolsonaro promet, via Twitter, qu’en cas de victoire il romprait avec la politique menée jusqu’alors par la gauche brésilienne au pouvoir, et livrerait Battisti aux autorités italiennes106. Le 29 octobre 2018, Matteo Salvini, ministre de l’Intérieur du gouvernement italien, salue la victoire de Jair Bolsonaro et déclare sur Twitter : « Et après des années de vains discours, je demanderai qu’ils nous renvoient en Italie le terroriste rouge Battisti »107.

        Le 13 décembre 2018, la justice brésilienne ordonne l’arrestation de Cesare Battisti en vue de son extradition en Italie108.

        Cesare Battisti dans les œuvres de fiction

        • 2017 – Le film Après la guerre s’inspire des premiers jours de la cavale de Cesare Battisti en France.

        Œuvre

        Romans

        Collectif, recueils et anthologies

        • Via Libre 5, Cesare Battisti (dir.), [présentation en ligne] [lire en ligne]
        • « Quattro passi di danza », dans : Daniele Brolli (dir.) et al. (collectif), Italia odia, Arnoldo Mondadori Editori
        • « Super snail in action », (trad. de l’italien par Sonia Fanuele et Catherine Siné), dans : Serge Quadruppani (dir.) et al. (collectif) (entretien-préface avec Valerio Evangelisti), Portes d’Italie, Fleuve Noir, 2001, [présentation en ligne]
        • « Choice », dans : Gérard Delteil (dir.) et al. (collectif), Noir de Taule, Société d’Édition Les Belles Lettres, 2001
        • « L’air de rien », dans : J.P. Pouy (dir.) et al. (collectif), Paris rive noire, Autrement, Paris, 1996
        • Terres brûlées, Cesare Battisti (dir. et préf.) et al. (collectif), Paris, Payot et Rivages, coll. « Rivages thriller », 2000, 172 p. (ISBN 2-7436-0648-7). Rééd. coll. « Rivages noir », 2003, 201 p. (ISBN 2-7436-1121-9).[présentation en ligne]

        Bibliographie

        Sur les autres projets Wikimedia :

        Notes et références

        1. Sentence de la seconde cour d’appel de Milan [archive], condamnant les membres du groupe, 31 mars 1993.
        2. « Brésil : l’Italie déboutée, Cesare Battisti retrouve la liberté » [archive], Le Monde, 9 juin 2011.
        3. Battisti: una vita tra carcere e fughe [archive]
        4. [1] [archive]
        5. a et b L’homme aux semelles de plomb. Journal, 27/04/2001.
        6. Pourquoi Battisti n’a-t-il pas dit son innocence plus tôt ? Par Fred Vargas [archive]
        7. Résumé de l’argumentaire officiel de Cesare Battisti : Cesare Battisti, Je n’ai pas tué, 06/8/2004
        8. a et b Cesare Battisti, « Cesare Battisti : biographie », dans Via Libre 5, Cesare Battisti (dir.), [lire en ligne]
        9. L’écrivain italien Gilda Piersanti rappelle que ce n’est pas pour leurs sympathies d’extrême droite que ces commerçants furent assassinés mais pour s’être défendu face à un braquage des PAC. Ces derniers « les ont revendiqués comme exemple de justice prolétaire contre deux commerçants coupables d’avoir tiré, pour se défendre, sur les braqueurs armés de ces mêmes PAC. » (Lettre ouverte à Fred Vargas par Gilda Piersanti [archive]). Ces propos sont confirmés par le procureur adjoint de Milan dans L’Express [archive]
        10. La balle perdue qui a rendu paraplégique le fils du bijoutier a été tirée par son père in Guillaume Perrault, Génération Battisti. Ils ne voulaient pas savoir, février 2006 p. 188
        11. (en) Du correspondant à Rome Richard Heuzé, « Une victime de Battisti parle », Le Figaro,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        12. Fred Vargas, « Et si Battisti était vraiment innocent ? » dans Le Monde, 13/11/2004 [lire en ligne]
        13. a b et c Fred Vargas, « Cesare Battisti : À la recherche de la justice perdue », dans La Règle du Jeu, n°30 (janvier 2006), [lire en ligne [archive]]
        14. « Gilda Piersanti, « Cara Fred, (lettre ouverte à Fred Vargas sur l’affaire Battisti) » »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 30 mars 2013), Le Mague, 2 juin 2004
        15. Cesare Battisti, Ma cavale, Grasset, 2006, p. 57
        16. Carlos A. Lungarzo, Cesare Battisti. Les coulisses obscures, Éditions Viviane Hamy, 2014, p. 101
        17. a et b Conseil d’État, Assemblée du contentieux, 18 mars 2005, no273714 [archive], Publié au Recueil Lebon ; Lire également le communiqué de presse [archive] et l’analyse de la décision [archive] sur http://www.conseil-etat.fr/ [archive]
        18. Guillaume Perrault, Génération Battisti. Ils ne voulaient pas savoir, février 2006, p. 32
        19. Valerio Evangelisti répond À 50 Questions (traduit de l’italien pour bellaciao.org par Karl et Rosa) [archive]
        20. Cesare Battisti, Ma Cavale, 27/4/2006,
          en préface

          p. 13

        21. Fred Vargas écrit : « L’autre grande force du dossier de Battisti était qu’il avait été condamné en Italie en son absence. Selon la loi française, il devait donc bénéficier d’un nouveau procès en sa présence, et ne pouvait donc pas être envoyé directement en prison en Italie, encore moins pour une peine de perpétuité » dans la postface de Cesare Battisti, Ma Cavale, 27 avril 2006, p. 370.
        22. a et b Guillaume Perrault (préface de Gilles Martinet), Génération Battisti. Ils ne voulaient pas savoir, Plon, février 2006, 186 p., p. 28-29
        23. Elle « respectait pleinement le principe du débat contradictoire »
        24. Mémoire de la défense de Cesare Battisti présenté à la1re Chambre de l’instruction de la Cour d’appel de Paris : Maître Irène Terrel, Maître Jean-Jacques de Félicie (collectif), « Mémoire n°II – in limine litis et en réplique au fond », (10/5/2004), Paris, dans Via Libre 5, [lire en ligne]
        25. Sandra Vinciguerra, « Par ricochet, la Cour européenne change le destin de Battisti », (20/11/2004), dans Le Courrier, Genève, [lire en ligne [archive]], [lire en ligne [archive]]
        26. Cour européenne des droits de l’homme, « Arrêt de chambre – Sejdovic C. Italie », (10/11/2004), [lire en ligne [archive]],
          requête no 56581/00
        27. « Joëlle Losfeld :  » Les romans de Cesare Battisti ne sont pas extrémistes » » [archive], Le Figaro, 13 mars 2015.
        28. Via Libre 5, Cesare Battisti (dir.), [lire en ligne]
        29. Les réfugiés italiens (…) qui ont participé à l’action terroriste avant 1981 (…) ont rompu avec la machine infernale dans laquelle ils s’étaient engagés, ont abordé une deuxième phase de leur propre vie, se sont insérés dans la société française (…). J’ai dit au gouvernement italien qu’ils étaient à l’abri de toute sanction par voie d’extradition (…). [La France] refusera toute protection directe ou indirecte pour le terrorisme actif, réel, sanglant. »
        30. Le Point [archive]
        31. Figaro [archive]
        32. Jacques Vallet, « À propos de Cesare Battisti », dans Le Monde libertaire, Bernard Touchais (dir.), [lire en ligne [archive]], (27/5/2004), [lire en ligne [archive]]
        33. Christophe Kantcheff, « Cesare Battisti : l’État français aux ordres de Berlusconi », Politis, 19 février 2004
        34. Cesare Battisti, Ma cavale, Grasset, 2006, p. 9
        35. Cesare Battisti, Ma cavale, Grasset, 2006, p. 73
        36. Communiqué de presse du Ministère français de la justice, « La Chancellerie souhaite préciser que Monsieur Cesare BATTISTI fait l’objet d’une procédure judiciaire tout à fait habituelle et prévue en cas de demande d’extradition d’un pays tiers. », Paris, 20 février 2004, [lire en ligne [archive]]
        37. Vœu déposé par l’exécutif municipal et les élus du groupe socialiste et radical de gauche, du groupe Les Verts, du groupe communiste et du groupe Mouvement républicain et citoyen, 01/3/2004 [lire en ligne])
        38. Guillaume Perrault, Génération Battisti – Ils ne voulaient pas savoir, éd. Plon, 2005, 205 pages
        39. Pourquoi les battististes sont-ils devenus muets ? [archive], Éric Conan, Marianne.net, 8 décembre 2012
        40. Terrorist flees Paris sanctuary [archive]
        41. Cesare Battisti : ce que les médias ne disent pas, Roberto Bui (Wu Ming 1) (trad. de l’italien par Arlette Raynal et Serge Quadruppani) Un point de vue italien, avec analyse historique et politique
        42. Vera Gonçalves de Araujo, Terroriste ou intellectuel ?
        43. Armando Spataro, Procureur adjoint de Milan (Propos recueillis par la correspondante à Rome Vanja Luksic, traduction ?), « La culpabilité de Battisti repose sur des preuves », dans L’Express, [présentation en ligne [archive]], (15/3/2004), [lire en ligne [archive]]
        44. Cesare Battisti, témoignage vidéo recueilli après l’arrêt d’extradition, en juillet 2004, cité dans : Fred Vargas, « Cesare Battisti : À la recherche de la justice perdue », dans La Règle du Jeu, n°30 (janvier 2006), [lire en ligne [archive]]
        45. Guillaume Lebeau, Le mystère Fred Vargas, Gutenberg, 2009, p. 75
        46. Commentaire de l’arrêt par les avocats de Cesare Battisti (point de vue défavorable) : Irène Terrel, Jean-Jacques de Félice, Réflexions sur l’arrêt du 30/06/2004, Vialibre5 (lire en ligne)
        47. Commentaire de l’arrêt sur le blog « Journal d’un avocat » (point de vue favorable) : Eolas, Arrêt Battisti : explication de texte, Journal d’un avocat (lire en ligne [archive])
        48. « Chirac favorable à l’extradition de Battisti… », Associated Press, 2 juillet 2004, [lire en ligne [archive]]
        49. Richard Mallié, Député des Bouches-du-Rhône, Question au gouvernement : Extradition de Cesare Battisti, 26 octobre 2004 [lire en ligne [archive]]
        50. Clarisse Vernhes, Paris prête à extrader d’autres brigadistes », RFI (lire en ligne [archive])
        51. Carlos A. Lungarzo, Cesare Battisti. Les coulisses obscures, Éditions Viviane Hamy, 2014, p. 187
        52. Dominique Simonnot, Lâché par la France, Battisti jugé digne d’être français, Libération (lire en ligne [archive])
        53. Cesare Battisti, Lettre à la justice, Vialibre5 (lire en ligne)
        54. Cesare Battisti, (sans titre), Vialibre5 (lire en ligne)
        55. le Figaro  [archive]
        56. Crim. 13 octobre 2004, pourvoi n° 04-84470, Bulletin criminel 2004 no241 [archive] p. 872
        57. « DEUXIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête no 28796/05 présentée par Cesare BATTISTI contre la France »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 30 mars 2013), Cour européenne des droits de l’homme
        58. CEDH, Battisti c. France [archive] (décision sur la recevabilité), 12 décembre 2006, n° 28796/05
        59. NouvelObs.com, 19 mars 2007, « Italie : la procédure d’extradition de Cesare Battisti a été enclenchée » [lire en ligne [archive]]
        60. Libération – 19/03/2007 [archive]
        61. Dépêche AP – 19/03/2007 [archive]
        62. « Brésil : Cesare Battisti libéré dans l’attente d’une décision » [archive], Le Parisien, 13 mars 2015.
        63. a et b (en) Jean-Marc Leclerc, « Cesare Battisti arrêté au Brésil », Le Figaro,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        64. (en) Eric Pelletier et Jean-Marie Pontaut, « L’ex-activiste italien Cesare Battisti arrêté dimanche au Brésil », L’Express,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        65. (en) LeMonde.fr avec AFP et Reuters, « Cesare Battisti a été arrêté au Brésil », Le Monde,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        66. Elle s’était rendue au Brésil sous son nom de jeune-fille, Lucie Geneviève Olès ; NouvelObs.com, 20 mars 2007, « La Française arrêtée n’aurait pas croisé Battisti » [lire en ligne [archive]]
        67. a et b Fred Vargas, « Interview Fred Vargas : “Sarkozy savait où se trouvait Battisti l’année dernière” », (22/3/2007) dans 20 minutes, [lire en ligne [archive]]
        68. a et b Cesare Battisti, cité dans (en) Bernard-Henri Lévy, « Visite à Cesare Battisti dans sa prison brésilienne », Le Point,‎ mai 2007 (lire en ligne [archive])
        69. (en) AFP, « Battisti: la demande d’extradition des Italiens est « prioritaire », selon son avocat », Le Monde,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        70. (en) Nouvel Observateur, « Cesare Battisti : 40 jours accordés à l’Italie », Le Nouvel Observateur,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        71. LeMonde.fr avec AFP, « Satisfaction en Italie après l’arrestation de Battisti », 18 mars 2007, Le Monde.fr, [lire en ligne [archive]]
        72. NouvelObs.com, « L’Italie salue une “brillante opération” », 18 mars 2007, [lire en ligne [archive]]
        73. (en) RomagnaOggi, « Terrorismo, arrestato Cesare Battisti », Romagna Oggi,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        74. (en) Du correspondant à Rome Richard Heuzé, « L’Italie souhaite que l’extradition “aboutisse au plus tôt” », Le Figaro,‎ mars 2007 (lire en ligne [archive])
        75. Alicia Martinez Pardies, « D’ex-militants de gauche souhaitent l’amnistie en Italie », (21/3/2007) dans ANSA, [lire en ligne [archive]], [lire en ligne [archive]]
        76. Associazione Italiana Vittime del Terrorismo AIVITER – Sito ufficiale [archive]
        77. Appels en France pour que Cesare Battisti soit rejugé, 19/03/2007, « Reuters »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) (consulté le 30 mars 2013)
        78. LeMonde.fr avec AFP, « Les soutiens de Battisti dénoncent une “arrestation électoraliste” », 18 mars 2007, Le Monde.fr [lire en ligne [archive]]
        79. Solène Cordier, « Comment se fait-il que l’arrestation survienne aujourd’hui ? », 18 mars 2007, NouvelObs.com [lire en ligne [archive]]
        80. NouvelObs.com, « Liban, Ouvéa, Colonna, Battisti… et échéances électorales », 18 mars 2007 [lire en ligne [archive]]
        81. NouvelObs.com, 20 mars 2007, « Il n’y a “pas lieu à polémique”, selon Sarkozy », [lire en ligne [archive]]
        82. Tortura Nunca Mais / Rio De Janeiro, « Brésil – Communiqué du Groupe « Tortura Nunca Mais / Rio De Janeiro » », (21/3/2004), [lire en ligne [archive]]. NdT : le groupe GTNM/RJ s’est créé en 1985 à l’initiative d’anciens prisonniers politiques torturés par le régime militaire et par les parents de personnes mortes ou disparues pour des raisons politiques, il constitue une référence importante sur la scène nationale brésilienne. Au sein de l’État de Rio de Janeiro, le GTNM/RJ est membre permanent du « Conseil de la Communauté du District de Rio de Janeiro » chargé de la surveillance des violations des droits des prisonniers dans les commissariats de police et les prisons.
        83. Erica Azevedo, « Movimento é contra extradição de italiano » (« Mouvement contre l’extradition d’un Italien »), dans O Povo, [lire en ligne [archive]]
        84. « Le régime de la perpétuité, selon les règles en vigueur en Italie, n’implique pas que ceux qui sont condamnés à une telle peine doivent rester en prison toute leur vie », Clemente Mastella, cité dans (en) LEMONDE.FR avec AFP, « Polémique en Italie autour de l’extradition de l’ex-activiste Cesare Battisti », Le Monde,‎ mai 2007 (lire en ligne [archive])
        85. Le Brésil donne son feu vert à l’extradition de Cesare Battisti | Rue89 [archive]
        86. a et b Le Monde.fr : Archives [archive]
        87. http://www.myboukin.com/en-bref/revue-de-presse/554-bresil-refuse-asile-politique-a-cesare-battisti.html [archive]
        88. « Le Brésil accorde l’asile politique à Cesare Battisti [archive] », Le Monde diplomatique, 15 janvier 2009.
        89. Le Figaro, 14/09/09 [archive]
        90. Rome dénonce le « terroriste » Battisti et rappelle son ambassadeur à Brasilia [archive], Le Matin, 27 janvier 2009
        91. Battisti: «Sono innocente, gli assassini sono i miei quattro complici» [archive], Corriere della sera, 30 janvier 2009
        92. Anche gli ex compagni contro Battisti «Per i fatti di 30 anni fa abbiamo pagato» [archive], Corriere della sera, 31 janvier 2009
        93. Battisti : l’Italie dénonce « l’affront » de Lula [archive]. Le Monde/AFP, 31 décembre 2010
        94. Caso Battisti, Italia non si arrende: pronta a ricorrere all’Aia [archive], TMNews, 2 janvier 2011
        95. Battisti: ses soutiens français se félicitent de la décision de Lula [archive]. Le Point, 31/12/2010.
        96. Battisti: manifestations en Italie, Berlusconi promet la fermeté [archive], L’Express, 4 janvier 2011
        97. Brasile, prima sconfitta per Battisti [archive], Corriere della sera, 6 janvier 2011
        98. Il Parlamento europeo approva la risoluzione italiana su Battisti [archive], La Stampa, 20 janvier 2011
        99. « Cesare Battisti est libre » [archive], Le Point, 9 juin 2011.
        100. a et b Cesare Battisti se marie au Brésil [archive] dans Le Figaro du 28 juin 2015.
        101. Nicolas Bourcier, « Cesare Battisti menacé de devoir quitter son refuge brésilien » [archive], Le Monde, 9 mars 2015.
        102. AFP, « Brésil : l’écrivain italien Cesare Battisti arrêté en vue de son expulsion » [archive], Le Figaro, 12 mars 2015.
        103. « Brésil : l’écrivain et militant Battisti interpellé » [archive], Le Figaro, 4 octobre 2017.
        104. Brésil : l’ancien militant d’extrême gauche Cesare Battisti libéré le monde.fr 7 octobre 2017 [archive]
        105. Michel Leclerc, « Le Brésil pourrait livrer Cesare Battisti à l’Italie » [archive], Le Figaro, samedi 7 / dimanche 8 octobre 2017.
        106. « Brésil: Bolsonaro extradera l’Italien Battisti s’il est élu président » [archive], sur FIGARO, 16 octobre 2018 (consulté le 4 novembre 2018)
        107. « Matteo Salvini félicite Bolsonaro pour sa victoire et attend l’extradition de Battisti », Libération.fr,‎ 29 octobre 2018 (lire en ligne [archive])
        108. « La justice brésilienne ordonne l’arrestation de Cesare Battisti en vue de son extradition », Le Figaro,‎ 14 décembre 2018 (lire en ligne [archive])

        Voir aussi

        Article connexe

        Liens externes

      • Notices d’autorité

:

Fichier d’autorité international virtuel

       •

International Standard Name Identifier

       •

Bibliothèque nationale de France

      (

données

      ) •

Système universitaire de documentation

       •

Bibliothèque du Congrès

       •

Gemeinsame Normdatei

       •

Service bibliothécaire national

       •

Bibliothèque royale des Pays-Bas

       •

WorldCat

Comment l’escroc et cybercriminel Jean-Marc Donnadieu s’est encore fait p(r)endre !

Article du 2 avril 2018 – Publication oubliée…

 

Depuis quelques semaines, les statistiques de mon blog Satanistique étaient frappées du même phénomène déjà observé pour Petitcoucou puis Justinpetitcoucou à compter du vendredi 25 juillet 2014 en fin de journée, correspondant à l’activité de mon Chinois de Thaïlande devenu allemand au mois d’avril 2016, et qui n’est autre que le malade mental au clavier – son « arme »-, comme je l’avais bien compris assez rapidement. En effet, il m’en a depuis donné plusieurs confirmations qu’il ne doit même pas soupçonner tant il en a peu dans le ciboulot, hormis la merde que connaissent tous ceux qui ont eu affaire au personnage.

Ces derniers temps, ce sont donc les nombres de visites quotidiennes du blog Satanistique et de plusieurs de ses articles que je voyais artificiellement gonflés par des visites en provenance de Grande-Bretagne.

Or, le phénomène s’est brutalement arrêté en date du 27 mars 2018.

Voyez vous-mêmes :

 

mai 2010 – avril 2018

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
21
Pages vues hier
53
Pages vues le mois dernier
37 811
Historique global des pages vues
300 448
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Sources du trafic

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

127832

Russie

50330

Royaume-Uni

27065

États-Unis

19218

Ukraine

7985

Allemagne

7535

Turquie

4180

Canada

2774

Italie

2304

Irlande

1562

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Firefox

104630 (35%)

Chrome

95667 (32%)

Internet Explorer

73423 (24%)

Safari

18565 (6%)

SamsungBrowser

2178 (<1%)

Opera

1133 (<1%)

Mobile Safari

1057 (<1%)

GSA

1049 (<1%)

PhantomJS

393 (<1%)

BingPreview

379 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

195585 (65%)

Macintosh

39275 (13%)

Linux

22233 (7%)

Unix

15108 (5%)

Android

12452 (4%)

iPhone

10488 (3%)

iPad

3439 (1%)

Other Unix

531 (<1%)

Unknown

426 (<1%)

BlackBerry

109 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

4 mars 2018 – 2 avr. 2018

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
21
Pages vues hier
53
Pages vues le mois dernier
37 811
Historique global des pages vues
300 448
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

Royaume-Uni

15607

France

9545

Turquie

1595

Canada

1201

Russie

426

États-Unis

356

Ukraine

259

Espagne

124

Brésil

79

Irlande

60

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Firefox

17350 (45%)

Chrome

16971 (44%)

Internet Explorer

3164 (8%)

Safari

241 (<1%)

SamsungBrowser

40 (<1%)

GSA

23 (<1%)

CriOS

9 (<1%)

Mobile Safari

4 (<1%)

Focus

2 (<1%)

Opera

2 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

16730 (44%)

Macintosh

10590 (28%)

Unix

5136 (13%)

Linux

4925 (13%)

Android

210 (<1%)

iPhone

178 (<1%)

iPad

34 (<1%)

Android 4.4.4

1 (<1%)

Android 6.0

1 (<1%)

BlackBerry

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

26 mars 2018 12:00 – 2 avr. 2018 11:00

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
21
Pages vues hier
53
Pages vues le mois dernier
37 811
Historique global des pages vues
300 448
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

406

États-Unis

93

Espagne

41

Allemagne

30

Russie

26

Corée du Sud

20

Ukraine

18

Pologne

16

Canada

6

Algérie

6

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Firefox

314 (43%)

Chrome

248 (34%)

Internet Explorer

78 (10%)

Safari

69 (9%)

GSA

7 (<1%)

SamsungBrowser

6 (<1%)

CriOS

5 (<1%)

Mobile Safari

2 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

544 (74%)

Android

65 (8%)

iPhone

56 (7%)

Linux

28 (3%)

Macintosh

22 (3%)

iPad

10 (1%)

Unix

3 (<1%)

BlackBerry

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

Alors qu’habituellement personne ne s’intéresse à ce que je publie sur aucun de mes harceleurs, durant cette période de quelques semaines un article concernant Jean-Marc Donnadieu était ainsi arrivé jusqu’au tableau des dix articles les plus lus du blog, en faisant disparaître celui concernant un djihadiste dont le nombre de visites retombait irrémédiablement à 666 après de nouvelles lectures :

 

Articles

Entrée Pages vues
6750
2941
2720
2074
2028
1869
1792
1568
1537
1485

 

Il s’agit donc de cet article publié le 1er février 2018 :

http://satanistique.blogspot.fr/2018/02/jean-marc-donnadieu-au-nombre-des.html

Aussi, je me doutais bien que cette fois mon visiteur obsessionnel était ce malade, et me suis naturellement inquiétée pour lui après avoir constaté que les nombres de mes visites quotidiennes sur Satanistique étaient brutalement revenus à leur niveau habituel : ses pérégrinations internationales l’avaient-elles mené à un cachot quelconque ?

Je vais donc consulter sa page Facebook, et là, ô surprise bientôt mêlée d’une joie confuse, je le trouve en plein démêlé avec un de ses adversaires récurrents, l’ufologue Christian Comtesse, avec qui il est très occupé depuis le 27 mars 2018, raison pour laquelle son petit jeu sur Satanistique a brutalement cessé ce jour.

Voilà sa page Facebook où, en date du 29 mars 2018, il a rendu publics un certain nombre de documents de son cru :

https://www.facebook.com/jeanmarc.donnadieu

Et voici la page Facebook de son contradicteur, auquel il répond par ces publications :

https://www.facebook.com/groups/1557600904330873/about/

Cela commence donc par la mise en ligne de ce texte dont deux pages et demi le concernent, le 18 mars 2018 :

Méthode Ultra sceptique.pdf/

Jean-Marc Donnadieu y a répondu le 29 mars 2018 par la mise en ligne de ce texte renvoyant à d’autres publications qu’il a faites en date du 27 mars 2018 :

https://www.fichier-pdf.fr/2018/03/29/christian-comtesse-ses-methodes/

Bien entendu, deux de ses plus grandes victimes, la société OVERBLOG et moi-même, y sont encore injuriées et diffamées, mais ce n’est pas tout, car le règlement de comptes public entre les deux contradicteurs de très longue date porte aussi sur des faits présumés de piratages informatiques et d’atteintes à l’intimité de la vie privée du sieur Donnadieu qui m’intéressent au plus haut point, la plainte et la procédure subséquentes, remontant à l’année 2012, se situant dans une période où j’étais moi-même piratée par cet individu et plusieurs de ses complices harceleurs depuis au moins quatre ans.

Cela se poursuit par la mise en ligne le 31 mars 2018 d’un nouveau texte concernant Jean-Marc Donnadieu, celui-ci :

Témoin Golfech-1.pdf

En réponse à son auteur, c’est avec plaisir que je témoigne ici-même du fait que l’escroc et cybercriminel Jean-Marc Donnadieu est tout à fait capable d’avoir inventé tout seul le témoin fantôme en question, ce menteur et affabulateur notoire m’en ayant fait voir bien d’autres depuis 2010.

Attendant avec impatience le « plat principal » qu’il nous promet après son « apéro » du 29 mars 2018, je commente aussi d’ores et déjà sa plainte du 3 février 2012, dont j’ai pris connaissance tout comme la personne qu’elle vise nommément avec une certaine jovialité.

La voilà, telle que la publie Jean-Marc Donnadieu :

fichier pdf plainte-le-comtesse-2

Ce qu’en dit l’intéressé est à découvrir dans ce texte, en ses pages 5, 6 et 7 :

fichier pdf Méthode Ultra sceptique

Et revoilà les commentaires de Jean-Marc Donnadieu, où l’on découvre notamment qu’en date du 21 février 2012 il a dû répondre au Commissariat de Béziers à une plainte de Christian Comtesse contre lui :

fichier pdf christian-comtesse-ses-methodes

Ce monsieur qui me piratait avec ses complices « déconnologues » depuis plusieurs années laissait donc traîner ses codes un peu partout…

Je confirme l’avoir bien vu publier des codes de connexion à Internet, dont ceux de ses propres parents, en précisant que les autres avaient pour la plupart été obtenus par piratages informatiques, sur le blog principal de son complice cybercriminel et harceleur le malade mental au clavier – son « arme » – le 5 avril 2012, comme exposé dans celui de mes articles qui l’excitait tant depuis deux mois :

http://petitcoucou.unblog.fr/2018/02/01/jean-marc-donnadieu-au-nombre-des-francais-enleves-par-pyongyang/

Concernant ses identifiants de connexion à un « blog ultra privé », en l’occurrence le blog Tique Toc du même malade mental au clavier, entièrement dédié à un certain nombre de ses exactions contre mes proches et moi-même depuis sa création en juin 2010, je me souviens très bien de l’incident évoqué, car l’auteur et administrateur du blog en question en avait immédiatement parlé aux lecteurs de son blog principal en indiquant avoir bloqué l’intrus au moment même de sa connexion, si bien que celui-ci n’avait pas eu le temps d’accéder à leurs échanges ultra secrets à propos de tous leurs viols de l’intimité de ma vie privée et de leurs complots à mon encontre.

En revanche, des « ufosceptiques » de ses amis, comme la dénommée Francine Cordier qui accuse Christian Comtesse de n’avoir su résister à la tentation de se servir des identifiants et mots de passe que Jean-Marc Donnadieu aurait « malencontreusement » laissé apparaître « un court moment » sur un site qu’ils fréquentaient tous, ces amis ufosceptiques de Jean-Marc Donnadieu à qui, à n’en pas douter, s’adressait cette publication particulière, ont pu utiliser les mêmes codes sans se faire bloquer par son administrateur à l’entrée du blog.

De fait, j’ai eu de nombreuses occasions de me rendre compte qu’effectivement, tous ces amis du cybercriminel et harceleur Jean-Marc Donnadieu, tous affligés des mêmes tendances au cyberharcèlement, étaient bien tous au courant d’éléments de ma vie privée volés par piratages informatiques et différents autres moyens illégaux par cet individu et ses complices « déconnologues ».

Ce sont tous des pirates, des délinquants.

Et c’est bien de là que provient ce document que j’avais reçu par La Poste au mois de juin 2011, comportant des copies d’e-mails de mes harceleurs à propos de leurs piratages informatiques à mon encontre, Jean-Marc Donnadieu en faisant partie :

 

Pirates

Cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte.

 

Tout comme certains de ses complices dès l’été 2011, Jean-Marc Donnadieu confirme aujourd’hui l’authenticité de ces courriers électroniques en se plaignant d’avoir été lui-même « piraté ».

Et pour cause, s’il publiait de son propre chef toutes les informations nécessaires…

Même chose pour les prétendues « atteintes à l’intimité de la vie privée » à raison desquelles il a gagné deux fois contre OVERBLOG devant la Cour d’Appel de Montpellier après avoir toujours perdu en première instance à Béziers : l’escroc avait lui-même apporté sur mon blog tous les éléments de sa vie privée dont ensuite il est allé se plaindre qu’ils y figuraient… et comme rappelé par OVERBLOG pour sa défense, il révélait lui-même son identité sur tous les autres sites où il s’exprimait sous son pseudonyme de NEMROD34 depuis une bonne dizaine d’années, si bien que l’infraction d’atteinte à l’intimité de la vie privée qu’aurait pu consister une levée de son anonymat sur mon blog n’était nullement constituée, et il en était de même pour ses difficultés conjugales et familiales qu’il étalait aussi de lui-même sur de nombreux autres sites…

Puisqu’il insiste pour que je fasse connaître à mes lecteurs la dernière de ces décisions, du 22 mars 2017, la voici :

 

fichier pdf Arrêt CA Montpellier 22 Mars 2017

 

Il a donc obtenu une somme de 7 500 € en réparation du prétendu préjudice allégué pour un maintien en ligne durant 18 mois des informations censées constituer une atteinte à l’intimité de sa vie privée.

Dans ces conditions, nous allons lui rappeler qu’il a lui-même réellement commis cette infraction à mon encontre sans discontinuer à compter de juin 2010, ce qui fait actuellement une durée de près de huit ans.

Mon préjudice de ce seul fait peut donc s’évaluer à ce jour à une somme de près de 40 000 €.

Et comme il le sait, j’ai bien porté plainte contre lui.

 

Sur Rue89, à peine viré, Huk est de retour !

Article du 3 janvier 2016 – Publication oubliée…

 

Le riverain de Rue89 « Hulk » ou « Gros con de droite » a intégré la bande de trolls de Cyprien Luraghi au mois de mars 2009.

A cette époque, il disait « bouter les gauchistes » sur Rue89 et venait tout juste de perdre un précédent compte pour cause d’injures.

A l’inverse, Cyprien Luraghi et ses amis « déconnologues » qui se revendiquaient tous de l’extrême-gauche venaient sur Rue89 y faire la chasse aux « fascistes » ou aux victimes, ces dernières étant toujours à droite, c’est bien connu…

Pour se faire admettre sans réserve comme un des leurs par ces « antifascistes » auto-proclamés en dépit de professions de foi paraissant radicalement opposées, il a su en séduire le « Konducator » de la seule manière qui pouvait convenir, c’est-à-dire en prenant part très activement à tous ses harcèlements ou agressions à mon encontre…

Voici un extrait de leurs discussions d’alors ayant définitivement scellé leur amitié :

 

Portrait de 98euroà Cyp_ Portrait de Cyp_ De 98eurotechnicien | 19H13 | 21/03/2009 | Permalien

vous êtes tellement formaté.
Il y a toujours un espoir mais il est mince.
Enfin comme vous voyez je ne manque pas de volonté pour vous aider.

Dites à Deluge que son commentaire sur groucho est à mourir de rire.
si c’est moi qui le lui ait inspiré j’en suis un peu fier

5 votes
Portrait de Cyp_à 98euro Portrait de 98euro De Cyp_Kondukator Cosmoplanétaire | 21H34 | 21/03/2009 | Permalien

C’est bien la première fois qu’on me traite de formaté…

Formaté, formaté !
Est-ce que j’ai une gueule de formaté ?

6 votes
Portrait de 98euroà Cyp_ Portrait de Cyp_ De 98eurotechnicien | 23H07 | 21/03/2009 | Permalien

vous faîtes des fixations sur les apparences.

On dirait Chirac. « est-ce que j’ai la tête de quelqu’un qui veut restreindre les libertés » vous vous souvenez ?

non, vous devriez vraiment aller sur facebook

ici c’est pour échanger. Pour essayer d’évoluer. Essayer de comprendre celui qui ne pense pas pareil.

Comment voulez-vous que le monde s’en sorte ? Comment pourrions-nous nous comprendre avec les autres peuples si notre passion est justement de chercher les différences entre nous pour pouvoir nous affronter ?

vos solutions sont encore bonnes dans la cour du collège mais
après il faut être sérieux.

5 votes
Portrait de Cyp_à 98euro Portrait de 98euro De Cyp_Kondukator Cosmoplanétaire | 23H45 | 21/03/2009 | Permalien

Toi, tu commences à me les brouter sérieux :  tu déboules sur un fil de discussion où on parle du Tibet depuis 24 heures.

Tous les intervenants avant toi, sans aucune exception, sont restés dans le sujet, qu’lis soient d’accord ou pas entre eux ou qu’ils posent des questions à l’un ou l’autre.

Tu nous sors un laïus parfaitement insignifiant auquel nul d’entre nous ne peut répondre, et tu t’incrustes comme un morbaque. Et tu me fais la leçon. Sur quoi et pour quelle raison, je l’ignore.

Quand Haina, sur ce fil, est en désaccord avec moi, je lui réponds ;  pas otujours de manière affable, mais lui non plus.

Mais quand ce même Haina poste des choses intelligentes sur un autre fil (l’article de Pierre Haski sur le syndicaliste chinois libéré), non seulement je lui fous la paix, mais en plus je lui colle un cinq sur cinq.

Bardamu, que je ne peux absolument pas pifer (et c’est très réciproque), est en ce moment en train de deviser sur Sade et Nietzsche sur Rue69 avec Egide, et il ne me viendrait pas à l’idée de lui coller aux basques :  je lis attentivement ce que ces deux hommes ont à se dire, et c’est très intéressant.

Les peigne-culs dans ton genre :  berk.

2 votes
Portrait de Hulk_à Cyp_ Portrait de Cyp_ De Hulk_Gros con de droite | 23H59 | 21/03/2009 | Permalien

En même temps, il faut que je rassemble mes souvenirs, mais je jurerais que ça t’est déjà arrivé de t’autoriser quelques légers hors-sujet dans tel ou tel fil ; -))

Je sais même pas pourquoi tu t’énerves après ce pauvre 643franc. C’est le fils caché de jexiste et de casimir, et en plus il a été bercé trop près du mur. C’est dur pour lui, la vie…

3 votes
Portrait de Cyp_à Hulk_ Portrait de Hulk_ De Cyp_Kondukator Cosmoplanétaire | 00H12 | 22/03/2009 | Permalien

J’ai fait ça, et pas qu’une seule fois :  mais je n’initie jamais le délire ;  je prends le train en marche ou alors je papote sur des fils totalement déserts.

Sauf chez Serraf :  mais là c’est normal.

[rajouti]

C’est dur pour lui la vie. OK, mais c’est lui qui l’a voulu. Je n’accorde jamais la moindre excuse à ceux qui se font chier dans la vie. Je suis d’une cruauté sans borne à leur égard.

Quelle que soit sa condition sociale, son milieu familial et tout le reste, se faire la vie belle est une question de choix, de détermination, de tripe et de couilles. Même pour les filles.

2 votes
Portrait de Hulk_à Cyp_ Portrait de Cyp_ De Hulk_Gros con de droite | 00H14 | 22/03/2009 | Permalien

Eh ben ça, tu vois, c’est une magnifique pensée de droite. J’adore.

Bienvenue camarade !

2 votes
Portrait de Cyp_à Hulk_ Portrait de Hulk_ De Cyp_Kondukator Cosmoplanétaire | 00H19 | 22/03/2009 | Permalien

Ce n’est ni une pensée de droite, ni de gauche :  y a des poltrons et des planqués partout ;  des qui manquent de courage ;  des frileux ;  des tout petits.

1 vote
Portrait de Hulk_à Cyp_ Portrait de Cyp_ De Hulk_Gros con de droite | 00H27 | 22/03/2009 | Permalien

Ah ça si, c’est une pensée de droite, à fond.

Deux preuves :

1) Je suis d’accord

2) Va donc sur un site de bisounours de gauche leur raconter ça, tu vas voir ta gueule. Et ensuite, va sur un site de droite ;  tu seras pas accueilli pareil. On dira « Cyp, il est des nô-au-tres, il est de droite comme les au-au-tres ! »

0 vote

 

 

Le 12 décembre dernier, Hulk a encore perdu un de ses multiples comptes sur Rue89 pour cause d’injures. Il s’était à mis à vociférer en majuscules et a sitôt recommencé avec un de ses autres comptes, ouvert depuis au moins deux ans.

 

Le voilà :

 

http://api.riverains.rue89.nouvelobs.com/christ-jesus-christ/commentaires

Christ. Jésus Christ
Christ. Jésus Christ
0
selectionnés
63
publiés
0
en moyenne

« Gros con de droite »

Internaute 210052

Hier, 14 évènements

31/12/2015, 2 évènements

28/12/2015, 1 évènement

21/12/2015, 3 évènements

19/12/2015, 10 évènements

13/12/2015, 22 évènements

12/12/2015, 8 évènements

08/07/2015, 1 évènement

24/11/2014, 1 évènement

03/07/2014, 2 évènements

17/02/2014, 2 évènements

16/01/2014, 3 évènements

03/01/2014, 2 évènements

12/12/2013, 1 évènement

09/12/2013, 7 évènements

08/12/2013, 9 évènements

Cyprien Luraghi sur Rue89 : démasqué dès ses premiers mots !

Article du 2 janvier 2016 – Publication oubliée…

 

Je ne suis pas la seule à avoir reconnu Cyprien Luraghi en « Itzig Finkelstein » dès les premiers commentaires de ce nouveau « riverain » de Rue89 sur lesquels j’ai pu tomber.

Tous les habitués du site le reconnaissent au premier coup d’oeil sous n’importe lequel de ses déguisements.

En témoigne l’extrait de discussion rapporté ci-dessous et trouvé sous cet article du 29 décembre 2015, où il a bien confirmé être l’écrivain raté et sévèrement aigri Pascal Edouard Cyprien Luraghi :

 

http://rue89.nouvelobs.com/2015/12/29/viadeo-encore-bide-a-francaise-262643

Viadeo, les raisons du bide du LinkedIn français

 

Le réseau social professionnel doit fermer sa filiale chinoise, un vrai gouffre financier. Et renoncer largement à ses ambitions internationales, dans un univers dominé par l’Américain LinkedIn. Retour sur les multiples raisons d’un échec .

Par Delphine Cuny Rédactrice en chef adjointe. Publié le 29/12/2015 à 18h59
52 516 visites 118 réactions   0

 

 

L’on notera au passage que le psychopathe et mythomane Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qui a coulé le site Rue89 en le polluant quotidiennement avec sa bande de « déconnologues » à compter de l’année 2008, ne s’assume toujours pas comme faux écrivain et nie toutes ses vaines tentatives successives de faire reconnaître par les journalistes et riverains du site, d’abord ses présumés talents littéraires et l’intérêt de ses commentaires et autres textes, notamment ceux de ses blogs dont il a toujours fait la publicité dans ses commentaires sur Rue89, puis ses compétences de technicien informatique et de modérateur (oui, même ça, il a osé), et enfin l’authenticité de son personnage « de gauche ».

 

 

Publié le 29/12/2015 à 19h23

Cyprien Luraghi sur Rue89 : démasqué dès ses premiers mots ! dans Calomnie bt

Barbie Thuric

♥♥♥♥♥♥♥ Lectrice d’Onglet89 ♥♥♥♥♥♥♥

A la base, un type qui se prénomme Daniel et se fait appeler « Dan » pour faire amerloque, est-ce bien sérieux ?

4 réponses
Publié le 29/12/2015 à 19h26

hilsenrath1 dans Crime

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Barbie Thuric

Dan ça fait plus loque qu’amer, ceci dit.

Publié le 29/12/2015 à 19h28

chevre2 dans Folie

yabon

Communiste de souche
répond à Barbie Thuric

Il est peut-être judoka.

3 réponses
Publié le 29/12/2015 à 20h00

bt dans Insolent - Insolite

Barbie Thuric

♥♥♥♥♥♥♥ Lectrice d’Onglet89 ♥♥♥♥♥♥♥
répond à yabon

En attendant, son site est un beau cas raté (j’adore quand je suis spirituelle…).

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 20h02

chevre2 dans LCR - NPA

yabon

Communiste de souche
répond à Barbie Thuric

test

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 20h12

bt dans Luraghi

Barbie Thuric

♥♥♥♥♥♥♥ Lectrice d’Onglet89 ♥♥♥♥♥♥♥
répond à yabon

de grossesse ?

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 10h58

chevre2 dans Perversité

yabon

Communiste de souche
répond à Barbie Thuric

Désolé, je peux pas.

Publié le 29/12/2015 à 20h42

ciudad3_0 dans Politique

Elzévir.

Jardinier urbain
répond à Barbie Thuric

Via des hauts et des bas ?

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 21h20

 dans Rue89

povlimaong

ire-Landais
répond à Elzévir.

En tout cas, le débat semble ouvert.

Publié le 29/12/2015 à 23h39

814294083882192873_6aed3bc18187_1 dans Troll

Grosabruti III

Senatus Populusque Romanus
répond à Elzévir.

Viadeo est-il un bon site pour les informaticiens du canada ?

Publié le 29/12/2015 à 20h30

Cyprien Luraghi sur Rue89 : démasqué dès ses premiers mots ! dans Calomnie

povlimaong

ire-Landais
répond à yabon

Pour ça qu’il va faire ceinture, alors ?

Publié le 30/12/2015 à 09h43

2b1d08ea01d2714a82785574e1434b4dcbecbc53

jserg

Si j’aurais lu tous les livres, je serais pas été plus intelligent !
répond à yabon

Ni une ceinture bleue ni marron, j’espère…

Publié le 29/12/2015 à 20h41

ciudad3_0

Elzévir.

Jardinier urbain
répond à Barbie Thuric

Dan c’est pour faire le cacou et contrebalancer Serfaty…

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h52

index_22

Panama.one

Le Grand Remplacement Vite !
répond à Elzévir.

Il était très bon.

Publié le 30/12/2015 à 13h34

picture-15954

silversamourai

paranoia agent
répond à Barbie Thuric

Dan est un prénom, Daniel en est un autre.

Publié le 29/12/2015 à 19h25

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé

Rue89, encore un bide à la française (point d’interrogation inutile).

 

Publié le 29/12/2015 à 20h04

chevre2

yabon

Communiste de souche
répond à Itzig Finkelstein

En plus ils font semblant de travailler en hiver.

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 20h07

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à yabon

Non mais sans déc’, ils se rendent pas compte : oser coller un titre pareil alors que leur lentissime naufrage est quasiment achevé. Mais bon : ils osent tout…

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 21h10

chevre2

yabon

Communiste de souche
répond à Itzig Finkelstein

Tapez ici votre message

Publié le 30/12/2015 à 00h08

814294083882192873_6aed3bc18187_1

Grosabruti III

Senatus Populusque Romanus
répond à Itzig Finkelstein

Vous êtes revenu uniquement pour casser du sucre sur le dos des autres, mon cher Itzig, ou devrais-je dire mon cher Max ?

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 11h02

chevre2

yabon

Communiste de souche
répond à Grosabruti III

Pleure pas, tu vas l’avoir ton referendum à la con.

Publié le 29/12/2015 à 20h17

bt

Barbie Thuric

♥♥♥♥♥♥♥ Lectrice d’Onglet89 ♥♥♥♥♥♥♥
répond à yabon

Je dirais plutôt que l’algorithme de création d’articles n’est pas encore complètement au point.

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 21h12

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Barbie Thuric

Effectivement :

Lien

Publié le 30/12/2015 à 13h31

chevre2

yabon

Communiste de souche
répond à Barbie Thuric

Pourtant ils ont de la matière.

Publié le 29/12/2015 à 20h09

bt

Barbie Thuric

♥♥♥♥♥♥♥ Lectrice d’Onglet89 ♥♥♥♥♥♥♥
répond à Itzig Finkelstein

Le voir s’installer dans le ventre mou des pure-players, ça fait mal aux tripes.

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 20h27

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Barbie Thuric

Ceci dit les tripes à la mode de Caon, c’est baon…

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 20h32

 dans Crime

povlimaong

ire-Landais
répond à Itzig Finkelstein

Tu crois que c’est le moment pour faire l’enfaon ?

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 20h34

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à povlimaong

Le moment opportun c’est tout le temps…

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 20h37

 dans Folie

povlimaong

ire-Landais
répond à Itzig Finkelstein

Pas faux !
Sans doute pour ça que je suis là aussi.

Publié le 29/12/2015 à 22h56

langfr-225px-flag_of_germany.svg_

Percy E. Schramm

Historien du Führer
répond à Itzig Finkelstein

Et Itzig Finkelstein, une carrière ratée d’écrivain, un bide littéraire ?

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h01

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Percy E. Schramm

Bon écoutez : ça fait quelques milliers de fois que depuis 1996 des tas de gniasses me font ce sempiternel plan de l’écrivain raté, sur le Net. C’est usé jusqu’à la corde. Soyez original, bon sang. Surtout que je m’en tape complètement, de ces railleries de cour de récré.

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h06

langfr-225px-flag_of_germany.svg_

Percy E. Schramm

Historien du Führer
répond à Itzig Finkelstein

Ne soyez donc pas aigri contre rue89 parce qu’ils ont osé un jour refuser vos talents, talents que vous vouliez mettre à leur disposition… Cette hargne contre ce site, tout de même. Allez, bienvenue de nouveau chez nous. : -)

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h14

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Percy E. Schramm

C’est quoi ce délire ? Ça va la tête ? Non mais est-ce que vous réalisez que vos projections mentales sont carrément pas nettes ?

Vous inventez n’importe quoi, vraiment. Je n’ai non seulement jamais proposé d’article à ce site mais encore moins été refusé. Et pour cause. Le seul article que j’ai publié ici, c’était en 2008, à propos du renversement de la monarchie au Népal. Et il n’avait pas été proposé : c’est le journaliste qui m’avait demandé la permission de reprendre un de mes commentaires.

Vos rumeurs sont rances et vos sources d’information plus que douteuses.

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 23h37

anastase_calvin

Evelyne

répond à Itzig Finkelstein

C’est lui qui est complètement rance, ça l’aigrit !

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h44

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Evelyne

Je t’assure que c’est complètement surréaliste de lire de tels délires. C’est dingue ce que certains peuvent inventer : -)

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h47

anastase_calvin

Evelyne

répond à Itzig Finkelstein

J’imagine oui, heureusement qu’il a perdu depuis longtemps toute crédibilité.
À part aux yeux de ses amis fachos, ça va de soi…

2 réponses
Publié le 29/12/2015 à 23h51

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à Evelyne

Enfin, il nous aura au moins fait rire un peu ce soir, même s’il ne l’a pas fait exprès ; -)

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h58

anastase_calvin

Evelyne

répond à Itzig Finkelstein

Oui il faut bien ça, c’est carrément mortel ce site à l’agonie…

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 00h08

index_serpent_a_plumes_0

moctezumiaou

canopéiste
répond à Evelyne
calvin%20et%20hobbes

Trouvé ça chez mes parents : ils ne savaient pas comment il avait atterri dans leur biblio… je l’ai pris.

2 réponses
Publié le 30/12/2015 à 00h10

anastase_calvin

Evelyne

répond à moctezumiaou

Enjoy ; -)))

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 00h17

index_serpent_a_plumes_0

moctezumiaou

canopéiste
répond à Evelyne

« mets-en ! »

 

Publié le 30/12/2015 à 05h27

ciudad3_0

Elzévir.

Jardinier urbain
répond à moctezumiaou

En VO en plus. Trop top.

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 10h45

index_serpent_a_plumes_0

moctezumiaou

canopéiste
répond à Elzévir.

Andrews and McMeel
A universal Press Syndicate company
Kansas city
Printed in USA
©1992 Bill Watterson
$18.95 Canada
C’est pour ça que je l’ai récupéré, Maman voulait lire une histoire au petit elle s’aperçoit que c’est de l’anglais.. ( bon elle aurait pu broder sur les images..) Le mystère de sa présence dans la biblio reste entier l’enquête suit son cours, j’ai déjà mon billet pour Johannesburg et un autre pour les Antilles, J’emmènerais bien Crouton mais on me dit dans l’oreillette qu’il parle l’anglais comme une vache espagnole et que ses honoraires sont exorbitants ( à cause des voitures de luxe et des filles de luxe aussi).
Ce commentaire était un hors sujet « genuine. »

Publié le 30/12/2015 à 00h10

814294083882192873_6aed3bc18187_1

Grosabruti III

Senatus Populusque Romanus
répond à Evelyne

Les « rances », les « fachos »… vous êtes tellement, tellement prévisible…

3 réponses
Publié le 30/12/2015 à 00h12

anastase_calvin

Evelyne

répond à Grosabruti III

Ah encore un qui s’ennuie !

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 00h28

index_serpent_a_plumes_0

moctezumiaou

canopéiste
répond à Evelyne

C’est une mini meute mal nourrie et hâve défaite et gringalette

2 réponses
Publié le 30/12/2015 à 00h38

anastase_calvin

Evelyne

répond à moctezumiaou

Sa seule issue est de parasiter les autres, mais nous resterons forts !

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 05h28

ciudad3_0

Elzévir.

Jardinier urbain
répond à Evelyne

Ne surtout pas lui répondre.

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 05h48

anastase_calvin

Evelyne

répond à Elzévir.

Je sais ça lui fait trop plaisir ! Bon j’le ferai plus, promis :)

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 15h59

ciudad3_0

Elzévir.

Jardinier urbain
répond à Evelyne

Fais comme tu veux, mais après il te « stalk ».

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 16h22

anastase_calvin

Evelyne

répond à Elzévir.

Nan mais de toute façon je perds pas mon temps avec des gens avec les quels je n’ai aucune envie de communiquer, juste que là leur manière de tomber sur Max dès qu’il poste un com, c’est tout à fait abject.

Publié le 30/12/2015 à 07h34

langfr-225px-flag_of_germany.svg_

Percy E. Schramm

Historien du Führer
répond à moctezumiaou

« défaite et gringalette »

Heu, vous savez, c’est plutôt vous qui vous sentez seuls ici, vos copains sont de moins en moins nombreux ; -)

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 10h55

lapin_vorace

Lapin_à_Gilles

Affamé
répond à Percy E. Schramm
farpaitement_1

Ne t’en fais pas, je n’ai rien à dire, c’est juste un test, qui ne te concerne pas, en plus.

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 11h09

langfr-225px-flag_of_germany.svg_

Percy E. Schramm

Historien du Führer
répond à Lapin_à_Gilles

Test test
1 2 1 2
Test

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 11h28

lapin_vorace

Lapin_à_Gilles

Affamé
répond à Percy E. Schramm

Ça marche comme sur Déroulède.

1 réponse
Publié le 30/12/2015 à 14h01

france

Hari-Seldon

On croit mourir pour la patrie, on meurt pour des industriels »
répond à Lapin_à_Gilles

On n’en parle pas assez, de Déroulède.

Publié le 30/12/2015 à 00h19

index_serpent_a_plumes_0

moctezumiaou

canopéiste
répond à Grosabruti III

Pas comme vous, avec vos limites.

Publié le 30/12/2015 à 08h41

lapin_vorace

Lapin_à_Gilles

Affamé
répond à Grosabruti III
cool%20story%20oups

.

Publié le 29/12/2015 à 23h51

index_serpent_a_plumes_0

moctezumiaou

canopéiste
répond à Itzig Finkelstein

Ce type est excité et ravi de vous revoir il n’y avait plus grand chose à mordre ici, dernièrement.

1 réponse
Publié le 29/12/2015 à 23h57

hilsenrath1

Itzig Finkelstein

génocidé
répond à moctezumiaou

Il s’ennuie, faut croire…

Publié le 30/12/2015 à 14h15

 dans Insolent - Insolite

Kerys2

S.D.F. : Sans Dogme Fixe
répond à Itzig Finkelstein

@Itzig : vous m’avez pris de vitesse ! S’ils sont coulés par un site US, pour les journalistes top-branchouilles, ce sera l’orgasme…

 

Violences sexuelles : en médecine aussi

Et l’on rappelle encore une fois que plusieurs médecins ainsi que des infirmiers ou infirmières font ou ont fait partie de la bande des cybercriminels dits « déconnologues » de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, laquelle donne notamment dans le harcèlement sexuel à l’encontre des femmes qu’elle vise sur la toile et ailleurs… et pour certaines, telle Patricia Bouchon à Bouloc le 14 février 2011, jusque sur les routes ou dans les petits chemins où elles vont faire leur jogging…

Sur le site le Post où elle m’a abondamment calomniée puis harcelée à compter du printemps 2009, calomniant aussi mon médecin traitant pour ses diagnostics me concernant, sans aucun rapport avec une quelconque maladie mentale, cette bande de cyberharceleurs qui voulait déjà me faire interner se faisait d’ailleurs appeler « les guerriers de l’hôpital »…

Mais… mais… Jean-Marc Donnadieu lui-même a travaillé comme brancardier dans un hôpital, celui de Béziers, durant quatorze années dont la moitié en psychiatrie.

Et ce ne fut pas le dernier à me harceler sexuellement après avoir rejoint la bande sous son pseudonyme de NEMROD34 n’ayant jamais caché son identité véritable, au printemps 2010.

 

https://www.bastamag.net/Six-etudiantes-en-medecine-sur-dix-ont-subi-des-violences-sexuelles

Six étudiantes en médecine sur dix ont subi des violences sexuelles

 

par Nolwenn Weiler 4 avril 2019

 

Les deux tiers des étudiantes en médecine ont subi des violences sexuelles dans le cadre de leurs études. C’est l’une des conclusions de l’enquête menée par deux doctorantes en médecine, Line Zou Al Guyna et Malyza Mohamed Ali [1]. « L’objectif, c’était de mettre en chiffres ce que tout le monde sait : les victimes de violences sexuelles sont très nombreuses parmi les étudiant.es de médecine », détaille le docteur Martin Coutellier, co-directeur avec Cécile Cousyn, des thèses soutenues par Line Zou Al Guyna et Malyza Mohamed Ali.

Le risque de subir des violences est majeur pour les femmes, puisqu’il concerne 60 % d’entre elles en fin d’externat, lorsque, à la fin de leurs études, les étudiants en médecine partagent leur temps entre université et hôpital, où ils enchaînent des stages dans plusieurs spécialités (pédiatrie, gynécologie, urgences, chirurgie, médecine interne et obstétrique). Ce risque concerne également les hommes : 11 % d’entre eux hommes déclarent avoir vécu au moins une situation de violence sexuelle.

 
© illustration : Thomas Mathieu, co-auteur du projet « Crocodiles », histoires de harcèlement et de sexisme ordinaire mises en BD.

« Le risque augmente à mesure que l’on multiplie les expériences de travail », souligne Malyza Mohamed Ali. Plus on fait de stages en hôpital, plus la probabilité d’être victime augmente. Les services de chirurgie, et dans une moindre mesure les services d’urgence ou de réanimation, sont les plus dangereux. La plupart des agresseurs sont les supérieurs hiérarchiques des victimes. Et ils agressent en général à plusieurs reprises. « La question de la hiérarchie revient très souvent, et on sait que les blocs opératoires sont des endroits où la hiérarchie est très présente », précise Line Zou Al Guyna. Diverses études ailleurs dans le monde confirment la forte probabilité de subir des violences sexuelles dans le bloc opératoire.

80 % des étudiantes ignorent le caractère illégal des actes imposés

Les deux jeunes médecins ont remarqué qu’il existe une accoutumance aux violences, qui fait durer le phénomène. « On peut être choqué par la première fois, et puis, on s’habitue. Comme personne ne semble voir le problème, on minimise », explique Malyza Mohamed Ali. La banalisation vient aussi du fameux « esprit carabin », un « humour » à forte connotation sexuelle, dont les médecins auraient besoin pour faire face à la mort et aux corps en souffrance. « Personnellement, je n’ai pas besoin de ça ni pour respecter les corps de mes patients ni pour être équilibrée mentalement », commente la médecin.

Autre constat : une large majorité d’étudiantes – huit sur dix – ne sont pas au courant que les actes subis tombent sous le coup de la loi. Le résultat n’a pas étonné les deux enquêtrices qui remarquent que, pour les externes, aucune sensibilisation sur les violences sexuelles que l’on peut subir dans le cadre des études n’est prévue. « La reconnaissance du caractère illégal des situations est plus facile si on est formée, et si on ne trouve pas ces situations drôles. » Le groupe de travail contre les violences sexuelles auquel appartient le docteur Martin Coutellier (département de médecine générale de Paris 7) aimerait en finir avec cette impasse. S’appuyant sur les résultats de l’enquête menée par ces collègues Line Zou Al Guyna et Malyza Mohamed Ali, le groupe de travail aimerait monter une pièce de théâtre-forum qui serait jouée systématiquement devant les jeunes étudiantes, en début de quatrième année, quand elles commencent leur externat.

 

Plus de 200 morts au Sri Lanka dans des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels

Je n’aime pas dire que j’avais bien dit, surtout quand il s’agit de ce genre de choses.

Mais bon, la saison des attentats a bien repris…

Merci qui ?

Il m’a visitée deux fois aujourd’hui, il attendait sans doute ma réaction.

La voilà, donc.

 

https://www.lemonde.fr/international/article/2019/04/21/sri-lanka-au-moins-42-morts-apres-six-explosions-dans-des-hotels-et-des-eglises_5453133_3210.html

Attentats au Sri Lanka : des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels de luxe font au moins 207 morts

 

Ces explosions, qui visaient des lieux fréquentés par des catholiques pour Pâques et des étrangers, ont aussi fait plus de 450 blessés. Elles n’ont pas été revendiquées. Un couvre-feu a été décrété sur l’île pour une durée indéterminée.

Le Monde avec AFP, AP et Reuters Publié aujourd’hui à 07h52, mis à jour à 16h59

Temps de Lecture 3 min.

 

Ce qu’il reste de l’église catholique de Saint-Sébastien de Negombo.

Ce qu’il reste de l’église catholique de Saint-Sébastien de Negombo. Chamila Karunarathne / AP

 

Au moins 207 personnes ont été tuées et plus de 450 ont été blessées, dimanche 21 avril au Sri Lanka, dans une série d’attentats contre trois hôtels de luxe et trois églises, alors que les fidèles assistaient à la messe de Pâques, selon les autorités locales. Le bilan, communiqué par différentes sources policières, est provisoire et devrait encore évoluer dans la journée, car on dénombre des dizaines de blessés dans un état critique dans tous les lieux attaqués.

Une première série d’attentats a eu lieu, presque simultanément, dans la matinée :

  • Au moins 64 personnes ont été tuées dans la capitale Colombo, où trois hôtels – le Cinnamon Grand, le Shangri-La, et le Kingsbury – ainsi que l’église catholique de Saint-Antoine, où avait lieu une messe, ont été attaqués et en partie détruits. Parmi les victimes figurent au moins 35 étrangers, dont des ressortissants indiens, turcs, portugais, britanniques, américains, néerlandais et chinois.
  • Au moins 67 personnes ont été tuées dans l’église catholique de Saint-Sébastien de Negombo, une ville à majorité catholique au nord de Colombo.
  • Au moins 25 personnes ont été tuées dans l’église évangélique Zion de la ville de Batticaloa, dans l’est de l’île.

Quelques heures plus tard, deux autres explosions ont eu lieu, portant le total à huit :

  • Au moins deux personnes ont été tuées dans une maison d’hôtes de Dehiwala, en banlieue du sud de Colombo.
  • Trois policiers ont été tués alors par un kamikaze qui s’est fait exploser alors qu’ils fouillaient un bâtiment à Dematagoda, une banlieue du nord de Colombo.

Les autorités n’ont pas encore précisé le mode opératoire des attentats. Des témoins ont toutefois fait état de l’implication d’au moins deux kamikazes, dont un qui aurait enclenché sa bombe dans la file de clients d’un buffet de Pâques dans le restaurant de l’hôtel Cinnamon Grand. « Il est allé au début de la queue et s’est fait sauter », a raconté à l’Agence France-Presse un employé.

Le gouvernement a annoncé l’arrestation de sept personnes. Aucune revendication n’a encore été faite pour ces attaques terroristes, une vague de violence que l’île n’avait pas connue depuis la fin de la guerre civile, il y a une décennie.

Lire aussi Attentats au Sri Lanka : les images des églises et des hôtels attaqués
L’intérieur de l’église Saint-Antoine de Colombo après l’explosion.

L’intérieur de l’église Saint-Antoine de Colombo après l’explosion. ISHARA S. KODIKARA / AFP

 

Couvre-feu et réseaux sociaux bloqués

Un couvre-feu a été décrété sur l’ensemble de l’île pour une durée indéterminée. Celui-ci ne concernera pas les touristes, qui pourront se rendre à l’aéroport en présentant leur billet. Le ministère français des affaires étrangères a ouvert une cellule de crise, joignable au 01-43-17-51-00, et n’a pas dit si des Français figuraient parmi les victimes.

Le gouvernement sri-lankais a pris la décision de bloquer l’accès à tous les réseaux sociaux, dont Facebook, WhatsApp et Viber, pour empêcher la diffusion de « fausses informations ». Le « safety check » de Facebook, aussi appelé « bouton d’absence de danger », avait été préalablement activé. Ce dispositif, que l’entreprise déclenche au cas par cas, permet à ses utilisateurs de prévenir leurs amis en un clic qu’ils sont « en sécurité ».

Le président sri-lankais Maithripala Sirisena a ordonné le déploiement de l’armée dans les points sensibles de la capitale et la mise en place d’une unité spéciale de la police et l’armée pour enquêter sur les attentats.

Après sa traditionnelle bénédiction pascale urbi et orbi au Vatican, le pape François a exprimé sa « tristesse » et sa « proximité affectueuse à la communauté chrétienne ».

Attentats au Sri Lanka : les réactions internationales en ce jour de « Pâques endeuillé »
L’étage de l’hôtel Shangri-La après l’explosion qui l’a détruit.

L’étage de l’hôtel Shangri-La après l’explosion qui l’a détruit. Eranga Jayawardena / AP

 

« Les minorités religieuses régulièrement victimes d’attaques »

Le Sri Lanka connaissait un calme relatif depuis la sanglante guerre civile avec les séparatistes tamouls. Mais les tensions interreligieuses restaient fortes sur une île où, selon le recensement de 2012, 70 % des 22 millions d’habitants sont bouddhistes, 12,6 % sont hindouistes, 9,7 % sont musulmans et 7,6 % sont chrétiens. L’an dernier, des heurts entre la communauté bouddhiste cinghalaise et la minorité musulmane ont abouti à l’instauration d’un état d’urgence.

« Les minorités religieuses, à savoir les chrétiens et musulmans, sont régulièrement victimes d’attaques. Les bouddhistes extrémistes leur reprochent de convertir leurs fidèles », a dit au Monde Ruki Fernando, un militant des droits de l’homme :

« Entre février et avril, de nombreux incidents ont été signalés, sans comparaison avec les attentats de ce matin. Des messes ont été perturbées, des pierres ont été lancées contre des églises. Des plaintes ont été déposées et, à plusieurs reprises, la police avait refusé de les enregistrer. Les attaques ciblaient toutefois en majorité les chrétiens non catholiques ; or, les églises frappées par les attentats de ce matin étaient en majorité catholiques. »

 

Satanistique.blogspot.fr

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
21 Apr 13:07:28 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
Plus de 200 morts au Sri Lanka dans des attaques coordonnées contre des églises et des hôtels dans AC ! Brest es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
21 Apr 11:17:12 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Attentats Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
20 Apr 18:59:30 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Calomnie Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
20 Apr 17:10:26 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Corruption Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
20 Apr 12:14:44 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Crime Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
19 Apr 17:00:28 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Folie Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
19 Apr 04:41:45 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans LCR - NPA Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
18 Apr 09:13:45 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Le Post Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 12:44:51 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Luraghi Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 09:48:15 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans NEMROD34 Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 09:47:42 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Pédophilie Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
17 Apr 04:42:12 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Perversité Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
16 Apr 15:11:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Politique Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 16:58:55 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Rue89 Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 16:57:18 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es dans Sceptiques du Québec Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 13:24:09 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
fr dans Ufoscepticisme Lieuran-lès-béziers,
Languedoc-Roussillon,
France / fr-fr
Free Sas (78.220.74.62)  

(Pas de lien référant)
15 Apr 05:02:19 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
14 Apr 18:22:09 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
14 Apr 11:31:12 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
13 Apr 04:59:46 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
12 Apr 04:43:35 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
11 Apr 09:04:21 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
11 Apr 04:40:39 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 15:23:50 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 10:30:43 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 10:07:55 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
cl Vina Del Mar,
Valparaiso,
Chile / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.6)  

(Pas de lien référant)
10 Apr 04:49:02 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
9 Apr 14:00:01 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

9 Apr 13:59:20 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
9 Apr 09:13:19 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 12:25:21 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 10:58:55 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 08:59:49 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
ca Montréal,
Quebec,
Canada / fr-fr
Globotech Communications (173.209.49.25)  

(Pas de lien référant)
8 Apr 05:04:05 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
7 Apr 19:06:01 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

7 Apr 19:05:51 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
7 Apr 19:03:22 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
7 Apr 10:17:44 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
6 Apr 18:02:39 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

6 Apr 18:02:20 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
6 Apr 17:22:58 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
6 Apr 08:58:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 18:06:54 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 18:06:27 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 16:54:17 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 09:23:17 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:18:28 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:17:52 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:16:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
5 Apr 09:15:48 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

5 Apr 09:15:31 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
5 Apr 04:48:21 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 15:33:37 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 10:01:18 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 08:59:20 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)
4 Apr 04:45:22 Chrome 73.0
Win7
1920×1080
bs Bahamas / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.66)  

(Pas de lien référant)

 

Abdelkader Merah condamné à 30 ans de réclusion criminelle

 

 

 

C’était attendu, c’est fait.

Son avocat a annoncé dans la foulée qu’il allait se pourvoir en cassation.

Il dit aussi avoir découvert à l’occasion de ce procès la « violence » des réseaux sociaux.

Ce n’est sûrement pas la même que celle que je subis sans discontinuer depuis plus de dix ans de la part du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, lequel est à l’origine de tous les attentats terroristes commis sur le sol français depuis mars 2012.

Pour preuve : il n’est toujours pas empêché d’exercer sa profession d’avocat alors que pour ma part, je ne peux même plus sortir de chez moi sans craindre à tout instant de nouvelles agressions graves résultant de la publicité mensongère dont je suis continuellement victime depuis juin 2010.

On rappelle au passage que la sortie du premier numéro du magazine Inspire d’Al-Qaïda avait suivi de tout juste une douzaine de jours la révélation au public de mon identité sur les deux blogs Luraghi alors actifs, mon nom y étant d’emblée associé à des mentions concernant l’attentat de Karachi du 8 mai 2002.

Le malade mental m’avait ensuite dénoncée comme « mécréante » sur de nombreux sites islamistes ou fréquentés par des islamistes tout en les invitant à aller lire sur ses blogs personnels toutes ses publications me concernant.

Aussi, c’est sans grande surprise que je m’étais rendu compte fin mars 2012 que mon régulier lecteur d’Auterive ne pouvait être qu’Abdelkader Merah.

En effet, alors qu’il s’était brusquement mis à consulter mon blog « Un petit coucou » chez OverBlog plusieurs fois par jour après ma première publication concernant la série d’assassinats en cours, le 18 mars 2012, il en avait brutalement disparu après l’interpellation du frère du tueur et n’y reviendra plus jamais.

En revanche, bien d’autres islamistes continueront à me lire très régulièrement, tout comme la troupe des « déconnologues » du malade mental Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Inspire_(magazine)

Inspire (magazine)

Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abdelkader Merah condamné à 30 ans de réclusion criminelle dans AC ! Brest 35px-Circle-icons-email.svg

Cet article est une ébauche concernant Internet.Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Inspire est un magazine en ligne en anglais publié par l’organisation terroriste Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA). Cette revue a été fondée en juillet 2010 à destination des jeunes Britanniques et Américains1,2. Plusieurs extrémistes internationaux et nationaux, qui interprètent radicalement l’Islam, seraient influencés par le magazine et auraient, selon certains rapports, fabriqué des bombes en suivant les modes d’emploi parus dans celui-ci3,4. C’est un important vecteur de propagande en faveur de toutes les branches d’Al-Qaïda, ainsi que des groupes qui orbitent autour5. Il a été découvert par le SITE Intelligence Group 6.

Notes et références

  1. (en) UPI, « Al-Qaida launches English-language e-zine », United Press International,‎ 1er juillet 2010 (lire en ligne[archive du 4 juillet 2010])
  2. Marc Ambinder, « Al Qaeda’s First English Language Magazine Is Here » [archive], Atlantic magazine, 20 juin 2010
  3. “Inspire Magazine: A Staple Of Domestic Terror” [archive], Anti-Defamation League, 22 avril 2013
  4. (en) NewsCore, « ‘How to Make Bomb in Kitchen of Mom’ Featured in Al Qaeda’s 1st English Magazine », Fox News,‎ 1er juillet 2010 (lire en ligne [archive])
  5. (en) Forbes, « The al-Qaeda Brand Died Last week », Forbes.com,‎ 6 septembre 2011 (lire en ligne [archive])
  6. Does Anyone Take These Al-Qaeda Magazines Seriously? [archive]

Articles connexes

 

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/affaire/fusillades-dans-le-sud-ouest/condamnation-d-abdelkader-merah-c-est-un-signal-historique-qui-est-donne-ce-soir-par-la-justice-francaise_3405373.html

Condamnation d’Abdelkader Merah : « C’est un signal historique qui est donné ce soir par la justice française »

 

La cour d’assises spéciale de Paris statuant en appel a condamné jeudi Abdelkader Merah à 30 ans de réclusion criminelle et l’a reconnu coupable de « complicité » des sept assassinats perpétrés en mars 2012 par son frère Mohamed à Toulouse et Montauban.

 

Samuel Sandler et son avocat&nbsp;Maitre Elie Korchia, en octobre 2017 à Paris.

Samuel Sandler et son avocat Maitre Elie Korchia, en octobre 2017 à Paris. (SADAK SOUICI / LE PICTORIUM / MAXPPP)

 

« C’est un signal historique qui est donné ce soir par la justice française », a réagi jeudi 18 avril sur franceinfo Elie Korchia, avocat de Samuel Sandler, partie civile au procès qui a perdu son fils et deux petits-fils, assassinés par Mohamed Merah, après le verdict dans le procès d’Abdelkader Merah, condamné à 30 ans de réclusion criminelle. Elie Korchia voit dans ce verdict un signal envoyé « à ceux qui pourront dans certains quartiers, demain vendre des armes, un gilet par balles, des munitions », et qui ne pourront plus dire « je ne sais pas à quoi cela peut servir ».

« La justice française n’a pas été dupe », souligne l’avocat. « Elle a à la fois condamné le frère de l’assassin, pour association de malfaiteur terroriste comme en première instance. Mais elle a été beaucoup plus loin. Elle a reconnu, pour l’histoire judicaire de notre pays, que le frère de l’assassin n’était pas là par hasard dans le box comme la défense l’a plaidé. Il était là, et devait être reconnu coupable pour complicité d’assassinat et tentative d’assassinat ».

« La douleur de ces drames est incommensurable »

Après sept ans de procédure et deux procès d’assises, »après cette décision qui sera historique pour les annales judiciaires de notre pays, on a l’impression que la justice de France est passée et elle est bien passée », analyse maître Elie Korchia.

Après le verdict de la cour d’assise spéciale, l’avocat de la famille Sandler a exprimé « le soulagement » de ses clients. Mais « il n’y a pas de victoire, pas de défaite », précise-t-il. « La douleur de ces drames est incommensurable. Elle est pour toujours, elle ne se compte pas en années ».

Elie Korchia tient aussi à rappeler les propos de Mohammed Merah, « le tueur au scooter, quand il a commis ses crimes ». Il a dit « j’ai mis la France à genoux ». Pour l’avocat, le ressenti après le verdict est que « la justice française a mis à genoux les tenants, les mentors, les idéologues, ceux qui comme Abdelkader Merah ont poussé Mohammed Merah, qui était le bras armé de ces crimes et qui derrière, dans l’arrière-cour du jihadisme salafiste, poussent à ces crimes terroristes ».

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/pourquoi-la-peine-d-abdelkader-merah-a-ete-alourdie-20190419

Pourquoi la peine d’Abdelkader Merah a été alourdie

  • Par   Julien Licourt
  • Mis à jour le 19/04/2019 à 16:49
  • Publié le 19/04/2019 à 16:49

DÉCRYPTAGE – Le frère de Mohammed Merah a été condamné en appel à 30 ans de prison contre 20 ans en première instance, la cour d’assises spéciale l’estimant cette fois «complice» des meurtres du terroriste.

Abdelkader Merah a bien été complice de la série d’assassinats commis par son frère, Mohammed Merah, à Toulouse et Montauban au mois de mars 2012. C’était sans doute la conclusion la plus saillante du verdict rendu en appel, jeudi soir 18 avril, par la cour d’assises de Paris spécialement composée. La plus attendue aussi par les parties civiles qui depuis 7 ans souhaitaient qu’une culpabilité soit établie dans la tragique histoire qui a conduit à la mort de sept de leurs proches. En première instance, Abdelkader Merah avait été condamné pour association de malfaiteur terroriste mais acquitté pour la complicité d’assassinat. En statuant sur la base du même dossier de 118 tomes, et donc rigoureusement sur les mêmes faits que leurs collègues il y a un an et demi, les magistrats professionnels sont donc parvenus cette année à une conclusion différente. Pourquoi?

Tout est question d’interprétation. Sur de nombreux points l’analyse des deux cours converge. En premier ressort comme en appel, les juges n’ont pas été convaincus par l’image du «musulman orthodoxe» mise en avant par Abdelkader Merah. C’est plutôt l’adepte d’une idéologie salafiste radicale qu’ils ont cru déceler en l’accusé, qui se faisait surnommer «Ben Laden» au soir des attentats du 11 septembre 2001. Dans leurs conclusions, les magistrats ont noté que l’accusé suivait avec son frère toutes les recommandations du manuel du parfait terroriste, découvertes dans les fichiers informatiques dissimulés puis supprimés par Abdelkader Merah. Fait troublant: les deux frères, qui détenaient plusieurs téléphones portables, ne s’en sont jamais servis pour s’appeler, alors même qu’ils se rencontraient au moment des faits. Une «volonté claire d’échapper à tout contrôle policier» selon la cour. Comme en 2017, Abdelkader Merah était donc reconnu coupable d’association malfaiteur terroriste.

Le vol du scooter, l’élément clé du dossier

Second point confirmé par la cour: Abdelkader Merah a bien participé activement au vol du scooter qui a permis à Mohammed Merah de commettre ses crimes. Un fait essentiel: c’est l’un des seuls éléments matériels le liant directement aux assassinats de son frère. Encore une fois, la version de l’accusé, qui soutient qu’il a été placé devant le fait accompli, n’a pas convaincu. Bien au contraire: les juges ont constaté qu’il était présent avec son frère, le 6 mars 2012, lorsque celui-ci s’est renseigné sur la manière d’enlever le traqueur d’un tel engin. Que ce même jour, c’est bien lui qui a conduit en voiture Mohammed Merah sur les lieux du vol. Qu’il a ensuite participé à cacher l’objet du délit. Fait aggravant, Abdelkader Merah a toujours tu le nom du troisième homme de l’équipée, jusqu’au décès de ce dernier, rendant opportunément impossible tout croisement des versions.

Restait le plus important, la complicité. En 2017, les magistrats notaient dans leurs conclusions: «La participation du vol du [scooter] est en soi insuffisante, selon cette cour, pour affirmer que ce vol a été commis en connaissance de cause de ce que ce véhicule allait précisément servir d’instrument aux assassinats commis.» «Selon cette cour»: déjà, les juges indiquaient qu’une autre lecture du dossier pouvait être faite. Et c’est précisément ce qu’ont entrepris leurs collègues en appel, notant que Mohammed Merah «avait déjà réalisé un certain nombre d’actes préparatoires à ces crimes» comme louer des voitures, un box, acquérir des armes, un ordinateur ou une GoPro et qu’il «ne lui manquait plus qu’un scooter de grosse cylindré pour passer à l’acte […] En permettant à Mohammed Merah de disposer d’un scooter, [Abdelkader Merah] a apporté son aide à la préparation des actions criminelles de son frère.» Et voici scellée la complicité d’assassinats.

Peine allégée pour le coaccusé, Fettah Malki

En revanche, Abdelkader Merah n’est toujours pas considéré comme complice pour avoir «provoqué» les meurtres. En clair, les juges n’ont pas trouvé de faits pouvant le faire apparaître comme commanditaire des crimes. De la même manière, l’influence qu’il a pu avoir ne peut avoir été retenue à son encontre, cet élément étant difficilement quantifiable.

Le coaccusé d’Abdelkader Merah, Fettah Malki, a au contraire bénéficié de l’appel, voyant sa peine réduite: celui qui se présentait comme le petit délinquant du quartier et avait fourni une arme et un gilet pare-balles à Mohammed Merah, a été reconnu coupable d’association de malfaiteurs, mais sans le facteur aggravant de terrorisme, qui lui avait donné les juges en premier instance. Sa peine a été ramené de 14 à 10 ans.

Julien Licourt
 Journaliste – Sa biographie

 

https://www.liberation.fr/france/2019/04/19/proces-d-abdelkader-merah-verdict-historique-contre-hysterisation_1722346

Procès d’Abdelkader Merah : «verdict historique» contre «hystérisation»

 

Par Chloé Pilorget-Rezzouk — 19 avril 2019 à 15:00
Eric Dupond-Moretti, avocat d’Abdelkader Merah, au tribunal de Paris, le 25 mars. Photo Thomas SAMSON. AFP

 

Le frère de Mohammed Merah a été condamné jeudi à trente ans de réclusion, reconnu coupable de complicité dans les assassinats commis en mars 2012. Une peine plus lourde qu’en première instance. Son avocat a annoncé se pourvoir en cassation.

 

  • Procès d’Abdelkader Merah : «verdict historique» contre «hystérisation»

Les uns saluent une «belle» décision ; les autres dénoncent un verdict «insupportable». Jeudi soir, Abdelkader Merah a été condamné en appel à trente ans de réclusion criminelle, assortis d’une période de sûreté des deux-tiers. Relaxé en première instance du chef de complicité des sept assassinats commis par son cadet Mohammed, en mars 2012, l’aîné de la fratrie Merah a cette fois été reconnu coupable par la cour d’assises spéciale de Paris. Deux jours plus tôt, l’accusation avait requis la perpétuité contre ce «virtuose de la dissimulation», convaincue que le «mentor» de Mohammed Merah avait bien «sciemment» porté aide ou assistance à son petit frère.

Après douze heures de délibéré, le verdict est tombé dans la salle Voltaire du palais de justice. Dans le box, l’accusé de 36 ans n’a pas bronché. Les familles des victimes, elles, ont laissé éclater leurs larmes. «C’est un verdict historique et un grand soulagement pour les parties civiles», a réagi auprès de Libération Me Elie Korchia, avocat de Samuel Sandler, dont le fils et les deux petits-fils ont été tués le 19 mars 2012, devant l’école Ozar Hatorah, avec la petite Myriam Monsonego. Son confrère, MOlivier Morice, avocat de la famille Legouad, un des trois militaires abattus par le «tueur au scooter», a salué auprès de l’AFP une décision reconnaissant «le fait que Mohammed Merah n’était pas un loup solitaire. Il a agi de concert avec son frère»Pour la défense, cette peine sévère est en revanche le fruit d’une justice aux ordres de l’émotion. Invité vendredi matin sur France Info, l’avocat d’Abdelkader Merah, Eric Dupond-Moretti, a d’ores et déjà annoncé se pourvoir en cassation. Dénonçant «une hystérisation» et un procès «non équitable», le ténor du barreau défend que «tout est discutable» dans ce verdict et ses motivations.

«Parfaitement informé des projets criminels»

Quel rôle Abdelkader Merah a-t-il joué avant les tueries exécutées par son frère, entre le 11 et le 19 mars 2012, à Toulouse et Montauban ? C’était l’enjeu central de ces quatre semaines d’audience, après la relaxe de l’aîné Merah en première instance, faute de preuves. Si l’avocat de la famille d’Imad Ibn Ziaten, Françis Szpiner, a émis lors des récents débats l’hypothèse – remarquée et nouvelle – qu’Abdelkader Merah ait pu être au côté de son cadet lors de l’exécution du parachutiste, c’est le déroulé de la journée du 6 mars 2012 qui a retenu toute l’attention de la cour d’assises spéciale et emporté son intime conviction sur la complicité.

Dans leur décision, les magistrats professionnels notent qu’Abdelkader Merah est bien le coupable du vol du scooter TMax-530 dérobé ce jour-là et utilisé par son cadet sur «les trois séries d’actes criminels». Ainsi, motive la cour : «En permettant à Mohammed Merah de disposer d’un scooter, il a apporté son aide à la préparation des actions criminelles de son frère», dont il était alors «parfaitement informé des projets criminels». Les juges rappellent que, lorsque Mohammed Merah est rentré du Pakistan à l’automne 2011, celui-ci avait partagé avec son frère «ses intentions criminelles en lui confiant être prêt à lever l’étendard». Ils notent enfin que leurs «rencontres physiques» se sont dès lors «intensifiées» jusqu’à la commission des attentats, et pendant.

 Peine amoindrie pour Fettah Malki

Petit délinquant de droit commun, le discret coaccusé d’Abdelkader Merah a en revanche vu sa peine amoindrie : Fettah Malki a été condamné à dix ans de prison, contre quatorze ans en première instance. Ce trafiquant sans scrupules, baptisé «le commercial du quartier» aux Izards, avait fourni à Mohammed Merah le pistolet-mitrailleur Uzi utilisé lors de la tuerie de l’école Ozar Hatorah. Mais aussi le gilet pare-balles que le jihadiste portait lors de l’assaut fatal du Raid. En guise de derniers mots, cet Algérien de 36 ans avait déclaré : «Je ne suis pas un terroriste, je n’ai rien à voir avec ça.» «Il faut responsabiliser les fournisseurs d’armes. C’est trop facile de dire : « J’ai fait ça pour le fric, je ne savais pas ce qu’il ferait avec »», avait martelé l’accusation, mardi. Estimant que l’accusé, «connaissant tout sur tout» dans le quartier, ne pouvait ignorer les projets mortifères de Mohammed Merah, elle avait requis «entre quinze et vingt ans de réclusion».

Les jurés professionnels de la cour, eux, ont jugés que «les débats n’avaient pas établi que Fettah Malki avait pu avoir connaissance des projets terroristes» du «tueur au scooter». Par conséquent, ils ont écarté la nature «terroriste» de l’incrimination «d’association de malfaiteurs» et diminué sa peine. Contactés par Libération, les avocats de Fettah Malki, Mes Alexandre Martin et Emmanuelle Franck, se disent satisfaits de cette condamnation considérant que leur client n’a «aucunement adhéré à une philosophie terroriste qu’il réprouve totalement» : «C’est une décision importante, car elle respecte le droit. La justice est restée sereine et étanche à la pression émotionnelle de l’opinion publique.»

Chloé Pilorget-Rezzouk

Les militants du NPA connaissent très bien Villemur-sur-Tarn

En effet, c’est un des lieux de leurs luttes les plus soutenues à l’époque de l’assassinat de Patricia Bouchon à Bouloc le 14 février 2011.

Or, les auteurs de ce crime en sont bien tous plus ou moins et un témoignage négligé par les enquêteurs quoiqu’il puisse être important fait état de trois gros sacs-poubelle portant l’inscription « Communauté de communes de Villemur-sur-Tarn » et ne contenant que du papier blanc (pour des tracts ?).

Voir extrait rapporté dans cet article :

 

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/04/15/petit-qi-et-gros-besoins-etes-vous-plutot-cambriolage-braquage-ou-escroquerie-au-jugement/

 

«Les erreurs sont humaines»

Le garagiste de Bouloc qui a vu Christian Bouchon cherchant partout sa femme Patricia au matin du 14 février a une fille, Hélène. Elle se souvient avoir été réveillée cette même nuit par «quelqu’un qui tambourinait».

Hélène pense à un jeune essayant de braquer le distributeur de boissons, avant de se rappeler que celui-ci était blindé. Elle ouvre ses volets pour vérifier: «Quelqu’un se servait de la lumière du distributeur pour éclairer ses phares et son pare-chocs et donner des coups dessus. C’est un bruit bien particulier.» Son père et son grand-père ont été garagistes Renault, alors elle connaît le bruit.

En audition, Hélène est certaine: «C’était une Clio ancien modèle série 1.»«Couleur anthracite», ajoute-t-elle. À la barre, elle précise: «Vu l’éclairage jaunâtre du village, je sais que c’est une couleur foncée, gris foncé ou vert foncé, mais pas clair, en tous cas.»

Le lendemain matin, après le passage des éboueurs, son œil est attiré par une masse noire reposant près des conteneurs. Intriguée, elle s’approche. Trois gros sacs-poubelle, qui portent l’inscription: «Communauté de communes de Villeneuve-sur-Tarn.» Elle les ouvrent: «C’était du papier blanc.»

Le 29 mars 2011, à la découverte du corps de Patricia Bouchon à Villematier, la fille du garagiste fait le lien avec les sacs. Villematier dépend de la commune de Villeneuve-sur-Tarn.

Face à la cour, elle s’agite: «Je l’ai dit aux enquêteurs, je l’ai dit plusieurs fois. Ça n’était jamais arrivé, ces sacs-poubelle, et ça ne s’est jamais reproduit!» Elle soupire: «Je pensais qu’il y aurait des investigations plus poussées.»

Tous les mercredis, le directeur d’enquête de la cellule «Disparition 31» est pourtant envoyé en hélicoptère à Paris pour faire un rapport en conseil des ministres.

L’avocat général souffle: «Les erreurs sont humaines, et seuls ceux qui ne font rien ne risquent rien.» «Je ne blâme pas les gendarmes. Je blâme l’autorité judiciaire», promet-il.

 

Il s’agit bien de Villemur-sur-Tarn et non de Villeneuve-sur-Tarn. Il y a une erreur dans l’article d’où provient cet extrait.

Par ailleurs, il existe aussi une imprimerie à Villemur-sur-Tarn. Or, le commanditaire de l’assassinat est précisément un individu qui se prétend « écrivain » et recherche les moyens de faire imprimer sur du papier sa version totalement fausse et calomnieuse de ma « biographie », un « livre » pour lequel il ne doit essuyer que des refus des éditeurs. Aurait-il pris contact avec l’imprimeur de Villemur-sur-Tarn que ses complices du NPA devaient bien connaître ? Peut-être y a-t-il là un témoin qui se tait par peur des ennuis.

 

https://www.ladepeche.fr/article/2010/02/02/767987-villemur-tarn-pascal-vidal-passion-metier-imprimeur.html

Villemur-sur-Tarn. Pascal Vidal et sa passion du métier d’imprimeur

 

  • toujours opérationnelle,héritage du patrimoine familial.
toujours opérationnelle,héritage du patrimoine familial.
Publié le 02/02/2010 à 03:51

 

Après avoir quitté Pascal Vidal, lors d’une visite dans son atelier d’imprimerie, les contraintes de temps qu’impose notre quotidien semblent s’être estompées.

Peut-être le fait d’avoir pu échanger avec un homme simple, disponible, passionné par son métier, tout cela rendant le personnage très attachant.

Depuis 1977 date à laquelle M. Vidal père décida de se lancer dans l’imprimerie, le fiston très présent à ses côtés prit goût au métier et à ses « ficelles ».

Des études à l’école Jolimont de Toulouse lui permettront d’obtenir un diplôme d’imprimeur et en 1985, les circonstances de la vie lui offriront la possibilité de reprendre l’atelier paternel.

En 25 ans de métier, il a fallu suivre et s’adapter : « bien sûr déclare Pascal, les nouvelles techniques de la profession m’ont obligé à encore apprendre, mais c’est aussi cela le métier, et aujourd’hui je peux sans-problème exécuter des travaux suivant les besoins des

clients, allant des platines typographiques à l’offset, a PAO et le numérique.

Ses possibilités sont très étendues, de l’affiche pour associations, à tous les formats de calendrier, bien sûr, les cartes personnelles et professionnelles, travaux divers pour entreprises et municipalités.

Vous ferez la connaissance d’un homme qui prendra le temps de vous recevoir, de vous écouter de vous conseiller, et si vous êtes un temps soit peu curieux, il vous parlera alors du métier qu’il a choisi, ilvous parlera de sa passion.

Pascal Vidal, 9 chemin de Bifranc 31340 Villemur sur Tarn.

 

https://npa2009.org/category/tags/molex

Molex

 

Les militants du NPA connaissent très bien Villemur-sur-Tarn dans AC ! Brest

Une bonne centaine de salariéEs de Molex, toujours sur le pont du combat de classe, et de syndicalistes CGT, CFDT, FSU toulousains ont accompagné Denis Parise, ce lundi 15 novembre à 14 heures, à sa convocation au commissariat de l’Embouchure de Toulouse.

 dans Calomnie
Les salariés de Molex ont bataillés fermement pendant 11 mois contre une multinationale qui obéit aux diktats d’un fond de pension pour empêcher la fermeture du site de Villemur dont la rentabilité a été démontrée à maintes reprises.
 dans Corruption
11 mois de lutte contre une multinationale qui obéit aux diktats d’un fond de pension américains pour empêcher la fermeture d’un site largement rentable, c’est ce que les 283 salariés de Villemur/Tarn ont vécu.
 dans Crime
Notre adversaire, c’est la droite et le patronat, leur politique libérale qui pousse à l’accumulation des richesses au bénéfice des plus riches, détruit la protection collective du salaire socialisé, disperse les solidarités du monde du travail, cherchant à le morceler en autant de contrats i
 dans Folie

Après onze mois de lutte, les salariés de Molex ont dû accepter, la mort dans l’âme, un plan social qui entérine 283 licenciements.

 dans LCR - NPA
Mardi 25 août la direction de Molex a rencontré Estrosi, le ministre de l’industrie.
Depuis l’annonce par l’équipementier américain de la fermeture de l’usine de Molex, près de Toulouse, par tous les moyens la direction tente de briser la combativité des salariés qui luttent depuis plusieurs mois pour le maintien du site et de tous les emplois.
Lundi 6 juillet, les 283 salariés de Molex (sous-traitant de PSA), à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne), ont décidé de cesser le travail de façon illimitée, afin d’empêcher la fermeture du site, prévue à la fin octobre.

Licence créative commons

Nos articles sont publiés sous licence Créative Commons. Voir les détails.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Molex

Molex

Dates clés 1938 : Création
Personnages clés Martin P. Slark, vice-directeur et CEO Liam G. McCarthy, président et COO
Action NASDAQ
Slogan one company a world of innovation
Siège social Lisle (Illinois)
États-Unis
Activité Électronique
Produits composants électroniques, interconnexion
Société mère Koch Industries
Effectif 32 400 (2006)
Site web www.molex.com [archive]

Chiffre d’affaires 2,86 milliards USD (2006)
modifiermodifier le codevoir wikidata Consultez la documentation du modèle

Molex (corp) (NASDAQ : MOLX [archive]) est un constructeur de composants électroniques pour les produits et systèmes d’interconnexion électrique et de fibre optique, les commutateurs, les circuits intégrés, l’outillage et autres.

Fondée en 1938, elle est détenue par Koch Industries. En 2009, elle couvre les cinq continents et a vendu pour plus de 2 milliards de dollars de produits. Fred Krehbiel et John Krehbiel, Jr., tous les deux petits-fils du fondateur, sont les principaux actionnaires de Molex.

Elle fournit des produits fabricant d’équipement d’origine (FEO) dans de nombreuses industries dont l’automobile, les machines de bureau, les produits de consommation, les équipements industriels, le pré câblage et les télécommunications. Elle vend plus de 100 000 produits au travers de ventes directes et par l’intermédiaire de distributeurs.

Histoire

La société a démarré en fournissant des pots de fleurs en plastique industriel appelé Molex. Elle a ensuite fourni des connecteurs pour General Electric et d’autres fabricants à partir du même plastique1.

Elle acquiert Woodhead Industries ce qui a constitué la plus grande acquisition de son histoire. En septembre 2013, elle est rachetée par Koch Industries pour 7,2 milliards de dollars2.

Connecteur Molex

Article détaillé : connecteur Molex.
170px-Molex1 dans Le Post
Les deux types de connecteur Molex.

En informatique, le connecteur Molex (ou connecteur Molex 8981-4P) est une prise d’alimentation électrique utilisée par certains périphériques internes d’un micro-ordinateur. En fait, il y a deux types de connecteurs couramment désignés sous le nom de Molex. Bien que la société Molex produise ces deux types de connecteurs, ce n’est pas le seul fournisseur de ce type de matériel.

Le premier est le connecteur de forme rectangulaire à 4 broches qui fournit du +12 V et du +5 V. Les fils jaunes et rouges fournissent respectivement le +12V et le +5V, tandis que le noir fournit la masse.

220px-Molex_scheme.svg dans Luraghi
Schéma du connecteur Molex à 4 broches.

Ce connecteur est utilisé dans les architectures d’ordinateurs comme les compatibles PC par exemple :

Le second, appelé mini Molex, est moins encombrant, tout en offrant également quatre broches. C’est un connecteur à verrouillage utilisé pour connecter des câbles sur des circuits imprimés ou pour les lecteurs de disquettes.

On trouve également des connecteurs à trois broches pour ventilateurs, également appelés Molex.

Molex en France

Molex s’est implantée en France en 2004 en rachetant deux sites, un bureau d’études à Montigny-le-Bretonneux (Yvelines) et une usine à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).

Ces deux sites avaient été cédés par la SNECMA peu avant sa fusion avec la SAGEM, ils appartenaient jusqu’en 2000 aux sociétés Cinch Connecteur et Labinal (intégré au groupe Safran depuis 2005, qui produit des connecteurs pour l’aéronautique et employait alors environ 600 personnes, et qui avait gardé une partie de la production)3.

L’usine de Villemur-sur-Tarn existait depuis 19324. La partie reprise par Molex employait 283 personnes en 2008 et fournissait principalement PSA, elle réalisait en 2008 1,2 million d’euros de bénéfices.

L’usine de Villemur-sur-Tarn a été fermée en 2009. Un projet de délocalisation en Chine et aux États-Unis était à l’étude. Les cogérants français, Marcus Kerriou et William Brosnan, ont présenté leur démission le jeudi 6 août 2009 suite à des heurts avec des salariés grévistes5, cédant la gestion à la direction américaine du groupe. Un médiateur ministériel, Francis Latarche, ancien directeur de DDTE a été nommé par Christian Estrosi, alors ministre de l’Industrie. Cette fermeture d’une usine bénéficiaire, et ces licenciements ont donné lieu à une longue procédure judiciaire menée par les salariés licenciés et leurs organisations syndicales, entre 2009 et 2014. Cela a donné lieu dans un premier temps à une succession de victoires judiciaires pour les anciens salariés de Molex, mais le 2 juillet 2014 la cour de cassation a donné un coup d’arrêt à cette série de victoires en cassant la décision qui qualifiait la Maison-mère américaine de « coemployeur » des 283 employés licenciés par la filiale française6. Toutefois, un arrêt rendu par la cour d’appel de Toulouse le 9 août 2016 (arrêt susceptible de pourvoi en Cassation sous deux mois) a jugé que le licenciement de 191 salariés était sans cause réelle ni sérieuse et leur accorde environ sept millions d’euros d’indemnités7. Sous réserve de l’éventuel pourvoi, c’est l’assurance de garantie des salaires et non la société Molex, qui prendra en charge cette indemnisation8.

Notes et références

  1. [1] [archive]
  2. Koch Industries to buy Molex for $7.2 billion [archive], Reuters, 9 septembre 2013
  3. Voir par exemple Le Monde du 12 août 2009 [2] [archive].
  4. L’Humanité du 26 août 2009 [3] [archive]
  5. Démission des dirigeants de Molex pour la France [archive] sur le site de Reuters
  6. Pratiques syndicales du droit [archive], vidéo documentaire en ligne, sur les pratiques syndicales du droit (CHS, unité de recherche CNRS / Université Paris1)
  7. Molex : le licenciement de 191 salariés jugé « sans cause réelle ni sérieuse » [archive], lemonde.fr, 9 août 2016
  8. Le licenciement des ex-Molex est jugé « sans cause réelle et sérieuse » [archive], Nathalie Birchem, la-croix.com, 9 août 2016

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

Le « déconnologue » Numerosix à Bouloc le 14 février 2011 ?

J’ai relu les commentaires de la bande de dingues sur le billet du 11 février 2011 contenant des menaces très claires de son auteur Pascal Edouard Cyprien Luraghi contre mes « alliés », celles-ci :

 

Là, après leur avoir rendu la pareille en affichant leurs noms sur l’internet, elles peuvent enfin se rendre compte et goûter à leur tour à ce qu’elles nous ont infligé : nous savons où elles vivent, ce qu’elles font dans la vie et leurs masques de carnaval sont définitivement tombés. Plus jamais elles ne pourront continuer à se comporter de la manière inique comme elles l’ont fait.

Pour l’heure, je n’ai fourni que leurs deux noms, mais rien ne m’empêchera de nommer leurs rares alliés si l’envie m’en prenait : eux aussi ont été tracés et nous pouvons dire qui ils sont, où ils vivent et comment ils vivent. Et c’est édifiant : ils sont tout ce qu’ils nous reprochent. Des cas sociaux d’abord, et des ratés absolus. Des vies de merde.

Alors que pour nous autres tous autant qu’on est Ici, c’est pas pour dire, mais ça gaze et ça gazouille dans nos casas ;-)

 

En vérité, ce n’était pas la première fois qu’il affichait des noms de ses victimes sur ses blogs. Le mien y figurait dans quasiment toutes ses productions quotidiennes depuis le 19 juin 2010, avec quantité d’autres révélations concernant ma vie privée, pour la plupart totalement imaginaires, c’est-à-dire qu’il s’agissait d’inventions calomnieuses en abondance, principalement celles que lui dictait sa complice de longue date Josette Brenterch du NPA de Brest, mais aussi les siennes et celles de toute sa bande de « déconnologues », dont Jean-Marc Donnadieu de Béziers.

Naturellement, ces campagnes de calomnies publiques nominatives assez phénoménales avaient déjà nécessité la publication de droits de réponse.

Contrairement à ce qu’il affirmait mensongèrement pour nous calomnier, il ne nous rendait donc pas la pareille, il ne cessait d’aggraver son cas et menaçait désormais très clairement les rares « alliés » qui nous restaient ou se manifestaient encore, pour certains à défaut d’avoir vu ses précédentes campagnes de calomnies publiques nominatives à notre encontre et d’en avoir été comme bien d’autres terrorisés, de voir eux aussi leurs identités et leurs vies privées revisitées par ses soins révélées comme les nôtres à tous ses lecteurs, après qu’elles eurent été de même appréhendées au moyen de piratages informatiques et d’écoutes illégales.

Ses complices « déconnologues » étaient tous dans le même délire ou la même perversion. Ceux qui refusaient de le suivre n’avaient de toute façon plus droit de cité sur ses blogs.

Preuves de leurs piratages informatiques à notre encontre :

 

Pirates

Cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte.

 

Extrait de leurs discussions publiques sous le billet du 11 février 2011 :

 

 

104579

Mon-Al répond à 0

Le 11 février 2011 à 22:27 | Permalien

Bien ton billet, Cyp, je le lis bien en retard sur les autres. Il est vrai que l’anonymat sur l’Internet est bien facile pour échanger des idées, pour se « raconter » sans se dévoiler, pour préserver sa famille … Mais aussi pour d’autres raisons, bien moins respectables … certaines personnes, genre gniasses, profitent de cet anonymat pour pourrir la vie des autres, et même pour dévoiler leur identité réelle, quand par malheur, par excès de naïveté, voire de bonté d’âme, les « anonymes » se sont un jour présentées en « vrai » !! Et c’est là que se place l’innommable, la perversion : dévoiler une identité pour salir … salir quand on est soi-même sale.

Car il ne faut pas s’y tromper, aucune propreté intellectuelle chez ces délateurs, ces pourrisseurs … ce sont des êtres vils, sans intégrité, des nullités.

 

104580

cyp répond à 104579

Le 11 février 2011 à 22:31 | Permalien

Oh, mais je n’ai absolument pas l’intention de modifier mes habitudes, Mamama : j’écris mon petit journal en ligne depuis neuf ans, comme des myriades d’autres blogueurs. Parce que c’est ça, à la base : un carnet de notes public.

Un journal extime, comme le disait je sais plus qui au début du siècle.

Et c’est pas les gniasses qui m’en empêcheront ;-)

  • 104582

    Mon-Al répond à 104580

    Le 11 février 2011 à 22:39 | Permalien

    Les gniasses sont des gniasses, rien à prouver de ce côté-là !

    Ces individus-là se croient protégées par leur anonymat … mais il est facile maintenant de les dévoiler … aucune raison de s’arrêter !

 

Voilà donc le motif de toutes les menaces (et pire) de Pascal Edouard Cyprien Luraghi à cette époque : sachant que j’avais porté plainte à raison de son « journal extime » pour tout ce qu’il contenait quotidiennement me concernant, et qu’il n’était pas près de supprimer, car relevant d’après lui de son « droit d’auteur », il menaçait gravement tous ceux qui le contredisaient à mon sujet ou sur la question de ses droits et pouvaient également lui parler de plainte ou de dénonciation.

Les extraits qui suivent montrent que contrairement à leurs habitudes, les « déconnologues » furent peu présents sur leur blog durant le week-end du 11 au 14 février 2011, mais surtout dans la journée du dimanche 13 février 2011 où les échanges étaient devenus très rares pour cesser totalement dans la soirée et ne reprendre que le lendemain vers midi alors qu’ordinairement, les discussions sur ce blog sont continuellement très fournies et ne s’arrêtent quotidiennement qu’assez brièvement entre 5 heures et 7 heures du matin.

Le « poteau 62″ a bien servi ce jour-là : ils ont tué.

Et l’on apprend que c’est la voiture de Numerosix qui est chaussée de deux types de pneus : des Michelin à l’avant et d’autres pas chers à l’arrière. C’est peut-être celle-là qui a laissé des traces dans l’impasse de Bouloc où des effets et taches de sang de la joggeuses disparue seront retrouvés le lendemain.

Numerosix n’est pas le plus violent de la bande. Il vient de Paris où il travaille pour la presse écrite (Le Figaro) et pourrait donc très bien avoir eu de ce fait dans sa voiture le contenu des trois gros sacs-poubelle évoqués par Hélène, la fille du garagiste de Bouloc, dans son témoignage devant la Cour d’Assises de Toulouse :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/04/15/petit-qi-et-gros-besoins-etes-vous-plutot-cambriolage-braquage-ou-escroquerie-au-jugement/

 

«Les erreurs sont humaines»

Le garagiste de Bouloc qui a vu Christian Bouchon cherchant partout sa femme Patricia au matin du 14 février a une fille, Hélène. Elle se souvient avoir été réveillée cette même nuit par «quelqu’un qui tambourinait».

Hélène pense à un jeune essayant de braquer le distributeur de boissons, avant de se rappeler que celui-ci était blindé. Elle ouvre ses volets pour vérifier: «Quelqu’un se servait de la lumière du distributeur pour éclairer ses phares et son pare-chocs et donner des coups dessus. C’est un bruit bien particulier.» Son père et son grand-père ont été garagistes Renault, alors elle connaît le bruit.

En audition, Hélène est certaine: «C’était une Clio ancien modèle série 1.»«Couleur anthracite», ajoute-t-elle. À la barre, elle précise: «Vu l’éclairage jaunâtre du village, je sais que c’est une couleur foncée, gris foncé ou vert foncé, mais pas clair, en tous cas.»

Le lendemain matin, après le passage des éboueurs, son œil est attiré par une masse noire reposant près des conteneurs. Intriguée, elle s’approche. Trois gros sacs-poubelle, qui portent l’inscription: «Communauté de communes de Villeneuve-sur-Tarn.» Elle les ouvrent: «C’était du papier blanc.»

Le 29 mars 2011, à la découverte du corps de Patricia Bouchon à Villematier, la fille du garagiste fait le lien avec les sacs. Villematier dépend de la commune de Villeneuve-sur-Tarn.

Face à la cour, elle s’agite: «Je l’ai dit aux enquêteurs, je l’ai dit plusieurs fois. Ça n’était jamais arrivé, ces sacs-poubelle, et ça ne s’est jamais reproduit!» Elle soupire: «Je pensais qu’il y aurait des investigations plus poussées.»

Tous les mercredis, le directeur d’enquête de la cellule «Disparition 31» est pourtant envoyé en hélicoptère à Paris pour faire un rapport en conseil des ministres.

L’avocat général souffle: «Les erreurs sont humaines, et seuls ceux qui ne font rien ne risquent rien.» «Je ne blâme pas les gendarmes. Je blâme l’autorité judiciaire», promet-il.

 

Je rappelle qu’il s’agit en fait de Villemur-sur-Tarn, non de Villeneuve-sur-Tarn, et que je suis certaine d’avoir lu quelque part dans les délires de la bande de « déconnologues » que l’un d’entre eux donne des coups sur sa voiture comme indiqué dans son témoignage par Hélène quand ça ne marche plus. Peut-être ce jour-là roulait-il tous phares éteints tout simplement parce qu’ils ne s’allumaient plus.

 

Suite des extraits de discussions publiques des « déconnologues » sur le billet du 11 février 2011 de leur « Konducator » :

 

  • 104686

    dodu répond à 104680

    Le 12 février 2011 à 16:11 | Permalien

    Chuuutttt! veux tu bien ne point dévoiler mes secrets , comment veux-tu que je fasse du bon travail si tu retires ma couverture passe-muraille!
    (Dur de parler avec le couteau entre les dents)

    • 104687

      cyp répond à 104686

      Le 12 février 2011 à 16:18 | Permalien

      OK : je serais plus discret la prochaine fois, camarade…

      Tu salueras chaleureusement le camarade Sa Maj de ma part…

       

      • 104697

        Samaj répond à 104687

        Le 12 février 2011 à 21:17 | Permalien

        J’énergique protestement, j’ai jamais eu de porsche!
        Et si il y a des bouses en Auvergne (pas seulement Hortefion) c’est la condition sine qua non de l’existence du Saint Nectaire.
        Ah mais, et la bise claquée

        • 104698

          cyp répond à 104697

          Le 12 février 2011 à 21:27 | Permalien

          Salut Bébert !

          Tout le monde le sait, à Assier (Lot), que tu prends la vieille Renault 21 pour aller faire ton marché, et que nuitamment tu fonces à 240 sur les chemins vicinaux du causse de Gramat avec ta Porsche 911… allez, avoue que t’es un grand bourgeois honteux, camarade Bébert !

          Et les bouses auvergnate, oui !

          Mais la bouse de Clichy, non !

          • 104699

            Samaj répond à 104698

            Le 12 février 2011 à 21:37 | Permalien

            La bave de la blanche colombe n’atteint pas le vert crapaud!
            (je préfére les crapauds, sont plus utiles et moins agressifs que ces espèces de pigeons dégénérés).

            Bof de toute manière, plus moyen de désespérer Billancourt.
            Tu crois que je vais être obligé de demander une Logan à Ghosn ?

            • 104700

              cyp répond à 104699

              Le 12 février 2011 à 21:42 | Permalien

              Tsk, tsk… pour te faire passer le goût du luxe, tu seras condamné par le tribunal populaire déconnologique à douze ans de Trabant !

               

              • 104701

                Mon-Al répond à 104700

                Le 12 février 2011 à 22:30 | Permalien

                Ach, les Trabants : quand j’en vois (il y en a encore, c’est très « branché », surtout dans les länder de l’Est, moteur changé bien sûr), je pense avec nostalgie à notre passage de la frontière austro-hongroise fin août 89, noyés au milieu d’une file de ces voitures pétarandantes, avec des plaques DDR, quand les Hongrois avaient entrouvert le Mur …

 

 

  • 104694

    lamorille répond à 0

    Le 12 février 2011 à 20:06 | Permalien

    une journée passée avec le fiston sous le soleil à clermont…et ben j’ai rencontré zéro gniasse ! plein de mioches pour les séances ciné de la fin du festival du court métrage et pas un fâcheux.

    vive le puy-de-dôme !

    • 104696

      cyp répond à 104694

      Le 12 février 2011 à 20:11 | Permalien

      Y a pas de gniasses dans le Puy-de-Dôme, et pourtant y a plein de bouses.

      C’est le Paradoxe Auvergnat.

      Bon app’ le monde, et à tout’ !

    • 104702

      Numerosix répond à 104694

      Le 12 février 2011 à 23:59 | Permalien

      Clermont c’est connu et reconnu comme une ville sympa et plutôt accueillante pour l’étranger pas auvergnat et même parisien qui vient y faire ses études ou y bosser . J’ai connu de nombreux témoignages dans ce sens .
      Comme quoi, les bouseux sont pas monolithiques..

      • 104703

        Mon-Al répond à 104702

        Le 13 février 2011 à 0:04 | Permalien

        Non, non, pas tous, j’en ai même rencontré des sympas à Grenoble, alors :-)

      • 104704

        cyp répond à 104702

        Le 13 février 2011 à 0:07 | Permalien

        Ça dépend : y a des régions de France où les aborigènes bouseux ne jurent que par les monolithes. La Bretagne, par exemple.

        • 104705

          Numerosix répond à 104704

          Le 13 février 2011 à 0:10 | Permalien

          La Bretagne , c’est pas les pires non plus ..
          Des gens sympas, y en a partout heureusement, mais Grenoble est pas spécialement connu pour une proportion supérieure à la moyenne nationale , qui est déjà très faible, par contre..

          • 104706

            cyp répond à 104705

            Le 13 février 2011 à 0:15 | Permalien

            Ce qui sauve les bretons, c’est leurs kouignettes, déjà.

            Faudrait pas que le gouvernement s’installe à Grenoble, parce que le (déjà très) faible pourcentage de gens sympas s’y effondrerait sur lui même et l’univers entier serait aspiré dans ce trou noir…

      • 104707

        Hulk répond à 104702

        Le 13 février 2011 à 1:48 | Permalien

        Il faut aimer les pneus quand-même pour vivre à Clermont…

        • 104708

          Numerosix répond à 104707

          Le 13 février 2011 à 8:04 | Permalien

          Ha ben Clermont-Ferrand ,en plus que ça pue le pneu; que c’est de la pierre noire , que ça caille bien l’ hiver et que c’est la fournaise l’ été, tu arrives dans la ville, t’as aucune envie d’ y habiter , hein .
          C’est justement ça le paradoxe. J’en ai vraiment entendu parler en bien, de plusieurs sources amicales différentes pas nées la .
          Maintenant , est ce la réalité , je peux pas le jurer.
          Et comme je n’y ai pas de famille , ni aucun intérêt dans l’office du tourisme et le pôle économique et que je n’ai jamais baisé une auvergnate outé qui m’aurait fait des trucs inoubliables, si quelqu’un me dit le contraire et casse le mythe, je l’écouterai en toute objectivité sans passion , que ce soit clair..

          Y a juste concernant la gomme. Que j’ai remplacé y a pas longtemps les pneus avant de ma tire par des pas Michelin pas chers , et que j’ai assez vite remis ces foutus pneus à l’arrière et cassé ma tirelire pour chausser des vrais Michelin à l’avant pour me ressentir en sécurité en traction avant..
          Pour le seul dernier produit que l’industrie française on est les meilleurs, autant l’utiliser..

          • 104709

            lamorille répond à 104708

            Le 13 février 2011 à 9:08 | Permalien

            quand tu prends le tramway, y’a du michelin partout : usine, stade…hier, il faisait 12 degrés et nous avens sandwiché dehors.

            le bonjour, fors les folles de gniassique park.

            • 104710

              Numerosix répond à 104709

              Le 13 février 2011 à 9:13 | Permalien

              C’est un pneu pénible..

              Mais bon . Ternalisme ou paternalisme : ne travaillez jamais !

              Le bonjour et que dimanche ne pas pleurera.

              • 104711

                lamorille répond à 104710

                Le 13 février 2011 à 9:31 | Permalien

                figure-toi qu’il y peu, le tram clermontois a effectué une sortie de route et s’est encastré dans un mur. sûrement un problème de pneumatique ?

                sinon, number, ça baigne ?

                • 104713

                  cyp répond à 104711

                  Le 13 février 2011 à 12:56 | Permalien

                  Be indian, buy indian !

                   

                  Et salut le monde !

                • 104714

                  Numerosix répond à 104711

                  Le 13 février 2011 à 14:39 | Permalien
                • 104715

                  Liger répond à 104711

                  Le 13 février 2011 à 17:02 | Permalien

                  Partir à Clermont, c’est crever un pneu..

                  Deux de mes potes ont fait leurs études à Clermont. Impossible d’imaginer qu’ils s’y soient faits chier.
                  (en même temps, l’un d’eux a vécu ensuite à Vierzon, et on y a fait la fête une bonne trentaine de WE, c’est dire si le lieu importe peu)

                  Et salut les gens !

                  • 104716

                    cyp répond à 104715

                    Le 13 février 2011 à 17:13 | Permalien

                    Pourtant, Vierzon, faut vraiment avoir un moral d’acier pour parvenir à y survivre…

                    • 104717

                      Liger répond à 104716

                      Le 13 février 2011 à 18:04 | Permalien

                      Ah ça, pour expliquer ce qu’est un trou noir, on peut se taper 1200 pages d’ouvrages d’astrophysique, ou alors quitter l’A71 (la solution la plus mnémotechnique)..
                      Brrr…

                      • 104718

                        cyp répond à 104717

                        Le 13 février 2011 à 18:14 | Permalien

                        On peut aussi se servir de l’ouvrage de 1200 pages pour boucher le trou noir. Simple, élégant et efficace.

                        Grâce à la bande de bricolodéconnos de l’Ici-Blog, l’univers peut dormir tranquille : nul trou de Vierzon [Grenoble - Clermont-Ferrant : biffer la mention inutile] ne viendra troubler son doux ronflement.

                        • 104719

                          Liger répond à 104718

                          Le 13 février 2011 à 18:40 | Permalien

                          Merci Professeur !

                          • 104720

                            cyp répond à 104719

                            Le 13 février 2011 à 18:46 | Permalien

                            Que Sainte Prothèse chante Ses louanges !

                            • 104721

                              Mon-Al répond à 104720

                              Le 13 février 2011 à 19:03 | Permalien

                              …Vierge et martyre, Sainte Prothèse ?

                              • 104722

                                cyp répond à 104721

                                Le 13 février 2011 à 19:11 | Permalien

                                Toi, t’as pas vu « Sacré Graal » des Monty Python :-) )))

 

  • 104725

    Numerosix répond à 0

    Le 13 février 2011 à 22:20 | Permalien
    • 104726

      cyp répond à 104725

      Le 13 février 2011 à 22:27 | Permalien

      Ah pinaise : ça fait plaisir d’entendre Levy dire tout ça…

      Bien d’accord : Sarko est considérablement plus dangereux de le dernier criminel qui a fait la une des nouvelles.

      • 104728

        Numerosix répond à 104726

        Le 13 février 2011 à 22:39 | Permalien

        Ça me rassure d’entendre parfois des responsables tenir des discours logiques.
        C’est si rare, aujourd’hui .. .
        http://ultrahumandignity.blogs…..r-moi.html

        • 104729

          cyp répond à 104728

          Le 13 février 2011 à 22:43 | Permalien

          Je materai ça en fin de soirée ou demain…

          Alain Bauer… ça rime avec Bruguière.

    • 104727

      Mon-Al répond à 104725

      Le 13 février 2011 à 22:27 | Permalien

      J’aime bien les articles de Alexandre Pouchard qui résument en une page ce dont on nous a gavé jusqu’à l’indigestion pendant toute la semaine.

      • 104730

        Hulk répond à 104727

        Le 14 février 2011 à 0:38 | Permalien

        Je ne vois pas l’intérêt, vu que c’est juste une synthèse des « principales » infos de la semaine, c’est à dire de celles que tous les principaux média ont traitées au même moment et à peu près de la même façon.

        Il ferait mieux de faire une rubrique : les infos qui semblent importantes et dont on a peu ou pas parlé cette semaine.

        • 104731

          Mon-Al répond à 104730

          Le 14 février 2011 à 11:50 | Permalien

          Bonjour tous et Hulk,

          Oui, justement étant donné que les infos « importantes » ont été traitées bien avant la Rue (pour certaines), un simple récapitulatif de celles-ci est bien suffisant.

          Et le jour où sur la Rue paraitront des infos dont on a pas parlé ailleurs, alors ce jour-là sera à marquer d’une pierre blanche !

          • 104733

            flixp répond à 104731

            Le 14 février 2011 à 12:32 | Permalien

            c’est déjà arrivé

            le 1er avril!

  • 104732

    lamorille répond à 0

    Le 14 février 2011 à 12:25 | Permalien

    Pour toi mon coeur,

    en souhaitant le bonheur,

    à mes amis de coeur !

    que tout le monde en ce jour

    de Saint-Valentin,

    éprouve ce sentiment divin

    qu’est celui d’amour….

    c’est de qui ? :-o un pargniasse ? [et le bonjour]

    • 104734

      Mon-Al répond à 104732

      Le 14 février 2011 à 12:37 | Permalien

      Punaise, quelle poétesse !

      • 104735

        Marina répond à 104734

        Le 14 février 2011 à 12:42 | Permalien

        Les illustrations j’ai trouvé! Belles comme le poème, pareil. http://joliscoeurs.centerblog……llant.html

      • 104736

        cyp répond à 104734

        Le 14 février 2011 à 12:45 | Permalien

        Tu l’as foutu où, le Poteau 62, Mamama ?

        [et salut le monde !]

        • 104737

          Mon-Al répond à 104736

          Le 14 février 2011 à 13:07 | Permalien

          Bien rangé, à l’endroit habituel :-) Prêt à l’emploi.

          • 104738

            cyp répond à 104737

            Le 14 février 2011 à 13:47 | Permalien

            À Clichy, planté dans une bouse, c’est ça ?

            • 104739

              flixp répond à 104738

              Le 14 février 2011 à 14:21 | Permalien

              A chanter sur l’air du Tango des Fauvettes

              Un soir que j’étais saoul
              J’me suis roulé dans la p’louse
              J’ai senti qu’ c’était mou
              J’avais l’nez dans la bouse.

              • 104740

                cyp répond à 104739

                Le 14 février 2011 à 14:30 | Permalien

                :-) ))))

                Bon ben avec ça, l’après-midi s’annonce joyeuse.

                • 104751

                  Mon-Al répond à 104740

                  Le 14 février 2011 à 15:20 | Permalien

                  Joyeuse pour qui ? Une bouse qui rit ?

                  [ le poteau, je l’ai retiré, nettoyé, désinfecté et remis à disposition :-)

    • 104741

      Numerosix répond à 104732

      Le 14 février 2011 à 14:30 | Permalien

      Ha ! ha ! s’il y a bien un truc dont on se fout totalement quand on est vraiment amoureux, c’est qu’on soit le jour de la St Valentin ou pas ..

      • 104742

        Numerosix répond à 104741

        Le 14 février 2011 à 14:32 | Permalien

        Il y a d’ailleurs beaucoup de trucs dont on se fout totalement quand on est vraiment amoureux, à part de trouver urgeament un endroit pour baiser peinards..

        • 104743

          cyp répond à 104742

          Le 14 février 2011 à 14:38 | Permalien

          Oui alors là on a vachement perdu au change…

          Rendez-nous nos bonnes vieilles meules de foin moelleuses !

           

          • 104747

            Numerosix répond à 104743

            Le 14 février 2011 à 14:58 | Permalien

            Heu dans les foins le 14 février sous nos climats..

            • 104748

              cyp répond à 104747

              Le 14 février 2011 à 14:59 | Permalien

              No problemo : l’amour vasodilate, c’est bien connu.

              • 104752

                Mon-Al répond à 104748

                Le 14 février 2011 à 15:23 | Permalien

                Heu … dans le foin ? Préfère un bon matelas … quoi que dans l’herbe fraiche, sous le soleil ? Et puis, c’est bien connu, c’est une question de bonne compagnie !

                M’en fous de la Saint Valentin, pareil que la fête des mères, ou des grands-mères, ou autres trucs commerciaux : moi c’est l’AMOUR tout le temps :-)

        • 104745

          flixp répond à 104742

          Le 14 février 2011 à 14:44 | Permalien

          Reçu aujourd’hui:

          « A la Saint-Valentin, faîtes l’amour pas les magasins »

          • 104753

            Mon-Al répond à 104745

            Le 14 février 2011 à 15:23 | Permalien

            Très bien trouvé !!

    • 104785

      NEMROD34 répond à 104732

      Le 14 février 2011 à 21:00 | Permalien

      Pour toi ma ventouse
      Qui pue bon la bouse
      En ce jour de Saint-Valentin
      Où tu n’auras pas de coup de reins
      De Hongrie je t’écris
      Car j’ai entendu ton cri
      T’aider j’aurais voulu
      Mais comme lulu tu l’as dans le cul
      Autre chose j’ai à faire
      Et les bouses comme les coucous sont éphémères
      Dieu peut-être t’entendra
      Sauf que tu es dans de vilains draps
      Que Sophie tente l’imposition des mains
      C’est ça que je te recommande moi le nain.

      JMDN34

  • 104744

    flixp répond à 0

    Le 14 février 2011 à 14:43 | Permalien

    Concernant l’anonymat et l’usage d’internet, en 1995, il avait été établi une nétiquette.

    Guide d’utilisation d’internet en clair.

    http://tools.ietf.org/html/rfc1855

    Si ce guide était suivi, nous pourrions tous être anonyme ou non à notre guise.

    • 104746

      cyp répond à 104744

      Le 14 février 2011 à 14:50 | Permalien

      L’expérience a hélas prouvé l’impossibilité de cette charte, qui s’adresse à des gens sensés, alors que le Net est victime d’un raz de marée d’insensés.

      • 104749

        flixp répond à 104746

        Le 14 février 2011 à 15:08 | Permalien

        C’est au fournisseur de contenu de la faire appliquer.

        • 104750

          cyp répond à 104749

          Le 14 février 2011 à 15:10 | Permalien

          Alors passe-moi le Poteau 62 : j’en ai besoin pour surenculer Overblog ;-)

          • 104754

            Mon-Al répond à 104750

            Le 14 février 2011 à 15:24 | Permalien

            Si la nature humaine était sensée ça se saurait !

            Moi j’ai rencontré dernièrement quelques insensées :-)

            Pire que la glu !

 

 

Le « déconnologue » Laurent Morillon dit lamorille sur Twitter

Il ne s’arrange pas, le p’tit prof’. Il étale tous ses fantasmes assassins sur Twitter et s’y moque aussi de tous ceux qui aujourd’hui déplorent le désastre d’hier soir sur l’île de la Cité. Y serait-il pour quelque chose ?

Je rappelle qu’il fait partie des assassins de Patricia Bouchon le 14 février 2011 à Bouloc et aussi, bien sûr, des cybercriminels qui me piratent et m’écoutent illégalement depuis 2008, comme en atteste pour l’année 2011 ce document dont les contenus avaient été authentifiés par les intéressés sitôt après sa première publication, le 28 juin 2011 :

 

Pirates

Cliquer sur l’image pour l’agrandir et lire le texte.

 

A découvrir ici :

 

https://twitter.com/ZombieLamo

lamo

@ZombieLamo

Je suis romérien, sans h.

Auvergne
Inscrit en octobre 2017

 

 

    1. Notre-Dame de….?????

      D4RA8VyX4AE5S5I dans Attentats
      2 réponses 0 Retweet 3 j’aime

The time machine. 1959.

D4Q9l2MWAAEk8wM dans Corruption
0 réponse 0 Retweet 2 j’aime

 

    1. fKfrM9mb_bigger dans Crime lamo‏ @ZombieLamo 15 avr.

      Le lac des morts vivants. 1981.

      D4L3flBW4AINxkL dans Folie
      0 réponse 0 Retweet 3 j’aime

House on bare mountain. 1962.

D4G_SItX4AYl8o7 dans Luraghi
1 réponse 0 Retweet 3 j’aime

Missile to the moon. 1959.

D4B9MJzWsAEr60N dans Perversité
0 réponse 0 Retweet 5 j’aime

La bonne nuit.

1 réponse 0 Retweet 1 j’aime

The deadly mantis. 1957.

D38QwqnXsAA0vDO
0 réponse 0 Retweet 4 j’aime

Beach girls and the monster. 1965.

D32f4VFXsAAIhVo
2 réponses 1 Retweet 10 j’aime

Queen of outer space. 1958.

D3yYF7KW0AAwaec
1 réponse 0 Retweet 4 j’aime

Attack of the crab monsters. 1957.

D3qgPKyX4AAD4Nm
1 réponse 0 Retweet 3 j’aime

Heu, comment dire…je donne des cours à des primo-arrivants, des sauvages quoi. C’est marrant comme ils espèrent en une république qui ne croit plus en elle-même. #MondeDeMerde.

1 réponse 0 Retweet 7 j’aime

El baron del terror. 1961.

D3n8tqeWAAAm2JG
0 réponse 0 Retweet 4 j’aime

Monster from green hell. 1957

D3iz9utWAAE28_f
0 réponse 0 Retweet 5 j’aime

conquer !

0 réponse 0 Retweet 1 j’aime

It coquer the world. 1956

D3dp_50W0AAulyn
1 réponse 0 Retweet 4 j’aime

The space children (1958)

D3YXHuAWkAIak-o
2 réponses 1 Retweet 8 j’aime

C’est parfois cool d’être prof. Sur le sujet de l’héroïsme, on compare Antigone, le fille de Hunger Games et Gavroche. Et un kid se propose d’aller au tableau évoquer la mythologie devant des potaches qui posent des questions et qui causent actualité sur les actes héroïques.

1 réponse 0 Retweet 6 j’aime

Correction de copies, mes voisins s’en remettent moyennement. Mais bon, ils savent pas ce que j’endure. Et ça étouffe mes grognements.

 

fKfrM9mb_bigger lamo‏ @ZombieLamo 3 avr.

La R16, c’était mieux avant.

D3NVzLwXkAAL4xH
2 réponses 0 Retweet 4 j’aime
1...910111213...58

Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

octobre 2019
L Ma Me J V S D
« sept    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 4 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...