• Accueil
  • > AC ! Brest
  • > L’Inde bombarde un camp d’entraînement islamiste au Pakistan


L’Inde bombarde un camp d’entraînement islamiste au Pakistan

Où se trouve actuellement le malade mental Pascal Edouard Cyprien Luraghi ?

A la suite des révélations débutées vendredi 8 février 2019 concernant la Ligue du LOL, dont il avait très largement inspiré les activités de harcèlement sur Internet, et du décès brutal par « maladie foudroyante » de son complice le juge brestois ultra CORROMPU Raymond André, il avait publié le 11 février dernier un texte étrange laissant entendre qu’il retournait lui-même dans cette même zone.

Y était-il vraiment physiquement depuis lors ?

Ou bien était-ce seulement l’annonce de l’attentat du 14 février 2019 ?

 

https://www.francetvinfo.fr/monde/inde/cachemire-l-inde-bombarde-un-camp-d-entrainement-islamiste-le-pakistan-proteste_3207899.html

Cachemire : l’Inde bombarde un camp d’entraînement islamiste, le Pakistan proteste

 

L’armée pakistanaise accuse l’Inde d’avoir « violé la ligne de contrôle » qui fait office de frontière entre les deux pays au Cachemire.

 

Un Mirage 2000 de l\'armée indienne lors d\'un exercice militaire, le 16 février 2019.

Un Mirage 2000 de l’armée indienne lors d’un exercice militaire, le 16 février 2019. (PRAKASH SINGH / AFP)

 

L’Inde a annoncé, mardi 26 février, avoir mené au petit matin en territoire contrôlé par le Pakistan une « frappe préventive » contre le principal camp d’entraînement du groupe islamiste responsable de l’attentat suicide qui a tué 41 paramilitaires indiens au Cachemire le 14 février.

« Aux premières heures aujourd’hui, l’Inde a frappé le plus grand camp d’entraînement de Jaish-e-Mohammed à Balakot. Dans cette opération, un très grand nombre de terroristes, de formateurs, de hauts commandants et de jihadistes entraînés aux attentats suicide de Jaish-e-Mohammed ont été éliminés », a déclaré Vijay Gokhale, un haut responsable de la diplomatie indienne, lors d’une conférence de presse.

Le porte-parole de l’armée pakistanaise, le général Asif Ghafoor, avait auparavant accusé l’armée de l’air indienne d’avoir « violé la ligne de contrôle », qui sert de facto de frontière entre les deux pays au Cachemire. « L’armée de l’air pakistanaise s’est aussitôt mobilisée. Les avions indiens sont repartis », a-t-il indiqué sur Twitter. Les avions indiens ont fait leur intrusion du côté du secteur de Muzaffarabad, capitale du Cachemire pakistanais, a-t-il ajouté dans un second tweet. Ils ont pénétré à environ « 3 à 4 miles » (4 à 6 km) dans le territoire sous contrôle pakistanais, a-t-il précisé par la suite.

Des tensions très vives entre les deux pays

Selon les Pakistanais, les avions indiens, pris en chasse, auraient largué en hâte une charge sans faire de victimes ni de dégâts. Mais la chaîne CNN News 18 assure que les frappes indiennes ont fait « près de 200 victimes », citant des « sources gouvernementales haut placées ». L’agence de presse indienne ANI affirme pour sa part que 12 avions Mirage 2000 ont frappé dans la nuit des camps insurgés sur le territoire pakistanais.

L’Inde accuse de longue date le Pakistan de soutenir en sous-main les infiltrations de militants islamistes et la rébellion armée au Cachemire indien, ce qu’Islamabad a toujours démenti.

Les tensions sont très vives entre les deux voisins depuis l’attentat suicide du 14 février au Cachemire indien, revendiqué par le groupe islamiste insurgé Jaish-e-Mohammed (JeM), basé au Pakistan. L’attaque a suscité une vague de colère en Inde et des appels à des représailles. Le Premier ministre indien Narendra Modi, qui cultive une image d’homme fort et briguera un second mandat au printemps, est sous pression de son opinion publique et des commentateurs pour procéder à une réplique musclée.

0 commentaire à “L’Inde bombarde un camp d’entraînement islamiste au Pakistan”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire