• Accueil
  • > Archives pour janvier 2019

Archives pour janvier 2019

Attentat du Super U de Trèbes du 23 mars 2018 : l’enquête progresse sans s’intéresser aux commanditaires

C’est comme pour tous les autres, hein, les commanditaires étant de toute façon connus dès le départ, l’enquête évite soigneusement de les déranger…

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/attentat-dans-l-aude-la-derive-radicale-de-radouane-lakdim_2059914.html

Attentat dans l’Aude: la dérive radicale de Radouane Lakdim

 

Par LEXPRESS.fr , publié le 30/01/2019 à 08:39
Des gendarmes devant le Super U de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018

Des gendarmes devant le Super U de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018afp.com/RAYMOND ROIG

 

Selon RTL, les témoignages de proches de Radouane Lakdim mettent en lumière une radicalisation dans les semaines précédant l’attaque.

 

L’enquête judiciaire sur les attentats dans l’Aude se poursuit et précise la trajectoire personnelle du terroriste Radouane Lakdim. Selon RTL, l’audition de proches du tueur d’Arnaud Beltrame met en lumière la radicalisation violente du terroriste au cours des mois précédant l’attentat.

LIRE AUSSI >> Arnaud Beltrame incarne « l’esprit de résistance français »

Une ancienne petite-amie de Radouane Lakdim a rapporté aux enquêteurs des propos tenus par le jeune homme. « Il m’avait dit qu’il voulait mourir en martyr », raconte celle qui a partagé la vie du djihadiste entre septembre et décembre 2017. Elle le qualifie ainsi de « terroriste psychopathe ».

« Un projet » et des armes

Fin mars, la compagne de Radouane Lakdim au moment des faits, Marine P., une jeune convertie à l’islam alors âgée de 16 ans, a été mise en examen pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et placée en détention provisoire. Interrogée en octobre par un magistrat, elle assure que Radouane Lakdim lui avait montré, chez lui, plusieurs armes, dont des fusils et un pistolet. Elle a ainsi confirmé avoir dit que « par rapport aux mécréants il allait péter les plombs », précise RTL. Une référence selon elle aux « chefs d’État » et pas aux « femmes et enfants ». Et ajoute: « Je reconnais qu’il lui est arrivé plusieurs fois de dire qu’il allait passer à BFMTV et qu’il allait tout faire exploser ».

LIRE AUSSI >> Attaques dans l’Aude: le récit d’un parcours meurtrier

Selon RTL, la radicalisation de Radouane Lakdim aurait été notable lors des semaines précédant le drame. L’homme aurait publié de nombreux versets du Coran sur l’application Snapchat, ainsi que des photos de lui, armes à la main. Un jeune homme de 23 ans, S.M. aurait aussi accompagné Radouane Lakdim le 6 mars, lors de l’achat du couteau de chasse qui servira probablement à tuer Arnaud Beltrame. Il a été interpellé et mis en examen et se trouve toujours incarcéré.

La dernière personne mise en examen du dossier présente également un profil troublant. B.H, un homme de 29 ans, a été mis en examen pour « non-dénonciation de crime terroriste », en décembre dernier. Cette relation de Radouane Lakdim a assuré devant les juges que ce dernier lui a parlé d’un « projet », sans plus de précisions. Il lui aurait également dit « en rigolant », peu avant l’attentat: « il y a un militaire qui me fournit des armes. » De quoi conforter la thèse d’un attentat prémédité, fruit d’une radicalisation.

Quatre victimes

Le 23 mars dernier, Radouane Lakdim avait volé une voiture à Carcassonne dont il avait abattu le passager et blessé le conducteur par balle. Il avait ensuite tiré sur des policiers devant leur caserne, avant d’entrer dans un supermarché Super U à Trèbes où il avait tué un boucher, un client ainsi que le lieutenant-colonel de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s’était livré comme otage à la place d’une femme.

Ces attaques avaient été revendiquées par le groupe État islamique (EI). Le djihadiste avait été abattu par des gendarmes de l’antenne GIGN de Toulouse.

 

https://francais.rt.com/france/56600-fournisseur-darmes-presume-terroriste-trebes-place-garde-a-vue

Le fournisseur d’armes présumé du terroriste de Trèbes placé en garde à vue

 

11 déc. 2018, 15:02

Le fournisseur d'armes présumé du terroriste de Trèbes placé en garde à vue© PASCAL PAVANI Source: AFP
Des gendarmes postés devant le supermarché de Trèbes après l’intervention du GIGN, le 23 mars (image d’illustration).

 

Soupçonné d’avoir participé à la radicalisation de l’auteur de la prise d’otage mortelle du Super U de Trèbes, Arsène A., un quadragénaire connu des services de police, a été interpellé à son domicile à Carcassonne.

 

Selon une information du Point révélée ce 11 décembre, la sous-direction antiterroriste de Nanterre a arrêté à son domicile Arsène A., l’homme qui aurait participé à la radicalisation et à l’approvisionnement en armes de Radouane Lakdim, auteur de la tuerie de Trèbes.

Lire aussi : Attentats dans l’Aude : le terroriste avait-il reçu une lettre de la DGSI avant de passer à l’acte ?

Français originaire de Bosnie, âgé de 44 ans, Arsène A. était, selon les explications du Point, «considéré comme un des leaders du « groupe de Carcassonne » qui depuis 2004, s’adonnait à des entraînements paramilitaires en forêt au nom du djihad « défensif »». Connu des services de police, il avait été condamné à trois ans de prison en 2010.

 

Dans la matinée du 23 mars 2018, Redouane Lakdim entrait dans le Super U de Trèbes en criant «Allah akbar !» avant d’affirmer être un «soldat de Daesh [...] prêt à mourir pour la Syrie». Le terroriste a alors ouvert le feu et tué un employé ainsi qu’un client du magasin.

Par la suite, un gendarme, Arnaud Beltrame, s’était proposé de prendre la place d’une otage. L’officier a perdu la vie dans dans son acte héroïque, qui a permis au GIGN de récolter de précieuses informations en vue de son intervention.

Lire aussi : L’«acte héroïque» d’un gendarme qui a pris la place d’une femme dès le début de la prise d’otage

 

https://francais.rt.com/france/49204-attentats-dans-aude-terroriste-radouane

Attentats dans l’Aude : le terroriste avait-il reçu une lettre de la DGSI avant de passer à l’acte ?

 

27 mars 2018, 08:37

Attentats dans l'Aude : le terroriste avait-il reçu une lettre de la DGSI avant de passer à l'acte ?

Le terroriste de Trèbes et Carcassonne Radouane Lakdim

 

Le terroriste Radouane Lakdim, qui a tué quatre personnes le 23 mars à Trèbes et Carcassonne, devait être entendu par la DGSI dans les prochaines semaines. Selon RTL, il aurait reçu une lettre de convocation en ce sens avant de passer à l’acte.

 

Radouane Lakdim, le terroriste islamiste franco-marocain, qui a assassiné quatre personnes dans l’Aude dans des attaques djihadistes à Trèbes et Carcassonne le 23 mars dernier, devait être entendu par la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) dans les prochaines semaines, a-t-on appris ce 27 mars de source policière.

Attentat du Super U de Trèbes le 23 mars 2018 : l'enquête progresse sans s'intéresser aux commanditaires dans Attentats uIIt008E_normal

RT France @RTenfrancais

La compagne du Redouane , présentée comme une «convertie», et fichée «S» «conteste avoir été associée au projet mortifère de son petit ami», a affirmé François
➡️ https://francais.rt.com/france/49189-attentats-trebes-carcassonne-redouane-lakdim-suivi-mars …

uIIt008E_normal dans Corruption

RT France @RTenfrancais

« Le matin du périple sanglant de Redouane , sa compagne a posté une sourate promettant l’enfer aux mécréants », a par ailleurs ajouté le procureur
➡️ https://francais.rt.com/france/49189-attentats-trebes-carcassonne-redouane-lakdim-suivi-mars … pic.twitter.com/9byCU9AgA0

19 personnes parlent à ce sujet

 

Après des mois de surveillance, les services de renseignement avaient en effet décidé de rencontrer en personne Radouane Lakdim en le convoquant à un «entretien d’évaluation». Ils souhaitaient déterminer s’il fallait continuer de le suivre de près ou non. Une lettre de convocation lui avait été expédiée en mars. Il aurait «normalement» reçu ce courrier, selon RTL. Radouane Lakdim devait ainsi reprendre contact avec les services du ministère de l’Intérieur pour fixer une date de rendez-vous.

En plus d’être fiché S, Radouane Lakdim était suivi pour radicalisation à caractère terroriste

Le terroriste avait été «détecté» et était suivi par la DGSI depuis le mois de mai 2013 «en raison de ses contacts avec un individu défavorablement connu et condamné pour des faits d’association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme commis en 2008», a précisé une source policière. Fiché S (pour «sûreté de l’Etat») depuis 2014 et inscrit depuis novembre 2015 au Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT), Radouane Lakdim avait manifesté sur Facebook en septembre 2017 un intérêt particulier pour l’idéologie djihadiste, une «radicalisation latente» et des velléités de départ en Irak ou en Syrie selon la source policière.

uIIt008E_normal dans Crime

RT France @RTenfrancais

«Cassez-vous, je vais vous tuer» : des agressés dans la cité de Radouane (VIDEO)
➡️ https://francais.rt.com/france/49157-cassez-vous-je-vais-vous-tuer …

16 personnes parlent à ce sujet

 

Cela lui avait valu d’attirer de nouveau l’attention des services de renseignement. Ils avaient alors mené une nouvelle évaluation de sa dangerosité potentielle, des investigations qui n’auraient à l’époque révélé aucun signe de radicalisation violente, aucune velléité de départ concrète, ni de contact avec des individus connus pour leur radicalisation violente.

Ce 27 mars, deux proches de Radouane Lakdim, dont sa compagne de 18 ans fichée, comme lui, pour radicalisation, étaient toujours en garde à vue.

Lire aussi : Menace terroriste : Wauquiez et Le Pen tirent à boulets rouges sur Macron et le gouvernement

Le géant de l’informatique française Altran victime d’une cyberattaque

Moi-même professionnelle de l’informatique, je me fais aussi pirater depuis plus d’une dizaine d’années par une bande de débiles mentaux sortis de l’école en situation d’échec total et qui aujourd’hui se targuent d’ »enculer l’informatique mondiale » (dixit le taré en chef Pascal Edouard Cyprien Luraghi, qui n’a jamais su programmer, mais sait très bien où se fournir en logiciels de piratage informatique, et comment les utiliser).

C’est tout ce qu’ils ont trouvé pour se faire valoir et c’est aussi leur revanche, celle des cancres sur les meilleurs de la classe, les ingénieurs.

Ils la tiennent de magistrats qui ne valent guère mieux et les laissent faire en toute connaissance de cause.

Or, ils sont particulièrement excités en ce moment.

En conséquence, j’émets l’hypothèse que les cybercriminels ayant attaqué le géant français du conseil en informatique puissent être ces malades mentaux, à savoir, principalement les deux psychopathes Pascal Edouard Cyprien Luraghi de Puy-l’Evêque et Jean-Marc Donnadieu de Béziers.

Au passage, je salue mes anciens collègues d’Altran.

 

https://www.lemonde.fr/pixels/article/2019/01/28/le-groupe-de-technologies-francais-altran-frappe-par-une-cyberattaque_5415893_4408996.html

Altran, géant français du conseil en technologie, victime d’une cyberattaque

 

Altran a assuré que l’attaque n’avait donné lieu à « aucun vol de données » ni « aucun cas de propagation de l’incident à des clients ».

Publié le 28 janvier 2019 à 20h58 – Mis à jour le 28 janvier 2019 à 20h58

 

Logo de l’entreprise Altran, à Villepinte, lors du Salon mondial du nucléaire, le 27 juin.

Logo de l’entreprise Altran, à Villepinte, lors du Salon mondial du nucléaire, le 27 juin. Benoit Tessier / REUTERS

 

Le géant français du conseil en technologie Altran, qui emploie près de 45 000 personnes dans plus de trente pays, a été victime la semaine dernière d’une cyberattaque qui l’a conduit à déconnecter temporairement son réseau informatique, a annoncé le groupe lundi 28 janvier. Altran a assuré que l’attaque n’avait donné lieu à « aucun vol de données » ni « aucun cas de propagation de l’incident à des clients ».

Selon une porte-parole de l’entreprise interrogée par l’Agence France-Presse (AFP), l’attaque s’est produite le 24 janvier dans « une grande partie des pays européens, y compris la France ». « Il est encore trop tôt pour avoir une vision précise » sur le préjudice économique subi, a prévenu la porte-parole. Mais l’attaque est restée limitée géographiquement et « n’a touché qu’une partie des opérations européennes », dont les opérations en France, a-t-elle souligné.

Selon cette porte-parole, les « fonctions critiques » des systèmes informatiques d’Altran devaient toutes être rétablies lundi soir, notamment les messageries de courriels. D’autres applications pourraient devoir attendre un peu, comme la téléphonie. Elle a également précisé que Altran, qui a porté plainte, est couvert par des assurances pour ce type de dommage.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Protection des données : citoyens et entreprises de plus en plus vigilants

 

Logiciel de cryptoverrouillage

Selon Altran, les ordinateurs visés ont été pris pour cible par un logiciel de cryptoverrouillage, qui crypte les fichiers et les rend inutilisables. Selon plusieurs experts interrogés par l’AFP, il semble que le code malveillant ait été signalé à au moins deux reprises deux jours avant l’attaque sur Virus Total, un analyseur gratuit de fichiers en ligne. « Soit l’attaquant essayait de tester son virus pour voir s’il était connu des grands antivirus, soit ce sont des victimes qui essayaient de se renseigner », a expliqué Ivan Fontarensky, qui dirige le service de renseignement d’intérêt cyber de Thales.

Le virus qui a touché Altran chiffre les fichiers des ordinateurs sur lesquels il est présent « un par un », comme un rançongiciel, a détaillé M. Fontarensky. Mais du fait des pratiques de partage de réseaux très courantes dans les grandes entreprises, « il peut vite en arriver à chiffrer tous les fichiers des serveurs centraux ».

Altran est particulièrement surveillé par le marché boursier, après avoir augmenté son endettement pour investir fortement ces dernières années, notamment avec l’achat fin 2017 de l’américain Aricent. De fait, l’action du groupe français a clôturé lundi sur une perte d’environ 3 % à 8,18 euros, dans un marché globalement en baisse de 0,64 %.

Les communiqués d’annonce de cyberattaque sont encore rares, mais beaucoup d’experts estiment qu’ils risquent de se multiplier dans les prochaines années du fait de la numérisation croissante de l’économie et du recours de plus en plus important à l’informatique, dans tous les secteurs de la société.

Lire aussi Paula Forteza : « Les citoyens doivent participer à la régulation des plates-formes numériques »

 

 

https://www.lemagit.fr/actualites/252456616/Communication-de-crise-apres-une-attaque-Altran-joue-la-discretion

Communication de crise : après une attaque, Altran joue la discrétion

 

L’entreprise de services numériques a reconnu avoir été victime d’un incident de sécurité informatique, plus précisément d’une compromission par un maliciel chiffrant.

 

Le géant de l'informatique française Altran victime d'une cyberattaque dans Attentats 20141112_151210000_iOS
Rédacteur en chef adjoint
Altran vient de reconnaître, dans un communiqué de presse diffusé sur GlobeNewswire, avoir « été la cible d’une cyberattaque affectant ses opérations dans certains pays européens », le 24 janvier. L’ESN ajoute à cela avoir « immédiatement déconnecté [son] réseau informatique et toutes [ses] applications », afin de « protéger [ses] clients, employés et partenaires ».

Altran explique avoir fait appel à des experts indépendants « mondialement reconnus » pour enquêter sur l’incident. Une opération qui, à ce jour, « n’a révélé aucun vol de données ni aucun cas de propagation de l’incident à [ses] clients ». L’ESN assure enfin que son « plan de rétablissement se déroule comme prévu » et que ses « équipes techniques sont pleinement mobilisées ». En outre, elle affirme avoir « été en contact avec ses clients, les autorités gouvernementales, et les régulateurs compétents » tout au long « du processus ».

Reste que le communiqué d’Altran, daté du 28 janvier, et signé de Stéphanie Bia, vice-présidente groupe en charge des communications et des relations investisseurs, survient plusieurs jours après que nos confrères de La Lettre A aient révélé l’incident. Dans un article daté du 25 janvier, ils indiquaient que les systèmes de l’ESN étaient « paralysés » depuis 48 heures « par une offensive menée par de mystérieux assaillants ».

Surtout, s’il ne s’est pas muré dans le mutisme, Altran semble avoir opté pour le service minimum de la transparence. A ce stade, l’ESN n’a fourni aucun détail sur l’incident, sa nature ou sa durée, ni jugé pertinent de publier son communiqué de presse sur son site Web, en français  comme en anglais. Ses fils Twitter (ici et ) n’en font pas plus mention à l’heure où sont écrites ces lignes.

Jointe par téléphone, Stéphanie Bia se dit toutefois surprise de l’absence du communiqué sur le site Web de l’ESN. En fait, si celui-ci est absent de la newroom d’Altran, il est bien accessible dans sa section d’informations réglementées : « puisque nous sommes une société cotée nous avons traité cette information comme une information réglementée et elle figure donc dans cette sous-section de notre site », explique Stéphanie Bria.

Elle précise en outre que l’incident impliquait un « cryptolocker » et qu’Altran préfère ne pas communiquer publiquement plus avant sur le sujet « parce que les pirates lisent aussi ce que l’on rend public ».

Mise à jour 30/01/2019 @ 10:00: Chose promise, chose faite. Lors de notre échange téléphonique, Stéphanie Bia s’était dite surprise de l’absence du communiqué relatif à l’incident des salles de presse en ligne de ses sites Web et avait indiqué prévoir d’y remédier. Le communiqué y figure désormais en français, comme en anglais.

 

Sur le même sujet

 

 

https://www.capital.fr/entreprises-marches/altran-en-recul-apres-avoir-ete-la-cible-dune-cyber-attaque-1325263

ALTRAN en recul après avoir été la cible d’une cyber-attaque

 

Publié le 29/01/2019 à 6h19

 

(AOF) – L’action Altran (-2,96% à 8,185 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120 après avoir été la cible d’une cyber-attaque le 24 janvier. Celle-ci a affecté les opérations du spécialiste des services d’ingénierie et de R&D dans certains pays européens. Afin de protéger ses clients, employés et partenaires, il a immédiatement déconnecté son réseau informatique et toutes ses applications.  » La sécurité de nos clients et des données est et sera toujours notre priorité absolue », a ajouté le groupe.

Dans son communiqué, Altran n’a pas précisé l’impact financier éventuel de cette cyber-attaque. Il a seulement précisé que l’enquête menée par des experts techniques indépendants n’avait révélé aucun vol de données ni aucun cas de propagation de l’incident à ses clients

Altran souligne que son plan de rétablissement se déroule comme prévu et que ses équipes techniques sont pleinement mobilisées.  » Tout au long du processus, Altran a été en contact avec ses clients, les autorités gouvernementales et les régulateurs compétents « , a conclu la société.

Publiée en janvier, la grande enquête d’OpinionWay menée auprès des Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique (CESIN) montrait que nombre des cyber-attaques constatées tendait à se stabiliser. Pour autant huit entreprises sur dix continuent d’être impactées, avec pour 59% d’entre elles des conséquences sur le business (arrêt de la production, indisponibilité significative du site internet, perte de chiffre d’affaire…) soit 10 points d’augmentation par rapport à l’année dernière.

AOF – EN SAVOIR PLUS

Les points forts de la valeur

- Leader mondial des services d’ingénierie et de R&D ;

- Activité portée par l’externalisation des dépenses de R&D, attendue en hausse de 9 % à 240 Mds€ en 2022 ;

- Six grandes familles d’activité : Consulting, Digital, Engineering, World Class Centers et Industrialized GlobalShore et Cambridge Consultants (création de produits innovants en collaboration avec des équipes de recherche) ;

- Chiffre d’affaires de 2,3 Mds€ équilibré entre l’aérospatial, la défense et le ferroviaire pour 23 %, l’énergie et les sciences de la vie pour 24 %, l’automobile et les transports pour 23 %, les télécoms-médias pour 18 % puis la finance et le secteur public pour 12 % ;

- Activité réalisée en France pour 40 %, en Europe du nord pour 33 %, en Europe du sud pour 20 % et dans le reste du monde pour 7 % ;

- Acquisition stratégique aux Etats-Unis avec Avicent, l’un des plus grands groupes de l’engineering services, présent dans les télécoms, les semi-conducteurs et le software, qui portera le chiffre d’affaires à plus de 3 MdsE ;

- Amélioration de la situation financière d’où le retour au versement de dividende.

Les points faibles de la valeur

- Craintes des investisseurs sur une cession de ses titres par le fonds Apax ;

- Portefeuille clients assez resserré, les trois 1ers assurant 20 % du chiffre d’affaires ;

- Recul de l’activité au Royaume-Uni en raison du Brexit ;

- Dette long terme estimée « spéculative » par Standard & Poor’s, début 2018 ;

- Forte sanction boursière en juin 2018 à la première alerte dans l’intégration d’Aricent, dont l’achat avait nécessité une augmentation de capital jugée défavorablement par le marché et dont la contribution au bénéfice par action ne devrait pas être relutive avant 2019.

Comment suivre la valeur

- Sensibilité du secteur à la maîtrise des charges d’exploitation, composées essentiellement des salaire : suivre l’évolution des effectifs, du temps de mission des consultants et du taux de facturation, de près de 90 % ;

- Plan stratégique à 5 ans, « The High Road, Altran 2022 » : 4 Mds€ de revenus, 14,5 % de marge opérationnelle, 9 % de marge brute d’autofinancement, 2,5 en 2020 et moins de 1,5 en 2022 pour l’effet de levier et doublement du bénéfice par action à 1,36 € ;

- Réalisation de l’objectif de remontée de marge d’Aricent dès la fin de l’année ;

- Capital contrôlé de concert à hauteur de 25,11 % par les fondateurs et par le fond Apax.

Informatique – ESN

Le secteur des ESN (entreprises de services du numérique) est en pleine croissance, porté par des sujets comme la cybersécurité, le cloud, le Big Data. Le secteur vise 100.000 embauches en trois ans en France. Le taux de rotation des salariés est très élevé dans ces entreprises, qui doivent attirer une main-d’oeuvre très courtisée. En effet, au regard des besoins, les talents disponibles sur le marché sont insuffisants. Ce défi des ressources humaines est un véritable enjeu pour la filière, qui compte 212.000 salariés et représente un chiffre d’affaires de 25 milliards d’euros. Les entreprises jouent sur plusieurs leviers pour se distinguer : le salaire mais aussi des politiques de formation ou de qualité de vie au travail. Un grand nombre d’entreprises a ainsi mis en place du télétravail ou embauché un  » happiness manager « . Certaines parient également sur la croissance externe, qui permet non seulement d’acquérir des technologies mais aussi des talents.

A lire aussi

Attentat de Strasbourg : nouvelles gardes à vue, les commanditaires toujours tranquilles

L’enquête progresse sur le terrain de la fourniture de l’arme utilisée par le terroriste, mais toujours pas dans la direction de ses commanditaires, lesquels sont pourtant bien connus du public comme des autorités judiciaires depuis le début de leurs méfaits et n’ont pas manqué de revendiquer publiquement l’attentat le jour même de celui-ci (cf. mes précédents articles à ce sujet).

Je rappelle à ce propos, comme je l’ai exposé récemment assez précisément, qu’ils s’attaquent systématiquement aux témoins de leurs exactions à mon encontre depuis le début de celles-ci en 2008 : piratages informatiques et écoutes illégales pour tout le monde, harcèlements démentiels, sur Internet pour ceux qui s’expriment sur le net, dans le travail pour ceux qui ont encore une activité professionnelle, menaces, chantage, agressions graves et assassinats.

Or, l’un de ces témoins privilégiés réside à Strasbourg et connaît actuellement des démêlés judiciaires avec le cybercriminel et terroriste Jean-Marc Donnadieu et toute la clique de ses complices, qu’ils soient « déconnologues » ou « ufosceptiques ».

Ce dernier avait d’ailleurs annoncé sa mort prématurément sur le site de ses amis les Sataniques Sceptiques du Québec au mois d’avril 2016 et s’en était fait virer pour ce motif.

C’est en fait un homonyme de ce témoin privilégié de bon nombre des exactions de Jean-Marc Donnadieu à mon encontre qui s’était alors tué tout seul dans un accident dont il est possible de se demander s’il n’avait pas été facilité par un sabotage quelconque. En effet, Jean-Marc Donnadieu s’était empressé de l’annoncer comme s’il l’attendait. Lui ou ses complices, ayant déjà assassiné ou tenté d’assassiner plusieurs des témoins de leurs exactions à mon encontre se seraient-ils trompé de cible dans ce cas précis ? Cela ne peut être exclu en l’absence de toute enquête appropriée.

 

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/01/29/attentat-de-strasbourg-cinq-personnes-impliquees-dans-la-fourniture-de-l-arme-interpellees_5415998_3224.html

Attentat de Strasbourg : cinq personnes soupçonnées d’être impliquées dans la fourniture de l’arme interpellées

 

Placées en garde à vue, elles sont soupçonnées d’avoir fourni le pistolet 8 mm avec lequel le terroriste a tué cinq personnes, le 11 décembre.

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 09h15, mis à jour à 11h07

 

Cinq personnes soupçonnées d’être impliquées dans la fourniture de l’arme utilisée par l’auteur de l’attentat de Strasbourg ont été interpellées mardi 29 janvier en Alsace, a-t-on appris de source judiciaire, confirmant une information du Point.

Placés en garde à vue, les cinq personnes appartiennent à la même famille et sont soupçonnées à des degrés divers d’avoir participé à la fourniture du pistolet 8 mm avec lequel Chérif Chekatt a tué cinq personnes durant le marché de Noël le 11 décembre. L’Etat islamique (EI) avait revendiqué l’attaque.

Lire notre récit : L’attentat de Strasbourg était prémédité

 

Quatre hommes, dont un de 78 ans

Les gardes à vue doivent permettre d’éclaircir les rôles de chacun et notamment celui du plus âgé des suspects, un homme de 78 ans. Trois autres hommes ont également été interpellés. Ils sont âgés de 65, 34 et 32 ans. Une femme de 57 ans a aussi été appréhendée.

Chérif Chekatt est soupçonné par les policiers de la sous-direction antiterroriste (SDAT) de s’être procuré l’arme à feu quelques jours avant son passage à l’acte. Il s’agit d’un revolver d’ordonnance de calibre 8 mm datant de la fin du XIXe siècle.

Chérif Chekatt, délinquant multirécidiviste de 29 ans et « fiché S » pour radicalisation islamiste, avait attaqué des passants avec un revolver et un couteau. Après quarante-huit heures de cavale, il avait été abattu par des policiers dans le sud de Strasbourg.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Le Sénat veut mettre un terme aux fantasmes sur les « fichés S »

 

 

https://www.lepoint.fr/justice/exclusif-strasbourg-interpellation-de-l-homme-suspecte-d-avoir-vendu-un-revolver-a-cherif-chekatt-29-01-2019-2289596_2386.php

EXCLUSIF. Strasbourg : interpellation de l’homme suspecté d’avoir vendu un revolver à Chérif Chekatt

Âgé de 78 ans, il est soupçonné d’avoir fourni l’arme au terroriste. Selon nos informations, cinq interpellations au total ont eu lieu ce mardi matin.

 

Par

Modifié le 29/01/2019 à 11:41 – Publié le 29/01/2019 à 07:57 | Le Point.fr

 

La sous-direction antiterroriste (SDAT) de la direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) a procédé ce mardi matin à l’interpellation d’Albert B, 78 ans, soupçonné d’avoir fourni le revolver qui a servi à Chérif Chekatt, 29 ans, le terroriste qui a assassiné 5 personnes le 11 décembre à Strasbourg durant le marché de Noël. Le vieux monsieur domicilié à 10 kilomètres au sud de la préfecture du Bas-Rhin est connu des services de police et de la justice pour détention, acquisition et vente d’armes malgré une interdiction judiciaire de port et de détention d’armes inscrite au Fichier des personnes recherchées. Au total, cinq interpellations ont eu lieu ce mardi matin, dont celle d’Albert B. Si elles sont liées aux deux principaux suspects placés en garde à vue, elles n’auraient joué aucun rôle dans la logistique de l’attentat du 11 décembre.

Selon nos informations, c’est Stéphane, son neveu de 34 ans, également placé en garde à vue, qui a joué le rôle d’intermédiaire entre Albert B. et Audrey M., un homme de 37 ans, mis en examen le 17 décembre pour participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle, acquisition, détention d’armes, et actuellement en détention provisoire. Audrey avait reconnu lors de son audition s’être rendu chez Stéphane à 40 minutes de la capitale alsacienne. Il avait nié l’avoir fait dans un but criminel bien qu’il fut accompagné de Chérif Chekatt. Audrey a été confondu par la téléphonie, car il avait correspondu avec Stéphane dès le lendemain de l’attentat.

Lire aussi Terrorisme : Strasbourg pleure ses rêves fauchés

Le 11 décembre vers 20 heures, le tueur se revendiquant de Daech avait ouvert le feu, tuant cinq personnes et en blessant onze autres. Chekatt, fiché S, connu pour de multiples délits de droit commun, en France mais aussi en Suisse et en Allemagne, avait été abattu par un policier, issu des brigades spécialisées de terrain, non loin de son domicile, après une cavale de 48 heures. L’État islamique avait revendiqué l’attentat. À ce jour, aucun lien n’a pu être établi entre l’organisation et Chérif Chekatt.

Lire aussi EXCLUSIF. Strasbourg : deux intimes de Chérif Chekatt placés en garde à vue

 

Sur le même sujet

 

Terrorisme : Strasbourg pleure ses rêves fauchés
EXCLUSIF. Strasbourg : deux intimes de Chérif Chekatt placés en garde à vue
Strasbourg : l’enquête se concentre sur la provenance de l’arme de Chérif Chekatt
Strasbourg : un demi-frère de Chérif Chekatt interpellé pour vol à main armée
Chérif Chekatt : le terroriste a été inhumé ce matin à Strasbourg

 

 

https://www.lepoint.fr/societe/exclusif-strasbourg-deux-intimes-de-cherif-chekatt-places-en-garde-a-vue-17-12-2018-2279941_23.php

EXCLUSIF. Strasbourg : deux intimes de Chérif Chekatt placés en garde à vue

Yacine F., 33 ans, et Bagdad B., 29 ans, deux hommes au passé de délinquant, sont soupçonnés d’avoir aidé le tueur de Strasbourg à se procurer son arme.

 

Par

Modifié le 17/12/2018 à 17:11 – Publié le 17/12/2018 à 16:46 | Le Point.fr
decembre 2018, a Strasbourg (phot d'illustration)
décembre 2018, à Strasbourg (phot d’illustration)© Sebastian Gollnow / AFP

 

Ce lundi après-midi, les policiers de la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire et de la brigade de recherche et d’intervention (BRI) ont interpellé deux amis proches de Chérif Chekatt à Strasbourg. Ils sont soupçonnés de l’avoir aidé à se procurer l’arme qui lui a servi à assassiner 5 personnes.

Le premier, interpellé au domicile de sa mère, Yacine F., 33 ans, présenté comme un colosse, est défavorablement connu des services de police. Il faisait l’objet de l’attention soutenue des enquêteurs depuis le début de l’attentat. Selon nos informations, il ferait partie des dernières personnes à avoir été contactées par Chekatt durant sa cavale.

Bagdad B., 29 ans, arrêté également aujourd’hui, fut un temps incarcéré avec Chekatt. Il a connu le même parcours de délinquant avant d’être considéré comme radicalisé.

Yacine F. et Bagdad B. ont été placés tous les deux en garde à vue.

À ce stade de l’enquête, ils ne sont pas considérés comme des complices de l’attentat perpétré par Chérif Chekatt. Très intégrés dans le milieu de la délinquance locale et régionale, ils sont soupçonnés d’avoir aidé le terroriste à trouver l’arme sans forcément connaître son funeste projet. Selon nos informations, les investigations s’orientent vers des personnes issues de la communauté du voyage de la région de Metz qui auraient pu fournir l’arme du crime. D’autres interpellations sont programmées.

 

Sur le même sujet

 

Attentat à Strasbourg : Chérif Chekatt, un criminel proche de la mouvance salafiste
Isolés, fichés, suivis… Comment la France gère les individus radicalisés
Attentat de Strasbourg : un proche du tueur va être présenté à un juge d’instruction

 

Dimanche 27 janvier 2019 : nouvel attentat meurtrier aux Philippines

Chaque nouvel attentat m’atteint, j’en suis toujours mortifiée, surtout quand je découvre dans mes statistiques de blog de ces visites susceptibles d’y être liées ou de les annoncer, ce qui se produit quand même fréquemment :

 

Zoom sur l’utilisateur

Dimanche 27 janvier 2019 : nouvel attentat meurtrier aux Philippines dans Attentats

Visitor Analysis & System Spec

URL d’origine :
Host Name: Navigateur : Unknown
Adresse IP : OS/Platform: Win7/
Emplacement : Santo Tomas, Batangas, Philippines Résolution : 1024×1024
Visites récurrentes : 0 Javascript : Enabled
Durée de la visite : Non applicable FAI : Galaxy Cable Corp.

Navigation Path

Date Heure Page web
27 Jan 03:08:30

 

 

Cela ressemble en fait à de la provocation.

Je suis stressée quand je publie, sachant que certains fadas réagissent à mes publications.

Cependant, les mêmes réagissent aussi à mes propos privés, dont aucun ne leur échappe, le malade mental Pascal Edouard Cyprien Luraghi et ses amis « déconnologues » violant continuellement ma vie privée de toutes les manières possibles et imaginables.

Dans ces conditions, le mieux pour tous est encore que je publie au maximum sur toutes les exactions de ces criminels.

 

https://www.20minutes.fr/monde/2436979-20190127-philippines-moins-18-morts-attentat-contre-eglise-jolo

Philippines: Au moins 18 morts dans un attentat contre une église de Jolo

 

PHILIPPINES L’attentat intervient deux jours après l’annonce de l’approbation massive, lors d’un référendum, de la création dans le sud du pays de la région autonome Bangsamoro, dans le cadre du processus de paix avec l’insurrection musulmane…

20 Minutes avec AFP

Publié le 27/01/19 à 08h21 — Mis à jour le 27/01/19 à 10h19

 

Un double attentat a frappé une église de l'île de Jolo, bastion de l'organisation islamiste Abou Sayyaf dans le sud des Philippines, le 27 janvier 2019.
Un double attentat a frappé une église de l’île de Jolo, bastion de l’organisation islamiste Abou Sayyaf dans le sud des Philippines, le 27 janvier 2019. — HANDOUT / AFP

 

Au moins 18 personnes ont péri dimanche dans un double attentat contre une église de l’île de Jolo, bastion de l’organisation islamiste Abou Sayyaf dans le sud des Philippines, a annoncé l’armée.

L’attentat intervient deux jours après l’annonce de l’approbation massive, lors d’un référendum lundi dernier, de la création dans le sud des Philippines de la région autonome Bangsamoro, dans le cadre du processus de paix avec l’insurrection musulmane.

La première bombe a explosé dans l’église au moment de la messe, et la seconde dans le parking quand les militaires sont arrivés, a déclaré à l’AFP le lieutenant-colonel Gerry Besana, porte-parole régional de l’armée. Des photos diffusées par la police régionale montrent des débris éparpillés près de l’entrée de l’église et un camion militaire endommagé.

Rétablir la paix après des décennies de conflit

Cinq soldats et 12 civils ont été tués dans ce double attentat qui a également fait 57 blessés, a déclaré l’officier. « C’est probablement un acte terroriste. Il y a des gens qui ne veulent pas la paix », a-t-il ajouté. Le chef de la police nationale a de son côté fait état de 19 morts et 48 blessés. « Nous utiliserons toute la force légale pour amener devant la justice les auteurs de cet incident », a déclaré dans un communiqué le ministre de la Défense Delfin Lorenzana. L’armée a annoncé avoir acheminé par hélicoptère certains blessés vers la ville voisine de Zamboanga.

Jolo fait partie de la région autonome Bangsamoro dont la création vient d’être plébiscitée lors d’un référendum. La mise en place de cette zone sur un territoire à majorité musulmane – alors que l’archipel est majoritairement catholique – vise à rétablir la paix après des décennies d’un conflit qui a fait des dizaines de milliers de morts.

Des musulmans avaient pris les armes dans les années 1970 pour réclamer l’autonomie ou l’indépendance du sud des Philippines qu’ils considèrent comme leur terre ancestrale. Cette insurrection a fait 150.000 morts.

Abou Sayyaf accusé d’avoir organisé les pires attentats du pays

Le principal groupe rebelle, le Front Moro islamique de libération (Milf), avait signé en 2014 un accord de paix avec le gouvernement prévoyant d’octroyer l’autonomie à la minorité musulmane dans certaines parties de la grande île de Mindanao et des îles de l’extrême sud-ouest.

Conformément à cet accord, 2,8 millions d’habitants de cette région ont été appelés lundi à voter et 1,7 million se sont prononcés en faveur de la création de la nouvelle région autonome nommée Bangsamoro, quelque 254.600 ayant voté contre, a fait savoir vendredi la commission électorale.

Ce processus, qui a débuté dans les années 1990, n’inclut pas les organisations islamistes comme Abou Sayyaf encore très actives dans le sud des Philippines et que le Milf combat aux côtés des forces gouvernementales, avec lesquelles il a fait alliance. La province de Sulu, à laquelle appartient Jolo, bastion d’Abou Sayyaf, a globalement voté contre la création de la nouvelle région

Abou Sayyaf, qui s’est spécialisé dans les enlèvements crapuleux, est aussi accusé d’avoir organisé les pires attentats perpétrés dans l’archipel, en particulier celui contre un ferry qui avait fait plus de 100 morts en 2004. Abou Sayyaf est une ramification extrémiste de l’insurrection séparatiste musulmane. Il a été créé dans les années 1990 grâce aux financements d’un membre de la famille du chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden.

 

https://www.bfmtv.com/international/philippines-18-morts-dans-un-attentat-contre-la-cathedrale-de-jolo-1621169.html

Philippines: 18 morts dans un attentat contre la cathédrale de Jolo

 

27/01/2019 à 12h59
cathedrale jolo

Des policiers et militaires se tiennent devant une cathédrale de l’île de Jolo, dans les Philippines, après l’explosion de deux bombes le 27 janvier 2019. – Nickee Butlangan – AFP

 

Une première bombe a explosé pendant la messe à l’intérieur de la cathédrale, une seconde sur le parking. Le porte-parole du président philippin Rodrigo Duterte a condamné « un acte terroriste ».

 

Au moins 18 personnes sont mortes ce dimanche dans un double attentat contre la cathédrale de Jolo, sur une île du sud des Philippines qui demeure un bastion de l’organisation islamiste Abou Sayyaf.

Cette attaque est intervenue deux jours après l’annonce de l’approbation massive, lors d’un référendum lundi dernier, de la création dans le sud de l’archipel de la région autonome Bangsamoro, dans le cadre du processus de paix avec l’insurrection musulmane.

La première bombe a explosé pendant la messe à l’intérieur de la cathédrale de Notre-Dame du Mont-Carmel, située dans le centre de Jolo, la plus grande ville de l’île du même nom, a déclaré le lieutenant-colonel Gerry Besana, porte-parole régional de l’armée. Une seconde explosion s’est produite à l’extérieur, sur le parking, quand arrivaient les militaires.

Des photos diffusées par l’armée montrent les portes et les fenêtres de la cathédrales pulvérisées, ses bancs retournés. Un photographe de l’Agence France-Presse (AFP) présent sur les lieux a aussi vu de nombreux corps jonchant le sol. Le porte-parole du président philippin Rodrigo Duterte a condamné « un acte terroriste ».

« La loi sera sans pitié pour eux »

« Nous poursuivrons jusqu’au bout du monde les cruels auteurs de ce crime ignoble jusqu’à ce que chacun des tueurs soit amené devant la justice et mis derrière les barreaux », a déclaré dans un communiqué ce porte-parole, Salvador Panelo. « La loi sera sans pitié pour eux. »

Cinq soldats, un membre des garde-côtes et 12 civils ont été tués dans ce double attentat qui a également fait 83 blessés, a déclaré le lieutenant-colonel Besana. Le chef de la police régionale Graciano Mijares a de son côté fait état de 20 morts et 81 blessés. La deuxième bombe se trouvait dans le coffre d’une moto garée à l’extérieur de l’édifice. Les autorités ont indiqué que l’attentat pourrait être le fait du groupe islamiste Abou Sayyaf.

L’île de Jolo, un des principaux bastions d’Abou Sayyaf

« Quand vous parlez de terrorisme dans la province de Sulu, le premier suspect est toujours Abou Sayyaf mais nous ne pouvons exclure la possibilité d’autres responsables », a déclaré Gerry Besana.

L’île de Jolo est en effet un des principaux bastions d’Abou Sayyaf. Spécialisée dans les enlèvements crapuleux, cette organisation est aussi accusée des pires attentats dans l’archipel, en particulier celui contre un ferry qui avait fait plus de 100 morts en 2004.

Abou Sayyaf est une ramification extrémiste de l’insurrection séparatiste musulmane. Il a été créé dans les années 1990 grâce aux financements d’un membre de la famille du chef d’Al-Qaïda Oussama ben Laden.

Liv Audigane avec AFP

 

Attentats de janvier 2015 à Paris : éléments de preuves pour confondre le terroriste Pascal Edouard Cyprien Luraghi

Pour cette 11ème édition des manifestations de fin de semaine des Gilets jaunes, j’ai décidé de me faire plaisir en offrant à mes lecteurs la Pièce N°5 de l’assignation à comparaître le 13 septembre 2016 devant le juge des référés du Tribunal de Grand Instance de Paris qui m’avait été délivrée par exploit d’huissier en date du 12 juillet 2016 à la demande du dénommé Pascal Edouard Luraghi, dit Cyprien Luraghi, juste avant l’attentat du 14 juillet 2016 à Nice – une vieille manie de l’intéressé, un genre de remake d’une séquence semblable de l’année 2011 : après avoir envoyé un long texte me concernant à « qui de droit » le 13 juillet, pour fêter le 14 juillet il avait alors piraté OverBlog de manière à faire tomber toute la plateforme de blogs, puis avait continué sur sa lancée en piratant dix jours plus tard des sites de préfectures françaises (revendication sous le pseudonyme de SaMo_Dz sur le site zone-h.org, à cette adresse : clic), cette fois pour fêter les dix ans de son Sitacyp qu’il avait décidé de fermer le même jour.

Rappelons qu’en 2016, pour cet anniversaire-là, ce fut la fête du père Hamel en l’église de Saint-Étienne-du-Rouvray, avant l’attaque ratée de la cathédrale Notre-Dame de Paris début septembre, laquelle était probablement destinée à me mettre dans l’ambiance pour notre première confrontation parisienne, comme expliqué dans cet article récent :

http://petitcoucou.unblog.fr/2019/01/19/attentats-de-janvier-2015-renvoi-aux-assises-de-14-personnes/

En complément, je précise ici qu’un de mes témoins contre lui et ses complices « déconnologues » fréquente aussi quotidiennement cette cathédrale et pouvait donc être visé, se sentir visé et être réellement menacé et/ou très exposé au risque d’être tué ou blessé lors de l’explosion prévue à peine dix jours avant cette confrontation juste en face, au Palais de Justice de Paris.

Par ailleurs, d’autres de mes témoins avaient déjà fait l’objet de tentatives d’assassinat ou étaient bien morts juste après la décision de la Cour d’Appel de Rennes du 2 décembre 2015 dans l’affaire de sa complice Josette Brenterch du NPA de Brest.

Venons-en à cette Pièce N°5 censée soutenir les prétentions du criminel à mon encontre.

Elle se compose de deux courriers électroniques, le premier de 16 pages, et le second de 7 pages, supportant l’un et l’autre de ses échanges avec Google entre juin 2013 et juillet 2014 à propos d’un blog dénommé « Puy-l’Evêque » dont il demande la suppression et qu’il m’attribue de manière gratuite – son auteur est anonyme, et tout ce qui est anonyme et le dérange, c’est moi… même chose pour de soi-disant appels téléphoniques anonymes qu’il aurait reçus : il a porté plainte contre moi pour harcèlement téléphonique alors que tous ceux qui m’écoutent illégalement au quotidien depuis des lustres savent parfaitement bien que je n’ai jamais composé son numéro de téléphone de toute ma vie…

A la lecture de cette pièce, on découvre qu’il a obtenu la suppression de quatre articles pour violation de ses droits d’auteur et n’a pu infléchir la décision de Google de conserver tout le reste en dépit de ses injonctions répétées de suppression de la totalité du blog.

Il soutenait que tous ses contenus auraient été « manifestement illicites », leur auteure présumée n’étant selon lui qu’une folle délirante, comme l’avait déjà jugé des magistrats brestois le 11 juin 2013.

Cependant, sans crainte de se contredire, il écrivait aussi – et c’est la vérité – que tout ce blog ne contenait en fait que des copies d’articles parus sur d’autres sites, dont le sien et mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog.

Pour autant, aucun de ces articles copiés de mon ancien blog n’était visé par le jugement de Brest comme étant soit-disant « manifestement illicite » – je rappelle qu’en définitive, c’est ce jugement qui a été jugé comme illicite et annulé pour ce motif, pas mes articles.

Aucun de ces articles n’était non plus visé par l’arrêt du 15 décembre 2011 obtenu à Montpellier contre OverBlog par son complice Jean-Marc Donnadieu de Béziers.

Les réponses de Google étaient pertinentes, mais Pascal Edouard Cyprien Luraghi ne les comprenant visiblement pas plus qu’il ne comprend le droit les qualifiera d’ »incohérentes » dans son assignation : quand il ne comprend pas, le problème n’est jamais chez lui mais dans la matière ou chez les personnes qu’il ne peut comprendre, par exemple les mathématiques et les mathématiciens ou autres matheux… et d’ailleurs, tant qu’à faire, il me qualifiera aussi d’ »incohérente » dans cette assignation – je suis analyste et ai fait beaucoup de cohérence fonctionnelle dans l’exercice de mon métier d’ingénieur d’études en informatique.

C’est bien lui dont les propos et comportements sont toujours incohérents : il se plaint tout à la fois que les textes le concernant qui sont copiés sur ce blog porteraient atteinte à ses droits d’auteur et qu’ils ne véhiculeraient pas d’informations pertinentes à son sujet, mais il a bien montré qu’il est le premier à les diffuser; en réponse aux conseils de Google, il prétend n’avoir aucun moyen de joindre l’auteur du blog car celui-ci est anonyme, mais cela n’a jamais empêché les outils de contact d’un blog de fonctionner, et il envoie lui-même à Google l’adresse de la personne qu’il affirme être l’auteur du blog avec le jugement de Brest qu’il communique !

L’on notera au passage qu’il se trahit aussi sur un point très important, puisqu’il écrit à son interlocuteur que mon ancien blog « Un petit coucou » chez OverBlog a été suspendu par son hébergeur, ce qu’il n’est pas censé savoir, car cela n’a jamais été publié nulle part. A cette date, le blog n’est plus en ligne, certes, mais il pourrait avoir été supprimé plutôt que suspendu, rien ne permet de faire le distingo. Je suis la seule à savoir ce qu’il en est réellement, avec l’hébergeur qui m’a avertie de sa décision et de ses motifs… et bien sûr toute la clique des « déconnologues » du cybercriminel Pascal Edouard Cyprien Luraghi qui continue à capter illégalement par piratages informatiques tous mes échanges de courriers électroniques…

Mais le plus intéressant de tous ces échanges avec Google est le tout dernier, le 25 juillet 2014 peu avant 18h.

Car c’est là que commence le phénomène de mon Chinois de Thaïlande :

http://petitcoucou.unblog.fr/2014/07/27/plus-de-10000-visites-au-compteur-du-petitcoucou-merci-fuzhou/

Manifestement, Cyprien Luraghi en était bien l’auteur.

Il aura pété un câble après l’échec de sa dernière tentative d’obtenir la suppression de ce blog et s’est dès lors mis à cliquer comme un fou sur l’article suivant, évoquant assez précisément le coup monté de sa bande de juin 2013 en lien avec le jugement illégalement prononcé par le Tribunal de Grande Instance de Brest moins d’une semaine plus tard :

http://petitcoucou.unblog.fr/2014/07/11/affaire-meric-front-de-gauche-et-violation-du-secret-medical/

Rappelons ici qu’Alexis Corbière est un ancien militant de la LCR, il s’agit donc bien d’un complice de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest. En outre, il est né à Béziers comme Jean-Marc Donnadieu et a étudié à l’Université de Montpellier comme Georges Cortez, deux « déconnologues » notoires, complices des précédents :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alexis_Corbi%C3%A8re

Or, préparant déjà un coup similaire pour la décision de la Cour d’Appel de Rennes, qui sera l’attentat du 7 janvier 2015 contre Charlie Hebdo et la liberté d’expression, Cyprien Luraghi utilise un lot d’adresses IP localisées à Fuzhou, où doit se fournir Saïd Kouachi pour son commerce de fausses Nike :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/07/24/les-contrefacons-de-nike-viennent-de-fuzhou/

Manifestement, commanditaires et futurs exécutants sont déjà en relation.

L’attentat sera assez clairement revendiqué sur le blog Luraghi sous la double signature de l’auteur du blog et de son complice Georges Cortez, le 24 janvier 2015 :

http://petitcoucou.unblog.fr/2015/07/14/enquete-sur-les-attentats-de-paris-de-janvier-2015-revelations-du-4-juillet-2015/

Quant au blog « Puy-l’Evêque », il a été supprimé par son hébergeur sitôt après l’attentat, le 8 janvier 2015.

Voir ici :

http://satanistique.blogspot.com/2015/01/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la.html

Ou là (c’est le même article) :

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/01/12/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la-sanction-est-tombee/

Et quelques bonnes questions à ce sujet :

http://petitcoucou.unblog.fr/2015/06/22/mon-chinois-de-thailande-la-piste-passe-par-limoges-et-le-commissaire-fredou/

Ici, je dois préciser que mon correspondant de Limoges qui selon ses amis a été assassiné début mars 2011, tout juste trois semaines après la trop chrétienne et trop sportive Patricia Bouchon, alors qu’il était explicitement visé par Jean-Marc Donnadieu en raison de ses relations avec moi, quoique celles-ci n’aient jamais été publiques, cet ingénieur fut selon ses amis assassiné par des pédophiles qui le menaçaient depuis peu, lui-même n’ayant jamais eu aucun rapport avec la pédophilie.

Egalement à lire ou à relire :

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/01/13/amedy-coulibaly-a-l-ecole-du-crime-a-fleury-merogis/

http://petitcoucou.unblog.fr/2015/06/22/mon-chinois-de-thailande-cyprien-luraghi-une-piste-bien-etayee/

http://justinpetitcoucou.unblog.fr/2015/01/19/les-freres-kouachi-frequentent-tres-tot-des-pedophiles/

http://petitcoucou.unblog.fr/2018/03/20/attentats-de-paris-de-janvier-2015-six-nouvelles-gardes-a-vue/

Et encore une attaque de joggeur, une !

Le « Konducator » Cyprien Luraghi déteste autant le sport que les mathématiques.

Il a vraiment haï la « battante » Patricia Bouchon.

Enfin, je rappelle que ce blog-ci, Petitcoucou, a été mystérieusement suspendu par son hébergeur durant trois semaines à compter du 6 janvier 2015, soit la veille de l’attentat.

 

Attentats de janvier 2015 à Paris : éléments de preuves pour confondre le terroriste Pascal Edouard Cyprien Luraghi dans Attentats LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-001%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-002%255B1%255D dans Corruption

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-003%255B1%255D dans Crime

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-004%255B1%255D dans Folie

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-005%255B1%255D dans LCR - NPA

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-006%255B1%255D dans Luraghi

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-007%255B1%255D dans NEMROD34

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-008%255B1%255D dans Pédophilie

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-009%255B1%255D dans Perversité

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-010%255B1%255D dans Politique

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-011%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-012%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-013%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-014%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-015%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-016%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-017%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-018%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-019%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-020%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-021%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-022%255B1%255D

 

LURAGHI_Pi%25C3%25A8ce_5-page-023%255B1%255D

 

Jean-Marc Donnadieu ne vit plus sans Petitcoucou…

Dès que je cesse de publier, il lui tarde que je ne recommence…

C’est une vraie maladie.

 

Satanistique.blogspot.fr

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
25 Jan 17:32:16 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
Jean-Marc Donnadieu ne vit plus sans Petitcoucou... dans Folie unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
25 Jan 09:23:46 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown dans Insolent - Insolite Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
25 Jan 04:46:05 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl dans NEMROD34 Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
24 Jan 12:02:35 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
24 Jan 04:43:39 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Amsterdam,
Noord-Holland,
Netherlands / fr-fr
Digitalocean (128.199.38.115)  

(Pas de lien référant)
23 Jan 10:05:15 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
se Stockholm,
Stockholms Lan,
Sweden / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.209)  

(Pas de lien référant)
23 Jan 04:45:31 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
se Stockholm,
Stockholms Lan,
Sweden / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.175)  

(Pas de lien référant)
22 Jan 12:22:30 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (185.107.47.171)  

(Pas de lien référant)
22 Jan 12:12:34 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Amsterdam,
Noord-Holland,
Netherlands / fr-fr
Online Sas Nl (163.172.215.253)  

(Pas de lien référant)
22 Jan 04:59:16 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Yisp B.v. (46.182.106.190)  

(Pas de lien référant)
21 Jan 12:32:42 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Online Sas Nl (51.15.34.214)  

(Pas de lien référant)
21 Jan 11:08:15 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Surfnet (192.42.116.16)  

(Pas de lien référant)
21 Jan 09:52:41 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
21 Jan 05:10:49 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (109.201.133.100)  

(Pas de lien référant)
20 Jan 11:36:13 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
19 Jan 17:32:33 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

19 Jan 17:32:28 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
19 Jan 17:32:22 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
19 Jan 17:24:10 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.93)  

(Pas de lien référant)
19 Jan 10:00:43 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.160.93)  

(Pas de lien référant)
19 Jan 04:54:05 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.234.201.36)  

(Pas de lien référant)
18 Jan 15:07:39 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
17 Jan 15:54:57 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Lieuran-lès-béziers,
Languedoc-Roussillon,
France / fr-fr
Free Sas (78.220.74.62)  

17 Jan 15:53:35 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Lieuran-lès-béziers,
Languedoc-Roussillon,
France / fr-fr
Free Sas (78.220.74.62)  

(Pas de lien référant)
16 Jan 10:20:47 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

16 Jan 10:16:00 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
16 Jan 04:54:58 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Jan 18:52:04 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
es Madrid,
Spain / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.162.19)  

(Pas de lien référant)
15 Jan 04:40:41 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.103)  

(Pas de lien référant)
14 Jan 18:19:54 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.103)  

(Pas de lien référant)
14 Jan 11:12:32 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.103)  

(Pas de lien référant)
14 Jan 05:02:34 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.103)  

(Pas de lien référant)
13 Jan 09:36:39 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
fr Paris,
Ile-de-France,
France / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.103)  

(Pas de lien référant)
13 Jan 02:10:45 Samsung Internet 8.2 sur Android
Samsung
1280×800
jp Setagaya,
Tokyo,
Japan / fr-fr
Ntt (210.164.9.12)  

https://www.google.com/

12 Jan 18:06:56 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pa Panama / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.56)  

(Pas de lien référant)
12 Jan 09:14:36 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pa Panama / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.56)  

(Pas de lien référant)
11 Jan 17:47:51 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pl Varsovie,
Mazowieckie,
Poland / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.84)  

(Pas de lien référant)
11 Jan 10:10:19 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pl Varsovie,
Mazowieckie,
Poland / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.84)  

(Pas de lien référant)
11 Jan 04:49:53 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pl Varsovie,
Mazowieckie,
Poland / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.84)  

(Pas de lien référant)
9 Jan 11:22:16 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien référant)
9 Jan 11:08:24 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
pk Islamabad,
Pakistan / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.28)  

(Pas de lien référant)
9 Jan 05:07:14 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.162)  

(Pas de lien référant)
8 Jan 15:03:35 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Blazingfast Llc (185.62.188.88)  

(Pas de lien référant)
8 Jan 11:33:18 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.205)  

(Pas de lien référant)
8 Jan 05:12:59 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.205)  

(Pas de lien référant)
7 Jan 15:31:22 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.205)  

(Pas de lien référant)
7 Jan 14:55:52 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.205)  

https://www.google.com/

7 Jan 14:48:55 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.205)  

https://www.google.com/

7 Jan 14:47:44 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
us New York,
United States / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (185.56.163.205)  

https://www.google.com/

7 Jan 10:41:25 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Unithost Internet B.v. (89.31.57.5)  

(Pas de lien référant)

Page View Activity

Date Heure Système Location / Language Host Name/Web Page/Referrer
7 Jan 04:45:15 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
se Stockholm,
Stockholms Lan,
Sweden / fr-fr
Easy Networks Solutions Ou (31.187.93.207)  

(Pas de lien référant)
5 Jan 18:26:50 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (185.107.94.233)  

(Pas de lien référant)
5 Jan 14:10:49 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Unithost Internet B.v. (89.31.57.5)  

(Pas de lien référant)
5 Jan 14:05:43 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Unithost Internet B.v. (89.31.57.5)  

(Pas de lien référant)
5 Jan 12:42:39 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Quasi Networks Ltd. (94.102.51.78)  

5 Jan 12:42:03 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Quasi Networks Ltd. (94.102.51.78)  

(Pas de lien référant)
5 Jan 12:32:18 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.163)  

5 Jan 12:29:19 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.163)  

5 Jan 12:29:11 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.163)  

(Pas de lien référant)
4 Jan 18:17:35 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
4 Jan 11:01:01 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
4 Jan 04:52:33 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
3 Jan 17:26:26 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (185.107.70.202)  

(Pas de lien référant)
3 Jan 15:01:54 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Leaseweb Netherlands B.v. (212.32.255.198)  

(Pas de lien référant)
3 Jan 10:59:10 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

3 Jan 10:58:25 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

3 Jan 10:58:13 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
3 Jan 10:57:43 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

3 Jan 10:57:28 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
3 Jan 09:55:13 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Amsterdam,
Noord-Holland,
Netherlands / fr-fr
Online Sas Nl (163.172.215.253)  

(Pas de lien référant)
3 Jan 04:27:04 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
vg Virgin Islands, British / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.111)  

(Pas de lien référant)
2 Jan 17:37:57 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
vg Virgin Islands, British / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.111)  

2 Jan 17:37:33 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
vg Virgin Islands, British / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.111)  

2 Jan 17:37:19 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
vg Virgin Islands, British / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.111)  

(Pas de lien référant)
2 Jan 17:36:18 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
vg Virgin Islands, British / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.111)  

(Pas de lien référant)
2 Jan 11:06:47 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
vg Virgin Islands, British / fr-fr Easy Networks Solutions Ou (185.56.161.111)  

(Pas de lien référant)
2 Jan 05:19:37 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
1 Jan 16:43:57 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Leaseweb Netherlands B.v. (5.79.119.219)  

(Pas de lien référant)
1 Jan 11:14:27 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
nl Netherlands / fr-fr Amarutu Technology Ltd (31.220.0.225)  

(Pas de lien référant)
31 Dec 2018 14:03:57 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Surfnet (192.42.116.16)  

(Pas de lien référant)
31 Dec 2018 08:00:34 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (77.247.181.163)  

31 Dec 2018 07:57:36 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Nforce Entertainment B.v. (185.107.70.202)  

31 Dec 2018 07:54:39 Chrome 71.0
Win7
1920×1080
unknown Anonymous Proxy / fr-fr Xs4all Internet Bv (82.94.132.34)  

(Pas de lien référant)
All

Page 2 of 2

 

 

Les Russes sont repassés sur Satanistique durant trois jours, du 20 au 22 janvier 2019

Aujourd’hui, c’est fini :

 

24 janv. 2019 00:00 – 24 janv. 2019 23:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
109
Pages vues hier
128
Pages vues le mois dernier
7 567
Historique global des pages vues
343 115
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

France

26

États-Unis

19

région indéterminée

9

Allemagne

8

Russie

8

Autriche

6

Pays-Bas

5

Ukraine

5

Bulgarie

4

Royaume-Uni

3

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

70 (62%)

Firefox

29 (25%)

Safari

7 (6%)

Internet Explorer

4 (3%)

NetNewsWire

1 (<1%)

SamsungBrowser

1 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

93 (83%)

Macintosh

6 (5%)

Android

5 (4%)

Linux

4 (3%)

iPhone

3 (2%)

iPad

1 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

18 janv. 2019 00:00 – 24 janv. 2019 23:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
109
Pages vues hier
128
Pages vues le mois dernier
7 567
Historique global des pages vues
343 115
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

Russie

1530

France

248

États-Unis

216

région indéterminée

81

Allemagne

70

Autriche

55

Kenya

51

Ukraine

37

Royaume-Uni

35

Pays-Bas

32

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Internet Explorer

1605 (61%)

Chrome

636 (24%)

Firefox

227 (8%)

Safari

128 (4%)

SamsungBrowser

8 (<1%)

CriOS

2 (<1%)

GSA

2 (<1%)

NetNewsWire

2 (<1%)

PhantomJS

2 (<1%)

Thunderbird

2 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

2334 (89%)

Macintosh

104 (3%)

Android

60 (2%)

Linux

46 (1%)

iPhone

46 (1%)

Unix

10 (<1%)

iPad

7 (<1%)

compatible

6 (<1%)

Unknown

4 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

26 déc. 2018 – 24 janv. 2019

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
109
Pages vues hier
128
Pages vues le mois dernier
7 567
Historique global des pages vues
343 115
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

Plus »

Participants

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

Russie

1813

France

1412

États-Unis

1200

Ukraine

688

région indéterminée

395

Allemagne

335

Irlande

220

Pays-Bas

110

Espagne

100

Autriche

95

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Chrome

2758 (36%)

Internet Explorer

2138 (28%)

Firefox

1860 (24%)

Safari

500 (6%)

Mobile Safari

74 (<1%)

SamsungBrowser

74 (<1%)

Opera

71 (<1%)

chromeframe

26 (<1%)

GSA

14 (<1%)

CriOS

10 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

6095 (80%)

Macintosh

512 (6%)

Android

313 (4%)

Linux

222 (2%)

iPhone

167 (2%)

Unix

95 (1%)

compatible

54 (<1%)

iPad

48 (<1%)

BlackBerry

35 (<1%)

Android 7.1.2

10 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

A Paris, un avocat de djihadistes mis en examen pour financement du terrorisme

A Brest, l’avocat des Salafistes est… bien entendu celui de la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest contre moi jusqu’en 2015, David Rajjou. Il défend aussi leurs associés occasionnels tels les gens du voyage, il fait toutes les racailles.

Mais surtout, il a bien participé aux tentatives d’escroquerie de sa cliente contre OverBlog et moi-même, ainsi qu’à toutes ses entreprises terroristes et criminelles associées, en toute connaissance cause.

En effet, comme tous les autres Brestois impliqués dans cette affaire, il savait pertinemment qui il attaquait et pourquoi.

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2019/01/18/01016-20190118ARTFIG00063-un-avocat-de-djihadistes-mis-en-examen-pour-financement-du-terrorisme.php

Un avocat de djihadistes mis en examen pour «financement du terrorisme»

 

 

Un avocat parisien est soupçonné d’avoir versé de l’argent à un intermédiaire censé exfiltrer d’Irak Maximilien Thibaut, un djihadiste originaire de la région parisienne, aujourd’hui introuvable.

Un avocat de djihadistes entre les mains de la justice. Maître Bruno Vinay, défenseur notamment de Français partis rejoindre le groupe État islamique (EI) en Irak et en Syrie, est soupçonné d’avoir versé une somme d’argent à un intermédiaire censé exfiltrer d’Irak Maximilien Thibaut, un djihadiste originaire de la région parisienne, aujourd’hui introuvable.

Présenté à un juge d’instruction après 48 heures de garde à vue à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), l’avocat a été mis en examen pour «financement d’une entreprise terroriste» et «transfert non autorisé d’une somme supérieure à 10.000 euros», selon une source proche du dossier, confirmée par une source judiciaire. Il est soumis à un contrôle judiciaire qui lui interdit de rencontrer ce djihadiste et son épouse Mélina Boughedir, ainsi que deux journalistes, selon ces sources.

Saisine du conseil de l’ordre

En septembre, l’une d’elles, une journaliste spécialiste des affaires de djihadisme, avait été placée en garde à vue à la DGSI dans ce dossier avant d’être remise en liberté sans faire l’objet de poursuites. Le juge d’instruction en charge du dossier s’apprête désormais à saisir le conseil de l’ordre en vue d’une éventuelle suspension de l’exercice de sa profession d’avocat. La décision, susceptible d’appel appartient à l’instance disciplinaire des avocats qui peut prononcer une suspension de 4 mois, plusieurs fois renouvelables.

Selon la source proche du dossier, le versement litigieux porte sur une somme de 20.000 euros collectés auprès de l’entourage du djihadiste qui se trouvait alors à Mossoul (Irak) avec sa famille. L’argent devait permettre de faciliter une potentielle reddition du djihadiste. Mais l’opération qui était alors suivie de près par les deux journalistes n’a pas eu lieu, selon cette source.

Ces soupçons sur des transferts d’argent à destination de la zone irako-syrienne étaient apparus dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en 2017 pour «financement du terrorisme» et «abus de confiance en relation avec une entreprise terroriste», selon une autre source proche du dossier.

À l’origine, les investigations visaient en particulier les activités de l’association Syrie prévention famille, une structure qui se propose notamment d’«aider les familles à maintenir le contact avec leurs proches toujours présents en Syrie et en Irak», d’après ses statuts. Dans ce dossier, trois parents de djihadistes, soupçonnés d’avoir envoyé de l’argent à leurs enfants en Syrie, notamment en détournant des fonds de leur association subventionnée, ont été mis en examen en juin 2017.

Que faut-il faire des islamistes français partis se battre avec Daech ? – Regarder sur Figaro Live

Parti rejoindre l’EI en 2015, Maximilien Thibaut, 33 ans, est l’époux de Mélina Boughedir, une jeune Française condamnée en juin 2018 à Bagdad à la perpétuité pour avoir rejoint l’EI, une peine qui équivaut à 20 années de réclusion au regard de la législation irakienne. Capturée à l’été 2017 par les forces irakiennes, elle avait décrit son mari comme un «cuisinier» au sein du groupe Etat islamique (EI).

Elle avait échappé à la peine capitale mais était devenue la deuxième Française condamnée à la perpétuité en Irak, moins de deux mois après Djamila Boutoutaou. Toutes deux avaient plaidé avoir été dupées par leurs maris, aujourd’hui introuvables.

Le figaro.fr
AFP agence

 

 

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/un-avocat-tres-genereux-avec-une-ex-djihadiste_2057706.html

Un avocat très (trop?) généreux avec une ex-djihadiste

 

Par Anne Vidalie, publié le 17/01/2019 à 07:00 , mis à jour le 18/01/2019 à 15:45
Un avocat pénaliste parisien a été arrêté. Il est soupçonné de financement du terrorisme.
Un avocat pénaliste parisien a été arrêté. Il est soupçonné de financement du terrorisme.afp.com/Franck Fife

 

[EXCLUSIF] En garde à vue à la DGSI depuis le 15 janvier, l’avocat Bruno Vinay aurait aidé financièrement l’une de ses clientes.

 

Me Bruno Vinay prenait très à coeur la défense des djihadistes françaises qui figuraient parmi ses clients. Trop ? Le pénaliste parisien de 45 ans a été interpellé mardi 15 janvier et placé en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure, à Nanterre (Hauts-de-Seine), qui le soupçonne de financement du terrorisme.

Selon une source proche de l’enquête, Me Vinay aurait par exemple mis la main au portefeuille pour aider Maeva Sola, 25 ans. Cette convertie, native de Nice, rejoint les rangs de l’État Islamique en 2014. Sur les réseaux sociaux, elle prodigue ses conseils aux jeunes filles désireuses de suivre la même voie. Comment s’habiller, quel itinéraire suivre, quel passeur contacter… Elle recrute des épouses pour les combattants et incite des mineures dans l’incapacité de rallier la Syrie à commettre des attentats en France -ce qu’elle conteste.

Maeva rentre dans l’Hexagone, via la Turquie, en juillet 2015. Mise en examen à son retour et incarcérée, puis placée sous surveillance électronique, elle renoue avec la liberté en juillet 2016, dans l’attente de son procès.

Un logement Airbnb à Montpellier

Six mois plus tard, Maeva est à la rue après avoir quitté son appartement de Montpellier. Elle souhaite s’installer dans la région parisienne. Son avocat, Bruno Vinay, lui déniche une colocation à Villemonble (Seine-Saint-Denis). Mais avant de signer le bail, la jeune femme a besoin de l’accord de la juge d’instruction qui suit son dossier. En attendant, le pénaliste l’aide à payer son logement trouvé sur le site Airbnb. La magistrate refusera de donner son aval. Motif : la colocataire est, elle aussi, une jeune femme radicalisée.

Maeva Sola sera renvoyée derrière les barreaux en janvier 2018, alors qu’elle s’apprête à épouser civilement le djihadiste Redouane Taher, condamné à huit ans de prison pour sa participation à la filière dite « de Strasbourg« , au côté du frère de l’un des tueurs du Bataclan. En mars dernier, Maeva a écopé de huit ans d’emprisonnement, elle aussi. Un jugement dont Me Vinay a fait appel. Est-ce que son soutien financier est susceptible de lui valoir des poursuites judiciaires? Il est encore trop tôt pour le savoir.

Sarah, Yasmine, Sonia et Emilie

L’avocat défend en tout cas plusieurs autres jeunes femmes radicalisées ou ayant flirté avec le djihad. Comme S. L., 22 ans, retenue prisonnière à l’automne 2016 par l’Armée Syrienne Libre alors qu’elle essayait de fuir la Syrie. Pour tenter d’obtenir sa libération, le pénaliste aurait même pris contact directement avec ce rassemblement hétéroclite de groupes rebelles opposés au régime du président Bachar el-Assad, d’après un bon connaisseur du dossier… Au point d’attirer l’attention des services de renseignement ?

Me Vinay est encore le conseil de Yasmine Herriche, 30 ans, interpellée pour apologie du terrorisme avec son mari en décembre 2016, et de Sonia Belayati, 25 ans, originaire de Saint-Chamond (Loire), partie deux fois en Syrie. Il défend aussi Emilie König, une convertie de 34 ans arrêtée en janvier 2018 par les forces kurdes. Recruteuse de Daech, elle figurait depuis trois ans sur la liste noire des terroristes les plus recherchés par les Américains. L’Algérien Kamel Daoudi, condamné pour terrorisme et assigné à résidence depuis sa sortie de prison en 2008, est un autre de ses clients. Contacté par L’Express, Emmanuel Daoud, l’avocat de Bruno Vinay, n’a pas souhaité s’exprimer.

 

 

Selon Jean-Marc Donnadieu, je vais me faire escroquer par un avocat qui n’en est pas un

C’est sa prévision du jour sur Facebook :

 

Balance : Vous prendrez du guacamole à une grosse soirée techno. Mais on vous escroquera, en vous refourguant du houmous bas-de-gamme. Impossible d’avoir les mêmes sensations avec ce truc.

 

 

De quel avocat s’agit-il ?

Du sien ?

S’il m’attaque, je le dénonce aussi sec à son barreau.

Comme escroc complice de son client.

 

Attentats de janvier 2015 à Paris : renvoi aux assises de 14 personnes

Déplorons qu’il manque les commanditaires, qui ne sont toujours pas inquiétés par la « justice », quoiqu’ils en soient bien connus, surtout de celle de Brest qui en a toujours été complice.

Mais cette dernière était déjà très impliquée dans l’attentat de Karachi de mai 2002 et il est fort probable qu’elle le fut aussi dans la vague d’attentats des années 1990.

A cette époque, j’avais fui la capitale pour échapper aux tentatives d’assassinat à répétition dont j’y étais victime et n’y revenais que pour répondre à des convocations ou autres rendez-vous incontournables.

Or, les attentats de ces années-là à Paris se sont toujours produits quand j’y étais en déplacement, là où je venais de passer.

J’avais l’impression d’être poursuivie par les explosions.

Et j’ai bien eu l’impression que cela recommençait lorsqu’à compter du 4 septembre 2016 les cibles de ces attentats ou tentatives alors toutes heureusement ratées ou avortées se sont sensiblement rapprochées du Palais de Justice de Paris alors que j’y étais assignée par le commanditaire en chef de la nouvelle vague débutée en mars 2012.

Le mode opératoire – des bonbonnes de gaz – semblait d’ailleurs avoir été choisi pour réveiller les mémoires.

Le choix de femmes pour commettre l’attentat raté du 4 septembre 2016 ne me paraît pas non plus anodin, sachant que la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest prétend – mensongèrement – que je m’attaquerais à des femmes et uniquement à des femmes.

Je rappelle ici qu’en réalité, je n’ai jamais attaqué personne, je me défends contre des agressions graves dont les auteurs sont presque toujours des hommes.

 

https://www.sudouest.fr/2019/01/18/attentats-contre-charlie-hebdo-et-l-hyper-cacher-14-personnes-renvoyees-aux-assises-5743500-6093.php

Attentats contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher : 14 personnes renvoyées aux assises

 

Publié le 18/01/2019 à 13h28 par SudOuest.fr avec AFP.

 

Attentats contre Charlie Hebdo et l&rsquo;Hyper Cacher&nbsp;: 14 personnes renvoy&eacute;es aux assises

Les attentats des frères Kouachi et d’Amédy Coulibaly, tués par les forces l’ordre, furent les premiers de la vague jihadiste en France.

JOEL SAGET

 

Onze sont déjà aux mains de la justice française et trois sont visées par un mandat d’arrêt

 

Les juges d’instruction antiterroristes ont ordonné jeudi le renvoi aux assises de 14 personnes soupçonnées à des degrés divers de soutien logistique aux auteurs des attaques de Charlie Hebdo, Montrouge et de l’Hyper Cacher qui ont fait 17 morts en janvier 2015.

Sur ces 14 personnes, onze sont déjà aux mains de la justice française et trois sont visées par un mandat d’arrêt, selon l’ordonnance de mise en accusation de 271 pages, signée jeudi par trois juges du pôle antiterroriste du tribunal de Paris.

Les attentats des frères Kouachi et d’Amédy Coulibaly, tués par les forces l’ordre, furent les premiers de la vague jihadiste en France qui a fait au total 251 morts. Un procès devant la cour d’assises spécialement composée à Paris pourrait se tenir en 2020 mais les accusés peuvent faire appel de cette ordonnance.

Les trois accusés visés par un mandat d’arrêt sont Hayat Boumedienne, compagne de Coulibaly, et les deux frères Belhoucine, partis quelques jours avant les attaques pour la zone irako-syrienne. Les deux hommes sont présumés morts. Ali Riza Polat, 33 ans, pour sa part en détention, est mis en cause pour son rôle central, aux côtés de Coulibaly, dans la fourniture d’armes utilisées pour les attaques.

Trois autres suspects bénéficient pour leur part d’un non-lieu.

Investigations autour de Peter Cherif

Les magistrats ont par ailleurs ordonné une disjonction pour poursuivre les investigations sur les soutiens des frères Kouachi, notamment au Yemen, après l’arrestation le 16 décembre à Djibouti de Peter Cherif, l’un des cadres d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa). Cette organisation jihadiste avait revendiqué l’attaque jihadiste visant l’hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Ce proche des frères Kouachi, via la filière jihadiste des Buttes-Chaumont, remis dans la foulée de son arrestation à la France, a été mis en examen et incarcéré. « Il n’est pas exclu que celui des frères Kouachi s’étant rendu au Yemen en 2011, ait pu rencontrer sur place Peter Cherif », écrivent les juges Nathalie Poux, David de Pas et Emmanuelle Robinson.

 

https://www.lci.fr/justice/attentat-rate-aux-bonbonnes-de-gaz-pres-de-notre-dame-cinq-femmes-djihadistes-renvoyees-aux-assisses-2098000.html

AFP
Attentat raté aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame : cinq femmes djihadistes renvoyées aux assises

 

JUSTICE – Les djihadistes qui avaient tenté en septembre 2016 de commettre un attentat à l’aide de bonbonne de gaz à proximité de la cathédrale de Notre-Dame à Paris vont être renvoyées aux assises. Une première dans un dossier terroriste.
10 sept. 2018 17:51 – La rédaction de LCI

 

Des juges antiterroristes ont ordonné ce mercredi le renvoi aux assises du commando de cinq femmes djihadistes démantelé en septembre 2016 après un attentat raté à la voiture piégée aux bonbonnes de gaz près de Notre-Dame de Paris, rapporte l’AFP. Cette affaire avait mis en lumière le passage en première ligne des femmes dans le djihad armé sur le territoire français.

Ces cinq femmes, aujourd’hui âgée de 21 à 41 ans, sont accusées d’avoir voulu lancer des attaques en suivant les consignes, via des messageries cryptées, de Rachid Kassim, propagandiste de Daech également renvoyé pour complicité, bien que probablement tué en Irak en 2017. A leurs côtés, deux de leurs proches, dont un suspect de l’attentat de Magnanville, sont poursuivis pour non-dénonciation de crime terroriste, un délit entré dans la loi trois mois avant les faits.

Un carnage évité

Dans la nuit du 3 au 4 septembre 2016, après avoir envoyé des vidéos de revendication à Kassim, Inès Madani, alors âgée de 19 ans, et Ornella Gilligmann, une mère de famille de dix ans son aînée, tentaient d’enflammer avec une cigarette une Peugeot 607 remplie de six bonbonnes de gaz et aspergée de gasoil qu’elles avaient garée devant des restaurants en face de la cathédrale. « Seul un mauvais choix du carburant, difficilement inflammable, ce que manifestement elles ignoraient toutes les deux, a fait échec à leur tentative » dont le mode opératoire « augurait d’un carnage » sur les terrasses environnantes, notent les magistrats.

Sur les indications de Kassim, Inès Madani, en cavale, avait alors rejoint deux autres femmes radicalisées: Sarah Hervouët, 23 ans à l’époque et déjà connue des autorités pour ses velléités de départ pour le djihad -, et Amel Sakaou, mère de quatre enfants alors âgée de 39 ans. Toutes les trois sont accusées d’avoir projeté de nouvelles attaques.

Le 8 septembre 2016, se sachant traquées par la police, elles avaient quitté précipitamment l’appartement où elles avaient trouvé refuge, armées de couteaux de cuisine. Sarah Hervouët avait blessé un policier du renseignement intérieur et Inès Madani menacé un autre, souhaitant « mourir en martyr ».

 

1234

Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

janvier 2019
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 2 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...