• Accueil
  • > Attentats
  • > Mon Chinois de Thaïlande : la piste passe par Limoges et le commissaire Fredou


Mon Chinois de Thaïlande : la piste passe par Limoges et le commissaire Fredou

Poursuivons le jeu de piste que me propose mon Chinois de Thaïlande depuis ce dimanche matin.

Il nous a d’abord menés au Pakistan et aux difficultés judiciaires particulières que rencontrent depuis le mois de mai 2014 en certaines de leurs entreprises délictueuses à mon encontre les escrocs Josette Brenterch du NPA de Brest et Jean-Marc Donnadieu de Béziers, puis, naturellement, à leur complice le cyberdélinquant Pascal Edouard Cyprien Luraghi et son pays d’élection, l’Inde, en passant par les séjours réguliers des frères Kouachi à La Grande-Motte, dans l’Hérault, entre 1994 et 2000.

Si cet aspect de la biographie des auteurs de la tuerie de Charlie Hebdo du 7 janvier 2015 à Paris n’a été révélé au public que grâce au travail de journalistes allemands, il en est un autre relatif à cette affaire auquel, curieusement, des journalistes indiens se sont vivement intéressés, il s’agit du suicide du commissaire Helric Fredou à Limoges dans la nuit du 7 au 8 janvier 2015.

Je l’avais évoqué dans cet article de blog du 15 janvier 2015 :

http://satanistique.blogspot.fr/2015/01/suicides-de-policiers-limoges-un.html

L’auteur du site PANAMZA a enquêté sur ce présumé « suicide » que les proches de la victime n’acceptent pas.

Dès le 16 janvier 2015, il avait publié l’article suivant, débutant comme suit :

http://www.panamza.com/160115-suicide-charlie-bougrab

 

Mystérieux « suicide » du policier chargé de la connexion Charlie Hebdo-Jeannette Bougrab

Exclusif. Panamza a recueilli le témoignage troublant de la famille d’Helric Fredou, commissaire de police chargé de rédiger un rapport sur l’entourage familial de Charlie Hebdo et retrouvé mort d’une balle dans la tête quelques heures après l’attentat.

Le 16.01.2015 à 10h59

Une chape de plomb en France, un sujet d’interrogation à l’étranger.

Tel est le contraste médiatique au sujet de l’annonce du « suicide » d’un policier impliqué dans l’investigation relative à la fusillade survenue au siège de Charlie Hebdo.

fredou

Les millions de téléspectateurs de l’émission Daily News & Analysis (DNA) de la chaîne indienne Zee News (et les 150 000 abonnés du compte Youtube de l’antenne) ont ainsi pu découvrir ce dont les Français ont été privés à ce jour : un reportage audiovisuel consacré à une affaire passée sous silence par les médias nationaux {nota bene : la vidéo a été curieusement supprimée du compte deux jours après la mise en ligne de l’article présent et le site de la chaîne ne comporte plus la page dédiée au sujet, relayée mardi 13 janvier via Twitter. Une copie, visible sous le lien originel ci-dessous, avait néamoins été réalisée par des usagers de Youtube}.

 

https://www.youtube.com/watch?v=KEkB0Cf_M18

 

Il précisait dans cet article du 25 janvier 2015 :

http://www.panamza.com/250115-charlie-fredou-autopsie

 

3* D’après sa mère, Helric Fredou voulait passer un coup de fil important après avoir effectué deux choses : débriefer « trois enquêteurs » partis interroger la famille proche d’une victime de l’attentat de Charlie Hebdo (en l’occurrence, les parents de Jeannette Bougrab -compagne autoproclamée de Charb- comme l’avait recoupé et divulgué Panamza) et consulter ensuite « les réseaux sociaux ». C’est à ce moment-là que Fredou aurait réalisé une déduction tellement importante qu’il « voulait continuer de travailler ». Précision importante : le « commandant »  en poste ce soir-là (non identifié) aurait voulu se charger lui-même du débriefing des enquêteurs et de la rédaction du rapport mais Fredou aurait insisté en lui répliquant « C’est mon boulot ». Le supérieur direct d’Helric Fredou est Gil Friedman, directeur du service régional de police judiciaire de Limoges.

 

Le 9 janvier 2015, La Nouvelle République avait publié :

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2015/01/09/Mort-de-Charb-la-famille-de-Jeannette-Bougrab-menacee-2178755

Mort de Charb : la famille de Jeannette Bougrab menacée ?

 

09/01/2015 05:36
Jeannette Bougrab entourée de son père et de l'un de ses frères, en juillet 2011, à Déols. - Jeannette Bougrab entourée de son père et de l'un de ses frères, en juillet 2011, à Déols. - (Photo NR d'archives)

Jeannette Bougrab entourée de son père et de l’un de ses frères, en juillet 2011, à Déols. – (Photo NR d’archives)

La famille de Jeannette Bougrab, originaire de Déols (Indre), est menacée de mort. L’ancienne secrétaire d’État était la compagne de Charb.

Mon Chinois de Thaïlande : la piste passe par Limoges et le commissaire Fredou dans Corruption empty

 

Il est mort debout. Il a été exécuté avec ses camarades. Les larmes de Jeannette Bougrab submergeaient le plateau de BFMTV, hier soir. Son amour pour Charb s’est noyé dans une mare de sang :

J’ai perdu Stéphane. Il ne reviendra pas.

Exécuté comme Cabu, Wolinski, Honoré, Tignous et sept autres personnes par deux barbares, mercredi, à Paris. « Évidemment, il se sentait menacé.

« Il essayait de vivre normalement », a-t-elle ajouté sans évoquer la menace qui pèse sur elle et sa famille.

>> A LIRE : Charb aimait les gens et la liberté

>> A LIRE : Deux suspects traqués par les forces de l’ordre

Selon nos informations, confirmées par plusieurs sources proches du ministère de l’Intérieur, la famille Bougrab fait l’objet de menaces de mort depuis au moins trois semaines.

Des policiers de la PJ de Limoges et de la Brigade de recherche et d’intervention de Paris (BRI) assurent une surveillance permanente du domicile familial à Déols (Indre). Jeannette Bougrab, qui a confié hier soir, avoir « été quatre mois sous protection policière », l’est toujours sous le contrôle du Service de protection des hautes personnalités (SPHP).

« Charb était discret sur sa vie privée et il se revendiquait comme un célibataire pur et dur. Mais Paris est à la fois grand et très petit. Certaines personnes ont pu découvrir par hasard leur relation et remonter jusqu’à la famille » indique une source proche du dossier.

« Ils méritent le Panthéon »

La famille Bougrab a toujours été exposée aux menaces. Le père de Jeannette Bougrab, un harki, s’était engagé dans l’armée française en Algérie. « Considéré comme un traître, un collaborateur comme l’avait insinué le président algérien Abdelaziz Bouteflika lors de sa visite en France, en 2001 », dénonçait-elle dans son dernier livre, Ma République se meurt.

L’avocate d’affaires internationales, qui se décrit comme Arabe athée, a toujours cru au combat pour la défense de la laïcité républicaine. Comme Charb et Charlie Hebdo. « Des résistants qui méritent le Panthéon », a-t-elle martelé, hier soir.

Xavier Benoit

 

 

Mais quels rapports entre l’Inde, Cyprien Luraghi, les frères Kouachi et l’enquête du commissaire Fredou à Limoges ?

 

La pédophilie en ferait-elle partie ?

Rappelons qu’en date du 8 janvier 2015, Google a supprimé pour apologie de la pédophilie un blog contenant à ce sujet divers écrits publics de Cyprien Luraghi, comme je l’avais rapporté dans cet article du 12 janvier 2015 :

http://satanistique.blogspot.fr/2015/01/cyprien-luraghi-et-la-pedophilie-la.html

La presse française avait ensuite révélé, à compter du 15 janvier 2015, d’une part, qu’Amedy Coulibaly et Chérif Kouachi, mais surtout ce dernier, auraient pu être poursuivis dès 2010 pour détention d’images pédopornographiques, et d’autre part, que les frères Kouachi avaient vécu une enfance misérable dans un immeuble du 19ème arrondissement de Paris devenu un repère de pédophiles tant les enfants y étaient livrés à eux-mêmes, comme je l’avais rapporté dans cet article du 19 janvier 2015 :

http://satanistique.blogspot.fr/2015/01/les-freres-kouachi-frequentent-tres-tot.html

Si certains établissent un lien entre le suicide du commissaire Helric Fredou, revenu en 2012 à Limoges, ville dont il était originaire, et la surveillance policière dont ses services étaient responsables auprès des parents de Jeannette Bougrab domiciliés à proximité de Châteauroux, d’autres avaient aussi souligné que Chérif Kouachi avait vécu un an en Haute-Vienne au début des années 2000 :

 

Inscrit en sport études section football, au lycée Édouard Vaillant, l’adolescent qui avait 17 ans en 2000 a laissé peu de souvenirs dans les mémoires. « Il faisait du foot il était un peu arrogant mais il n’était pas chef de bande, il était même discret, se souviennent deux anciens élèves. »

Du côté de l’équipe éducative les souvenirs sont les mêmes. « Un gentil garçon, pas méchant, jamais à l’origine d’une embrouille, qui était plutôt bon en foot se rappelle l’un de ses enseignants très affecté par la nouvelle. »

L’interne qui a passé une année scolaire au lycée ne s’est pas fait remarquer par les conseillers principaux d’éducation qui avouent pouvoir mieux agir sur des élèves au tempérament plus trempé.

 

Mais il est un autre évènement qui a également retenu très tôt mon attentation et que j’avais mentionné dans cet article du 8 avril 2015 :

http://satanistique.blogspot.fr/2015/04/cyprien-luraghi-et-sa-bande-attaquent.html

Il s’agit de la venue dans un collège de Limoges le 26 janvier 2015 de l’écrivain et ancien taulard Abdel Hafed Benotman, décédé moins d’un mois plus tard, le 20 février 2015 :

 

Les collégiens de Ronsard ont reçu la visite de Hafed Benotman, auteur de polars.

Cette rencontre a eu lieu dans le cadre de l’action « Nuits Noires », qui se déroulera à Aubusson en mai prochain et qui recouvre deux opérations académiques de promotion de la lecture auprès de collégiens et lycéens, pensées autour de l’élection de deux prix littéraires : le prix du roman noir collégien et le prix du polar lycéen.

Deux rencontres sont prévues

Il s’agit d’amener les jeunes lecteurs à lire autrement en leur proposant une littérature moins institutionnelle et plus contemporaine. L’objectif est de les aider à devenir des lecteurs actifs et critiques, en leur permettant de questionner leur pratique de la lecture grâce à un échange favorisé avec les nombreux auteurs présents lors des deux opérations et à des pratiques d’écriture en atelier.

Au collège Ronsard, deux rencontres sont prévues avant le déplacement pour le festival à Aubusson. La première a eu lieu lundi 26 janvier, pour une classe de 4 e et une de 3 e avec l’auteur, comédien, scénariste et metteur en scène Hafed Benotman, autour de son parcours de la prison à l’écriture.

La seconde rencontre aura lieu le 19 mars avec le réalisateur Dominique Forma autour de sa carrière de scénariste et réalisateur à Hollywood.

La rencontre avec Hafed Benotman a permis un travail de la classe de 4 e autour du thème de la justice et de l’univers carcéral, avec des questionnements : « Comment écrit-on encore la prison et l’univers judiciaire ? Y a t’il une évolution ? »

Pour les élèves de troisième qui, eux, participent au prix du roman noir de l’académie, il s’agissait alors de questionner l’auteur de polar plus que le taulard qui écrit et témoigne. « Dans ces temps agités où la parole des jeunes est disséquée et sans cesse analysée, cet après-midi d’échanges entre acteur culturel reconnu et jeunes essentiellement issus des cités en quête de reconnaissance me semble des plus constructives », a souligné le romancier-journaliste Gilles Del Pappas.

 

Cyprien Luraghi se targuait d’en être un ami.

Mais il en était aussi nécessairement d’Amedy Coulibaly devenu comme lui militant anticarcéral à la suite d’un séjour à la prison de Fleury-Mérogis :

http://satanistique.blogspot.fr/2015/01/amedy-coulibaly-lecole-du-crime-fleury.html

Or, Jeannette Bougrab a grandement contribué au succès du projet Reality-Taule de ce dernier :

http://attentatsdeparis.over-blog.com/2015/02/amedy-coulibaly-ses-etranges-liens-avec-un-producteur-finance-par-l-ambassade-americaine.html

 

Amedy Coulibaly : ses étranges liens avec un producteur financé par l’ambassade américaine

Publié le 2 février 2015 par Jean Baptista

Amedy Coulibaly : ses étranges liens avec un producteur financé par l'ambassade américaine

D’où provenait donc la fulgurante ascension d’Amedy Coulibaly qui, à la fin des années 2000, était passé en quelques mois du statut de prisonnier à Fleury-Merogis à celui d’invité de Nicolas Sarkozy à l’Elysée ? Cette question trouve un début de réponse lorsqu’on s’intéresse au parcours de celui qui était son aîné de quatre ans et qui a tout comme lui fréquenté le collège Jean Villar de Grigny : le « militant » associatif Omar Dawson. Sa propension pour les banlieues n’a pas laissé indifférentes les équipes de Nicolas Sarkozy et de l’Ambassade des Etats-Unis à Paris qui lui ont permis de s’imposer petit à petit comme un des leaders politique des quartiers français. Or, si Omar Dawson doit en partie son succès à Jeanette Bougrab et à l’ambassadeur Charles Rivkin, il le doit avant tout à Amedy Coulibaly, protagoniste de son film phare. L’échec de la réinsertion de ce dernier en 2008, n’est d’ailleurs pas sans rapport avec cette même politique à l’égard des banlieues: préférant le fantasme à la réalité, nos dirigeants se sont laissés séduire par un modèle d’action politique qui trouve son origine à Washington et qui loin d’apporter des solutions, n’a fait que provoquer des problèmes.

 

…/…

 

Le Projet Rivkin

Le 2 octobre 2009, le nouvel ambassadeur américain Charles Rivkin atterit à Paris, avec dans ses valises le conseiller Mark Tavlin, un expert du Soft Power ayant déjà exercé pendant la révolution colorée ukrainienne. Les deux hommes vont redoubler d’effort pour s’ingérer dans la vie des banlieues françaises, ce que Charles Rivkin va d’ailleurs annoncer comme une politique générale dans un télex envoyé à Barack Obama le 19 janvier 2010. Deux jours plus tard, le 21 janvier, c’est l’entrée en scène de Jeannette Bougrab. Elle est nommée par Nicolas Sarkozy au poste de présidente de l’Acsé (Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances) avant qu’elle n’obtienne une seconde casquette de présidente de la HALDE (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité) le 23 mars 2010. Par ces nouvelles fonctions dans le « secteur de la diversité », Jeannette Bougrab se rapproche de l’ambassadeur Rivkin, se rendant notamment à la réception organisée pour l’Iftar (rupture quotidienne du jeûne du Ramadan) par l’ambassade américaine à Paris en juin 2010 . Quant à L’Acsé, qu’elle préside, elle offre un financement à Omar Dawson pour son projet Reality-Taule hérité du travail de Coulibaly en prison : des projections sont organisées dans les banlieues françaises. Mais les « affaires » ne s’arrêtent pas là pour Omar Dawson : l’ambassade américaine imite l’Acsé et lui verse 5000 dollars pour la réalisation d’un dessin animé par son association GrignyWood. Lui qui « apprécie travailler avec l’ambassade américaine » selon BFM a également l’opportunité de rencontrer Woody Allen par l’intermédiaire de l’ambassadeur Charles Rivkin.

 

…/…

 

 

Le programme des Nuits Noires d’Aubusson était fixé depuis la rentrée scolaire, c’est-à-dire depuis le mois de septembre 2014.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_du_polar_lyc%C3%A9en_d%27Aubusson

Prix du polar lycéen d’Aubusson

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prix des lycéens.
35px-Out_of_date_clock_icon.svg dans Perversité
Cet article ou cette section est à actualiser.
Des passages de cet article sont obsolètes ou annoncent des événements désormais passés. Améliorez-le ou discutez des points à vérifier.

Le prix du polar lycéen d’Aubusson est décerné par des lycéens volontaires de l’académie de Limoges inscrits par leurs professeurs. Une présélection de cinq ouvrages est effectuée par des professeurs, des libraires et des amateurs du genre. Les lecteurs se réunissent au mois de mai dans la ville d’Aubusson et participent à des débats encadrés par différents auteurs invités, le vainqueur est déclaré en fin de journée après la mise en commun des différentes délibérations et un ultime vote de toute l’assemblée.

Sommaire

Choix des auteurs

Les livres pouvant être retenus pour le prix doivent être écrits en français, de longueur raisonnable et leur auteur doit être vivant.

Divers

Le président d’honneur du prix du polar lycéen est Jean-Bernard Pouy.

Prix 2009

Sélection :

Prix 2008

Vainqueur : L’ivresse des Dieux de Laurent Martin

Président du jury : Maurice Attia

Auteurs présents : Laurence Biberfeld, Jean-Bernard Pouy, Gilles Del Pappas, Antonin Varenne.

Sélection :

Prix 2007

Vainqueur : Alger la Noire de Maurice Attia

Président du Jury : Gilles Del Pappas

Auteurs présents : Laurence Biberfeld, Jean-Bernard Pouy.

Sélection :

Prix 2006

Vainqueur : Le Baiser Du Congres de Gilles Del Pappas.

Président du Jury : Jean-Bernard Pouy

Le festival Nuits noires à Aubusson

Organisé en parallèle du prix, le festival a été créé en 2007. Il s’est traduit par une séance de dédicaces, des lectures et une soirée débat avec des auteurs du genre. Le festival est organisé par l’association Nuits noires à Aubusson.

 

Lien externe

 

http://nuitsnoires.artblog.fr/

Le calendrier 2014-2015 des Nuits Noires

Calendrier des opérations

 NUITS NOIRES 2014- 2015

EN AMONT DU FESTIVAL

 

- Mai à juillet 2013 : Inscription des collèges et lycées de l’Académie de Limoges auprès des Nuits Noires.

 

- Septembre à novembre 2013 : Confirmation des inscription

- Le 23 septembre 2014 : lancement des opérations académiques pédagogiques à Aubusson, au cinéma Le Colbert en présence de Michael MENTION, lauréat 2014 du 9è Prix du Polar Lycéen et 9è Président des Nuits Noires 2015. L’auteur Cyril HERRY, animateur des ateliers annuels d’Aubusson était également présent

- De septembre 2014 à mai 2015 :

Encadrement des opérations par les enseignants référents et les membres de l’association organisatrice et préparation des futurs jurés.

Echanges via le blog de l’association.

Interventions de l’organisatrice auprès des établissements inscrits.

- Le 18 novembre 2014: séance au lycée Giraudoux de Bellac (87) : présentation des Nuits Noires lycéennes et rencontre avec l’auteur Michael MENTION, lauréat 2014 et président 2015.

- Ateliers d’écriture de novembre 2014 à mars 2015 encadrés par l’auteur et éditeur Cyril Herry :

-       Roman photo au LEP J.Jaurès(23) avec des CAP commerce 2è année (thème : la disparition = contrainte).

-       Recueil de nouvelles noires(23) (cadre : Aubusson et western contemporain = contraintes).

-       Tournage et montage des adaptations sous la forme de courts métrages en avril 2015.

-       Enregistrement de teasers des nouvelles de l’atelier avec l’association Quartier rouge (technicien et comédien) qui seront proposés à la radio France Bleu Creuse et diffusés le jour du marché d’Aubusson, le samedi 23 mai 2015 dans l’espace 4×4.

-       Edition des 2 ouvrages prévue en avril 2015.

-Rencontres des élèves de 3èmes et 4èmes de Ronsard (87) 4è avec Hafed BENOTMAN le 26 janvier 2015.

- Rencontres des élèves de 4èmes d’Aubusson (23) avec Hafed BENOTMAN le 27 janvier 2015.

- Rencontre pour les 3è de Ronsard avec Dominique FORMA le 19 mars 2015 : leçon de cinéma autour de La Loi des armes.

 

- Rencontre à la médiathèque de Felletin avec Franck BOUYSSE le 11 mars 2015. (gratuit et ouvert au public)

-

 

LE FESTIVAL : du 19 au 23 mai 2015.

 Pendant la durée du festival : Expositions de photos à L’Avant-Scène, à la librairie La Licorne de Mary Ann et à la médiathèque d’Aubusson de Philippe Esterellas.

Mardi 19 mai 2015

COLLEGE (232 participants) : 3è Prix Hafed Benotman(du roman noir collégien)le mardi 19 mai 2015 encadré par une dizaine d’auteurs et rencontres avec les 4 auteurs de la sélection.

Le matin : (scolaire)

-       Délibérations sous la forme de tables rondes encadrées par 15 auteurs non sélectionnés et le Président Michael MENTION.

-       Puis, rédaction de critiques synthétiques(rassemblement des rapporteurs par titre de chaque table ronde dans la salle du titre qu’il a en charge).

-       Et 1ères rencontres avec un auteur de son choix de la sélection.

L’après-midi : (scolaire)

-       Hommage rendu à Hafed Benotman.

-       Election du Prix après la lecture publique des critiques et récompenses du lauréat mais aussi des meilleurs argumentateurs de chaque table ronde.

-       Ensuite, rencontre avecles 4 auteurs sélectionnés : Charlotte ERLIH, Jérôme LEROY, Eric SANVOISIN et Benoît SEVERAC.

Les 14 auteurs qui encadrent les tables rondes : Sylvie GRANOTIER (La Présidente 2014), Stéphanie BENSON, Laurence BIBERFELD, Séverine CHEVALIER, Michael MENTION (lauréat 2014 et Président 2015), ,Marin LEDUN, Cyril HERRY, Eric MANEVAL, Gilles DEL PAPPAS, Jean-Hugues OPPEL, Dominique FORMA, Antonin VARENNE, Eric MARAVELIAS et  Nicolas JAILLET.

Le soir :

-       Ouverture du festival avec la projection au cinéma Le Colbert à 20h, des 2 courts métrages des élèves d’Aubusson (Jaurès et Jamot), adaptés des recueils de nouvelles et romans-photos édités. La séance sera suivie d’un film de genre et d’une rencontre avec le réalisateur (séance 4 €, ouverte au public).

Mercredi 20mai 2015

Matin :

-       Ateliers d’écriture le mercredi 20 mai encadrés par 17auteurs (scolaire).

Liste des  17 auteurs qui encadrent les ateliers d’écriture : Sylvie GRANOTIER (La Présidente 2014), Stéphanie BENSON, Laurence BIBERFELD, Séverine CHEVALIER, Michael MENTION (lauréat 2014 et Président 2015),  Marin LEDUN, Cyril HERRY, Eric MANEVAL, Gilles DEL PAPPAS, Jean-Hugues OPPEL, Dominique FORMA, Antonin VARENNE, Eric MARAVELIAS, Nicolas JAILLET, Sébastien GENDRON, Jérôme LEROY et Benoît SEVERAC.

Après-midi :

-   14h : Lectures publiques en médiathèques par les élèves des textes du matin et d’extraits des romans de la sélection en présence des auteurs.  (séance gratuite et ouverte au public).

 

Jeudi 21 mai 2015

LYCEE (237 participants) :10ème Prix du Polar lycéen

Matin et après-midi :

-        Ateliers d’écriture de 10h30à 12h40, puis de 14h15 à 18h. (scolaire)

Liste des 17 auteurs qui encadrent les ateliers d’écriture : Sylvie GRANOTIER (La Présidente 2014), Stéphanie BENSON, Laurence BIBERFELD, Séverine CHEVALIER,  Michael MENTION (lauréat 2014 et Président 2015), Marin LEDUN, Fred GEVART Sébastien GENDRON,Cyril HERRY, Eric MANEVAL, Gilles DEL PAPPAS, Jean-Hugues OPPEL, Carlos SALEM, Sébastien RUTES, Antonin VARENNE, Eric MARAVELIAS et  Nicolas JAILLET.

Soir :

-   A partir de 20h30 : Concert littéraire  avec des formations mêlant auteurs et jeunes avec un hommage rendu à Hafed Benotman (séance ouverte au public).

Vendredi 22 mai 2015

Matin :

-       Animation du marché de Felletin par Les Experts (= groupe d’élèves de 2de qui ont suivi l’option MPS) = expériences d’investigations criminelles (gratuit et ouvert au public).

-       Délibérations en 3 temps au lycée Jean Jaurès de 8h30  à 10h30. (scolaire)

-       Séance d’initiation à la lecture publique sur le plateau de la Scène nationale avec Sylvie GRANOTIER et Nicolas JAILLET. (10h30 à 11h50). (scolaire)

Après-midi :

-       Scène Nationale d’Aubusson à partir de 13h30 : mises en espace et voix des nouvelles des ateliers de la veille, ouverture du Prix, hommage à Hafed Benotman, synthèses des délibérations. 10ème prix du polar 2015 décerné à 15h15. Récompenses sous formes de livres dédicacés des meilleurs critiques littéraires. Remerciements artistiques des partenaires. (séance gratuite et ouverte au public).

Soir :

-       Hommage rendu à Hafed Benotman par les élèves de textes des auteurs du festival à L’Avant-Scène de 18h à 19h45. (gratuit et ouvert au public)

-       La soirée « mythique » des Presque Papous dans la Tête à L’Avant-Scène de 21h à… (gratuit et ouvert au public).

Samedi 24 mai 2015

Matin : à partir de 10h

-       Dédicaces au Marché d’Aubusson et animations sonores dans l’espace de « L’Hypothèse du 4×4 ». (ouvert au public)

Liste des 22 auteurs du festival:

Stéphanie BENSON, Laurence BIBERFELD,  Franck BOUYSSE,Séverine CHEVALIER, Gilles DEL PAPPAS, Dominique FORMA,Sébastien GENDRON, Fred GEVART, Sylvie  GRANOTIER,Cyril HERRY, Nicolas JAILLET, Marin LEDUN, Jérôme LEROY, Eric MANEVAL,Eric MARAVELIAS, Michael MENTION, Jean-Hugues OPPEL, Sébastien RUTES,  Eric SANVOISIN, Benoît SEVERAC, Carlos SALEM, Antonin VARENNE.

 

mardi 28 avril 2015 16:14 , dans Nuits Noires 2015

0 commentaire à “Mon Chinois de Thaïlande : la piste passe par Limoges et le commissaire Fredou”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

juin 2015
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 2 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...