• Accueil
  • > Archives pour le Dimanche 11 janvier 2015

Archives pour 11 janvier, 2015

Pourquoi Cyprien Luraghi me hait tellement

Hier a atterri sur mon bureau un de ces documents dont la publication provoque systématiquement les déchaînements violents de Cyprien Luraghi et toute sa bande de « déconnologues » contre mes hébergeurs de blogs, mes autres soi-disant « complices » et moi-même, jusqu’à leur disparition totale de l’espace public.

Il s’agit d’un de mes anciens bulletins scolaires, celui du troisième trimestre de la classe de 5ème.

Il prenait la direction de la poubelle avec une pile d’autres vieux documents à l’issue d’une opération de type vide-grenier lorsqu’il a été repéré, et récupéré in extremis.

Le voici :

Bulletin

Cliquez sur l’image pour l’agrandir en cas de besoin.

Je l’avais déjà dit, je n’ai rien d’une athlète.

Pour le reste, contrairement à ce que prétend Josette Brenterch du NPA de Brest, je n’étais pas nulle du tout, et pourtant, je n’ai jamais travaillé énormément, j’étais même plutôt du genre fumiste.

J’ai toujours fait ce qui me plaisait, un point c’est tout.

Et comme mes résultats étaient toujours très bons, personne ne me contrôlait.

J’aimais bien dessiner, peindre, bricoler, produire de très belles choses. Les mathématiques m’ont d’ailleurs toujours plu pour leur esthétisme. Et puis c’était facile, il y avait juste à comprendre ou avoir compris.

Pour les devoirs de sciences naturelles, quand je n’avais rien appris, ce qui était quand même souvent le cas, je m’appliquais à faire de très jolis dessins. Cela faisait passer le temps et m’évitait de rendre une copie blanche ou presque. D’où l’appréciation de mon professeur de 5ème qui n’y voyait que du feu et me trouvait… « trop lente » – la bonne blague !

J’ai refait le même coup au baccalauréat pour le devoir d’histoire-géo. Je n’avais pas fait de révisions, et de toute façon n’avais strictement rien appris tout au long de l’année. En géographie, je n’avais donc à rien à dire. Pour l’histoire, c’était différent, je lisais beaucoup et retenais ce qui m’intéressait sans avoir besoin d’apprendre. J’ai donc passé tout mon temps sur l’histoire, avec une surveillante d’épreuve qui regardait régulièrement ce que je faisais par-dessus mon épaule – j’étais au fond de la salle – et s’agitait de plus en plus au fur et à mesure que le temps passait, désespérant de me faire comprendre que je devais aussi pondre quelque chose en géographie. Ce qu’elle a pu me gonfler ! Je savais bien ce que je faisais, je ne pouvais pas faire mieux. J’ai eu 10/20 pour cette épreuve, soit la note maximale en histoire, et c’est certainement celle dont je suis la plus fière. J’avais choisi l’analyse de textes. Elle portait sur le nazisme.

Enfin bon, au collège comme au lycée, j’ai toujours eu quelques professeurs qui n’étaient pas dupes et m’engueulaient comme du poisson pourri du fait que je n’apprenais rien ou me la coulais douce. C’était par exemple le professeur d’anglais en 5ème, ou bien encore le professeur de gymnastique en 2nde – je n’allais plus en cours que pour rigoler avec les copines.

Puis j’ai fait les classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs.

Au classement de fin de première année, déterminant le passage dans la classe supérieure, j’étais toujours première dans les matières littéraires – sans aucun mal – et me retrouvais aussi dans le peloton de tête en mathématiques et en physique, mais sans avoir trop travaillé, alors que pour la plupart, mes camarades de classe bossaient comme des dingues. Un petit groupe de ces sympathiques jeunes gens et jeunes filles qui savaient fort bien qu’il me restait encore de la marge pour l’année suivante, ce qui n’était pas du tout leur cas, m’a fait de ces crasses dont certains arrivistes sont coutumiers en classes préparatoires. J’ai été extrêmement déçue – le mot est faible – de retrouver à ce niveau les manifestations les plus primaires de la jalousie.

Quoi qu’elle en dise, c’est bien aussi le problème de Josette Brenterch du NPA de Brest, comme celui de son complice le psychopathe et cyberdélinquant Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Rien de tel que de comparer les profils des agresseurs et des agressés pour mettre en évidence les motivations des premiers.

Comparons, donc.

Voici ce que Cyprien Luraghi disait lui-même de sa scolarité sur son blog ICI-BLOG au mois de juillet 2010 :

 

78232

cyp répond à 78231

Le 28 juillet 2010 à 14:04 | Permalien
Tout le monde Ici connaît mon avis sur l’Éduc’ Nat, mais maintenant que nos deux enfants ont passé le Bac, je peux le confirmer : j’éprouve le même rejet radical et global de ce système éducatif de merde que quand je l’ai largué à l’âge de quatorze ans.
C’est du gavage à l’entonnoir de bouillie indigeste et ça forme les gens à devenir étroits d’esprit, péteux et conformistes.
Avec tout le recul nécessaire, je suis très fier d’y avoir échappé et d’avoir su trouver moi-même les sources du savoir.
78233

Homere répond à 78231

Le 28 juillet 2010 à 14:06 | Permalien
et puis ca sert a quoi tout ca hein? a quoi ? Hein? de futurs voyous et/ou cadres superieurs/ et/ou dirigeants d’entreprise, qui ne liront JAMAIS Cervantes ou Rabelais… au mieux des paumés largués a la marge…etc… fini le temps des poetes. L’avilissement est incontournable… une necessité evolutive (revolutive).
  • 78235

    Ben85 répond à 78233

    Le 28 juillet 2010 à 14:23 | Permalien
    Franchement, quand je vois ma pratique de l’enseignement au quotidien, et quand je lis vos récriminations à l’encontre des profs, je plaide coupable.
    J’intéresse ceux qui sont déjà intéressés a priori et je parviens rarement à capter l’attention des autres. Je suis même pas sûr d’être un prof correct (je dis pas ça pour que vous me rassuriez, hein, c’est ce que je pense vraiment).
    Pas de charisme, une intelligence moyenne, une capacité de travail… heu… limitée… Les seules qualités dont je me crois doté, c’est d’un réel esprit d’écoute et d’un bon contact avec les élèves.
    Conformistes, étroits d’esprit, la plupart le seront… Et je ne sais pas trop comment faire pour éviter ça.
    J’essaie de leur apprendre à réfléchir par eux-mêmes et à écrire sans fautes… Mais bon, je m’attarde pas trop sur le résultat, parce que sinon, je crois que j’arrêterais.
    • 78236

      cyp répond à 78235

      Le 28 juillet 2010 à 15:02 | Permalien
      C’est pas tel ou tel prof qui sont critiquables : heureusement qu’il y en a pour relever le niveau et prendre sur eux malgré des programmes stupides…
      C’est le système entier qui est à gerber, et ce qui est consternant, c’est ce putain de corporatisme réac et sectaire qui prévaut dans le corps enseignant.
      Mais on pourrait dire la même chose de toutes les corporations : ce pays est pourri à cœur par un cloisonnement parfaitement étanche entre les différentes castes et classes. C’est ce qui le rend si méprisable à mes yeux.
      Je ne dis pas qu’ailleurs ce soit le paradis… mais cette tare inhérente à l’esprit français de merde me sort par tous les pores.
      • 78238

        amonhumbleavis répond à 78236

        Le 28 juillet 2010 à 15:05 | Permalien
        Brisons les castes !!! Grrrrr t’as raison c’est vraiment le pire de la France ce corporatisme !!!
        • 78240

          cyp répond à 78238

          Le 28 juillet 2010 à 15:11 | Permalien
          Ouais : moi j’en peux plus d’entendre chanter à tue-tête les vertus de la république et des Lumières, alors que cette république est une FAILLITE GLOBALE et que les Lumières se sont éteintes il y a très longtemps.
          Quel est le pourcentage d’enfants du populo dans les facs ? rien que ça !
          Et cette même Université, que propose-t-elle ? le même schéma implacablement réactionnaire et excluant que la Sorbonne du XVIème siècle, fustigée par Villon et Rabelais.
          Quelle mentalité de merde, la France !
          • 78242

            amonhumbleavis répond à 78240

            Le 28 juillet 2010 à 15:18 | Permalien
            oh t’es dur, je ne vais pas dire que c’est parfait, loin de là… mais il y en a des enfants de populo à la fac, et ça ce n’est pas le cas dans tous les pays! Alors parfois au lieu de se cracher dessus on peut se réjouir de ce qu’on a même si on ne s’en satisfait pas.
  • 78247

    cyp répond à 78242

    Le 28 juillet 2010 à 15:28 | Permalien
    Non : je ne suis pas assez dur… parce que je ne trouve même pas les mots nécessaires pour qualifier cette monarchie absolutiste mal accoutrée en soi-disant démocratie républicaine.
    Sans déconner : malgré toutes ses nombreuses tares, la démocratie indienne est cent fois plus avancée que la française. Et je suis en mesure de comparer les deux… et en Inde pourtant, le handicap de départ est extrêmement lourd, alors que dans le pays où je réside, ça dégueule de richesses. Chercher l’erreur.
    Je rejette tout en bloc massivement parce que je sais que ce n’est pas avec des réformes que ça changera, ici : la stratification sociale et castiste est tellement ancrée dans les mentalités que la seule solution pour ne plus avoir ça sous les yeux est de se tirer définitivement.
    Je n’ai strictement aucun espoir que quoi que ce soit puisse évoluer favorablement en France : ce pays est un sac d’amidon charançonné.
    Répondre

    • 78250

      amonhumbleavis répond à 78247

      Le 28 juillet 2010 à 15:38 | Permalien
      Nan pas d’erreur, c’est on ne peut plus logique !
      C’est toujours les 5% qui sont les plus durs à atteindre et qui parfois te font reperdre 5%…
      Les mentalités ça se changent, l’important c’est que nos gosses soient moins cons que leurs parents c’est tout … Bah moi je suis pleine d’espoir parce que de toute façon soit ça continue comme ça et ça casse et on recommence tout, soit ça change …
      • 78253

        Ben85 répond à 78250

        Le 28 juillet 2010 à 15:46 | Permalien
        Ca se cassera peut-être la gueule… mais ça recommencera pareil.
      • 78254

        cyp répond à 78250

        Le 28 juillet 2010 à 15:46 | Permalien
        Zéro espoir que ça change, ici : on ne change pas un bloc de béton : on le brise au marteau-piqueur ou on chie dessus. J’ai choisi la seconde solution, qui offre au moins le bénéfice du soulagement ;-)
        Sinon pour nos minots, je me fais pas de mouron : ils ont été à bonne école : la nôtre. Pour le reste, l’Éduc’ Nat les a gaves comme les autres, mais on leur a appris à affûter leur esprit critique et à trier les cailloux dans les lentilles.
        Mais quel temps perdu à s’user le cul à écouter des conneries débitées à la mitrailleuse lourde par des enseignants se contentant pour la plupart de régurgiter le brouet infâme des programmes scolaires concoctés par des sales cons qui se la pètent.
        Putain : rien qu’en repensant au calvaire qu’a dû se farcir Shanti en philo, ça me fout la haine.
        • 78256

          amonhumbleavis répond à 78254

          Le 28 juillet 2010 à 15:56 | Permalien
          oh putain Cyp , t’es grave !
          Apprendre des trucs cons ça ne rend pas forcément con ET ce n’est pas forcément con …. Maintenant c’est sûr que ça ne sert pas à grand chose en soit si ce n’est avoir un référentiel de connaissances communs avec ses pairs. Bon moi la philo, c’était le cours où le prof pleurait sur l’estrade pendant qu’on jouait à la belote … je suis mal placée pour en parler.
  • 78262

    cyp répond à 78256

    Le 28 juillet 2010 à 16:08 | Permalien
    Ben oui : je suis GRAVE… t’avais pas remarqué ?
    J’ai le jugement sans concession d’un autodidacte qui a quitté cette abomination à quatorze ans, après avoir passé l’intégralité de sa scolarité à n’avoir qu’une seule envie : me tirer de ce guêpier. Il ne s’est pas passé une seule seconde où j’ai pris du plaisir à être en classe, de la maternelle à la troisième.
    C’est à une prof de français − Claire Kappler, elle-même rebelle à ce système inique − que je dois d’être devenu un écrivain.
    Un comme moi qu’on a contraint dès la prime enfance à cette saloperie dictatoriale ne PEUT PAS lui trouver la moindre qualité.
    En tant que parent conscient de ses devoirs, j’ai dû infliger ce supplice à mes propres enfants… tout en passant un temps énorme à compenser les innombrables tares et carences graves de ce système éducatif d’un autre âge à la maison.
    Un homme brillant tel qu’Élisée Reclus dénonçait exactement les mêmes choses que moi il y a plus d’un siècle, sans relâche.
    • 78264

      amonhumbleavis répond à 78262

      Le 28 juillet 2010 à 16:20 | Permalien
      Je ne te comprends vraiment pas …
      Y a des gens scolaires ( c’est à dire qui acceptent d’avoir un professeur) et d’autres non.
      Alors les gens peuvent te dénigrer pour ce que tu es, mais là c’est toi qui t’enclave dans ton statut d’autodidacte.
      Autodidacte, non merci pour moi je suis bien trop fainéante, l’esprit scolaire me va bien, alors tu peux cracher sur l’école tant que tu veux, mais si je ne l’avais pas eu je serais bien dans la merde à faire le même métier que mon père ou à bosser à la chaîne… peut être que je serais plus heureuse (parec que bosser pour bsser c’est un peu la même chose, et que l’argent je m’en fous mais je ne pense pas que je serais heureuse à me sentir boeuf dans le troupeau et en n’ayant pas les outils nécessaires à l’apprentissage pour en sortir.
      Arrête de cracher sur l’école, merde!
  • 78276

    cyp répond à 78264

    Le 28 juillet 2010 à 17:13 | Permalien
    Tant pis si je me suis fait mal comprendre.
    Je vais essayer de faire le plus simple possible.
    Il y a des gens comme tu dis, qui acceptent ce système et je ne les critique pas, ni ne les méprise : c’est leur histoire.
    Moi par contre, comme bien d’autres aussi, j’ai ressenti cette obligation scolaire comme une condamnation à une peine affreuse. J’avais rien demandé et on m’a IMPOSÉ cette horreur,et cela pendant de trop longues années… alors même que je me démerdais cent fois mieux tout seul à me cultiver dans les matières qui elles seules étaient et sont toujours mes seuls centres d’intérêt.
    Parce que les maths, le sport et autres conneries, tu me feras excuse, mais j’en ai rien à branler et ça ne me sert toujours strictement à que dalle. Et y a pas que ces matières dont je n’ai que foutre dans la vie.
    Il est donc parfaitement inutile d’attendre de moi et des autres condamnés à éprouver autre chose qu’une haine violente pour ce qu’on nous a fait subir.
    Et puis tu sais, OK c’est mon histoire personnelle et je sais très bien que d’autres ont eu plus de chance que moi à ce moment fatidique d’une vie humaine qu’on appelle « l’orientation scolaire » : moi fils de maçon rital, premier de la classe en français et histoire-géo − et de très loin : aucune note en dessous de 17 −, on m’a dit : TU IRAS EN LEP ET TU SERAS ÉLECTRICIEN.
    Toute ma révolte vient de ce jour maudit entre tous. Quelques mois plus tard je claquais définitivement la porte du pénitencier.
    • 78282

      amonhumbleavis répond à 78276

      Le 28 juillet 2010 à 17:39 | Permalien
      Mais tu as quel âge Cyp??? C’était à quelle époque???
      Les choses ont bien changé aujourd’hui et avec 17 en français tu aurais fait ton petit bout de chemin jusqu’au bac L …
      • 78284

        cyp répond à 78282

        Le 28 juillet 2010 à 17:48 | Permalien
        52 balais (mais pas un seul dans le cul ;-)
        Fais le calcul : j’en suis parfaitement incapable et j’ai la flemme de choper la calculette.
        Non, même aujourd’hui je n’aurais pas eu la moindre chance. Pourquoi ?
        Parce que de la sixième à la troisième, je n’ai pas ouvert une seule fois un livre de maths, ni d’Allemand (première langue obligatoire en Alsace à l’époque), ni bougé un seul muscle en sport.
        C’est-à-dire que j’ai opposé un refus absolu à ces matières et quelques autres. Je faisais pas chier, mais je restais bouche close et les bras croisés sur ma putain de chaise en attendant que ça se passe. 84 heures de colle en troisième, j’ai eu. J’en ai fait deux en tout et pour tout.
        Quand je refuse quelque chose, c’est toujours un refus absolu. C’est aussi pour ça que j’ai été objecteur de conscience.
        En 52 ans je n’ai jamais fait le moindre compromis sur quoi que ce soit. Et je ne frime pas en disant ça, tu peux me croire ; j’en suis super fier, de ma liberté de penser conquise jour après jour.

 

Et voilà. C’est édifiant.

Je ne suis toujours qu’un petit coucou

LOI
Loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse
Version consolidée au 11 janvier 2015

Extraits

 

CHAPITRE IV : DES CRIMES ET DELITS COMMIS PAR LA VOIE DE LA PRESSE OU PAR TOUT AUTRE MOYEN DE PUBLICATION
  • Paragraphe 1er : Provocation aux crimes et délits.

    Article 23
    Seront punis comme complices d’une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l’écrit, de la parole ou de l’image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l’auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d’effet.

    Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n’aura été suivie que d’une tentative de crime prévue par l’article 2 du code pénal.

    Article 24
    Seront punis de cinq ans d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n’aurait pas été suivie d’effet, à commettre l’une des infractions suivantes :

    1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l’intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal ;

    2° Les vols, les extorsions et les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes, définis par le livre III du code pénal.

    Ceux qui, par les mêmes moyens, auront directement provoqué à l’un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation prévus par le titre Ier du livre IV du code pénal, seront punis des mêmes peines.

    Seront punis de la même peine ceux qui, par l’un des moyens énoncés en l’article 23, auront fait l’apologie des crimes visés au premier alinéa, des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité ou des crimes et délits de collaboration avec l’ennemi.

    Tous cris ou chants séditieux proférés dans les lieux ou réunions publics seront punis de l’amende prévue pour les contraventions de la 5° classe.

    Ceux qui, par l’un des moyens énoncés à l’article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.

    Seront punis des peines prévues à l’alinéa précédent ceux qui, par ces mêmes moyens, auront provoqué à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap ou auront provoqué, à l’égard des mêmes personnes, aux discriminations prévues par les articles 225-2 et 432-7 du code pénal.

    En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner :

    1° Sauf lorsque la responsabilité de l’auteur de l’infraction est retenue sur le fondement de l’article 42 et du premier alinéa de l’article 43 de la présente loi ou des trois premiers alinéas de l’article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, la privation des droits énumérés aux 2° et 3° de l’article 131-26 du code pénal pour une durée de cinq ans au plus ;

    2° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.

    Article 24 bis
    Seront punis d’un an d’emprisonnement et de 45 000 € d’amende ceux qui auront contesté, par un des moyens énoncés à l’article 23, l’existence d’un ou plusieurs crimes contre l’humanité tels qu’ils sont définis par l’article 6 du statut du tribunal militaire international annexé à l’accord de Londres du 8 août 1945 et qui ont été commis soit par les membres d’une organisation déclarée criminelle en application de l’article 9 dudit statut, soit par une personne reconnue coupable de tels crimes par une juridiction française ou internationale.

    Le tribunal pourra en outre ordonner :

    1° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.

     

  • Paragraphe 2 : Délits contre la chose publique.

    Article 27
    La publication, la diffusion ou la reproduction, par quelque moyen que ce soit, de nouvelles fausses, de pièces fabriquées, falsifiées ou mensongèrement attribuées à des tiers lorsque, faite de mauvaise foi, elle aura troublé la paix publique, ou aura été susceptible de la troubler, sera punie d’une amende de 45 000 euros.

    Les mêmes faits seront punis 135 000 euros d’amende, lorsque la publication, la diffusion ou la reproduction faite de mauvaise foi sera de nature à ébranler la discipline ou le moral des armées ou à entraver l’effort de guerre de la Nation.

     

  • Paragraphe 3 : Délits contre les personnes.

    Article 29
    Toute allégation ou imputation d’un fait qui porte atteinte à l’honneur ou à la considération de la personne ou du corps auquel le fait est imputé est une diffamation. La publication directe ou par voie de reproduction de cette allégation ou de cette imputation est punissable, même si elle est faite sous forme dubitative ou si elle vise une personne ou un corps non expressément nommés, mais dont l’identification est rendue possible par les termes des discours, cris, menaces, écrits ou imprimés, placards ou affiches incriminés.

    Toute expression outrageante, termes de mépris ou invective qui ne renferme l’imputation d’aucun fait est une injure.

    Article 30
    La diffamation commise par l’un des moyens énoncés en l’article 23 envers les cours, les tribunaux, les armées de terre, de mer ou de l’air, les corps constitués et les administrations publiques, sera punie d’une amende de 45 000 euros.

    Article 31

    Sera punie de la même peine, la diffamation commise par les mêmes moyens, à raison de leurs fonctions ou de leur qualité, envers le Président de la République, un ou plusieurs membres du ministère, un ou plusieurs membres de l’une ou de l’autre Chambre, un fonctionnaire public, un dépositaire ou agent de l’autorité publique, un ministre de l’un des cultes salariés par l’Etat, un citoyen chargé d’un service ou d’un mandat public temporaire ou permanent, un juré ou un témoin, à raison de sa déposition.

    La diffamation contre les mêmes personnes concernant la vie privée relève de l’article 32 ci-après.

    Article 32
    La diffamation commise envers les particuliers par l’un des moyens énoncés en l’article 23 sera punie d’une amende de 12 000 euros.

    La diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée sera punie d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende ou de l’une de ces deux peines seulement.

    Sera punie des peines prévues à l’alinéa précédent la diffamation commise par les mêmes moyens envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap.

    En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner :

    1° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.

    Article 33
    L’injure commise par les mêmes moyens envers les corps ou les personnes désignés par les articles 30 et 31 de la présente loi sera punie d’une amende de 12 000 euros.

    L’injure commise de la même manière envers les particuliers, lorsqu’elle n’aura pas été précédée de provocations, sera punie d’une amende de 12 000 euros.

    Sera punie de six mois d’emprisonnement et de 22 500 euros d’amende l’injure commise, dans les conditions prévues à l’alinéa précédent, envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.

    Sera punie des peines prévues à l’alinéa précédent l’injure commise dans les mêmes conditions envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap.

    En cas de condamnation pour l’un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner :

    1° L’affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l’article 131-35 du code pénal.


Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

janvier 2015
L Ma Me J V S D
    fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 2 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...