Les meetings d’Emmanuel Macron ne font plus recette

 

 

Il semblerait que le beau parleur Emmanuel Macron n’ait finalement pas plus d’intelligence politique que l’ancien président d’AC ! Brest pour les années 2004 et 2005, Joël Roma, qui depuis sa plus tendre enfance a toujours été étiqueté et unanimement considéré comme un débile léger, ce qui en faisait pour les dirigeants de son parti politique, la LCR, le représentant idéal de cette association lorsqu’ils l’ont porté à sa présidence, sa trésorière Josette Brenterch disant avoir décidé de s’en retirer pour ne plus se consacrer qu’à ses activités politiques au sein du micro parti Brest à gauche autrement (BAGA), aujourd’hui depuis longtemps disparu faute de militants, comme d’autres structures créées par les mêmes politiciens locaux.

Joël Roma, qui restait ainsi le seul militant de la LCR à faire partie des membres actifs de cette association ayant pour objet la lutte contre le chômage, la précarité et les exclusions, avait évidemment pour mission d’y être tout à la fois les yeux, les oreilles et la courroie de transmission des ordres ou directives qu’il continuait à recevoir de ses anciens représentants de la LCR, notamment Josette Brenterch, toujours trésorière de cette association dont elle ne participait plus aux activités.

Mais à s’y confronter continuellement à des chômeurs, précaires et exclus motivés par l’action collective, il avait fini par les suivre et en épouser les causes, désobéissant toujours plus à ses chefs de la LCR sans toutefois trahir ceux-ci jusqu’à révéler à ses nouveaux camarades de lutte toutes les saloperies commises à leur encontre par les premiers. Il savait pourtant très bien qu’en ce qui me concerne j’étais précisément à la recherche d’informations et d’éléments de preuves quant à toutes ces infractions pénales dont j’étais victime depuis plusieurs années sans très bien savoir à quelle organisation criminelle j’avais affaire.

Croyant ainsi ménager la chèvre et le chou et pouvoir tirer son épingle du jeu, trahissant en fait les uns comme les autres, Joël n’aura finalement réussi qu’à se mettre tout le monde à dos.

 
http://www.bfmtv.com/politique/polemiques-chaises-vides-a-toulon-macron-en-plein-essoufflement-1105896.html

Polémiques, chaises vides à Toulon: Macron traverse un trou d’air

19/02/2017 à 09h36
  • Newsletter Elysée 2017
Emmanuel Macron a tenu samedi un meeting devant 1.200 personnes.

Emmanuel Macron a tenu samedi un meeting devant 1.200 personnes. – Boris Horvat – AFP

 

Emmanuel Macron était en meeting samedi à Toulon, dans le Var. Le candidat d’En Marche! devait faire oublier ses déclarations polémiques des derniers jours alors que le mouvement en faveur de sa candidature connaît ses premières faiblesses.

 

« Je vous ai compris. » Samedi, à Toulon, c’est un Emmanuel Macron qui se voulait compréhensif qui s’est présenté devant ses partisans réunis en meeting. Le candidat d’En Marche! a clos ainsi une semaine tumultueuse après ses déclarations polémiques sur la colonisation française qualifiée de « crime contre l’humanité ». Puis sur les partisans de la Manif pour tous qui auraient été « humiliés » selon lui.

« On doit le regarder en face ce passé colonial, et oui c’est un passé dans lequel il y a des crimes contre l’humain », a réitéré Emmanuel Macron. S’il ne s’excuse pas, le candidat à la présidentielle s’est dit « désolé » d’avoir blessé des personnes.

« Je le dis aujourd’hui, à chacun et chacune dans vos conditions, dans vos histoires, dans vos traumatismes, parce que je veux être président, je vous ai compris et je vous aime », a-t-il conclu paraphrasant le Général de Gaulle.

800 chaises vides

Lors de ce meeting, Emmanuel Macron s’est voulu surtout dans l’attaque. A Nicolas Sarkozy et François Fillon, il leur reproche d’avoir supprimé la police de proximité, lui qui veut créer une police de sécurité quotidienne. Le candidat LR est également taxé de courir derrière les voix du FN. Il s’en prend ensuite à Benoît Hamon, sans le nommer, en critiquant la position de certains dirigeants politiques qui toléreraient que certaines femmes soient empêchées d’aller sur une terrasse de café.

Le Front national n’est pas exempt de critiques. Emmanuel Macron a accusé le parti frontiste d’avoir perturbé le déroulé de son meeting avec un rassemblement -non déclaré en préfecture- d’environ 150 personnes, drapeaux français à la main, à l’entrée du Zénith de Toulon. Il a déploré que le parti à la flamme a « empêché des centaines » de partisans de pénétrer dans la salle devant un parterre de 1.200 personnes alors que les organisateurs en attendaient 2.000.

Baisse dans les sondages

L’explication pourrait se trouver ailleurs. « On a donné à la droite une toute petite bulle d’air, l’erreur politique est là », reconnait un macroniste dans Le Parisien. Dans un sondage publié vendredi PrésiTrack d’OpinionWay pour Les Echos, Orpi et Radio classique, le candidat recueille 20% d’intentions de vote. En une semaine, Emmanuel Macron a perdu deux points. Plus préoccupant pour le fondateur d’ »En marche! », cette baisse de forme se traduit dans tous les segments de l’électorat.

A droite, on se réjouit de cette situation alors que François Fillon est empêtré dans les affaires d’emplois présumés fictifs de son épouse. « Macron commence à faire des c… Fillon a touché son point bas et Macron son point haut, donc on est plutôt bien partis », se réjouit un filloniste auprès du quotidien alors que le parquet financier a déclaré cette semaine poursuivre l’enquête. « On n’arrive pas à savoir si c’est une forme d’enterrement de l’affaire ou au contraire le début et que ce sera suivi de poursuites et de nouveaux épisodes », analysait Ruth Elkrief, l’éditorialiste de BFMTV. Cette mauvaise passe fait désormais craindre dans le camp Macron à une candidature de François Bayrou qui viendrait reprendre des voix à son candidat.

Justine Chevalier
A lire aussi
  • La chute d’Emmanuel Macron dans les sondages se poursuit

  • Emmanuel Macron: « les convictions » de François Bayrou « se retrouvent dans notre rassemblement »

  • Colonisation: à Toulon, Macron cite de Gaulle et demande « pardon »

 

 

 

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Politique/Politique/L-ambiance-du-meeting-de-Macron-a-Lyon-fabriquee-de-toutes-pieces

L’ambiance du meeting de Macron à Lyon fabriquée de toutes pièces ?

 


Par Justin Boche
Les meetings d'Emmanuel Macron ne font plus recette dans AC ! Brest bvideo
Imprimer l'article Agrandir la taille du texte Diminuer la taille du texte
Publié le 15/02/2017  à 11:08
13 réactions

Réactions des militants soigneusement contrôlées, scénographie millimétrée, production d’images orchestrée par les équipes d’Emmanuel Macron. Et si l’ambiance du meeting lyonnais du candidat favori de Gérard Collomb n’était que pur produit de la communication du candidat En Marche ?

 

Meeting d’Emmanuel Macron au palais des sports de Gerland – Lyon, le 4 février 2017 © Tim Douet

© Tim Douet
Meeting d’Emmanuel Macron à Lyon le 4 février 2017.

 

C’est la thèse d’une vidéo amateur publiée sur YouTube par Christophe Geoffroy, un Français originaire de la périphérie de Soissons. Une vidéo dans laquelle on voit la manière dont les équipes d’Emmanuel Macron, la team Ambiance, ont mis en scène l’arrivée et le discours de leur candidat pour créer une sensation de ferveur dans le palais des Sports de Gerland. Compte à rebours, plans serrés sur une foule composée exclusivement de militants en délire, placée derrière le candidat… Rien n’est laissé au hasard.

Des réactions orchestrées par la “team” Ambiance

Message sur Telegram de l’équipe (la “team”) chargée de l’ambiance au meeting d’Emmanuel Macron à Lyon, le 4 février 2017 © DR

Message de la “team” Ambiance de Macron sur Telegram.

Dans cette foule, les helpers, les fans du candidat, sont mis en avant, téléguidés par cette team Ambiance via l’application Telegram. « Vous êtes au Top », « Gardez les Macron Président au bon moment », « Pour la prochaine vague. Tentez un « ça va marcher », l’objectif est que cette phrase s’inscrive à l’écran », « On se réveille, prenez l’initiative, menez la salle »… Durant tout le meeting, les équipes du candidat orchestrent ce que doivent être les réactions du public.

Pour obtenir toutes ces informations, Christophe Geoffroy s’est inscrit dans cette team Ambiance, via le site Internet du candidat. « J’avais déjà suivi dans son intégralité le meeting de Lille, car j’avais envie d’en savoir plus sur le personnage et son programme. Je suis resté sur ma faim en ce qui concerne les propositions, et une absurdité m’a laissé perplexe : la vacuité du discours et l’enthousiasme du public ne pouvaient pas avoir de rapport direct. À moins d’être complètement manipulé par le culte de la personnalité, je considérais qu’il n’était pas possible d’être surexcité par des phrases aussi creuses », explique-t-il à Lyon Capitale.

“S’ils n’avaient pas été là, la salle aurait été prodigieusement calme”

Selon Christophe Geoffroy, il y a tout de même eu « des réactions spontanées du « vrai » public dans le meeting, mais elles sont sans aucune mesure avec celle des « fans ». Si ces derniers n’avaient pas été là, la salle aurait été prodigieusement calme, comparée à ce que l’on nous fait voir à l’image. La spontanéité du « vrai » public est également à pondérer puisqu’il est influencé sur place par la mise en scène orchestrée par la team Ambiance. Avec le mimétisme dont les humains font preuve dans un contexte de groupe, je ne sais pas si l’on peut encore parler de spontanéité ».

Soutien de Jean-Luc Mélenchon sur Twitter, Christophe Geoffroy réfute tout lien entre sa vidéo et son engagement : « Je soutiens effectivement Jean-Luc Mélenchon (…) Mais il n’y a à ce sujet aucune mention, aucun lien, aucune image le favorisant. Cette vidéo a été réalisée pour proposer un regard différent sur les meetings de Macron et sur le soi-disant engouement propagé par certains journalistes. J’ai fait en sorte de produire la vidéo de manière objective, et j’ai mis à disposition tous les documents utilisés. Ainsi, tout le monde peut librement les vérifier et analyser le meeting comme je l’ai fait », se justifie-t-il. Des documents libres d’accès où l’on peut consulter les captures des messages envoyés par la team Ambiance sur Telegram.

“Une perte de temps” pour Bruno Bonnell

Du côté d’En Marche, Bruno Bonnell, référent du mouvement dans le Rhône, a parlé d’« une perte de temps » : « Toutes les réunions publiques que je connais, stade de foot, réunion politique ou concert de rock, il y a de l’animation prévue. On ne peut pas tenir une ambiance fake pendant 2h30 et pour 16 000 personnes dont certaines qui viennent de très loin. Il faut raison garder. Une centaine de personnes ne peuvent pas en manipuler 16 000 autres. Ce n’est pas très crédible. »

« Notre mouvement est basé sur la bienveillance. Donc les vidéos malveillantes, qui essayent de montrer ci ou ça, ne m’intéressent pas et je n’ai pas de commentaire à faire dessus parce que c’est stérile. Je préfère parler des banlieues et débattre du programme« , conclut Bruno Bonnell.

Yves Collet, chef de l’atelier de sculpture de Brest de 1797 à 1840

La nouvelle médiathèque de Brest, celle du plateau des Capucins, a déjà son article Wikipédia (voir ci-dessous).

Comme bien d’autres, je m’agace un peu de la voir nommer Médiathèque François Mitterrand, comme si les Brestois devaient toute leur culture à ce monsieur et ne seraient toujours que des « ploucs » ou des « bouseux » totalement incultes s’il n’avait été élu président de la République française en 1981.

Aussi, je vous propose de découvrir en quelques lignes, celles de l’article Wikipédia qui lui est consacré, la biographie d’Yves Collet, sculpteur français né à Brest-Recouvrance le 1er mars 1761 et ayant vécu le plus clair de sa vie dans ce quartier de Brest qui fut longtemps celui des Bretons et pâtit toujours d’un certain mépris des « élites » locales, établies à « Brest même », sur l’autre rive de la Penfeld.

Comme je suis issue, entre autres, de la même famille Collet originaire de Saint-Brieuc et m’intéresse beaucoup à mes aïeux en ce moment, j’ai pensé à celui-là, mais bien d’autres Brestois emblématiques du lieu ou de son histoire auraient pu donner leur nom à cette médiathèque des Capucins.

Au passage, j’invite aussi les supporters de l’actuel candidat à la présidence de la République Emmanuel Macron, notamment ceux d’entre eux qui m’ont toujours calomniée depuis les années 1990, à se cultiver un peu en apprenant que les Brestois ne les ont pas attendus pour produire de nombreux artistes et se doter d’une école des Beaux-Arts, celle de Brest ayant été fondée en 1907.

En effet, je n’oublie pas que dans les années 1990 ils s’amusaient à raconter à tous mes collègues de travail qu’étant originaire de Brest, j’avais été élevée dans une maison au sol en terre battue au milieu des cochons. Certains y croyaient, quoiqu’ils soient toujours très surpris que j’aie pu être éduquée dans ces conditions, et venaient parfois m’interroger à ce sujet le plus sérieusement du monde.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Yves_Collet

Yves Collet

Yves Collet
Naissance
Décès
Activité

modifiermodifier le codemodifier WikidataDocumentation du modèle

Yves Étienne Collet (Brest, 1er mars 1761Brest, 7 mai 1843) est un sculpteur français.

Biographie

Fils de Jacques Étienne Collet, sculpteur au port de Brest, et d’Élisabeth Siviniant, il suit les traces de son père et entre à l’arsenal à l’âge de 9 ans, à treize il est apprenti comme ouvrier sculpteur, il sera nommé charpentier à l’âge de 16 ans, cinq mois plus tard il reçoit le titre de contremaître.

Son sérieux fait qu’il est remarqué et recommandé par le comte d’Orvilliers, commandant de la Marine à Brest. De 1777 à 1784, il suit les cours de l’Académie des beaux-arts. L’une de ses premières œuvres, Esther aux pieds de Mardochée, lui vaut le 1er prix de l’Académie. Nommé à Brest en qualité d’aide-maître le 1er mai 1784, il y épouse Jeanne Marie Cruau et habite Recouvrance.

De novembre 1791 à 1793, il est membre de la municipalité Berthomme, puis du 18 nivôse an II au 1er frimaire an IV (7 janvier 1794 – 21 novembre 1795), il est détaché comme juge de paix au Tribunal révolutionnaire.

Le 29 ventôse an V (19 mars 1797), il devient chef de l’atelier de sculpture où il restera 43 ans jusqu’à sa retraite, le 10 juin 1840, à l’âge de 79 ans. La qualité de ses travaux lui vaut d’être fait chevalier de la Légion d’honneur le 19 août 1824.

C’est en 1825 qu’il se porte acquéreur de la Maison de la Fontaine à Recouvrance.

Il s’éteint le 7 mai 1843 à l’âge de 82 ans au 37 rue de l’Église. Avec sa disparition c’est pratiquement l’atelier de sculpture de Brest qui disparaît.

Tout au long de sa carrière il contribuera à l’ornement des proues, galeries extérieures des vaisseaux de guerre (proue de la Cornélie (1794), proue du Cassard (1803), etc.), il réalisera également des bustes comme ceux du vice-amiral d’Estrées, maréchal de France, Joseph Caffarelli, premier préfet maritime de Brest, Pierre Ozanne, ingénieur. Dans l’ancienne église Saint-Louis, détruite en 1944, on pouvait admirer les statues de Charlemagne, Saint-Louis, Les Anges adorateurs, Les Cariatides du buffet d’orgues, la décoration de la chaire. De son œuvre, il ne reste que peu de traces, faute aux guerres. On peut encore admirer l’ensemble de la décoration du canot impérial visible au musée de la Marine à Paris ; au musée de la Marine à Brest, les imposantes figures de proue du Neptune et de l’Amphitrite ; et, conservée dans l’église Saint-Sauveur, non loin de son ancien domicile, la statue de la Vierge, Notre-Dame de Recouvrance.

Son fils Michel (1793-1878) fut aussi sculpteur au port. C’était le troisième de cette génération d’artistes.

En 1912, les habitants de la rue du Cimetière saisirent la municipalité pour l’adoption d’un nouveau nom, car il ne rappelait que des souvenirs tristes et pénibles. Si le choix délicat des édiles se porta sur un sculpteur, c’était à cause des marbriers de la rue, un comble pour un artiste qui avait consacré sa vie à travailler le bois.

16px-Information_icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes

Sources

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Quartier_des_Capucins_(Brest)

Quartier des Capucins (Brest)

Quartier des Capucins
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Finistère
Ville Brest
Géographie
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg48° 23′ 25″ nord, 4° 29′ 59″ ouest
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Brest

Voir la carte topographique de Brest

City locator 14.svg
Quartier des Capucins
modifier Consultez la documentation du modèle

Le quartier des Capucins de Brest (en breton Ar Gapusined) est un quartier bâti à partir de 2015 sur l’emplacement des anciens ateliers des Capucins, cédés par l’arsenal de Brest à Brest Métropole.

Sommaire

Géographie

220px-Arsenal-de-Brest-Penfeld-Recouvrance

Vue aérienne du plateau des Capucins avant réaménagement (2004). En vert : les ateliers de mécanique de l’arsenal qui vont être réhabilités. En jaune, le terrain sur lequel seront construits les logements.
Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue !

Ce quartier se trouvé au centre de Brest, dans le quartier historique de Recouvrance ; il est situé sur le plateau des Capucins, sur la rive droite du fleuve de la Penfeld, entre les bassins 2 et 3 au nord et le pont de l’Harteloire au sud.

Il surplombe la rue Saint-Malo et l’ancienne prison de Pontaniou.

Histoire

Article détaillé : Histoire de Brest.
  • 254px-Vue_cavali%C3%A8re_de_Brest

    Vue cavalière de Brest au XVIIIe siècle, le numéro 12 représente Les Capucins.

  • 270px-Paris_-_Le_Grand_Palais_-La_France_en_relief_-_Brest_-_009

    Plan-relief montrant Brest en 1811

16px-Information_icon.svg Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Jusqu’au XVIIe, les Capucins n’étaient qu’une lande, rattachée à Brest en même temps que le quartier de Recouvrance en 16811. En 1695, la construction d’un couvent de moines capucins par Vauban est entamée, il donnera son nom au quartier1. Les capucins sont rattachés à l’ordre des Franciscains qui fournissent les aumôniers de la Marine1. En 1791, alors que quinze capucins continuaient de résider sur le plateau et que les ordres religieux ont été dissous lors de la Révolution, les terrains et bâtiment sont réquisitionnés par la Marine2, et le couvent est transformé en caserne3, accueillant une école d’apprentis cannoniers1.

Les bâtiments industriels, qui sont aujourd’hui réhabilités, ont été construits entre 1858 et 1864 pour abriter des ateliers de mécanique (fonderie, ajustage, montage) de la Marine Nationale4. Le développement de la propulsion nucléaire et le développement des installations militaires de Toulon font chuter l’activité du site, qui est abandonné au cours des années 19901.

La Marine vend le site, qui lui est devenu inutile, à Brest Métropole pour 2,2 millions d’euros en 20101. Commence alors la dépollution de 12 ha, contenant notamment des munitions oubliées, avant de pouvoir entamer les constructions.

Aménagement

220px-050.Brest.Arsenal_et_plateau_des_Capucins_depuis_Pont_Rec

Une partie de l’arsenal et le plateau des Capucins vus depuis le pont de Recouvrance (en 2007)

Les anciens ateliers de mécanique de l’Arsenal sont réhabilités pour abriter la médiathèque François Mitterrand — Les Capucins5, un cinéma, un centre commercial et un hôtel1. Le bâtiment et la médiathèque ont été inaugurés les 7 et 8 janvier 2017.

Autour de ces ateliers sont construits 600 logements (premières livraisons prévues premier semestre 2017) en accession à la propriété ou en locatif conventionné6,1, dont 300 à 450 logements seront livrés sous cinq ans1.

Le quartier abrite également une cité internationale comportant, entre autres, des logements pour les chercheurs et doctorants étrangers1.

Transports

Ce quartier est desservi par la station Les Capucins / Ar Gapusined du tramway de Brest.

Il est desservi également par le téléphérique de Brest qui relie les deux rives de la Penfeld, premier téléphérique urbain à usage de transport en commun en France. Sa mise en service a eu lieu le 19 novembre 2016.

Références

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Supplément de Ouest-France sur le quartier des Capucins. » [archive], sur https://www.yumpu.com [archive], Ouest-France,‎ 3 janvier 2017 (consulté le 5 janvier 2017).
  2. Réimpression de l’ancien Moniteur, 1861 (lire en ligne [archive]), p 604
  3. P. Levot, Histoire de la ville et du port de Brest, 1864 (lire en ligne [archive]), p 340
  4. « Un lieu chargé d’Histoire » [archive] (consulté le 19 mars 2016)
  5. « Brest – Rive droite La médiathèque des Capucins au cœur de la cité » [archive], sur http://www.brest.fr [archive] (consulté le 17 mars 2016)
  6. « Un quartier à habiter et à vivre » [archive], sur www.capucinsbrest.com (consulté le 17 mars 2016)

Articles connexes

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_europ%C3%A9enne_sup%C3%A9rieure_d’art_de_Bretagne_(Brest)

École européenne supérieure d’art de Bretagne (Brest)

image illustrant l’éducation image illustrant Brest

Cet article est une ébauche concernant l’éducation et Brest.Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir École des beaux-arts.
École européenne supérieure d’art de Bretagne (Brest)
logo
Localisation
Localisation Brest, Drapeau de la France France
Coordonnées
géographiques
18px-Geographylogo.svg48° 23′ 07″ nord, 4° 29′ 24″ ouest
Informations
Fondation 1907
Directeur Raymond Novion
Robert Milin
2004-2010 : Rémy Fenzy1,2
2011 : Yannick Lucéa3
Type école des beaux-arts, établissement d’enseignement supérieur public
Étudiants 200
Niveau Bac+5
Site web esa-brest.fr [archive]

Géolocalisation sur la carte : Brest

(Voir situation sur carte : Brest)

École européenne supérieure d'art de Bretagne (Brest)
modifier Consultez la documentation du modèle

L’École européenne supérieure d’art de Bretagne de Brest (EESAB), anciennement appelée école des beaux-arts de Brest, est une école artistique publique fondée en 1907, située rue du Château à Brest4.

Sommaire

Historique

Reconstruite en 1962 aux côtés du musée des beaux-arts de Brest (détruit durant les bombardements de 1941)5, l’école fait aujourd’hui partie du Carré des Arts6.

Depuis le 1er janvier 2011, les quatre écoles supérieures d’art de Bretagne (Brest, Lorient, Quimper et Rennes) sont réunies au sein d’un seul établissement : l’École européenne supérieure d’art de Bretagne (EESAB)7.

Élèves notables

Notes et références

  1. École supérieure d’arts. Le directeur s’en va [archive], sur le site letelegramme.com du 8 juin 2010.
  2. Directeur Rémy Fenzy [archive], sur le site de l’école nationale supérieure de la photographie.
  3. École supérieure d’arts. Yannick Lucéa nommé à sa tête [archive], sur le site brest.letelegramme.com du 24 juin 2010.
  4. L’école des Beaux Arts de Brest existe depuis 1907. [archive], sur le site esa-brest.fr, octobre 2007.
  5. Bienvenue au musée des beaux-arts de Brest ! [archive], sur le site brest.fr, consulté le 14 avril 2013.
  6. [PDF] non trouvé le 14 avril 2013 [archive], sur le site adeupa-brest.fr.
  7. L’École européenne supérieure d’art de Bretagne [archive], sur le site brest.fr, consulté le 14 avril 2013.

Voir aussi

Liens externes

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9diath%C3%A8que_Fran%C3%A7ois-Mitterrand_-_Les_Capucins

Médiathèque François-Mitterrand – Les Capucins

image illustrant les sciences de l'information et des bibliothèques image illustrant Brest

Cet article est une ébauche concernant les sciences de l’information et des bibliothèques et Brest.Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Médiathèque
François-Mitterrand – Les Capucins
Image illustrative de l'article Médiathèque François-Mitterrand - Les Capucins
premier étage
Présentation
Coordonnées 18px-Geographylogo.svg48° 23′ 21″ nord, 4° 29′ 53″ ouest
Pays France
Ville Brest
Adresse 24, rue de Pontaniou
Fondation 7 janvier 2017
Informations
Gestionnaire Brest métropole
Superficie SHON 9 700 m2
Collections 470 000 documents

Géolocalisation sur la carte : Brest/Finistère

MédiathèqueFrançois-Mitterrand - Les Capucins
modifier Consultez la documentation du modèle

La médiathèque François-Mitterrand – Les Capucins est située à Brest dans le département du Finistère, en région Bretagne. Il s’agit du plus grand équipement de ce type dans le Grand Ouest français.

Sommaire

Localisation

La médiathèque est située dans le bâtiment du XIXe siècle qui abritait les ateliers de mécanique de la marine nationale dans le quartier des Capucins. Les ateliers et le quartier eux-mêmes tirent leur nom d’un couvent de moines capucins. Ce bâtiment se trouve sur la rive droite, côté Recouvrance, face au centre-ville de Brest, sur un plateau en surplomb de la Penfeld.

Elle est desservie par le téléphérique, dont la station est implantée dans le même bâtiment et le tramway et le bus qui passent à l’ouest du quartier où elle est située.

Historique

La médiathèque est intégrée au projet global de développement du quartier des Capucins et de réhabilitation des bâtiments de l’atelier de mécanique de la Marine Nationale.

Le projet a débuté en 2010 et les travaux de la médiathèque ont commencé en 2014 sous la maîtrise d’œuvre de l’atelier d’architecture Canal1 (tandis que la maîtrise d’œuvre globale est confiée à l’architecte et urbaniste Bruno Fortier).

La médiathèque a été inaugurée les 7 et 8 janvier 20172 et ouverte au public le 10 janvier 2017. Le Président de la République française, François Hollande, s’y est rendu le 16 février de la même année pour inaugurer la plaque qui lui donne officiellement sa dénomination. Cette dernière rend hommage à François Mitterrand, ancien président de la République française.

  • 120px-03_atelier

    L’intérieur avant travaux.

  • 120px-Mediath_1et_est_retouch

    Premier étage côté est.

Inauguration officielle par le président de la République

François Hollande a procédé, le jeudi 16 février 2017, en fin d’après-midi, à l’inauguration officielle de la médiathèque François-Mitterrand – Les Capucins avec la ministre de la culture, Audrey Azoulay. Il en a profité, alors que ce n’était pas prévu, pour faire un aller et retour dans le téléphérique en disant que c’était « un très beau voyage ». D’ailleurs dans son discours, il avait plaisanté sur ce sujet en reconnaissant qu’après les nombreux incidents qui ont émaillé son inauguration, il était devenu le mode de transport le plus connu en France…

 

  • Inauguration de la médiathèque
  • 120px-Capucins_16_02_2017_103

    Le président de la République et le maire de Brest, François Cuillandre

  • 120px-Inauguration-Capucins1

    Inauguration de la médiathèque des Capucins (Brest)

  • 120px-Inauguration-Capucins2

    François Hollande, F. Cuillandre et A. Azoulay

  • 120px-F-Hollande-brest7

    François Hollande, F. Cuillandre et A. Azoulay

  • 120px-Audrey_Azoulay-Brest

    Audrey Azoulay – Ministre de la culture

  • 120px-F-Hollande-brest6

    François Hollande

  • 120px-F-Hollande-brest4

    François Hollande, F. Cuillandre et A. Azoulay

  • 120px-Cuillandre1

    François Cuillandre et Audrey Azoulay

  • 120px-F-Hollande-brest5

    François Hollande

  • 120px-Inauguration-Capucins-Plaque

    Plaque commémorative

 

Architecture

La médiathèque dispose de 9 700 m2 (en surface hors œuvre nette) et de 900 places assises. Elle comprend trois étages. Elle compte aussi en son sein une salle d’exposition de 175 m2, un auditorium de 195 places au rez-de-chaussée ainsi qu’un café et une terrasse au 1er étage.

Des machines autrefois situées dans les ateliers de mécanique ont été intégrées dans l’espace de la médiathèque : un four Jaube de l’atelier de chaudronnerie au rez-de-chaussée près de l’espace jeux et un pont roulant dans le hall d’entrée.

L’espace, ouvert, sans portes ni cloisons, bénéficie de la lumière naturelle grâce à des verrières sur le toit.

  • 120px-Mediath_et0_four2

    Four Jaube (porte)

  • 120px-Mediath_et0_four

    Four Jaube (arrière)

  • 120px-Mediath_hall_retouch

    Hall (avec pont roulant)

  • 120px-Tour-Somua-Capucins

    Tour Somua

Fonds

Six départements thématiques sont répartis sur les trois niveaux :

  • l’accueil, les rayons « vie et citoyenneté », « environnement numérique » et « jeunesse » au rez-de-chaussée ;
  • « espaces pédagogiques » et « ludiques » sur la mezzanine ;
  • « arts et littératures » et « patrimoine, mémoire et identités littorales » au 1er étage.

Les documents ont été transférés de la bibliothèque d’étude de la rue Traverse et de la médiathèque Neptune, aujourd’hui fermées. Une somme de 460 000 € a été consacrée à la mise à jour des collections3.

La médiathèque contient 120 000 références en accès libre, dont : 12 000 romans, 5 000 bandes dessinées, 2 000 ouvrages sur la littérature, 4 000 documents sur les arts, 20 000 CD, 3 500 films. Elle conserve également 350 000 références en réserve. Dans le hall, un kiosque propose 400 titres de presse, sous forme papier ou en ligne. L’espace « Patrimoine » propose 10 000 livres publiés entre le XVe et le XIXe siècle, 200 manuscrits et documents, 3 000 volumes de journaux et revues3.

Liens externes

Notes et références

Notes

Références

  1. Page sur la médiathèque des Capucins [archive] sur la page de l’atelier Canal.
  2. « Tous aux Capucins les 7 et 8 janvier ! » [archive], sur Brest métropole
  3. a et b « Bienvenue aux capucins ! », Le Télégramme,‎ 5 janvier 2017.

 

 

François Hollande à Rennes et Brest ce jeudi 16 février 2017

 

Brest. François Hollande inaugure la médiathèque par Letelegramme
 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/programme-visite-francois-hollande-rennes-brest-1197127.html

Le programme de la visite de François Hollande à Rennes et Brest

 

© Charles Platiau / Pool / AFP
© Charles Platiau / Pool / AFP

 

Le programme de la visite du Président de la République en Bretagne ce jeudi est connu. François Hollande arrivera en fin de matinée à Rennes dans le quartier Maurepas pour la la signature du protocole financier NPNRU puis se rendra à Brest à l’inauguration de la nouvelle médiathèque des Capucins.

Par Thierry Peigné Publié le 15/02/2017 à 11:41

La dernière visite officielle de François Hollande en Bretagne remonte au 4 novembre 2016 où à Locminé dans le Morbihan, le Président de la République a célèbré l’entrée en vigueur de l’accord sur le climat de la COP21. Il y a inauguré le centre d’énergies renouvellables Liger.

Ce jeudi il se déplace en Bretagne, tout d’abord à Rennes puis à Brest, deux villes où il n’est pas venu depuis 2012. C’était au Space en septembre à Rennes et aux fêtes martimes en juillet à Brest.

Le matin à Rennes

Il arrivera à 11h dans le quartier Maurepas-Les Gayeulles. Il lui sera présenté le projet de rénovation urbaine du quartier. Il doit rencontrer des membres du conseil citoyen et assister à la présentation d’un projet artistique.

Vers 12h, il se rendra à la salle Guy Ropartz pour y faire un discours avant de signer le protocole d’engagement financier NPNRU (Nouveau programme national de renouvellement urbain).

A 13h, un déjeuner avec les acteurs associatifs est prévu.

L’après-midi à Brest

François Hollande arrivera à 16h à la médiathèque François Mitterand des Capucins. Il procèdera à l’inauguration de ce nouvel équipement culturel brestois à 16h45 après l’avoir visitée.

 

Vidéo

Brest est l’une des villes de France qui enregistre le plus de prêts en bibliothèque par habitant. Soit 9 livres empruntés chaque année contre 5 au niveau national. C’était sans compter la nouvelle médiathèque, dans le quartier des Capucins qui ouvre ses portes au public. Les Brestois sont venus nombreux s’approprier le lieu.
Reportage de Carole Collinet-Appéré et Julien Lebot.
Intervenants : Patrick Rubin, architecte

 

 

http://www.letelegramme.fr/finistere/hollande-apres-rennes-le-president-visite-les-capucins-a-brest-16-02-2017-11403871.php

Brest. Hollande a inauguré la médiathèque des Capucins

 

Publié le 16 février 2017 à 17h04
Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.
  • Photo : François Destoc.

 

Après un passage à Rennes ce jeudi matin, François Hollande était à Brest cet après-midi.

 

Le président de la République est arrivé vers 16 h à Brest. Il a longuement visité, aux côtés du maire François Cuillandre, la médiathèque François-Mitterrand, avant de l’inaugurer. Il a ensuite pris le micro devant 600 invités. Il a notamment vanté le rôle des livres et de la culture, surtout dans le monde troublé d’aujourd’hui.

Le Président de la République a souligné que l’Etat avait engagé 80 millions d’euros pour favoriser l’ouverture des médiathèques le dimanche.

Un petit tour de téléphérique

François Hollande a également plaisanté sur le téléphérique de Brest. « Vous avez réussi avec les incidents à faire parler de vous », a dit le chef de l’Etat. « Le téléphérique est devenu le mode de transport le plus connu de France », s’est encore amusé François Hollande, en soulignant que « tout est parti de Brest, comme toujours ». Après son discours et alors que ce n’était pas prévu à son programme, il a finalement pris le téléphérique. Sans incident et sans pluie !

A Rennes, Hollande prône « l’exemplarité »

Avant Brest, François Hollande a prôné « l’exemplarité » au « sommet de l’Etat », dans une allusion à l’affaire Fillon, lors de son discours sur la politique de la ville, à Rennes. Il a également pointé à demi-mot le programme de François Fillon qui entend supprimer 500.000 postes dans la fonction publique s’il est élu. Le président de la République avait débuté débuté sa dernière visite en Bretagne, vers 11 h dans le quartier Maurepas-Les Gayeulles, où a eu lieu une présentation du projet de rénovation urbaine.

Peu après 12 h, il a rejoint la salle Guy-Ropartz pour y tenir son discours, en compagnie de Nathalie Appéré, maire de Rennes. Il a souligné d’un trait d’humour, sa connaissance des habitants de la ville. Il y a signé le protocole financier du Nouveau programme national de renouvellement urbain (NPNRU), a déjeuné avec des acteurs associatifs et pris la direction de Brest.

 

Un mystérieux convoi de camions blindés aperçu circulant dans la direction de Brest le 14 février 2017

 

Convoyage de fonds Banque de France escorte… par JeremeHeber
 

Il s’agit d’un convoi encore plus impressionnant que celui qu’il est possible d’observer dans la vidéo ci-dessus, organisé pour la Banque de France.

 

http://www.letelegramme.fr/finistere/rn-12-un-imposant-convoi-de-camions-blindes-en-direction-de-brest-14-02-2017-11401177.php

RN 12. Un imposant convoi de camions blindés en direction de Brest

 

Publié le 14 février 2017 à 16h55
 
Un mystérieux convoi de camions blindés aperçu circulant en direction de Brest le 14 février 2017 dans Insolent - Insolite

 

Les véhicules qui ont emprunté la RN 12 ce mardi après-midi l’ont forcément remarqué : escorté par plusieurs voitures de gendarmerie, un convoi de quatre camions blindés immatriculés à Paris circulait dans le sens Rennes – Brest. Les dépassements se faisaient au compte-gouttes et l’accès à la quatre voies était filtré aux différentes bretelles des échangeurs. Transfert de détenus ? Numéraires ? Produits radioactifs ? Explosifs ? Aucune information n’a été livrée sur le contenu de ces camions blindés aperçus dans la région de Morlaix aux alentours de 15 h 45.

 

Nouvelles provocations de bombardiers russes au large de Brest le 9 février 2017

Les bombardiers russes restent irrésistiblement attirés par la pointe du Finistère lorsque je dois me défendre contre des saloperies émanant de la bande de cybercriminels du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi, dont la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest.

Ce n’est en effet pas nouveau :

http://petitcoucou.unblog.fr/2016/10/04/deux-bombardiers-russes-interceptes-au-large-de-brest-le-22-septembre-2016/

L’on notera également que les mêmes saloperies continuent à s’accompagner d’attentats ou tentatives d’attentats terroristes.

Cette fois-ci, c’est dans l’Hérault que les présumés futurs exécutants ont été mis hors d’état de nuire dans un passage à l’acte apparemment imminent vendredi 10 février 2017 alors qu’un des leurs avait vraisemblablement été tué en Irak mercredi 8 février 2017.

Rappelons ici que plusieurs de mes harceleurs sont originaires de l’Hérault où ils se sont lancés dès 2010 dans plusieurs procédures judiciaires contre mon ancien hébergeur de blog OverBlog.

 

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/deux-bombardiers-russes-interceptes-pres-de-la-bretagne-par-l-armee-de-l-air_1877911.html

Le passage « provocateur » de deux bombardiers russes près de la Bretagne

 

Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 10/02/2017 à 10:36 , mis à jour à 17:26

 

Un bombardier russe Tupolev Tu-160 près de l'aéroport militaire d'Olenogorsk, dans le nord-ouest de la Russie.

Un bombardier russe Tupolev Tu-160 près de l’aéroport militaire d’Olenogorsk, dans le nord-ouest de la Russie.afp.com/ALEXEY PANOV

 

L’armée de l’Air a annoncé avoir intercepté deux bombardiers russes qui s’approchaient des côtes françaises jeudi. Deux avions français les ont escortés jusqu’à ce qu’ils fassent demi-tour.

 

Ces deux avions russes se trouvaient près des côtes françaises, lorsqu’ils ont été escortés, jeudi, par des avions de chasse français de l’armée de l’Air. Il s’agit de deux bombardiers Tu-160 Blackjack qui se trouvaient dans le golfe de Gascogne, a annoncé l’armée de l’Air. Les appareils russes « se sont approchés d’une centaine de kilomètres des côtes françaises, sans jamais pénétrer notre espace aérien », a-t-elle précisé dans un communiqué. « Ils ont été interceptés et escortés (…) tout au long de cette approche » jusqu’à l’Espagne, a ajouté l’armée de l’Air.

LIRE AUSSI >> Sous-marin nucléaire près des côtes françaises: « Poutine montre ses muscles »

Six avions russes ont d’abord été repérés vers 7h près de la Norvège. Quatre d’entre eux sont alors repartis vers la Russie, tandis les deux Tu-160 Blackjack ont poursuivi leur vol en direction du Royaume-Uni.

Des « provocations » russes

Des avions britanniques, de type Eurofighter Typhoon britanniques les ont ensuite accompagnés, en contournant l’Irlande par l’ouest. Puis, ils se sont dirigés vers la Bretagne. Vers 12h30, deux Mirage 2000 ont ensuite alors décollé de la base de Lorient pour les intercepter et les escorter. Une demi-heure plus tard, les avions français ont été rejoints vers par un Rafale venu de Saint-Dizier. L’armée de l’Air précise: « Descendant en direction de l’Espagne, ce dispositif a accompagné les avions russes jusqu’à l’arrivée des chasseurs espagnols F-18 avant que les bombardiers russes n’entament leur trajet retour ». Elle ajoute qu’un avion radar AWACS et un ravitailleur C-135 français ont également été mobilisés.

Ce n’est pas la première fois que des bombardiers russes sont aperçus près des côtes de l’Hexagone. Les incidents de ce type, qualifiés de « provocations » russes par les Occidentaux en plein regain de tension avec Moscou, sont même réguliers. En mars 2016, deux bombardiers russes avaient été interceptés au large du Touquet .

Les appareils russes ne violent pas nécessairement l’espace aérien des pays de l’Otan mais ils n’ont pas pour habitude de transmettre un plan de vol, ils n’engagent pas de contact radio et leur transpondeur est souvent éteint. Ce dispositif électronique permet aux radars d’identifier les avions et d’empêcher des collisions.

On revient toujours à Plougastel…

Au mois de décembre 2014, j’avais publié trois articles dans lesquels je mettais en relief les étroites relations existant entre la section du Parti Socialiste de Plougastel-Daoulas et la bande de cybercriminels et « déconnologues » du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi.

Les voici :

http://petitcoucou.unblog.fr/2014/12/15/grande-nouvelle-cyprien-luraghi-sucre-les-fraises/

http://petitcoucou.unblog.fr/2014/12/16/de-la-popularite-du-pornographe-cyprien-luraghi-a-plougastel-daoulas/

http://petitcoucou.unblog.fr/2014/12/17/qui-est-roger-potin-de-plougastel-daoulas/

J’indiquais avoir déjà remarqué cette proximité en 2012.

En fait, dès le mois de décembre 2011, l’actuel député Richard Ferrand annonçant sur son site personnel sa prochaine candidature aux élections législatives de juin 2012 dans la 6e circonscription du Finistère tenait bien des propos très étranges :

http://www.richardferrand.fr/2011/12/investis-pour-faire-gagner-la-gauche/

Investis pour faire gagner la gauche

5 décembre 2011

Claire Malléjac, conseillère municipale de Plougastel-Daoulas, secrétaire de la section locale du parti socialiste, et moi-même avons déposé le 21 novembre notre candidature à l’investiture des socialistes pour les prochaines élections législatives sur la 6ème circonscription du Finistère.

…/…

Après une assemblée générale de circonscription qui rassembla près de 120 personnes et l’envoi d’une profession de foi à tous les électeurs(trices) concerné(e)s, le vote du 1er décembre a clairement investi Claire Malléjac et moi-même : 67 % des suffrages se sont portés sur notre « ticket ».

Merci d’abord et avant tout aux militants qui ne se sont pas laissé influencer par une odieuse campagne de presse et de tracts menée par le maire de Carhaix.

Merci aux mêmes d’avoir démenti calomnies, rumeurs et mensonges diffusés ici ou là.

Merci enfin de n’avoir pas succombé à l’oracle de Jean-Jacques Urvoas, camarade député de Quimper, qui désignait par avance et par voie de presse (Ouest -France du 25 novembre 2011) « le » candidat de son choix sur notre circonscription.

De cet épisode, somme toute tumultueux, je retire quelques enseignements :

  • les « coucous » qui ne parviennent pas à s’installer dans les nids des autres, en l’occurence à obtenir le soutien de mouvements politiques, se transforment en « corbeau », oiseau de mauvais augure, en désespoir de cause ;
  • les « Nostradamus » d’un jour, dont il faut se réjouir de ne jamais être l’un des favoris tant ils se trompent souvent, feraient mieux de mettre leur énergie au service des socialistes en campagne  : pour gagner, il faut de bons joueurs, une équipe et non des commentateurs hasardeux ;
  • les militant(e)s socialistes font preuve d’indépendance d’esprit et ont la rage de vaincre la droite, pour que se réalise le projet des socialistes et de la gauche.

Les militant(e)s socialistes de la 6ème circonscription m’ont renouvelé leur confiance en votant massivement pour ma candidature et celle de ma suppléante, Claire Malléjac. Avec leur aide et leur engagement que je sais total, nous allons faire obtenir à François Hollande un superbe score dans la circonscription. Avec toutes et tous, je mènerai la gauche à la victoire aux législatives.

…/…

 

Cette annonce fut suivie de celle-ci au mois de novembre 2013 :

 

http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/claire-mallejac-conduira-la-liste-divers-gauche-1712248?utm_source=of-amp&utm_medium=lien

Claire Malléjac conduira la liste divers gauche

Modifié le 15/11/2013 à 04:00 | Publié le 12/11/2013 à 20:46

  • Claire Malléjac.

    Claire Malléjac.  |

Quarante-six ans, mariée, mère de trois enfants, Claire Malléjac est conseillère municipale socialiste dans l’opposition et suppléante du député Richard Ferrand. Elle sera tête de liste d’une gauche « rassemblée » avec Europe Écologie les Verts.

Comme elle l’exaplique : « Je travaille à la constitution d’une liste de rassemblement des forces de gauche et de leurs sympathisants pour proposer une alternance crédible et représentative de la population ». Cette liste, elle la veut « solidaire, responsable, dynamique, ambitieuse et représentative des habitants de Plougastel ». Le partage d’une « vision commune » avec EELV va être le point de départ de l’élaboration d’un programme. Sa candidature, qu’elle qualifie de « mûrement réfléchie », a pour objectif d’apporter « du sang neuf et des idées neuves ». Une mission qui sera menée « avec enthousiasme et lucidité ».

Serge Borvon, porte-parole d’EELV, prend exemple du « dynamisme des forces de gauche » de Brest pour affirmer que « Plougastel doit changer ». Pour l’ancien adjoint au maire d’André Le Gac, l’alliance de son parti avec le PS répond à « un désir de mutualiser les énergies, de partager certaines valeurs tout en respectant les différentes sensibilités ».

 

Et plus récemment de celle-là :

 

http://www.letelegramme.fr/finistere/chateaulin/legislatives-richard-ferrand-devoile-le-nom-de-sa-remplacante-03-12-2016-11316411.php

Législatives. Richard Ferrand dévoile le nom de sa remplaçante

Publié le 03 décembre 2016
Jeudi soir, les militants socialistes de la circonscription étaient réunis à Châteaulin pour un point sur les futures élections législatives. Face à eux, Richard Ferrand et Paulo Kersalé, les deux candidats à l’investiture du PS. Les deux hommes ont fait valoir leurs arguments pour tenter de convaincre les militants. À cette occasion, le député sortant a aussi annoncé le nom de sa remplaçante s’il est choisi. Il s’agit de Laëtitia Dolliou, conseillère municipale d’opposition à Plougastel-Daoulas âgée de 35 ans. En 2012, c’est Claire Malléjac, elle aussi élue d’opposition à Plougastel-Daoulas, qui avait tenu ce rôle.

 

 

Claire Malléjac est rédacteur territorial et Laëtitia Dolliou cadre hospitalier.

Comme déjà vu, l’ancien facteur et juriste de SUD-PTT devenu avocat et toujours ami de Josette Brenterch du NPA de Brest, le brillantissime Roger Potin, les a accompagnées dans l’opposition municipale de Plougastel-Daoulas jusqu’au dernier scrutin, au mois de mars 2014.

Calvados : six personnes sous les verrous pour actes de torture et de barbarie

Cela ne s’est pas produit dans la cave de la Maison de l’Horreur de Puy-l’Evêque, mais c’est tout comme.

Ces actes sordides tout à fait dignes des amusements quotidiens des « déconnologues » de la bande du malade mental extrêmement dangereux Pascal Edouard Cyprien Luraghi ont eu lieu dans une maison de Cricqueville-en-Auge, dans le Calvados, à 64 km d’Aunay-sur-Odon, où est née leur instigatrice la criminelle Josette Brenterch du NPA de Brest, et même distance de Culey-le-Patry, commune limitrophe de celle de Saint-Lambert où résident ses amis les cybercriminels Sylvie et Laurent Depierre, distingués « déconnologues ».

 

Carte depuis Cricqueville-en-Auge pour Aunay-sur-Odon

 

Carte depuis Aunay-sur-Odon pour Culey-le-Patry

 

Carte depuis Cricqueville-en-Auge pour Culey-le-Patry

 

Saint-Lambert

 

http://www.lamanchelibre.fr/actualite-268827-calvados-6-personnes-soupconnees-esclavagisme-interpellees.html

Calvados : 6 personnes soupçonnées d’esclavagisme interpellées

 

Calvados : 6 personnes soupçonnées d'esclavagisme interpellées

La femme réduite en esclavage a réussi à s’enfuir du domicile de ses bourreaux.

- DR

Le 11 février 2017 à 12:12
Par : Matthieu Toussaint

 

Six personnes ont été interpellées près de Dozulé (Calvados) jeudi 9 février pour des faits d’esclavagisme. Ces bourreaux des temps modernes pourraient être traduits devant une cour d’assises.

Quatre membres d’une même famille et deux personnes leur étant proches ont été interpellés par la gendarmerie jeudi 9 février à Cricqueville-en-Auge (Calvados), une petite ville proche de Dozulé à l’est de Caen. Ils sont soupçonnés d’acte de torture et de barbarie envers une personne vulnérable.

Cendrillon des temps modernes

Les forces de l’ordre ont été alertées par une femme de 46 ans, qui venait de s’échapper du domicile familial. Placée sous curatelle, et donc considérée comme vulnérable, elle était devenue la bonne à tout faire de cette famille. Une Cendrillon des temps modernes en quelque sorte, avec les coups et les brimades en plus.

Car, non contents de lui faire exécuter toutes les tâches ménagères, ces membres d’une même famille âgés de 22 à 52 ans, la frappaient régulièrement.

30 ans de prison

Les six personnes interpellées jeudi 9 février ont été présentées dès le vendredi 10 février à un juge d’instruction. Au moins quatre d’entre eux ont été mis en examen et placés en détention. Les faits reprochés pourraient les conduire devant une cour d’Assises. Ils encourent jusqu’à 30 ans de prison.

 

http://www.lepaysdauge.fr/2017/02/10/six-personnes-interpellees-dans-une-affaire-d-esclavagisme-pres-de-dozule/

Cricqueville-en-Auge MISE À JOUR. Affaire d’esclavagisme près de Dozulé : une seconde victime et six personnes sous les verrous

 

Vendredi 10 février 2017, les six personnes interpellées à Cricqueville-en-Auge, près de Dozulé (Calvados) ont été incarcérées et une seconde victime a été identifiée.

 

11/02/2017 à 17:26 par Sophie Quesnel

C'est
C’est dans cette maison proche de Dozulé (Calvados), à l’abri des regards que la famille maltraitait les victimes. (Photo RD)

 

Vendredi 10 février 2017, six personnes ont été incarcérées dans une sombre affaire d’esclavagisme. Elles sont soupçonnés d’avoir torturé et réduit en esclave, une femme de 47 ans, à Cricqueville-en-Auge (Calvados).

La victime, une personne vulnérable aurait subi des actes qui confinent à l’esclavage.

C’est une histoire à la fois triste et sordide confie une source proche de l’enquête.

Présentés au parquet puis incarcérés

Les auteurs présumés qui ont été placés en garde à vue ont été présentés le vendredi 10 février 2017 au parquet de Caen qui les a déférés dans la foulée. Les six mis en cause, quatre personnes dont quatre d’une même famille et deux proches âgée de 23 à 52 ans, sont soupçonnés de traite d’un être humain avec acte de torture et de barbarie. Ils encourent une peine de réclusion à perpétuité.

Selon Carole Étienne, procureur de Caen :

une seconde victime, en voie d’exploitation a pu être sortie de la famille

L’enquête, confiée Pôle criminel du parquet de Caen, devra déterminer, entre autres, si la victime principale faisait l’objet de privation de nourriture et de liberté et d’autres personnes sont mêlées à cette affaire.

14430 Cricqueville-en-Auge
Sophie Quesnel
Journaliste Le Pays d’Auge

 

http://actu.orange.fr/france/calvados-6-personnes-suspectees-de-torture-et-d-esclavagisme-CNT000000CUKtO.html

Calvados : 6 personnes suspectées de torture et d’esclavagisme

 

Calvados : 6 personnes suspectées de torture et d'esclavagisme

Les six suspects ont été interpellés près de Dozulé (Calvados) le jeudi 9 février (photo d’illustration).

©MYCHELE DANIAU, AFP

Orange avec AFP, publié le dimanche 12 février 2017 à 16h56

Six personnes ont été mises en examen et écrouées vendredi dans le Calvados pour avoir commis des actes de torture et de barbarie sur une femme de 47 ans. La victime, présentée comme « vulnérable », était devenue leur esclave.

Les faits se sont déroulés à Cricqueville-en-Auge, un petit village normand situé à une poignée de kilomètres au sud de Cabourg (Calvados). « Sous couvert de ‘jeux’, tels qu’ils sont décrits par les mis en examen, le parquet, puis le juge d’instruction ont estimé qu’ils devaient être qualifiés comme des actes de torture et de barbarie », a expliqué le procureur de la République de Caen, Carole Étienne.

Une seconde victime ?

Les suspects, âgés de 23 à 52 ans, sont quatre personnes de la même famille et deux personnes de leur entourage. Quant à la victime, c’est une majeure placée sous curatelle qui était hébergée chez eux, sous couvert d’un emploi. Selon France Bleu Normandie, c’est l’organisme de protection chargé de la suivre qui a donné l’alerte.

Quoique majeures, certaines personnes sont dans l’impossibilité d’accomplir les actes de la vie civile, d’exercer leurs droits personnels, de gérer leur patrimoine. C’est pour de tels cas qu’a été créé le statut de majeur protégé, une mesure de protection visant à garantir les majeurs vulnérables d’actes malencontreux. Les circonstances qui rendent nécessaires la protection de certains majeurs sont essentiellement l’altération de leurs facultés mentales ou corporelles.

Une seconde victime aurait subi pour sa part des « actes de violence » et été mise à l’abri, a précisé le parquet. Si les faits sont avérés, les suspects risquent jusqu’à 30 ans de prison.

Début de panique chez les macronistes ?

Quand on parle du loup…

 

http://www.lesechos.fr/elections/emmanuel-macron/0211795633774-le-camp-macron-se-dit-victime-de-cyberattaques-etrangeres-2064561.php

Le camp Macron se dit victime de cyberattaques russes

 

Les Echos Le 13/02 à 10:11Mis à jour à 10:19
image:L'équipe leader parti En Marche ! dit essuyé milliers cyberattaques.
L’équipe du leader du parti En Marche ! dit avoir essuyé des milliers de cyberattaques. – Shutterstock.

 

Ces attaques proviennent « des frontières russes », a indiqué Richard Ferrand, secrétaire général du mouvement En Marche.

 

L’équipe d’Emmanuel Macron a essuyé des milliers de cyberattaques depuis le début de la campagne, a déclaré lundi le secrétaire général du mouvement En Marche!, Richard Ferrand, exhortant l’Etat à prendre des mesures face au risque d’ingérence étrangère dans l’élection présidentielle en France.

L’ancien ministre de l’Economie a été récemment accusé par le député LR Nicolas Dhuicq, dans les colonnes du site russe Sputnik, d’être un « agent du grand système bancaire américain ». Le fondateur de WikiLeaks Julian Assange a de son côté déclaré au journal russe Izvestia qu’il possédait des « informations intéressantes » sur le candidat, qui fait actuellement figure de favori dans les sondages.

Menaces

Prié de dire, sur France 2, s’il pensait que la Russie travaillait à l’échec d’Emmanuel Macron, Richard Ferrand a répondu : « Non, je ne dis pas cela. Je dis qu’il y a ça d’un côté (les informations relayées par les médias russes-NDLR) et des centaines, voire des milliers d’attaques sur notre système numérique, sur notre base de données, sur nos sites et comme par hasard cela vient des frontières russes ».

« Ce que nous demandons solennellement c’est que les plus hautes autorités de l’Etat se saisissent de ce phénomène pour garantir qu’il n’y aura pas d’ingérence de puissances étrangères dans notre vie démocratique », a-t-il ajouté. « Les Américains s’en sont aperçus, mais trop tard ».

Dans un climat de tensions géopolitiques attisées par les conflits en Syrie et en Ukraine, la Russie a été accusée d’être derrière les piratages informatiques qui ont visé le Parti démocrate et sa candidate Hillary Clinton, battue par le Républicain Donald Trump dans la course à la Maison blanche.

Un risque pris au sérieux

En France, le risque de cyberattaques susceptibles de perturber ou d’influencer le processus démocratique est pris au sérieux mais les autorités refusent, contrairement à Washington ou Berlin, de pointer du doigt Moscou. Une réunion de sensibilisation des partis politiques représentés au Parlement s’est tenue fin octobre à l’initiative du secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), une première.

Début janvier, le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a appelé une nouvelle fois « à la plus grande vigilance » face au risque potentiel de piratages informatiques ou de « cyberdéstabilisation ».

Pour Richard Ferrand, les Russes ciblent Emmanuel Macron « sans doute parce qu’ils savent qu’ veut une Europe forte, une Europe qui se développe et une Europe qui pèse lourd, y compris face à la Russie ». « Il est clair que l’extrême-droite et la droite et leurs candidats sont plutôt bien vus tandis que nous, nous prônons une Europe forte, une Europe puissante et évidemment, objectivement, un certain nombre de médias russes manifestement ne veulent pas », a-t-il ajouté.

Source Reuters

 

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Richard_Ferrand

Richard Ferrand

Richard Ferrand
Richard Ferrand (au centre) lors du congrès de Reims (2008).
Richard Ferrand (au centre) lors du congrès de Reims (2008).
Fonctions
Député de la 6e circonscription du Finistère
En fonction depuis le 19 juin 2012
(4 ans 7 mois et 23 jours)
Élection 17 juin 2012
Prédécesseur Christian Ménard
Conseiller régional de Bretagne
En fonction depuis le 26 mars 2010
(6 ans 10 mois et 16 jours)
Élection 21 mars 2010
Réélection 13 décembre 2015
Conseiller général du Finistère
Élu dans le canton de Carhaix-Plouguer
19982011
(13 ans)
Élection 1998
Réélection 2004
Prédécesseur Jean Rohou
Successeur Christian Troadec
Biographie
Date de naissance 1er juillet 1962 (54 ans)
Lieu de naissance Rodez (Aveyron)
Parti politique PS
EM
modifier Consultez la documentation du modèle

Richard Ferrand, né le 1er juillet 1962 à Rodez (Aveyron), est un homme politique français, membre du Parti socialiste, conseiller régional de Bretagne depuis 2010 et député du Finistère depuis 2012, depuis octobre 2016 il est le secrétaire général du mouvement En marche !.

Sommaire

Biographie

Études et emploi

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017).

Après deux années passées à Bünde, en Allemagne, où il prépare le baccalauréat, Richard Ferrand poursuit ses études d’allemand et de droit à l’université de Toulouse puis de Paris.

Simultanément, il commence sa vie professionnelle comme journaliste en collaborant à différents titres dont Centre-Presse, Auto-moto, Circuler, Vie publique et Le Monde. En 1988, il devient directeur associé d’une agence de graphisme de presse qu’il dirige jusqu’en 1990, date à laquelle il crée un cabinet de conseil en communication et devient administrateur d’une agence de graphistes associés.

En 1991, il rejoint le cabinet de Kofi Yamgnane, secrétaire d’État aux Affaires sociales et à l’Intégration, en qualité de conseiller spécial.

En 1993, il est engagé comme directeur général des Mutuelles de Bretagne, fonction qu’il quitte en juin 2012 pour exercer son mandat de député.

Débuts en politique

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (janvier 2017).

Richard Ferrand adhère au Parti socialiste en 1980 et entame son premier mandat électoral en 1998 comme conseiller général du canton de Carhaix (Finistère). Réélu en 2004, il est alors désigné vice-président du Conseil général du Finistère, chargé de l’insertion, de l’économie sociale et solidaire et délégué pour le Pays du Centre-Ouest Bretagne, mandat qu’il exerce jusqu’en 2011. Avec Yves Morvan, Richard Ferrand contribue à la fondation du garage solidaire de Carhaix. Cette structure, née en 2007, se distingue d’un garage classique. C’est un chantier d’insertion qui a pour mission de permettre l’accès à la mobilité, et donc l’emploi, des personnes à faibles ressources[réf. nécessaire].

Candidat aux élections municipales de 2001 et aux élections municipales de 2008 à Carhaix, il est battu par Christian Troadec, obtenant la seconde fois 31 % des voix1.

En 2008, Richard Ferrand s’engage pour la défense et la survie de l’hôpital de Carhaix en travaillant à la fusion avec le CHRU de Brest. Ce rapprochement, effectif depuis le 1er juillet 2009, a notamment permis le maintien de l’unité de proximité d’accueil, de traitement et d’orientation des urgences (UPATOU), du service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) et des activités de soins (médecine, chirurgie, gynécologie-obstétrique)[réf. nécessaire].

Lors des élections régionales de 2010, il est candidat sur la liste finistérienne du Parti socialiste conduite par Marylise Lebranchu. Aux côtés de Jean-Yves Le Drian, il devient conseiller régional de Bretagne le 21 mars 2010 et préside le Groupe socialiste et apparentés.

En 2007, il se présente aux élections législatives dans la 6e circonscription du Finistère où il est battu par Christian Ménard. Il est élu député avec 58,36 % des voix au second tour, le 17 juin 2012, dans cette circonscription qui s’étend de Carhaix à Camaret-sur-Mer, jusqu’aux portes de Brest à Plougastel-Daoulas et à celles de Douarnenez à Kerlaz, et comprend l’île d’Ouessant.

Député

À l’Assemblée nationale, Richard Ferrand est membre du groupe SRC (socialiste, radical et citoyen) et siège à la Commission des Affaires sociales. Sans avoir jamais exercé dans le milieu agricole ou agro-alimentaire,il est co-président du groupe d’études Industries agroalimentaires et filière agricole. Il s’implique particulièrement sur les questions liées à la protection sociale et à la lutte contre le dumping social.

Membre de la commission des Affaires sociales, Richard Ferrand a notamment été rapporteur de la résolution européenne sur la proposition de directive relative au détachement de travailleurs alors en négociation à Bruxelles. Dans son rapport2, il pointe notamment le fait que le détachement des travailleurs européens est à l’origine de situations « d’optimisation sociale » et de « dumping social » qui mettent en danger tout à la fois les acteurs économiques locaux, le financement de la sécurité sociale mais aussi le « vivre-ensemble » européen. Pour y remédier, il prône la mise en place de mesures de nature à encadrer plus strictement le détachement de travailleurs.

Malgré son opposition aux manifestations des « Bonnets Rouges » contre l’écotaxe poids lourds, héritée du gouvernement Fillon et reprise par le gouvernement Ayrault3, Richard Ferrand prend position contre ce projet. Il souligne la complexité du dispositif et la nécessité de prendre en considération les spécificités territoriales de la Bretagne. Il soutiendra des amendements afin d’aménager son application. À la suite du report de l’entrée en vigueur de l’écotaxe, il intègre la mission d’information mise en place par l’Assemblée nationale sur ce sujet. À cette occasion, il plaide, avec ses collègues bretons, et dans le sens de la ministre de l’Écologie, Ségolène Royal, pour une remise à plat du dispositif4.

Le 3 octobre 2014, le Premier ministre le nomme en mission temporaire auprès d’Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, sur la réforme des professions dites réglementées du droit et de la santé.  Il est ainsi chargé « d’étudier les conditions dans lesquelles pourrait s’effectuer la modernisation du cadre juridique des professions concernées » afin de permettre le développement de leur activité, tout en portant une attention particulière sur les enjeux de maillage territorial5. Après de nombreuses consultations auprès des syndicats, des experts et des associations[réf. nécessaire], il remet un rapport dans lequel il souligne notamment que réformer les professions réglementées est indispensable mais que « réformer n’est pas casser, c’est optimiser les atouts d’un modèle qui a fait ses preuves et en corriger sans craintes les défauts évidents ». Dans cette perspective, il émet vingt-huit propositions qui visent en particulier à promouvoir l’accès des jeunes aux professions, à conforter le maillage territorial et à garantir l’accès aux services par des prix justes et transparents6

La réforme des professions réglementées, abondamment amendée par les parlementaires, cristallise une partie du débat politique et fait l’objet d’une forte opposition des lobbys des professions réglementées7 lors de l’examen à l’Assemblée nationale du projet de loi « pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances », dite « loi Macron ».

Richard Ferrand est nommé rapporteur général de la loi Macron, une des plus importantes et marquantes du quinquennat de François Hollande de par son nombre d’articles (près de 300) et de par les secteurs de l’économie qu’elle entend réformer : professions réglementées, transports collectifs, épargne salariale, justices commerciale et prud’homale, logement, travail dominical. Plus de cent onze heures d’examen en séance publique en font le texte dont la durée d’examen a été la plus longue sous la XIVe législature, devant le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe. Dans un processus parlementaire inédit, laissant une importante marge de manœuvre importante aux parlementaires (certains évoquent une « co-production législative » inédite sous la Ve République8), le texte finalement voté comporte de nombreuses mesures phares : ouverture des magasins le dimanche, libéralisation des compagnies d’auto-car, ouverture des professions réglementées afin de favoriser l’implantation des jeunes.

Il est nommé secrétaire général d’En marche !, le mouvement d’Emmanuel Macron, en octobre 20169. Le mois suivant, il se met en retrait provisoire de la présidence du groupe PS et apparentés au conseil régional10.

Ouvrages

Participation aux ouvrages La Politique à l’affiche (1986), Décentralisation à l’affiche (1988) et La solitude biologique (2002).

Annexe

Notes et références

  1. Dominique Morvan et Nathalie Com, « Municipales. 65,78 % pour Christian Troadec » [archive], letelegramme.fr, 24 mars 2014.
  2. http://www.assemblee-nationale.fr/14/rapports/r1175.asp [archive]
  3. http://www.richardferrand.fr/2013/11/je-partage-la-position-de-pierre-maille-president-du-conseil-general-du-finistere/ [archive]
  4. http://www.letelegramme.fr/bretagne/ecotaxe-des-deputes-ps-bretons-demandent-une-mise-a-plat-du-dispositif-13-05-2014-10163811.php [archive]
  5. http://www.richardferrand.fr/wp-content/uploads/2014/10/Lettre-Mission-Prof-regl-PM-RF.pdf [archive]
  6. http://www.economie.gouv.fr/remise-rapport-sur-professions-reglementees [archive]
  7. http://www.lemonde.fr/politique/article/2015/01/28/le-lobbying-sans-precedent-des-notaires-contre-la-loi-macron_4565148_823448.html [archive]
  8. http://www.francetvinfo.fr/economie/loi-macron/la-methode-macron-pour-imposer-sa-loi-a-l-assemblee_808025.html [archive]
  9. Cédric Pietralunga, « Emmanuel Macron nomme ses « ambassadeurs » » [archive], sur lemonde.fr,‎ 26 octobre 2016 (consulté le 26 octobre 2016).
  10. « Région : le bras droit de Macron poussé à quitter la présidence du groupe PS » [archive], Le Mensuel de Rennes, 21 novembre 2016.

Articles connexes

Liens externes

Des Allemands sur Satanistique le 6 février 2017

Intéressant. J’ai pris bonne note.

 

5 févr. 2017 19:00 – 12 févr. 2017 18:00

 

Graphique représentant les consultations des pages Blogger

Pages vues aujourd’hui
68
Pages vues hier
67
Pages vues le mois dernier
6 914
Historique global des pages vues
130 670
Membres

Gérer le suivi de vos propres consultations de pages

 

 

Pages vues par pays

Graphique des pays les plus populaires parmi les lecteurs du blog
Entrée Pages vues

Allemagne

1043

France

459

États-Unis

85

Ukraine

45

Israël

22

Brésil

21

Belgique

11

Indonésie

11

Canada

10

Suisse

9

Pages vues par navigateur

Entrée Pages vues

Firefox

803 (42%)

Internet Explorer

279 (14%)

Chrome

278 (14%)

Safari

209 (11%)

Opera

142 (7%)

Mobile Safari

72 (3%)

chromeframe

51 (2%)

SamsungBrowser

19 (1%)

UNTRUSTED

12 (<1%)

GSA

3 (<1%)
Image illustrant les navigateurs les plus populaires

Pages vues par système d’exploitation

Entrée Pages vues

Windows

1240 (66%)

Macintosh

156 (8%)

Android

146 (7%)

Linux

97 (5%)

iPhone

63 (3%)

iPad

50 (2%)

BlackBerry

48 (2%)

Unix

46 (2%)

Windows NT 6.1

17 (<1%)

Android 6.0.1

2 (<1%)
Image illustrant les plates-formes les plus populaires

 

La campagne présidentielle selon Emmanuel Macron

« Le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron a affirmé dans Le Journal du Dimanche que « c’est une erreur de penser que le programme est le coeur » d’une campagne électorale, alors que, selon lui, la politique, c’est « mystique », c’est un « style », une « magie ». »

Oui, voilà, c’est ça. Et cette année, on va se marrer plus que jamais.

Bien le bonjour à M. Ferrand dont je n’ai pas oublié certains propos scandaleux et le mépris affiché à l’égard des chômeurs, précaires et exclus en 2005.

 

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/02/12/97001-20170212FILWWW00081-pour-macron-le-programme-n-est-pas-le-coeur-de-la-campagne.php

Pour Macron, le programme n’est « pas le coeur de la campagne »

 

  • Par Le Figaro.fr
  • Mis à jour le 12/02/2017 à 15:04
  • Publié le 12/02/2017 à 14:50

 

La campagne présidentielle selon Emmanuel Macron dans Calomnie 20170212PHOWWW00236

 

Le candidat à la présidentielle Emmanuel Macron a affirmé dans Le Journal du Dimanche que « c’est une erreur de penser que le programme est le coeur » d’une campagne électorale, alors que, selon lui, la politique, c’est « mystique », c’est un « style », une « magie ».

« Dimension christique »

Emmanuel Macron déclare « La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas », tout en affirmant qu’il « ne cherche pas à être un prédicateur christique ».

« On les voit les jeunes guépards, les créatures du système qu’une habile manipulation transforme soudain, par la grâce peut-être, en grand transformateur », avait justement ironisé Benoît Hamon lors de son discours d’investiture le 5 février.

François Fillon, lui, avait traité le candidat d’En Marche de « gourou », tandis Jean-Luc Mélenchon avait appelé à se méfier des « champignons hallucinogènes qui poussent dans la jungle politique et la bulle médiatique ».

LIRE AUSSI :

» Ce Macron qui les empêche tous de dormir

» Emmanuel Macron tente de se placer au-dessus des partis

 

http://www.lejdd.fr/Politique/Les-finances-de-Macron-son-patrimoine-ses-depenses-846623

Les finances de Macron, son patrimoine, ses dépenses

 

ENQUETE – Pour casser son image de candidat des marchés, Emmanuel Macron est prêt à « tout mettre sur la table ». Le JDD fait la lumière sur ses finances, personnelles et de campagne. Extraits.

Emmanuel Macron ne veut pas qu’il y ait de zones d’ombre sur son patrimoine. (Reuters)

En pleine affaire Fillon, Emmanuel Macron veut jouer la carte de la transparence sur le plan financier. Puisqu’il fait désormais partie des favoris de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron est prêt à « tout mettre sur la table », assurent ses plus proches dans une enquête à paraître dimanche dans le JDD. « Son patrimoine a déjà été passé aux rayons x mais s’il reste des zones d’ombre, nous sommes prêts à les éclairer », assure Sylvain Fort, porte-parole du candidat. Pas question pour celui qui prétend incarner le renouveau de se laisser parasiter par la suspicion ambiante.

Près de 5,1 millions d’euros de dons déjà collectés

Dans un livre paru fin janvier (Dans l’enfer de Bercy, de Marion L’Hour et Frédéric Says), lui-même a été accusé d’avoir utilisé ses frais de représentations ministériels quand il siégeait à Bercy pour préparer la création de son mouvement, En Marche! Macron et les siens y ont opposé un démenti catégorique. « Toutes nos dépenses sont traçables », certifie Sylvain Fort. Notre enquête dévoile le patrimoine complet du candidat, son endettement auprès du Crédit Mutuel, ce qu’il a gagné et ce qu’il gagne aujourd’hui.

Le JDD se penche également sur les finances de sa campagne, et notamment les fructueux appels aux fonds déjà obtenus. Ainsi, près de 5,1 millions d’euros auraient déjà été collectés. Et seuls 3% des dons dépasseraient 4.000 euros – ce qui montrent qu’il n’est pas le candidat des riches, soulignent ses proches.

Pour lire notre enquête exclusive en intégralité, retrouvez le JDD en kiosques, sur iPad ou sur Internet. Découvrez également nos offres d’abonnement

Bruna Basini – leJDD.fr

samedi 11 février 2017

12345...79

Yin

cuy gracioso 3

Aime le potage

Avis du 3 février 2015

Ce blog a été créé le 6 janvier 2015 pour prendre le relais du Petitcoucou venant d'être suspendu sans préavis ni avertissement en milieu de journée. Ayant eu cette fonction jusqu'au 1er février 2015, il devient un doublon du Petitcoucou suite à la réouverture de ce dernier après trois semaines de suspension, et sa reprise d'activité à compter du 2 février 2015.

Sondage

Aimez-vous ce blog ?

Chargement ... Chargement ...

Calendrier

février 2017
L Ma Me J V S D
« jan    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728  

Avis

Les statistiques de ce blog sont bloquées depuis le 21 janvier 2015. Plus aucun compteur n'est incrémenté, ceux des visites du jour restent à zéro, les mises à jour ne se font plus.

Avis du 24 janvier 2015

Mes statistiques "avancées" sont de retour et font apparaître un record de visites le 21 janvier 2015 - record très modeste, mais néanmoins record pour ce blog nouveau-né. En revanche, les statistiques "basiques" sont toujours bloquées. Tout cela m'évoque bien évidemment les petites manies de Cyprien Luraghi qui n'a jamais pu supporter de voir s'envoler le nombre de mes lecteurs, qu'il surveille comme le lait sur le feu depuis la création de mon premier blog, sur Le Post, début septembre 2009.

Avis du 26 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout se passe normalement. Le Chinois de Thaïlande est inactif sur ce blog.

Avis du 31 janvier 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 29 janvier.

Avis du 1er février 2015

Retour de mes statistiques "basiques".

Avis du 3 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er février.

Avis du 6 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour. Tout fonctionne.

Avis du 11 février 2015

Mes statistiques "basiques" sont de nouveau bloquées depuis le 8 février.

Avis du 26 février 2015

Statistiques "basiques" enfin débloquées !

Avis du 27 février 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 26 février. Ce petit jeu pourrait-il cesser ? On n'en voit pas l'intérêt... Complément de 22 h: merci de m'avoir rendu ces statistiques !

Avis du 4 mars 2015

Statistiques "basiques" de nouveau bloquées depuis le 1er mars. Merci de les débloquer et ne plus les bloquer ou les oublier en cet état à l'avenir.

Avis du 7 mars 2015

Statistiques "basiques" bien débloquées. Merci.

Avis du 25 mars 2015

Statistiques "basiques" bloquées depuis le 14 mars.

Avis du 2 avril 2015

Mes statistiques "basiques" sont de retour.

Avis du 26 avril 2015

Les statistiques "basiques" de ce blog sont encore bloquées, depuis le 10 avril 2015.

Avis du 28 avril 2015

Statistiques de retour. Merci.

Avis du 7 mai 2015

Je n'ai de nouveau plus de statistiques "basiques" depuis le 2 mai. Comme pour Petitcoucou, les statistiques "avancées" ont également disparu depuis deux jours.

Avis du 10 mai 2015

Statistiques "basiques" débloquées. Merci. Me manquent encore les statistiques "avancées".

Avis du 14 mai 2015

Toutes mes statistiques sont de retour depuis hier. Merci.

Avis du 3 octobre 2015

Les compteurs de mes statistiques avancées sont tous à zéro depuis le 1er octobre. Merci de me les rendre.

Avis du 5 octobre 2015

Statistiques "avancées" de retour ce soir. Merci.

Visiteurs en ligne

Il y a 3 visiteurs en ligne

Nombre total de visites

Messagerie

Vous devez être connecté à votre compte pour me contacter


#PatinoireHabbo |
Linounaty |
Cybersecuriter |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Peoplenews
| Lebilletdeleticia
| Spcialstarspcialscoopsurtou...